La bête est elle-même un huitième roi


La bête est elle-même un huitième roi


 


Apocalypse 17 :11 : « Quant à la bête qui existait et qui n'existe plus, elle est elle-même un huitième roi; elle fait partie des sept et s'en va à la perdition»


Avec le verset 10, nous avons vu à quelles puissances correspondent les 7 têtes de la bête chevauchée par la femme. Nous avons ensuite soulevé une question qui trouve sa réponse dans le verset 11 (Quel est le lien entre le 7e roi et la bête qui monte de l’abîme ?).


 Rappel de ce qui vient d’être analysé au chapitre 17 du livre de l’Apocalypse

Nous avons vu que la 
femme d’Apocalypse 17 est la personnification de  l’empire mondial de la fausse religion appelé Babylone la grande.
Cette femme chevauche une
 bête de couleur écarlate pleine de blasphèmes qui incarne le pouvoir politique.
Il est écrit que les 
7 têtes de la bête sont 7 montagnes sur lesquelles la femme est assise. Les 7 têtes de la bête représentent les 7 puissances mondiales liées à l’histoire du peuple de Dieu et de la Bible.
Au moment où l’Apocalypse est rédigée c’est l’Empire romain qui domine une partie du monde (la 6e tête).
On sait que la 7e puissance constituée de 
plusieurs nations de forces inégales unies par des alliances inopérantes ne doit rester que peu de temps. Elle sera anéantie par le Royaume messianique qui, lui, subsistera indéfiniment.


 Quel est le lien entre le 7e roi et la bête qui monte de l’abîme ?

Le 7e roi correspond à la 7e tête de la bête qui monte de l’abîme.
Mais la bête est elle-même un huitième roi, elle fait partie des 7 et s’en va à la perdition.

Comment comprendre cette dernière explication ?
Au moment de la domination du monde par la 7e tête figurant un ensemble de nations de forces inégales et liées entre elles par des accords internationaux, doit venir une dernière et ultime puissance politique, un 
huitième roi : la bête elle-même qui fait partie des 7.

Cela signifie que, à partir des puissances politiques en place au temps de la fin, donc à partir des nations associées à la 7e tête, doit apparaître 
un huitième roi : la bête elle-même.

Le verset 11 nous rappelle un détail important déjà cité au verset 8 en parlant de la bête qui existait et n’existe plus et qui maintenant monte de l’abîme.  
Le parallèle est à faire avec Apocalypse 13.

Apocalypse 13 : 3 : «  L'une de ses têtes était comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. »

Il est écrit que la terre entière est remplie d’admiration et suit la bête. Il s’agit forcément d’une organisation politique représentant tous les pays du monde, ou presque pour que tous la suivent ainsi.
En fait, de l’ensemble des gouvernements du monde a émergé une organisation internationale chargée de maintenir la paix dans le monde, cette organisation qui suscite l’admiration de tous s’appelle l’ONU (Organisation des Nations Unies composée de 193 Etats-membres sur une totalité de 197 pays). Le verset 11 indique qu’elle « 
fait partie des sept ».
Mais l’ONU a existé auparavant sous une autre forme et un autre nom avant de disparaître. Il s’agissait de la SDN (la Société des Nations créée en 1919 afin qu’il n’y ait plus jamais de guerre mondiale et dissoute en 1946, car elle a été incapable d’éviter la seconde guerre mondiale).

Pour avoir plus d’informations sur ce sujet, voir Lien - Ap 13 : 3

Ainsi, la 7e tête en particulier est à l’origine de la création du 8e roi : l’
ONU.


 Le 8e roi s’en va à la perdition

Le 8e roi qui représente le pouvoir sur la terre, au nom de toutes les nations, devra subir la colère de l’Agneau et la destruction. (
Dan 2 :44).

Au moment de l’intervention de Dieu, les hommes chercheront à se réfugier dans les organisations politiques puissantes, stables et rassurantes symbolisées par les montagnes.

Apocalypse 6: 14-17: "14 Le ciel se retira comme un livre qu'on enroule et toutes les montagnes et les îles furent écartées de leur place. 15 Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. 16 Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous loin de celui qui est assis sur le trône et loin de la colère de l'Agneau. 17 En effet, le grand jour de sa colère est venu, et qui peut résister?»

Ne portons jamais allégeance à un système politique humain mais plaçons dès à présent notre 
confiance en Dieu grâce à la connaissance biblique des évènements à venir.

Olivier

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0