Analyse verset par verset du chapitre 7 du livre de l'Apocalypse


Les 4 anges qui tiennent les 4 vents

 

Apocalypse 7 : 1 : « Après cela, je vis quatre anges ; ils se tenaient debout aux quatre coins de la terre. Ils retenaient les quatre vents de la terre pour qu'aucun vent ne souffle ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.»

 

Aujourd’hui, mardi 13 février, je vais vous parler des anges qui jouent un rôle dans l’intervention de Dieu.

 

Dans le verset d’Apocalypse 7 : 1, nous trouvons 3 fois le chiffre 4. En effet, les 4 anges se tiennent debout aux 4 coins de la Terre et retiennent les 4 vents.

 

Le chiffre 4 se retrouve dans la Bible à plusieurs reprises, on a par exemple :

 

  • Les 4 vents des cieux qui annoncent les 4 grands animaux (4 grandes puissances politiques) qui sortent de la mer agitée (la masse instable des humains) - (Daniel 7 : 1-3) ;
  • Les 4 évangiles : Mathieu, Marc, Luc et Jean. 
  • Les 4 créatures animales qui se tiennent devant le trône symbolisent les 4 attributs de Dieu (l’Amour, la Puissance, la Justice, la Sagesse ou Discernement) - (Apocalypse 4 : 6) ;
  • Les 4 cavaliers de l’Apocalypse (chevaux blanc, rouge, noir et blême) - (Apocalypse 6 : 1-8 );
  • Les 4 anges qui retiennent les 4 vents près à s’abattre sur la Terre (Apocalypse 7 : 1);
  • Les 4 anges qui se trouvent liés au fleuve Euphrate prêts pour tuer le tiers des hommes (Apocalypse 9 : 14) ;

 

Que symbolise le chiffre 4 ?

 

Il symbolise les 4 directions de l’espace, les 4 points cardinaux et donc l’étendue totale d’une action. Toute la Terre sera concernée.

Le chiffre 4 indique aussi l’équilibre et la symétrie.

Le fait que ces anges se tiennent debout aux 4 coins de la Terre indique qu’ils englobent la totalité de la planète, de là où ils se tiennent, ils ont une vision qui couvre toute la surface de la Terre. Personne ne peut échapper à leur action.

 

Les 4 anges retiennent les 4 vents. Qu’est-ce que cela signifie ?

 

Le vent est souvent associé à la tempête, à la colère de Dieu.

 

Exode 10 : 13 : « Moïse leva son bâton sur l'Egypte, et l'Eternel fit souffler un vent d'orient sur le pays tout ce jour-là et toute la nuit. Le lendemain matin, le vent avait amené les sauterelles. »

Jérémie 4 : 11, 12 : « 11 En ce temps-là, on dira à ce peuple et à Jérusalem : « Des hauteurs du désert, arrive un vent torride, il vient en direction des membres de mon peuple. Ce vent n'est destiné ni à vanner le blé ni à le nettoyer. 12 C'est un vent violent qui vient de tout là-bas et il est à mes ordres. Et, maintenant, c'est moi, qui prononce sur eux le jugement. »

Jérémie 51 : 1 : « 1 Voici ce que dit l'Eternel: Je vais faire se lever contre Babylone et contre les habitants de la Babylonie un vent destructeur. »

Jonas 1 : 4 : « 4 L'Eternel fit souffler sur la mer un vent impétueux, et il s'éleva sur la mer une si grande tempête que le bateau menaçait de faire naufrage. »

 

Le fait que les 4 anges retiennent les 4 vents, cela signifie que ces 4 vents exercent une pression contenue et qu’ils s’exprimeront avec force dès qu’ils seront lâchés.

On peut donc dire que les 4 anges debout aux 4 coins de la Terre représentent l’ensemble des anges qui sont prêts à lancer l’offensive exprimant la colère de Dieu sur la totalité de la surface de la Terre dès que le signal leur sera donné. 

Pour l’instant ils retiennent les 4 vents c’est-à-dire la colère de Dieu afin qu’elle ne souffle ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.

 

Que symbolisent la terre, la mer et les arbres ?

 

Il s’agit de l’humanité stable et instable (la terre étant sous le contrôle de gouvernements stables et la mer étant sous le contrôle de gouvernements instables) et des hauts représentants de la planète (les arbres sont grands et magnifiques) tels que les rois, présidents mais aussi des organisations importantes.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Sceau cylindrique provenant de la ville de Mari en Mésopotamie
Sceau cylindrique provenant de la ville de Mari en Mésopotamie

L’ange qui vient du soleil levant et qui porte le sceau de Dieu

Apocalypse 7 : 2 : « Et je vis un autre ange qui montait du côté du soleil levant et qui tenait le sceau du Dieu vivant. Il cria d'une voix forte aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer: »

 

Nous poursuivons aujourd’hui avec les missions qui ont été confiées aux anges.

Nous voyons ici un cinquième ange qui monte du côté du soleil levant.

 

 Que signifie le soleil levant ?

 

Nous savons que le Soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. 

Le soleil est associé à la lumière et à la gloire divines. Le soleil peut symboliser Dieu lui-même.

 

Le verset de Malachie 4 :2 nous dit que se lèvera Le soleil de la justice.

 

Malachie 4:2 : « Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable, »

 

Ésaïe 60:19 : « Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, Ni la lune qui t'éclairera de sa lueur; Mais l'Éternel sera ta lumière à toujours, Ton Dieu sera ta gloire. »

 

Psaumes 84:12 : « car l'Eternel Dieu est un soleil et un bouclier. L'Eternel donne la grâce et la gloire, il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité. »

 

Jean le Baptiste devait préparer le chemin vers Jésus-Christ. Après sa naissance miraculeuse, son père Zacharie a prophétisé :

 

Luc 1 : 76-79 : « 76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu marcheras sous le regard du Seigneur pour préparer ses chemins 77 et pour donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés, 78 à cause de la profonde bonté de notre Dieu. Grâce à elle, le soleil levant nous a visités d'en haut 79 pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour diriger nos pas sur le chemin de la paix.»

 

Ici, l’expression « le soleil levant nous a visités d’en haut » indique que Dieu a tourné son regard vers les humains pour leur donner de l’espoir.

Ainsi, on peut dire que l’ange qui monte du soleil levant, vient d’un endroit rayonnant de lumière, d’espoir, de justice… il vient de devant Dieu lui-même et d’ailleurs il tient le sceau du Dieu vivant.

Le fait que cet ange tienne le sceau du Dieu vivant indique qu’il se trouvait en la présence même du Souverain de l’Univers et que Dieu lui a confié quelque chose de très important : son sceau. 

 

 Qu’est-ce qu’un sceau et à quoi servait-il ?

 

Le 2 décembre 2015, une archéologue israélienne fait une découverte historique : un papyrus enroulé, entouré d’une ficelle nouée puis scellé à l’aide d’une bulle d’argile portant l’empreinte d’un sceau royal. Il s’agissait du sceau du roi Ézéchias, roi de Juda qui régnait à Jérusalem quelque sept cents ans avant Jésus-Christ ! 

Ce sceau, mesurant à peine 1 cm, était de forme arrondie, il était serti dans une bague et apposé tel un tampon.

C’est la première fois qu’une inscription mentionnant un roi de la Bible hébraïque est exhumée au cours de fouilles archéologiques à Jérusalem. 

 

 

 

Le sceau du roi était irrévocable

Depuis l’Antiquité, les sceaux servaient à authentifier les documents émanant d’un personnage important : notable, haut fonctionnaire, prêtre, gouverneur, prince… sans oublier les rois bien sûr ! Ces sceaux étaient gravés à l’aide de motifs ou d’écritures permettant d’en identifier le propriétaire. Pour sceller un document, il suffisait alors d’imprimer le sceau sur une surface malléable telle l’argile fraîche.

En Mésopotamie, les sceaux étaient le plus souvent de forme cylindrique, et l’on déroulait le sceau sur la tablette — tel un rouleau à pâtisserie — pour y transférer le motif. 

 

 Que dit la Bible au sujet de l’utilisation du sceau ?

 

 On se souvient d’Achab, roi du royaume d’Israël, et de sa femme, la reine Jézabel. 

Cette reine perfide avait utilisé le sceau royal afin d’ordonner l’accusation injuste de Naboth de façon à entraîner sa mise à mort. Cela lui permettait ensuite de s’approprier la vigne que le roi Achab désirait tant posséder.

Le sceau apposé sur les lettres faisait croire que l’ordre venait directement du roi.

 

 

1 Rois 21 : 8 : « Elle écrivit des lettres au nom d'Achab, les scella du sceau royal et les fit porter aux responsables et aux magistrats de la ville où demeurait Naboth. » Semeur

 

La version Martin parle du « sceau du roi » et la version Segond 21 « d’empreinte du roi ». 

 

 Le prophète Jérémie a détaillé les procédures administratives afin d’acheter le champ de son cousin.

 

Jérémie 32 : 10- 12 : « 10 Je rédigeai l'acte de vente, j'y mis mon sceau en présence des témoins que j'avais convoqués, puis je pesai l'argent sur une balance. 11 Ensuite je pris l'acte de vente qui était scellé, où figuraient les stipulations et les clauses de la transaction, ainsi que l'exemplaire qui était ouvert, 12 et je remis l'acte de vente à Baruch, fils de Nériya, fils de Mahséya, en présence de mon cousin Hanaméel et des témoins qui avaient signé l'acte, sous les yeux de tous les Judéens qui étaient assis dans la cour du corps de garde. » Semeur

 

 Après avoir écouté sa femme Esther qui était juive, le roi Assuérus fait rédiger un décret autorisant les Juifs à se défendre dès qu’on essaiera de les exterminer, ainsi que cela est prévu dans un décret précédent. 

 

Esther 8 : 7, 8 : « 7 Et le Roi Assuérus dit à la Reine Esther et à Mardochée Juif: Voilà, j'ai donné la maison d'Haman à Esther, et on l'a pendu au gibet, parce qu'il avait étendu sa main sur les Juifs. 8 Vous donc écrivez au nom du Roi en faveur des Juifs, comme il vous plaira, et cachetez l'écrit de l'anneau du Roi; car l'écriture, qui est écrite au nom du Roi, et cachetée de l'anneau du Roi, ne se révoque point. » Martin

 

8 Faites-le au nom du roi et apposez l'empreinte royale sur vos lettres! En effet, un document écrit au nom du roi et porteur de l'empreinte royale ne peut être révoqué.» Segond 21

 

8  Ecrivez-les au nom de l'empereur et cachetez-les avec le sceau impérial. En effet, un document rédigé au nom de l'empereur et cacheté avec son sceau est irrévocable. Semeur

 

 Pourquoi l’ange qui vient du soleil levant tient-il le sceau de Dieu?

 

Apposer un sceau sur un document permettait de l’authentifier et lui donnait toute son importance.

Dieu a confié son propre sceau à un ange afin qu’il agisse au nom du Dieu vivant. 

Quand l’ange qui vient du soleil levant apposera le sceau de Dieu cela signifiera que la décision prise sera définitive et irrévocable. L’ange a le pouvoir et le privilège d’agir au nom du souverain de l’Univers. Ce que s’apprête à faire cet ange est extrêmement important car il crie d’une voix forte, on peut dire qu’il ordonne aux 4 anges qui retiennent les 4 vents et qui ont le pouvoir de destruction de ne pas encore faire de mal à la terre, aux arbres et à la mer. 

Il faut d’abord que l’ange venant du soleil levant accomplisse sa mission en utilisant le sceau de Dieu.

 

Nous verrons demain en quoi consiste cette mission importante.

 

Olivier

 

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Le sceau sur le front

 

Apocalypse 7 : 3 : « Il leur dit : Ne faites pas de mal à la terre, à la mer, ni aux arbres, tant que nous n'avons pas marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu

 

Aujourd’hui, jeudi 15 février, je vais vous parler du sceau sur le front.

 

S’agit-il d’un vrai sceau apposé sur le front ?

 

Bien évidemment, non. Il s’agit d’un sceau spirituel, en réalité le sceau de Dieu lui-même, apposé par un ange ou esprit.

Ce sceau indiquera de manière définitive et irrévocable quels sont les serviteurs de Dieu qui ont été choisis pour une mission de la plus haute importance.

 

Tous les serviteurs de Dieu ne seront-ils pas marqués de ce sceau ?

 

Non, comme nous le verrons dans la suite des versets, seul le groupe des membres oints qui règneront avec Jésus-Christ sont marqués du sceau de Dieu. Ceux qui sont marqués de ce sceau seront rois et prêtres avec Jésus-Christ.

 

Mais ce groupe n’est-il déjà pas au complet ?

 

En effet, il est au complet depuis bien longtemps. Tous les membres du Royaume de Dieu se tiennent prêts à intervenir sur la Terre.

 

Mais pourtant le livre de l’Apocalypse décrit bien des évènements futurs ?

 

Effectivement, l’ange venant du soleil levant ordonne aux 4 anges qui retiennent les 4 vents de la colère de Dieu d’attendre « tant que nous n'avons pas marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu ». Cela laisse supposer qu’au moment où cet ange parle, les membres oints ne sont pas encore au complet…

 

Cependant, le chapitre 7 du livre de l’Apocalypse est consacré à la description des 2 classes de chrétiens : les 144 000 membres oints et la grande foule.

Les descriptions sont imagées et symboliques. Les membres oints ne sont pas marqués d’un vrai sceau sur le front et ne descendent pas tous des 12 tribus d’Israël.

 

Au temps de la fin, pendant la période de tribulations, c’est la fidélité des chrétiens encore sur terre qui sera mise à l’épreuve, c’est-à-dire la notre ! Il s’agit des chrétiens qui appartiennent à la « grande foule » que personne ne peut dénombrer. 

Ces chrétiens seront identifiés et repérés par les membres oints et les anges qui les accompagnent. 

 

Matthieu 13 : 49 : « C'est ainsi que les choses se passeront à la fin du monde : les anges viendront et sépareront les méchants d'avec les justes ».

Matthieu 25 : 31, 32 : « 31 Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les [saints] anges, il s'assiéra sur son trône de gloire. 32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui. Il séparera les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs; 33 il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. »

 

Ainsi, ce sont les serviteurs de Dieu encore sur Terre qui sont rassemblés, mais seuls les membres oints sont marqués par le sceau de Dieu.

 

Alors pourquoi le verset d’Apocalypse 7 : 3 dit-il que les vents de la destruction sont retenus tant que les serviteurs de Dieu ne sont pas tous marqués du sceau ?

 

Tant que la mission de rassemblement des brebis, c’est-à-dire des serviteurs de Dieu sur la Terre, par les membres oints, rois et prêtres auprès de Jésus, n’est pas terminée, les vents de la destruction doivent être retenus.

Lorsque la mission sera scellée, le salut des serviteurs de Dieu sera assuré car ils auront démontré leur fidélité jusqu’à la fin, et leur nombre sera au complet.

 

Puissions-nous tous faire partie des fidèles serviteurs qui auront été rassemblés par les anges!

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les 144 000

 

 

Apocalypse 7 : 4 : « Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël : »

 

 

 

Combien de chrétiens oints sont marqués par le sceau de Dieu ?

 

144'000 chrétiens fidèles ont été choisis afin de faire partie du Royaume de Dieu.

Ces 144'000 seront rois et prêtres aux côtés de Jésus-Christ. 

 

Le verset d’Apocalypse 5 :10 nous a déjà parlé de rois et prêtres qui règneront sur la terre. Seulement, le verset 8 nous dit qu’il s’agit des 24 anciens.

 

Apocalypse 5 : 8-10 : « 8 Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints, 9 et ils chantaient un cantique nouveau en disant: «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»

 

Est-ce que les 144 000 d’Apocalypse 7 : 4 correspondent aux 24 anciens d’Apocalypse 5 :10 ?

 

Oui, tout à fait. Comment en  être sûr ?

 

Plus loin dans les versets d’Apocalypse 14 : 1-3, nous lisons : « 1 Je regardai et je vis l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui 144'000 personnes qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. 2 J'entendis du ciel une voix qui ressemblait au bruit de grosses eaux, au grondement d'un fort coup de tonnerre. Le son que j'entendis était aussi comme celui de joueurs de harpe jouant de leur instrument. 3 Ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre êtres vivants et les anciens. Personne ne pouvait apprendre ce cantique, excepté les 144'000 qui avaient été rachetés de la terre. »

 

Nous voyons ici les 144 000 qui se tiennent aux côtés de Jésus sur le mont Sion. Ensemble, ils ont une position élevée puisqu’ils se tiennent debout sur le mont Sion. On se rappelle que la montagne symbolise le pouvoir, les gouvernements. Cela correspond à la position de rois et prêtres qu’on a confiée aux 24 anciens.

 

Tout comme pour les 24 anciens, ces 144'000 ont été rachetés de la Terre, et par conséquent sont maintenant au ciel.

 

Enfin, le groupe des 24 anciens et le groupe des 144'000 jouent de la harpe et chantent un cantique nouveau.

Cela signifie, que le nouveau gouvernement composé de Jésus et des 144'000 ministres introduiront de nouvelles lois, une nouvelle façon de vivre. 

 

Pourquoi est-il dit que les 144'000 chantent un chant nouveau devant les anciens, si on considère que les 24 anciens et les 144'000 constituent le même groupe ?

 

Apocalypse 14 : 3 : « Ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre êtres vivants et les anciens. »

 

On se souvient que les 4 être vivants représentent les 4 attributs de Dieu, ses propres qualités, et pourtant ils apparaissent à côté de Dieu. 

Les 24 anciens représentent le groupe dans l’ensemble. Ils se prosternent devant Dieu et devant Jésus-Christ, ils tiennent des coupes d’or remplies des prières des saints. Ils louent Jésus en disant que seul lui est digne d’ouvrir les 7 sceaux qui aboutiront à la justification du nom de Dieu. 

 

Les 4 êtres vivants et les 24 anciens sont symboliques mais les qualités qu’ils expriment sont bien réelles. 

Les 24 anciens mettent en évidence l’adoration et la soumission des 144'000 vis-à-vis de l’agneau : Jésus-Christ. 

Ils démontrent leur unité dans leur façon de diriger la Terre car ils chantent tous le même chant.

 

Soyons confiants dans ce gouvernement céleste dirigé par Jésus et dont les ministres ont reçu le sceau de Dieu lui-même. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣
Isaac bénit son fils Jacob qui se fait passer pour Esaü.
Isaac bénit son fils Jacob qui se fait passer pour Esaü.
Les noms des 12 tribus d’Israël

 

Apocalypse 7 : 5-8 : «  5 de la tribu de Juda, 12'000 marqués de cette empreinte; de la tribu de Ruben, 12'000; de la tribu de Gad, 12'000; 6 de la tribu d'Aser, 12'000; de la tribu de Nephthali, 12'000; de la tribu de Manassé, 12'000; 7 de la tribu de Siméon, 12'000; de la tribu de Lévi,  12'000; de la tribu d'Issacar, 12'000; 8 de la tribu de          Zabulon, 12'000; de la tribu de Joseph, 12'000; de la tribu                                                         de Benjamin, 12'000, tous marqués de cette empreinte.»

 

D'où viennent les 12 tribus d'Israël ?

 

L’origine du nom « Israël » remonte à Jacob, petit-fils d’Abraham, qui a été renommé par Dieu lui-même « Israël ».

 

Genèse 35 : 10 : « Dieu lui dit: «Ton nom est Jacob. Tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël.» Il lui donna ainsi le nom d'Israël. »

Puis Jacob ou Israël a eu 12 fils (de ses 2 femmes Léa et Rachel et des 2 servantes Bilha et Zilpa) dont les noms ont été donnés aux 12 tribus d’Israël.

 

Genèse 49 :28 : « Ce sont là tous ceux qui forment les douze tribus d'Israël. Et c'est là ce que leur dit leur père, en les bénissant. Il les bénit, chacun selon sa bénédiction. »

Les 12 fils de Jacob sont, dans l’ordre de leur naissance : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Dan, Nephtali, Gad, Aser, Issacar, Zabulon, Joseph, Benjamin.

 

Les 12 tribus d’Israël correspondent aux fils de Jacob sauf Lévi, les Lévites n’ayant pas de territoire propre car ils ont la fonction de prêtres et Joseph qui est remplacé par ses deux fils : Manassé et Ephraïm.

 

Ainsi, les 12 tribus d’Israël ont été mises en place par Dieu pour organiser le peuple élu de Dieu. Ces douze tribus d’Israël portent les noms de dix des fils de Jacob et ceux des deux fils de Joseph. 

 

Comment ont été nommées les 12 portes de la ville de Jérusalem et pourquoi?

 

Les noms des 12 fils de Jacob ont ensuite été donnés aux 12 portes de la ville de Jérusalem

 

Ezéchiel 48 : 31 -34 : «31  et les portes de la ville seront selon les noms des tribus d'Israël: trois portes vers le nord: la porte de Ruben, une; la porte de Juda, une; la porte de Lévi, une.32 Et vers le côté de l'orient, quatre mille cinq cents, et trois portes: la porte de Joseph, une; la porte de Benjamin, une; la porte de Dan, une. 33 Et du côté du midi, une mesure de quatre mille cinq cents coudées, et trois portes: la porte de Siméon, une; la porte d'Issacar, une; la porte de Zabulon, une. 34 Du côté de l'occident, quatre mille cinq cents et leurs trois portes: la porte de Gad, une; la porte d'Aser, une; la porte de Nephthali, une. »   

 

On constate que les noms des 12 portes correspondent aux noms des 12 fils de Jacob (Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Dan, Nephtali, Gad, Aser, Issacar, Zabulon, Joseph, Benjamin).


Pourquoi Ezéchiel nous dit que « les portes de la ville seront selon les noms des tribus d'Israël » ? 

 

Nous aurions en effet les tribus de Manassé et d’Ephraïm au lieu des tribus de Joseph et de Lévi.

Le fait est que la tribu de Lévi est la tribu sacerdotale et donc doit absolument avoir son nom sur l’une des portes de la ville de Jérusalem, bien que n’ayant pas de territoire à proprement parler. Cette ville est en effet chargée de symbole religieux.

Quant à Joseph, il représente ses deux fils : Manassé et Ephraïm qui n’ont certainement vu aucun inconvénient à ce que le nom de leur père qu’ils honoraient devienne le nom d’une des portes de la ville. 

 

Quelles différences constatons-nous avec les 12 tribus citées dans le livre de l’Apocalypse ?

 

Apocalypse 7 :4-8 : « 4 Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël:
5 de la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau; de la tribu de Ruben, douze mille; de la tribu de Gad, douze mille;
6 de la tribu d'Aser, douze mille; de la tribu de Nephthali, douze mille; de la tribu de Manassé, douze mille;
7 de la tribu de Siméon, douze mille; de la tribu de Lévi, douze mille; de la tribu d'Issacar, douze mille; 
8 de la tribu de Zabulon, douze mille; de la tribu de Joseph, douze mille; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau.
 »

 

On peut constater quelques petites différences entre cette liste et les noms des 12 tribus d’Israël. En effet, on note la présence de la tribu de Lévi et de la tribu de Joseph et l’absence de la tribu d’Ephraïm et de la tribu de Dan. 


Pourquoi constate-t-on ces différences ?

 

Il ne s’agit pas ici des vraies tribus de Juda puisque l’Apocalypse est entièrement symbolique. Les différences constatées doivent être symboliques aussi.

 

Tout comme pour les portes de l’antique ville de Jérusalem, la tribu de Lévi est citée car c’est la tribu sacerdotale qui est chargée de symbole religieux lié à la Jérusalem céleste. 

On aurait pu croire alors que Joseph remplacerait ses 2 fils comme pour l’antique Jérusalem. Nous constatons bien la présence de la tribu de Joseph mais la tribu de Manassé (du nom du fils aîné de Joseph) est présente aussi. 


Ce sont donc les tribus d’Ephraïm et de Dan qui sont absentes. Pourquoi ? 

 

La tribu d’Ephraïm (du second fils de Joseph) n’avait pas non plus été utilisée pour nommer les portes de l’ancienne Jérusalem, donc on n’est pas surpris de ne pas la voir ici. 

 

La tribu de Dan était la plus nombreuse (on avait dénombré 70 700 hommes). 

 

Cependant, son nom n’est pas cité dans Apocalypse chapitre 7, pourquoi ?

 

Il faut remonter à l’époque des guerres de conquêtes. La tribu de Dan s'est montrée coupable d’idolâtrie en volant les idoles des autres peuples et les dressant afin de les adorer (Juges 18 :11-31). Cette idolâtrie s'est poursuivie durant 500 ans, « jusqu’à l’époque de la captivité du pays », c’est à dire jusqu’en 587 av.J-C (Juges 18:30).

 

600 hommes armés de la tribu de Dan se rendent dans la ville de Laïs (que 5 hommes étaient allés explorer). Ils volent des idoles d’un certain Mika : un éphod (vêtement sacerdotal), des théraphim (dieux domestiques), une image taillée et une image en fonte, ainsi que le prêtre qui était à son service.

 

Plus tard, ils exterminent tous les habitants de la ville de Laïs, un peuple tranquille et sans histoires. Et à la place de Laïs, bâtissent leur ville : la ville de Dan.

 

Juges 18 : 11-31:  « Six cents hommes de la famille de Dan partirent de Tsorea et d'Eschthaol, munis de leurs armes de guerre.  13 Ils passèrent de là dans la montagne d'Ephraïm, et ils arrivèrent jusqu'à la maison de Mica.
14 Alors les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays de Laïs prirent la parole et dirent à leurs frères : Savez-vous qu'il y a dans ces maisons-là un éphod, des théraphim, une image taillée et une image en fonte ? Voyez maintenant ce que vous avez à faire.15 Ils s'approchèrent de là, entrèrent dans la maison du jeune Lévite, dans la maison de Mica, et lui demandèrent comment il se portait.16 Les six cents hommes d'entre les fils de Dan, munis de leurs armes de guerre, se tenaient à l'entrée de la porte. 17 Et les cinq hommes qui étaient allés pour explorer le pays montèrent et entrèrent dans la maison; ils prirent l'image taillée, l'éphod, les théraphim, et l'image en fonte, pendant que le prêtre était à l'entrée de la porte avec les six cents hommes munis de leurs armes de guerre. 18Lorsqu'ils furent entrés dans la maison de Mica, et qu'ils eurent pris l'image taillée, l'éphod, les théraphim, et l'image en fonte, le prêtre leur dit : Que faites-vous? 19 Ils lui répondirent : Tais-toi, mets ta main sur ta bouche, et viens avec nous; tu nous serviras de père et de prêtre. Vaut-il mieux que tu serves de prêtre à la maison d'un seul homme, ou que tu serves de prêtre à une tribu et à une famille en Israël ? 20 Le prêtre éprouva de la joie dans son coeur; il prit l'éphod, les théraphim, et l'image taillée, et se joignit à la troupe.
21 Ils se remirent en route et partirent, en plaçant devant eux les enfants, le bétail et les bagages. 22 Comme ils étaient déjà loin de la maison de Mica, les gens qui habitaient les maisons voisines de celle de Mica se rassemblèrent et poursuivirent les fils de Dan. 23 Ils appelèrent les fils de Dan, qui se retournèrent et dirent à Mica : Qu'as-tu, et que signifie ce rassemblement ? 24 Il répondit : Mes dieux que j'avais faits, vous les avez enlevés avec le prêtre et vous êtes partis : que me reste-t-il? Comment donc pouvez-vous me dire : Qu'as-tu? 25 Les fils de Dan lui dirent : Ne fais pas entendre ta voix près de nous; sinon des hommes irrités se jetteront sur vous, et tu causeras ta perte et celle de ta maison. 26 Et les fils de Dan continuèrent leur route. Mica, voyant qu'ils étaient plus forts que lui, s'en retourna et revint dans sa maison.
27 Ils enlevèrent ainsi ce qu'avait fait Mica et emmenèrent le prêtre qui était à son service, et ils tombèrent sur Laïs, sur un peuple tranquille et en sécurité; ils le passèrent au fil de l'épée, et ils brûlèrent la ville. 28 Personne ne la délivra, car elle était éloignée de Sidon, et ses habitants n'avaient pas de liaison avec d'autres hommes : elle était dans la vallée qui s'étend vers Beth-Rehob. Les fils de Dan rebâtirent la ville, et y habitèrent; 29 ils l'appelèrent Dan, d'après le nom de Dan, leur père, qui était né à Israël; mais la ville s'appelait auparavant Laïs. 30 Ils dressèrent pour eux l'image taillée; et Jonathan, fils de Guerschom, fils de Manassé, lui et ses fils, furent prêtres pour la tribu des Danites, jusqu'à l'époque de la captivité du pays. 31 Ils établirent pour eux l'image taillée qu'avait faite Mica, pendant tout le temps que la maison de Dieu fut à Silo. 
»

 

Ainsi, la tribu de Dan s’est montrée coupable de violence gratuite, en massacrant les habitants de Laïs qui ne voulaient de mal à personne, et ce après leur avoir volé les idoles qu'ils adoreront eux-mêmes pendant plus de 500 ans.

Voilà la raison pour laquelle elle n’est pas citée dans le livre de l’Apocalypse.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les palmes chez les Israélites valeur symbolique
Les palmes, feuilles du palmier étaient d'une grande utilité pour les Israélites et d'une grande valeur symbolique.

Les membres de la grande foule

tiennent des palmes dans leurs mains

 

 

Apocalypse 7 : 9 : « Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple 

et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des 

             palmes dans leurs mains. »

 

Aujourd’hui, lundi 19 février, je vais vous parler de la grande foule.

 

Après avoir décrit les 144 000 membres oints, membres du royaume messianique, Jean voit maintenant une grande foule. 

 

 Qui sont toutes ces personnes qui composent cette grande foule ? Et d’où viennent-elles ?

 

Le verset nous dit que ces personnes viennent de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. On peut dire que ces personnes ont des origines très différentes, elles représentent tous les peuples de la Terre et elles se sont rassemblées en un seul groupe appelé ici « la grande foule ».

La grande foule, bien que composée de personnes d’horizons et de cultures très divers, est unie dans une action commune. Toutes les personnes composant cette grande foule se tiennent devant le trône de Dieu et devant Jésus-Christ avec des palmes dans leurs mains.

                                                                              

 L’importance du palmier chez les Israélites :

 

Il existe plusieurs espèces de palmiers, l’espèce principale est le palmier-dattier (phoenix dactylifera). Dans le désert, cet arbre, qui absorbe environ 80 mètres cubes par an, annonce la présence de l’eau !

Dans le palmier dattier, tout est utile ! D’après les populations oasiennes il aurait 130 usages différents !

Le palmier-dattier fournit des dattes, fruits très énergétiques consommés frais ou secs, en confiture ou en pâte pour les pâtisseries. Ses dattes servent à produire aussi du miel de datte, du vinaigre, des boissons alcoolisées ou non.

Les noyaux servent de nourriture pour le bétail ou de combustible.

La sève du dattier permet de fabriquer une boisson fermentée, le vin de palme. 

Le bourgeon terminal peut être consommé comme chou palmiste.

Dans les régions où les arbres sont très rares, le bois du palmier est précieux tant comme combustible que comme bois d'œuvre.

Les feuilles permettent de fabriquer des objets de vannerie, des sacs, des paniers, des corbeilles, des cordes, des paillassons, des chapeaux mais aussi pour couvrir les toits.

Les épines des palmes sont utilisées comme épingles et comme aiguilles dans les métiers à tisser. On utilise aussi le rafia de ces palmes comme ficelle.

Enfin, le palmier est souvent employé comme arbre d’ornement. Symbole de grâce et d’élégance, son nom « Tamar » en hébreu est aussi un prénom de femme.

 

Cantiques des cantiques 7 : 7 : « Ta taille est semblable à un palmier, et tes mamelles à des grappes. »

Genèse 38 : 6 : « Et Juda maria Her, son premier-né, avec une fille qui avait nom Tamar. »


2 Samuel 14 : 27 : « Et il naquit à Absalom trois fils, et une fille, qui avait nom 
Tamar, et qui était une très-belle femme. »

Le nom hébreu de cet arbre, Tamar, entrait dans un grand nombre de noms de lieux. 

 

Genèse 14 :7 : « Puis ils retournèrent et vinrent à la Fontaine du Jugement, qui est Kadès, et battirent tout le pays des Amalécites, et aussi les Amoréens, qui habitaient à Hatsatson-Thamar. »

Ezéchiel 47 : 19 : « Le côté méridional, le Midi, ira depuis 
Thamar jusqu'aux eaux de contestation de Kadès, le long du torrent, jusqu'à la grande mer; ce sera là le côté méridional, le Midi. »

 

Jérico était la ville des palmiers. Elle possédait une palmeraie de 20 km de long (d’après Josèphe et Strabon).

 

Deutéronome 34 : 3 : « Et le Midi, et la campagne de la plaine de Jérico, la ville des palmes; jusqu'à Tsohar. »

 

Le palmier occupe une place très importante dans la société orientale, c’est l’un des arbres dont la disparition est un désastre en Israël. 

 

Joël 1 : 12 : « Les vignes sont sans fruit, et les figuiers ont manqué; les grenadiers, et les palmiers, les pommiers et tous les arbres des champs ont séché, c'est pourquoi la joie a cessé entre les hommes. »

 

 

 Le palmier et sa valeur symbolique :

 

Le tronc droit et haut du palmier sert de terme de comparaison pour la croissance du juste et l’élévation de la Sagesse.

 

Psaumes 92 : 13 : « Les justes poussent comme le palmier, ils grandissent comme le cèdre du Liban. »

 

La prophétesse Déborah jugeait le peuple d’Israël sous un palmier. Cela symbolisait la paix, la justice et la sérénité à l’ombre du soleil accablant.


Juges 4 : 4, 5 : « 4 En ce temps-là Débora Prophétesse, femme de Lappidoth, jugeait Israël. 5 Et Débora se tenait sous un palmier entre Rama et Bethel, en la montagne d'Ephraïm; et les enfants d'Israël montaient vers elle pour être jugés. »

 

La feuille de palmier, ou palme, était un motif d’ornementation dans le temple de Salomon.

 

1 Rois 6 : 29-35 : « 29 Il fit sculpter sur tout le pourtour des murs de la maison, à l'intérieur et à l'extérieur, des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies. 30 Il couvrit d'or le sol de la maison, à l'intérieur et à l'extérieur.

31 Il fit à l'entrée du sanctuaire une porte à deux battants, de bois d'olivier sauvage; l'encadrement avec les poteaux équivalait à un cinquième du mur. 32 Les deux battants étaient de bois d'olivier sauvage. Il y fit sculpter des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies, et il les couvrit d'or; il étendit aussi l'or sur les chérubins et sur les palmes.

33 Il fit de même, pour la porte du temple, des poteaux de bois d'olivier sauvage, ayant le quart de la dimension du mur, 34 et deux battants de bois de cyprès; chacun des battants était formé de deux planches brisées. 35 Il y fit sculpter des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies, et il les couvrit d'or, qu'il étendit sur la sculpture. »

 

À la fête des Tabernacles, les Israélites portaient des branches (c’est-à-dire des feuilles) de palmier.

 

Néhémie 8 : 15 : « Et qu'on devait l'annoncer et le publier dans toutes les villes et à Jérusalem, en disant: Allez à la montagne, et apportez des rameaux d'olivier, des rameaux d'olivier sauvage, des rameaux de myrthe, des rameaux de palmier, et des rameaux d'arbres touffus, pour faire des tabernacles, ainsi qu'il est écrit. »

 

Lors de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, près de Béthanie (mot qui signifie maison des dattes), des palmes furent agitées et étendues devant lui sur le sol en guise de tapis d’honneur.

 

L'entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem, les palmes

 

Jean 12 : 13 : « Le lendemain, une foule nombreuse de personnes venues à la fête apprirent que Jésus se rendait à Jérusalem. 13 Elles prirent des branches de palmiers et allèrent à sa rencontre en criant: «Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!». Segond 21

« 12 Le lendemain, une foule immense était à Jérusalem pour la fête. On apprit que Jésus était en chemin vers la ville. 13 Alors les gens arrachèrent des rameaux aux palmiers et sortirent à sa rencontre en criant : Hosanna! Béni soit celui qui vient de la part du Seigneur ! Vive le roi d'Israël ! » Semeur

 

Les branches ou rameaux de palmiers symbolisent l’honneur qui est fait à Jésus, la reconnaissance de son autorité, l’accueil chaleureux du messie promis.

 

La palme est restée jusqu’à nos jours l’emblème décoratif du triomphe et de la gloire.                                                             

 Que symbolisent les palmes dans les mains des membres de la grande foule ?

 

Les palmes symbolisent ici l’honneur et l’adoration que la grande foule accorde à Dieu et à Jésus, reconnaissant ainsi la souveraineté de Dieu le Tout-Puissant et l’autorité de Jésus, leur roi. Ces palmes peuvent aussi représenter un symbole de paix, de justice et de prospérité après les souffrances qui ont été endurées.  

Bien que provenant d’origines très diverses, tous les membres de la grande foule sont unis dans le culte rendu à Dieu et à Jésus. 

 

 Pourquoi sont-ils tous vêtus de longues robes blanches ?

 

La blancheur est associée à la pureté. Les longues robes symbolisent la spiritualité. Ainsi, les membres de la grande foule, ont été purifiés grâce au sang de l’Agneau et grâce à leur foi. Ils peuvent maintenant se tenir devant Dieu et bénéficier du règne millénaire de Jésus-Christ.

Puissions-nous nous trouver parmi les membres de cette grande foule et tenir aussi dans nos mains des palmes symboliques !

 

 

Olivier

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Etre chrétien signifie reconnaître la valeur

du sang sacrificiel de Jésus

 

Apocalypse 7 : 10 : « Et ils criaient à grande voix, disant: Le salut vient de notre Dieu, qui est assis sur le trône, et de l'Agneau. »


Tous les membres de la grande foule sont conscients qu’ils doivent leur salut à Dieu, le Tout-Puissant et à l’Agneau, Jésus-Christ. Cela signifie que toutes ces personnes sont chrétiennes et qu’elles ont compris 
le principe du rachat par le sang de Jésus notre seigneur.
En effet, Dieu avait prévu, dans son dessein pour l’humanité, de sacrifier son propre fils, qui, en versant son sang parfait, rachèterait les fautes de tous ceux qui demandent sincèrement pardon.

Cela était-il indispensable ?

 


Les Israélites avaient l’habitude de sacrifier des animaux au tabernacle en faisant couler leur sang pour le pardon des fautes. Ces sacrifices d’animaux, qui devaient constamment être renouvelés, permettaient de « 
payer
 » pour leur fautes et préfiguraient le sang que Jésus-Christ allait verser une fois pour toutes. 

 

Hébreux 9 : 11-14, 28 : « 11 Quant à Christ, il est venu comme grand-prêtre des biens à venir. Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas construit par la main de l'homme - c'est-à-dire qui n'appartient pas à cette création - 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel.13 En effet, le sang des boucs et des taureaux ainsi que la cendre d'une vache, dont on asperge ceux qui sont souillés, les rendent saints en leur procurant une pureté rituelle. 14 Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s'est offert lui-même à Dieu par l'Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d'autant plus votre conscience des œuvres mortes afin que vous serviez le Dieu vivant!

 

28 De même, Christ s'est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d'hommes, puis il apparaîtra une seconde fois, sans rapport avec le péché, à ceux qui l'attendent pour leur salut. »

Tout a un prix. Une mauvaise action doit être payée. Les humains doivent reconnaître qu’ils ne réussiront jamais, par eux-mêmes, à atteindre la perfection ni à instaurer la paix véritable sur la Terre. Il a fallu payer un prix extrêmement élevé afin que les humains puissent accéder à l’espoir de la vie éternelle : 
le sang de Jésus-Christ
.

 

N’est-il pas trop facile de verser le sang d’une créature innocente comme un agneau inoffensif pour le rachat de fautes que NOUS avons commises ?
Pire, n’est-il pas trop facile de considérer de manière complètement passive le sacrifice de Jésus-Christ, un homme parfait, qui est venu sur Terre pour nous enseigner, nous réconforter et nous apporter l’espoir… qui a versé son sang pour racheter les fautes et les manquements que NOUS avons commis ?


Le sacrifice de Jésus n’a de valeur que si l’on a foi en lui, c’est-à-dire si l’on ressent une reconnaissance profonde pour ce don de soi extraordinaire. Il nous faut exercer la foi en Jésus-Christ. C’est ce que Paul a dit à Timothée :


2 Timothée 3 : 15 : « Depuis ton enfance, tu connais les saintes Ecritures qui peuvent te rendre sage en vue du salut par la foi en Jésus-Christ. »


Tous les humains ont péché et sont privés de la gloire de Dieu qui est d’une pureté extrême. Ceux qui exercent leur foi en Jésus-Christ ont l’espoir d’être libérés car ils sont déclarés justes.

Romains 3 : 22-26 : « 22 c'est la justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a pas de différence: 23 tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, 24 et ils sont gratuitement déclarés justes par sa grâce, par le moyen de la libération qui se trouve en Jésus-Christ. 25C'est lui que Dieu a destiné à être par son sang une victime expiatoire pour ceux qui croiraient. Il démontre ainsi sa justice, puisqu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, à l'époque de sa patience. 26 Il la démontre dans le temps présent de manière à être juste tout en déclarant juste celui qui a la foi en Jésus. »


Ainsi, ressentir une profonde reconnaissance pour le prix très élevé que Jésus a, par amour, consenti à payer pour nous, et exercer la foi en Jésus-Christ, est la base même du christianisme
Tout espoir de salut, de vie éternelle, de guérison, de résurrection, de justice véritable… est possible grâce à Jésus-Christ qui a donné sa vie pour nous et qui a versé son sang comme
 sacrifice propitiatoire.

Le mot propitiatoire signifie : rendre propice ou favorable à la clémence de Dieu qui peut nous accorder le pardon.


La grande foule qui se trouve devant le trône et devant l’agneau est consciente du prix énorme qui a été versé pour qu’elle puisse se trouver là et c’est avec une immense reconnaissance qu’elle accorde tout l’honneur possible et toute son adoration au Souverain de l’Univers, Jéhovah Dieu et à l’agneau, Jésus-Christ.

.

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Qui sont les anges?

Qui sont réellement les anges ?

 

 

Apocalypse 7 : 11 : « Tous les anges qui se tenaient autour du trône, des anciens et des quatre êtres vivants se prosternèrent, le visage contre terre, devant le trône et ils adorèrent Dieu ».

 

Aujourd’hui mercredi 21 février, je vais vous parler des anges.


Un article précédent sur les anges, associé au texte d’Apocalypse 5 : 11, avait été rédigé le 23 janvier 2018. Lien Apocalypse 5 : 11

J’avais rappelé de nombreux récits bibliques dans lesquels les anges étaient intervenus de manière différente. Cela démontrait qu’ils prenaient une part active dans le dessein de Dieu. 

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder une notion complexe et difficilement acceptée par certains chrétiens, en particulier ceux qui ne croient pas en l’immortalité de l’âme.
Avant d’émettre un quelconque jugement, je vous encourage à lire la totalité de cet article en réfléchissant à la logique des arguments avancés. 

Ce n’est qu’en remettant constamment en cause ce que l’on nous a enseigné comme «vérité» que nous progresserons justement sur le chemin de cette Vérité. 


Les anges sont des créatures spirituelles ou esprits. Ils sont très nombreux dans les cieux, puisque le passage d’Apocalypse 5 : 11 nous dit qu’ils sont des myriades de myriades et des milliers de milliers.

Ils ont tous été créés par Jésus. Comment cela ?

En effet, seul Jésus-Christ a été créé directement par Dieu. Seul Jésus-Christ était d’une pureté extrême au moment de sa création. Jésus-Christ est appelé « Fils unique de Dieu », il est bien supérieur aux anges dont il est le créateur.


Colossiens 1 : 15 : « Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 En effet, c'est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l'invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. »


Les anges n’ont pas été créés incorruptibles. Tout comme nous, ils doivent démontrer leur fidélité à Dieu. D’ailleurs nous savons tous que Satan le Diable est un ange qui s’est rebellé contre Dieu et qui a entraîné à sa suite de très nombreux autres anges, qu’on appelle aussi parfois « démons ».

C’est la raison pour laquelle les membres oints ou 144 000 (tous au ciel depuis bien longtemps) sont supérieurs aux anges car ils sont maintenant purs, immortels et incorruptibles.

1 Corinthiens 15 : 54 : « Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture: La mort a été engloutie dans la victoire. »


1 Corinthiens 6 :3
 : « Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? »


Comment les anges peuvent-ils démontrer leur fidélité à Dieu sachant que dans les cieux règnent la paix et la lumière divines ?


Ce n’est pas dans les cieux qu’ils pourront démontrer leur fidélité en effet, c’est sur la Terre, où règnent des conditions difficiles et variées ! Comment cela??

 

Les anges, en s’incarnant en humains, vont pouvoir vivre de nombreuses expériences qui vont leur permettre de développer des qualités comme le courage, la fidélité, la patience, l’endurance, la persévérance, l’empathie… Ils vont progresser, s’ils prennent les bonnes décisions, dans la pureté qui les rapprochera de Dieu.


Jérémie 7 : 24 : « Cependant, ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas tendu l'oreille. Ils ont persévéré dans les conseils et les penchants de leur cœur  mauvais. Ils ont régressé au lieu de progresser. »

Romains 6 : 19, 20 : « 19 - Je parle à la manière des hommes, à cause de votre faiblesse naturelle. - De même que vous avez mis vos membres comme esclaves au service de l'impureté et de l'injustice pour arriver à plus d'injustice, de même maintenant, mettez vos membres comme esclaves au service de la justice pour progresser dans la sainteté. »


Romains 5 : 3, 4 : « Nous tirons fierté même de nos détresses, car nous savons que la détresse produit la persévérance, 4 la persévérance conduit à la victoire dans l'épreuve, et la victoire dans l'épreuve nourrit l'espérance. »


Est-ce que cela signifie que nous sommes nous, les humains, des anges incarnés ?

Oui. Nous sommes des anges qui avons eu une existence pré-humaine et qui avons été incarnés afin de vivre cette vie qui nous permet de développer nos dons, nos capacités, de résoudre les problèmes et cultiver certaines capacités. 


Mais je ne me souviens de rien ?


L’objectif est de vivre cette vie de façon totale et unique, comme s’il n’existait rien d’autre, c’est de cette façon que nous tirerons au mieux profit de nos expériences. Il nous faut écouter notre cœur et nos aspirations qui vont nous élever pour accomplir certaines choses. 

Les anges perdent tous leurs pouvoirs en devenant humains ?


Tout à fait. Les esprits ou anges sont extrêmement puissants en comparaison des humains. En s’incarnant, ils perdent leurs pouvoirs que l’on jugerait « surnaturels», même si quelques rares personnes semblent posséder quelques dons comme le don de guérison par exemple.
Jésus-Christ en s’incarnant en humain n’avait pas perdu ses pouvoirs, c’est la raison pour laquelle il était capable de réaliser de très nombreux miracles. 

Les difficultés et les souffrances ne sont donc pas dues à Adam et Eve et au péché originel ?


En effet ! En s’incarnant dans les premiers humains, produits d’une évolution dirigée, ils savaient qu’ils allaient vivre des difficultés inhérentes aux humains. Il est inutile de chercher un coupable nommé Adam, et encore moins Eve (les femmes ont été bien rabaissées tout au long de l’histoire au nom du péché originel). 
Pour l’explication du récit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, voir le sujet développé ici. Jardin d'Eden.  


S’agit-il en fait de réincarnation ?


Oui, il faut employer les bons termes. Quand un esprit s’incarne de façon à vivre une expérience humaine, et qu’à sa mort, il peut recommencer ce cycle, il s’agit bien de réincarnation.

Cela signifie-t-il que nous avons tous eu plusieurs vies ?


Oui. Mais de nombreux esprits ont cessé de s’incarner depuis que Jésus a donné sa vie en sacrifice pour le rachat de nos fautes et nos manquements. Ces esprits ont compris qu’ils ne réussiraient jamais par leurs œuvres seules à être déclarés justes et purs. Ils ont reconnu la valeur sacrificielle du sang versé par le messie et ont demandé pardon au nom de Jésus-Christ. Ils ont alors été déclarés purs et autorisés à rester dans les cieux, proches de Dieu et de Jésus. 


Romains 9 : 31, 32 : « 31 Les Israélites, eux, qui cherchaient à être déclarés justes en obéissant à une loi, n'y sont pas parvenus. 32 Pour quelle raison? Parce qu'ils ont cherché à être déclarés justes non pas en comptant sur la foi, mais comme si la justice pouvait provenir de la pratique de la Loi. »

Romains 5 : 1 : « Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. »


Cela signifie que les esprits qui communiquent avec les médiums sont réellement les âmes de personnes disparues ?


Lorsque les médiums communiquent avec les esprits, ils sont en effet persuadés de parler à des personnes défuntes, d’ailleurs c’est ce que prétend l’esprit de façon générale. On peut dire que le spiritisme connaît un succès de plus en plus important car les gens se sont détournés de la religion et cherchent des réponses directement auprès du monde spirituel. Beaucoup sont persuadés de communiquer avec leur ange gardien. Mais il ne faut pas oublier que les esprits sont extrêmement puissants et sont capables de faire croire ce qu’ils veulent, beaucoup sont menteurs, usurpateurs et manipulateurs. Une très grande prudence s’impose !!

Qui sont réellement ces esprits qui communiquent avec les médiums ?


Il s’agit d’esprits qui n’ont pas atteint la pureté exigée par Dieu, sinon ils seraient aux cieux ou occupés à accomplir une mission divine. Les esprits purs ne s’amusent pas avec les humains, ils les laissent en paix afin qu’ils vivent ce qu’ils ont à vivre. 
Les esprits qui communiquent avec les humains sont tous des esprits opposés à Dieu. C’est la raison pour laquelle la Bible interdit formellement toute communication spirite aussi fascinant que cela puisse sembler…


Esaïe 8 : 19, 20 : « 19 Si l'on vous dit: «Consultez ceux qui invoquent les esprits et les spirites, ceux qui chuchotent et murmurent! Un peuple ne consultera-t-il pas ses dieux? Ne consultera-t-il pas les morts en faveur des vivants?» 20 répondez: «Il faut revenir à la loi et au témoignage!» Si l'on ne parle pas de cette manière, il n'y aura pas d'aurore pour ce peuple. »


Lévitique 19 : 31 : « Ne vous adressez pas à ceux qui invoquent les esprits et aux spirites, ne les recherchez pas, de peur de vous rendre impurs par eux. Je suis l'Eternel, votre Dieu. »


Deutéronome 18 : 9-14 : « 9 Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras pas à imiter les pratiques abominables de ces nations-là. 10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de sorcier, 11 de magicien, personne qui consulte les esprits ou les spirites, personne qui interroge les morts. 12 En effet, celui qui fait cela fait horreur à l'Eternel et c'est à cause de ces pratiques abominables que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13 Tu seras tout entier à l'Eternel, ton Dieu. 14 En effet, les nations que tu vas chasser écoutent les astrologues et les devins, mais à toi, l'Eternel, ton Dieu, ne le permet pas. »


Le spiritisme était considéré comme une pratique abominable aux yeux de Dieu. Ne cédons jamais à la tentation de communiquer avec ce monde mystérieux, n’oublions pas que Dieu à cela en horreur!


Ces esprits opposés à Dieu se réincarnent-ils aussi ?


Non. Après leur rébellion, certains se sont matérialisés afin d’avoir des relations sexuelles avec des femmes et ont donné naissance à des créatures hybrides : les Néphilims. C’est cela qui a décidé Dieu à provoquer un déluge (qui n’était pas universel mais localisé à la région concernée par le problème). Les Néphilims ont péri, noyés. Mais les esprits matérialisés sont retournés au ciel. Depuis, ils ne peuvent plus s’incarner ou se matérialiser en humains.
On se souvient que Jésus, après sa résurrection, s’était matérialisé en humain afin de pouvoir prouver sa résurrection et communiquer les dernières instructions aux disciples.
Les esprits déchus ne se réincarnent pas, ne se matérialisent pas, ne sont pas autorisés à se déplacer où ils veulent dans les cieux, ils ne peuvent approcher Dieu et les anges purifiés.
Ils sont cantonnés à la Terre où ils essaient d’éloigner le plus possible de personnes de Dieu. 

Pourtant certains esprits paraissent sages et de bons conseils ?


Des recueils de paroles prononcées par des esprits ont rempli des centaines de livres, et font apparaître une certaine sagesse et peuvent même parler d’Amour, de Dieu et de la Bible ! Par contre jamais, nulle part, il n’est parlé 
du sacrifice rédempteur de Jésus-Christ, jamais… Pourquoi ? Le sang de Jésus est le seul moyen d’accéder à la vie éternelle promise par Dieu, il n’y a aucune autre possibilité de salut. Cela démontre bien que les esprits occultent complètement le seul moyen d’y accéder !


Que se passe-t-il quand on meurt ?


Quand on meurt, notre corps sombre dans l’inactivité totale et rapidement entame un processus de décomposition naturelle. Par contre notre âme, ne meurt pas. Elle a deux destinations possibles : soit elle va près de Dieu car l’on a demandé pardon au nom de Jésus et du sang qu’il a versé ; soit elle est réincarnée pour vivre une autre expérience. 

Quand l’âme est-elle incarnée dans l’être humain ?


Au moment de sa conception, alors qu’il est n’est qu’un embryon. Dès le ventre de sa mère, il ressent toutes les vibrations et émotions transmises et commence à vivre sa vie d’humain. Cela signifie que l’avortement n’est pas qu’une ablation d’un amas de cellules, mais il s’agit bien de la destruction d’une vie en train de se développer. Qu’il y ait encore autant d’avortements à notre époque alors que les moyens de contraception n’ont jamais été aussi facilement accessibles, reste incompréhensible !


Luc 1 : 41, 44 : « 41 Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant remua brusquement en elle et elle fut remplie du Saint-Esprit. 42 Elle s'écria d'une voix forte: «Tu es bénie parmi les femmes et l'enfant que tu portes est béni. 43 Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne vers moi? 44 En effet, dès que j'ai entendu ta salutation, l'enfant a tressailli de joie en moi. »


Alors que Marie était au tout début de sa grossesse, l’enfant que portait Elizabeth alors sur son 6ème mois (Jean le Baptiseur) tressaillit dans son ventre car Marie portait déjà Jésus en elle. Jésus-Christ était donc déjà présent dans le ventre de Marie au tout début de sa grossesse. 

Nous comprenons, que la vie elle-même a un sens : dans la mesure du possible, s’épanouir en vivant intensément nos aspirations les plus profondes et faire ressortir le meilleur de nous malgré les difficultés que nous rencontrons au quotidien. Le meilleur de nous c’est par exemple l’Amour pour soi, pour son prochain et pour Dieu et Jésus. 

 
Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Que signifie adorer Dieu?

 

Apocalypse 7 : 12 : « en disant: « Amen! La louange, la gloire, la sagesse, la reconnaissance, l'honneur, la puissance et la force sont à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen!»

Aujourd’hui, je vais vous parler de
 l’adoration du Souverain de l’Univers : notre Dieu Tout-Puissant.

Les membres de la grande foule qui viennent de traverser Harmaguédon louent leur Créateur, Jéhovah Dieu et lui vouent une adoration totale.


Que signifie pour nous adorer Dieu ?


A notre époque, disons plutôt dans nos sociétés occidentales et plutôt matérialistes, il paraît insensé de se prosterner comme le faisaient les gens autrefois, combien même nous nous adresserions à Dieu en personne ! Tout au plus nous inclinerions légèrement la tête en signe de respect. 

Les paroles que nous prononcerions alors dans notre prière ne ressembleraient probablement pas à celles de la grande foule, mais seraient moins démonstratives disons.

Pour quelles raisons démontrerions-nous de l’adoration pour Dieu ?


Dieu est Amour, il est à l’origine de toute vie, ses qualités se voient depuis la création qui nous entoure. L’organisation, la générosité, la diversité, la sensibilité, l’humour, la puissance, l’intelligence, se voient en observant le corps humain, la biodiversité animale et végétale, la diversité des paysages et des écosystèmes, les astres…


Chaque jour, prenons-nous le temps d’apprécier les petites choses qui rendent la vie agréable ? Le rire d’un enfant, le chant d’un oiseau, les fleurs qui apparaissent au printemps, la neige sur laquelle nous glissons avec plaisir, le soleil qui nous vivifie et nous donne bonne mine, le plaisir d’utiliser ses doigts pour réaliser une création personnelle, le sable chaud sur lequel nous faisons une petite sieste…


L’appréciation de la création de Dieu, les sentiments de gratitude que nous éprouvons au quotidien sont déjà une forme de reconnaissance et d’adoration de notre Créateur.
N’hésitons pas à lui dire « Merci ! »


Dieu comprend nos difficultés et a un dessein pour nous.


Dieu connaît parfaitement la nature humaine, il est conscient des difficultés de chacun et il nous comprend si nous nous confions en lui. Demandons-lui dans nos prières la sagesse, le courage d’avancer positivement dans la vie pour atteindre nos objectifs, en surmontant les difficultés et les peines.


La connaissance et le dessein de Dieu donnent une autre dimension à notre vie, 
la dimension spirituelle qui manque à beaucoup de personnes sans espoir de vivre une autre vie que celle-ci. 

Dans son dessein pour l’humanité, Dieu a promis la vie éternelle sur la Terre dans des conditions de paix, de justice et de sécurité optimales, grâce à Jésus-Christ qui a donné sa vie pour nous et qui, au travers de son Royaume, étendra sur toute la Terre les miracles qu’il avait lui-même réalisés sur une petite échelle. 

Laissons la dimension spirituelle s’exprimer. Approfondissons les Saintes Ecritures qui apportent un enseignement puissant et qui affermissent notre foi en Dieu et en son dessein. 
Prendre plaisir à étudier la parole de Dieu, est aussi une forme de respect et d’adoration envers notre créateur.


Plus particulièrement, la vie de Jésus-Christ sur Terre, et riche en enseignement. Ses paraboles touchent les cœurs et poussent à l’action. Laissons s’exprimer les émotions encouragées par Jésus comme 
la sincérité, l’humilité, l’Amour, l’empathie, le pardon
C’est de cette façon aussi que nous adorerons Dieu, car il est bien écrit que « la foi seule, sans les œuvres est morte ».

 


Prions régulièrement et, dans nos prières, toute comme l’a fait la grande foule, exprimons 
notre reconnaissance, notre admiration, notre respect, tout l’Amour et tout l’honneur que nous accordons à Dieu, le Souverain de l’Univers.


Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La grande foule

 

Apocalypse 7 : 13, 14 : « 13 L'un des anciens prit la parole et me dit: «Ceux qui sont habillés d'une robe blanche, qui sont-ils et d'où sont-ils venus?» 14 Je lui répondis: «[Mon] seigneur, tu le sais.» Il me dit alors: «Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leur robe, ils l'ont blanchie dans le sang de l'Agneau. »

 

Aujourd’hui, 24 février, je vais parler de la grande foule.

 

L’un des 24 anciens demande à l’apôtre Jean «Ceux qui sont habillés d'une robe blanche, qui sont-ils et d'où sont-ils venus?». 

 

Qui sont ces personnes habillées d’une robe blanche ?

 

Nous savons que ces personnes sont de fidèles adorateurs de Dieu puisqu’elles déclarent : « La louange, la gloire, la sagesse, la reconnaissance, l'honneur, la puissance et la force sont à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen!»

On sait aussi qu’elles viennent « de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. » 

Et elles tiennent des palmes dans leurs mains en signe d’honneur et d’adoration envers Dieu, de reconnaissance de sa souveraineté. Peut-être également en signe de paix, de justice et de prospérité. 

 

Nous savons aussi qu’elles portent de longues robes blanches, symbole de spiritualité. 

 

D’où vient cette grande foule ?

 

Jean réponds à l’ancien «[Mon] seigneur, tu le sais

 

Quelle est la réponse de l’ancien ?

«Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leur robe, ils l'ont blanchie dans le sang de l'Agneau. »

 

Ces chrétiens ont survécu aux épreuves de la grande tribulation et au jour de Dieu le Tout Puissant, Harmaguédon.

Ils ont lavé leur robe et l’ont blanchie dans le sang de l’agneau. Comment cela ?

Le sang de Jésus-Christ leur a permis de se purifier car ils ont exercé leur foi dans son sacrifice. La blancheur est associée à la pureté.

 

Où se trouvent ces personnes ?

 

Le fait que la vision présente cette grande foule devant le trône et devant l’agneau nous fait dire que la scène se passe au ciel. Mais, il est dit aussi que cette grande foule vient de la grande tribulation dont les épreuves auront bien lieu sur Terre. 

La suite du récit nous dit que Dieu prendra soin de ces personnes. Elles n’auront plus faim, plus soif et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. 

Ces chrétiens seront sous protection divine et ne subiront plus aucune souffrance.

Cela se passera sur la Terre. Les bénédictions de Dieu se feront sur la Terre. La grande foule se présente devant le trône et devant l’agneau depuis la terre, comme nous le faisons lorsque nous prions Dieu en nous présentant à lui et en lui adressant nos requêtes et nos louanges.

Cette grande foule bénéficiera des bénédictions apportées par le Royaume de Dieu composé de Jésus et des 144'000 oints. Puissions-nous faire partie de cette grande foule de chrétiens fidèles !

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Le règne de Dieu

 

Apocalypse 7 : 15, 16 : « 15 C'est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône les abritera sous sa tente. 16 Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, le soleil ne les frappera plus, ni aucune chaleur brûlante. »

 

Aujourd’hui, je vais vous parler du règne de Dieu.

 

On se rappelle que Celui qui est assis sur le trône est Dieu en personne. 

Le verset 15 déclare que les membres de la grande foule servent Dieu nuit et jour dans son temple et que Dieu les abritera sous sa tente. 

 

Que symbolisent le temple et la tente de Dieu ?

 

Il est bien évident qu’il ne peut s’agit que de symboles. 

Le temple est un lieu de culte, la tente est un abri.

 

Les membres de la grande foule servent Dieu nuit et jour dans son temple, cela signifie qu’ils servent fidèlement Dieu, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, qu’il s’agisse de bons moments ou de moments difficiles.

 

Celui qui est assis sur le trône les abritera sous sa tente. Les membres de la grande foule seront à l’abri, ils se sentiront protégés par Dieu lui-même. On se souvient qu’ils viennent de traverser la grande tribulation caractérisée par l’insécurité, les privations et les persécutions. Ces chrétiens sont maintenant accueillis par Dieu qui leur assure qu’ils n’auront plus à subir de telles souffrances, Dieu a tendu sur eux sa tente symbolique, c’est-à-dire sa protection et sa bienveillance

 

D’ailleurs, le verset 16 nous assure qu’ils n’auront plus faim, plus soif et que le soleil ne les accablera plus.

 

Ce verset peut être pris au sens littéral : après avoir connu la faim, la soif et le soleil accablant faute d’abri sûr, ils connaîtront la sécurité et l’abondance.

Il peut aussi être pris au sens symbolique : après avoir connu l’arrêt total de leur activité (deuxième partie de la grande tribulation), la faim et la soif spirituelle, le soleil accablant de la dictature sur eux, ils connaîtront l’abondance de nourriture spirituelle et le regard bienveillant de leur Créateur.

 

On peut dire que les membres de la grande foule qui auront traversé Harmaguédon seront merveilleusement récompensés pour leur fidélité à Dieu et à Jésus.

Le règne de Dieu apportera soulagement, réconfort et abondance de bienfaits à tous ceux qui restent fidèles jusqu’à la fin.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les eaux de la vie

 

Apocalypse 7 : 17 « En effet, l'Agneau qui est au milieu du trône prendra soin d'eux et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux

 

Aujourd’hui, je vais vous parler des eaux de la vie.

 

Que nous dit la Bible sur les eaux de la vie?

 

♣ Le prophète Ezéchiel dans le livre qui porte son nom nous décrit la vision du temple de Jéhovah. De l’eau s’écoule du temple, vers l’est jusqu’à la mer morte où elle a des effets bien vivifiants !

 

Ezéchiel 47 : 1-12 : « 1 Ensuite, l'homme m'a fait revenir vers la porte du temple. J'ai vu que de l'eau sortait sous le seuil du temple, à l'est, car la façade du temple était orientée à l'est. L'eau descendait sous le côté droit du temple, au sud de l'autel. 2 Puis il m'a fait sortir par la porte nord et m'a fait faire le tour par dehors jusqu'à la porte extérieure qui est orientée à l'est. J'ai vu que l'eau coulait du côté droit. (…)
6 Alors il m'a dit: «As-tu bien regardé, fils de l'homme?» Puis il m'a entraîné et ramené au bord du torrent. 7 Quand il m'a ramené, j'ai vu qu'il y avait sur la rive du torrent une grande quantité d'arbres de chaque côté. 8 Alors il m'a dit: «Cette eau sort vers le district est. Elle descendra dans la plaine et se jettera dans la mer Morte. Lorsqu'elle se sera déversée dans la mer, l'eau de la mer sera assainie. 9Tout être vivant qui grouille vivra partout où le torrent parviendra. Il y aura une grande quantité de poissons, car là où cette eau parviendra, tout sera assaini. Là où parviendra le torrent, il y aura profusion de vie. 10 Des pêcheurs se tiendront sur ses rives. Depuis En-Guédi jusqu'à En-Eglaïm, on étendra les filets. Il y aura des poissons de diverses espèces, comme les poissons de la Méditerranée, et il y en aura en grande quantité. 11 Ses marais et ses étangs ne seront pas assainis, ils seront exploités pour le sel. 12 Le long du torrent, sur chaque côté de ses rives, pousseront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira pas et ils ne cesseront jamais de porter du fruit. Ils donneront du fruit tous les mois, parce que l'eau qui les arrose sort du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. »

 

L’eau qui s’écoule du temple a des effets miraculeux, elle assainit, elle produit une profusion de vie. Même les arbres portent des fruits en abondance et des feuilles pour soigner.


Que symbolise cette représentation ?

 

Le temple symbolise la présence de Dieu. L’eau représente la connaissance de Dieu.

 

Cette connaissance assainit car elle transforme les mauvaises pratiques en bonne conduite et fait produire de bons fruits. 

Cette connaissance apporte l’espoir de la vie dans de bonnes conditions. En effet l’espoir de voir l’abondance de nourriture, la diversité de la vie autour de nous (profusion de vie), la santé (feuilles de remède), l’absence de pollution (cette eau assainit).

 

 Lorsque Jésus était sur Terre, il a parlé de l’eau de la vie avec une femme d’origine samaritaine près d’un puits  (alors que les Juifs n’adressaient pas la parole aux Samaritains).

 

 

 

Jésus propose l'eau de la vie à la Samaritaine

Jean 4 : 7-13 : « 7 Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: «Donne-moi à boire.» 8 En effet, ses disciples étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger. 9 La femme samaritaine lui dit: «Comment? Toi qui es juif, tu me demandes à boire, à moi qui suis une femme samaritaine?» - Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. - 10 Jésus lui répondit: «Si tu savais quel est le cadeau de Dieu et qui est celui qui te dit: 'Donne-moi à boire', tu lui aurais toi-même demandé à boire et il t'aurait donné de l'eau vive.» 11«Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser et le puits est profond. D'où aurais-tu donc cette eau vive? 12 Es-tu, toi, plus grand que notre ancêtre Jacob qui nous a donné ce puits et qui a bu de son eau, lui-même, ses fils et ses troupeaux?» 13 Jésus lui répondit: «Toute personne qui boit de cette eau-ci aura encore soif. 14 En revanche, celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.»

 

Jésus parle de l’eau vive qui donne la vie éternelle. Il s’agit de la connaissance de Dieu, la connaissance que Jésus est venue enseigner. Celle-ci étanche réellement la soif symbolique car elle donne des réponses claires aux questions que les gens se posent, elle apporte une espérance réelle et merveilleuse. Celui qui boit de cette eau n’a plus jamais soif, ne ressent pas le besoin de boire autre chose et devient lui-même une source d’eau symbolique qui transmet la connaissance et donc l’espoir de la vie éternelle. 

 

Que nous dit le livre de l'Apocalypse sur les eaux de la vie?

 

 

♣ C’est Jésus lui-même qui conduit les personnes vers l’eau de la vie, comme l’indique le verset initial.

 

Apocalypse 7 : 17 : « 17 En effet, l'Agneau qui est au milieu du trône prendra soin d'eux et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.»

 

♣ Cette eau de la vie sort du trône de Dieu et de l’Agneau.

 

Apocalypse 22 : 1 : « 1 Puis il me montra le fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. »

 

♣ Dieu nous donne gratuitement de cette eau de la vie.


Apocalypse 21 :6 : «  6 Puis il me dit: «Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai à boire gratuitement de la source de l'eau de la vie. »

 

Abreuvons-nous de l’eau de la vie, la connaissance de Dieu. Elle assainit, elle vivifie, elle donne de l’espoir. Elle est gratuite. C’est Jésus lui-même qui nous guide vers cette eau, en nous apportant la connaissance et l’espoir. L’espoir de la vie éternelle dans des conditions où la peine, la tristesse et la douleur n’existeront plus car Dieu essuiera toutes les larmes de tous les visages. 

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣