Analyse verset par verset du chapitre 15 du livre de l'Apocalypse


 

7 anges tiennent 7 fléaux



Apocalypse 15 :1 « Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et extraordinaire: sept anges qui tenaient sept fléaux, les derniers, car la colère de Dieu s'accomplit par eux. »

Jean voit maintenant 
7 anges qui tiennent 7 fléaux.
Nous retrouvons le nombre 7 qui est associé à
 la plénitude, la perfection, la puissance, la totalité, la gloire. 

Lien - Nombre 7

Un 
fléau est un grand malheur, une grande calamité, une grande souffrance qui touche un grand nombre de personnes.


Plusieurs fléaux ont été envoyés par Dieu dans le passé :

Dieu a envoyé 10 fléaux (ou 10 plaies) au pharaon d’Egypte afin qu’il laisse partir les Israélites alors en esclavage.

« 16 Le pharaon se dépêcha d'appeler Moïse et Aaron et dit: «J'ai péché contre l’Éternel, votre Dieu, et contre vous. 17 Cependant, pardonne mon péché pour cette fois encore et priez l’Éternel, votre Dieu, afin qu'il éloigne ce fléau mortel de moi.» -Exode 10 :16, 17 


Moïse envoie 12 espions explorer la terre de Canaan, la terre promise. A leur retour seuls Josué et Caleb font un rapport positif, les autres déclarent : 
«Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous», 32 et ils dénigrèrent devant les Israélites le pays qu'ils avaient exploré. Ils dirent: «Le pays que nous avons parcouru pour l'explorer est un pays qui dévore ses habitants. Tous ceux que nous y avons vus sont des hommes de haute taille. 33 Nous y avons vu les géants, les descendants d'Anak qui sont issus des géants. A nos yeux et aux leurs, nous étions comme des sauterelles.» - Nombres 13 :31-33.

L’ensemble du peuple se met alors, une fois de plus à murmurer contre Moïse, Aaron et Dieu lui-même :

« 3 Pourquoi l’Éternel nous fait-il aller dans ce pays où nous tomberons par l'épée, où nos femmes et nos petits enfants deviendront une proie? Ne vaut-il pas mieux pour nous retourner en Egypte?» 4 Et ils se dirent l'un à l'autre: «Nommons un chef et retournons en Egypte.» - Nombres 14 :3, 4.

Josué et Caleb essaient de les raisonner, de leur donner du courage en leur disant que le pays est excellent, c’est un pays où coule la lait et le miel. Ils ne feront qu’une bouchée de ses habitants car ils sont protégés par l’Éternel. « N’ayez pas peur d’eux ! » Nombres 14 :7-9.

Mais cela n’a aucun effet, les Israélites 
parlent même de les lapider ! C’est alors qu’apparaît la gloire de Yahvé apparaît. Dieu déclare : « Jusqu'à quand ce peuple me méprisera-t-il? Jusqu'à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les signes que j'ai accomplis au milieu de lui? »

C’est alors qu’il prend une décision qui va donner à réfléchir aux Israélites :
« 26 L’Éternel dit à Moïse et à Aaron: 27 «Jusqu'à quand laisserai-je cette méchante assemblée murmurer contre moi? J'ai entendu les plaintes des Israélites qui murmuraient contre moi. 28 Annonce-leur: 'Aussi vrai que je suis vivant, déclare l’Éternel, je vous ferai exactement ce que je vous ai entendu dire: 29 vos cadavres tomberont dans ce désert. Vous tous, dont on a fait le dénombrement en vous comptant depuis l'âge de 20 ans et au-dessus et qui avez murmuré contre moi, 30 vous n'entrerez pas dans le pays que j'avais juré de vous faire habiter. Aucun de vous n'y entrera, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun. » - Nombres 14 :26-30. 

Les espions qui étaient partis explorer le pays de Canaan et qui ont semé la terreur au sein du peuple sont frappés d’un
 fléau devant l’Éternel, seuls Josué et Caleb restent en vie.


Lorsque Koré, Dathan et Abiram se sont soulevés contre Moïse avec 250 Israélites

Nombres 16 :13 : « Cela ne suffit-il pas que tu nous aies fait sortir d'un pays où coulent le lait et le miel pour nous faire mourir au désert? Faut-il encore que tu domines sur nous? »
Ce mépris de l’Éternel est alors puni sévèrement. La terre s’entrouvre et engloutit Coré, Dathan et Abiram ainsi que leur famille. Ils disparaissent ainsi du milieu de l’assemblée. Les 250 Israélites qui sont avec eux sont dévorés par un feu venu de l’Éternel. 
Nombres 16 :31-35.

Dès le lendemain, toute l’assemblée des Israélites murmure et se ligue contre Moïse et Aaron en disant :
 «Vous avez fait mourir le peuple de l’Éternel.» - Nombres 16 :41.
L’Éternel envoie un
 fléau qui provoque la mort de 14 700 personnes.
Nombres 16 :49 : «  Il y eut 14'700 personnes qui moururent de ce fléau, en plus de celles qui étaient mortes à cause de Koré. »


Alors que le peuple d’Israël est installé à Sittim, il se livre à la débauche avec les femmes moabites et se prosternent devant leurs dieux. Israël s’attache au dieu Baal-Peor. C’est ainsi que la colère de Yahvé s’enflamme contre son peuple.
Nombres 25 : 9« Il y eut 24'000 morts suite à ce fléau. »

Le 
fléau cesse lorsque Phinées, fils d'Eléazar et petit-fils du prêtre Aaron, transperce de sa lance Zimri, chef de famille des Siméonites, et Cozbi, fille de Tsur ; un chef madianite. Nombres chapitre 25.


Les Philistins s’emparent de l’arche de l’alliance et les habitants de chaque ville où passe l’arche sont atteints de tumeurs. Les Philistins décident donc de rendre l’arche aux Israélites dans un char avec des offrandes en or : des tumeurs en or données en sacrifice de culpabilité pour chacune des 5 villes touchées : Asdod, Gaza, Askalon, Gath et Ekron.
Les 
habitants de Beth-Shémesh se réjouissent de voir arriver l’arche dans leur ville. Ils viennent l’admirer, oubliant l’interdiction formelle de la regarder ou de la toucher. Dieu envoie donc un grand fléau dans cette ville.

1 Samuel 6 :19 : « L’Éternel frappa les habitants de Beth-Shémesh, lorsqu'ils regardèrent l'arche de l’Éternel. Il frappa 50'070 hommes parmi le peuple, et le peuple fut dans le deuil parce que l’Éternel l'avait frappé d'un grand fléau. » 


Lorsque le roi David décide de dénombrer le peuple d’Israël et de Juda, Joab, le chef de l’armée lui remet le résultat du dénombrement :

Il y a en Israël 800'000 hommes vaillants aptes au combat, et 500'000 en Juda.
David se rend compte qu’il a commis une grave erreur, mais il doit choisir l’un des 3 fléaux. Il choisit les 3 jours de peste. 
2 Samuel 24 :15 : « L’Éternel envoya la peste en Israël, depuis ce matin-là jusqu'au moment fixé. De Dan à Beer-Shéba, 70'000 hommesmoururent parmi le peuple. »

David suit les instructions de l’ange destructeur, il achète l’aire de battage d'Aravna le Jébusien, y construit un autel en l’honneur de l’Éternel et y offre des holocaustes et des sacrifices de communion. Le fléau s’arrête.


Les fléaux et le livre de l’Apocalypse

Le mot « 
fléaux » apparaît 12 fois dans le livre de l'Apocalypse.

Apocalypse 9:18 : « Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux: le feu, la fumée et le soufre, qui sortaient de leur bouche ».

Lien - Les 3 fléaux: le feu, la fumée et le soufre

Apocalypse 9:20 : « Les autres hommes, ceux qui n'avaient pas été tués par ces fléaux, ne se détournèrent pas de ce que leurs mains avaient fait: ils ne cessèrent pas d'adorer les démons et les idoles en or, en argent, en bronze, en pierre et en bois qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher ».

Les autres hommes ne se repentent pas

Apocalypse 11:6 : « Ils ont le pouvoir de fermer le ciel afin qu'il ne tombe pas de pluie durant le temps de leur prophétie. Ils ont aussi le pouvoir de changer l'eau en sang et de frapper la terre de toutes sortes de fléaux chaque fois qu'ils le voudront ».

Lien - Les pouvoirs des 2 témoins


Apocalypse 15:1 : « Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et extraordinaire: sept anges qui tenaient sept fléaux, les derniers, car la colère de Dieu s'accomplit par eux ».

Apocalypse 15:6 : « Les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple; ils étaient revêtus d'un lin pur, éclatant, et portaient des écharpes en or autour de la poitrine ».

Apocalypse 15:8 : « Le temple fut rempli de fumée à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance, et personne ne pouvait entrer dans le temple tant que les sept fléaux des [sept] anges n'étaient pas accomplis ».

Apocalypse 16:9 : « Les hommes furent brûlés par une grande chaleur et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a autorité sur ces fléaux, ils ne changèrent pas d'attitude pour lui rendre gloire. »

Apocalypse 18:4 : « Puis j'entendis une autre voix venant du ciel qui disait: «Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne pas vous associer à ses péchés et de ne pas être victimes de ses fléaux ».

Apocalypse 18:8 : « à cause de cela, en un seul jour, les fléaux qui lui sont réservés s'abattront sur elle: la mort, le deuil, la famine, et elle sera réduite en cendres. En effet, il est puissant, le Seigneur Dieu qui l'a jugée.»

Apocalypse 21:9 : « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint m'adresser la parole et dit: «Viens, je te montrerai la femme, l'épouse de l'Agneau.» »

Apocalypse 22:18 : « Je le déclare à toute personne qui écoute les paroles de prophétie de ce livre: si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre; ».



Les 7 anges qui tiennent les 7 fléaux

Nous avons compris que chaque fléau infligé par Dieu est terrible et peut causer de très nombreux morts.
Alors que dire de
 7 fléaux ?

Le nombre 7 symbolise la plénitude, la perfection, la puissance, la totalité, la gloire. 
Le fait que 7 anges tiennent 7 fléaux annonce 
une destruction sans précédent de la part de Dieu, une démonstration de sa puissance. D’ailleurs, rappelons-nous la cuve à vin de la colère de Dieu dans le chapitre précédent. 

Lien - La cuve de la colère de Dieu

Lien - du sang jusqu'au mors des chevaux

Le verset d’Apocalypse 15 : 1 déclare que la colère de Dieu s’accomplit par eux. Nous découvrirons au chapitre 16 de l’Apocalypse quels seront les effets de ces 7 fléaux.

 


Olivier                                                                            
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Une mer de verre mêlée de feu

 


Apocalypse 15 : 2 « Je vis aussi comme une mer de verre mêlée de feu. Ceux qui avaient vaincu la bête, son image et le nombre de son nom étaient debout sur cette mer, tenant des harpes de Dieu. »

Jean voit maintenant une 
mer de verre mêlée de feu. Et, debout sur cette mer, tenant des harpes, se trouvent ceux qui ont vaincu la bête et son image et qui ont refusé fermement de porter son nombre.


Que symbolise la mer de verre ?

La mer symbolique a déjà été décrite dans plusieurs versets précédents. 
Nous avons vu que les vastes étendues de mer, caractérisées par le mouvement, l’instabilité, l’agitation, le déchaînement des vagues et le mugissement des flots représentent 
l’humanité agitée éloignée de Dieu. 
C’est ainsi que la mer est parfois utilisée dans la Bible pour désigner les nombreux peuples, les nations, les masses agitées des humains d’où les gouvernements tirent leur origine.

Mais le verset d’Apocalypse 15 :2 parle d’une mer de verre. Que peut-elle bien représenter ?

Le 
verre est une matière solide, lisse, froide, transparente.
La mer de verre n’est plus caractérisée par le mouvement, l’instabilité et l’agitation.

La mer de verre a déjà été décrite devant le trône de Dieu, dans le verset d’
Apocalypse 4 :6 : "Devant le trône, il y a aussi comme une mer de verre qui a la transparence du cristal. Au milieu et autour du trône se tiennent quatre êtres vivants couverts d'yeux devant et derrière." 

Rappelons-nous ce qui avait été dit alors :

Pourquoi la mer serait-elle en verre ? 
Elle s’est figée, elle s’est calmée.
Elle a la transparence du cristal, cela signifie qu’elle s’est aussi 
purifiée.

Le
 verre transparent est alors associé à la sainteté. Il est dit concernant le Nouvelle Jérusalem céleste que "La place de la ville était en or pur, comme du verre transparent."Apocalypse 21:21.

En fait la mer de verre correspond à la partie de l
humanité fidèle à Dieu qui a traversé Harmaguédon, la guerre du Tout-Puissant, et qui s'est purifiée grâce au sang du Christ.

Elle se présente maintenant devant Dieu qui voit tout et qui sait tout de ces personnes. 

Apocalypse 7:9, 14, 15: "9 Après cela, je regardai et je vis une foule immense que personne ne pouvait compter. C'étaient des hommes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils se tenaient debout devant le trône et devant l'Agneau, habillés de robes blanches, des feuilles de palmiers à la main,(...) Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leur robe, ils l'ont blanchie dans le sang de l'Agneau. 15 C'est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et le servent jour et nuit dans son temple. "


Pourquoi la mer de verre est-elle mêlée de feu ?

Comme nous venons de la dire, la mer de verre est une 
mer calme, stable et purifiée.
Elle correspond à la partie de l’humanité fidèle à Dieu qui 
vient de survivre à la plus grande guerre de tous les temps : la guerre de Dieu le Tout-Puissant.
C’est la raison pour laquelle, il s’y trouve
 encore des traces de feu, symbole de destruction et de guerre


Pourquoi ceux qui ont vaincu la bête, son image et le nombre de son nom sont-ils debout sur cette mer ?

Si la mer de verre est supposée représenter la 
grande foule des fidèles serviteurs de Dieu qui a survécu à la grande guerre de Dieu le Tout-Puissant, elle est forcément constituée de chrétiens qui n’ont pas porté allégeance au système politique international symbolisé par le bête et son image. Cela signifie aussi que ces chrétiens fidèles ont refusé de porter la marque de la bête au risque de leur vie.
Alors, pour quelle raison est-il dit que ceux qui ont vaincu la bête sont debout sur la mer ?

En fait, les chrétiens qui sont debout sur la mer ne représentent pas la grande foule qui a survécu à la guerre de Dieu. Ils représentent les membres oints, cohéritiers du Christ.
En effet, le verset indique qu’ils 
portent des harpes de Dieu, ce qui nous renvoie aux versets : 

Apocalypse 5 :8 : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints, »

Apocalypse 14 : 1-3 : « 1 Je regardai et je vis l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui 144'000 personnes qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. 2 (…) Le son que j'entendis était aussi comme celui de joueurs de harpe jouant de leur instrument.  3 Ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre êtres vivants et les anciens. Personne ne pouvait apprendre ce cantique, excepté les 144'000 qui avaient été rachetés de la terre.»

Ainsi, ceux qui sont élevés par rapport à la grande foule, ceux qui sont debout sur la mer de verre, représentent les 144 000 oints,
 cohéritiers de Jésus-Christ.


Reprenons le verset initial

Apocalypse 15 : 2 : « Je vis aussi comme une mer de verre mêlée de feu. Ceux qui avaient vaincu la bête, son image et le nombre de son nom étaient debout sur cette mer, tenant des harpes de Dieu. »

La 
mer de verre mêlée de feu est une mer stable, calme et purifiée après être passée par le feu de la destruction. Elle représente la grande foule des chrétiens fidèles qui ont survécu à la grande guerre finale, Harmaguédon. Ceux qui sont debout sur cette mer et tiennent des harpes ont une position de proéminence, ce sont les rois et prêtres du Royaume de Dieu qui ont démontré leur fidélité à Dieu et Jésus-Christ jusqu’à la mort et qui accompagnent leurs frères chrétiens symbolisés par la mer de verre. 

Tous ces humains célestes et terrestres ont vaincu la bête et son image et ont fermement refusé sa marque. 

 


Olivier                                                                               
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Ils glorifient Dieu par le cantique de Moïse

et le cantique de l’Agneau

 


Apocalypse 15 : 3, 4 : «3 Ils chantaient le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau en disant: «Tes œuvres sont grandes et extraordinaires, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations! 4 Qui pourrait ne pas [te] craindre, Seigneur, et rendre gloire à ton nom? Oui, toi seul, tu es saint, et toutes les nations viendront t'adorer, parce que tes actes de justice ont été révélés

Au verset précédent, nous avons vu que ceux qui se tiennent debout sur la mer de verre avec des 
harpes de Dieu sont les membres oints, cohéritiers du Christ, ils ont vaincu la bête, son image et le nombre de son nom (666). Ce nombre est associé à la marque de la bête qu’aucun chrétien fidèle ne devra jamais porter. 


Ils glorifient Dieu Tout-Puissant

Les cohéritiers de Jésus-Christ n’ont porté allégeance à aucun gouvernement humain, en effet tous sont sous la coupe de Satan qui s’oppose au Créateur Tout-Puissant.
Leur 
fidélité absolue va à Dieu et à Jésus qu’ils glorifient par des cantiques et à qui ils doivent la vie et le privilège de devenir rois et prêtres de la terre.

Le verset nous dit qu’ils chantent le 
cantique de Moïse, serviteur de Dieu et le cantique de l’agneau.

Le 
cantique est un chant qui est destiné à honorer ou à remercier Dieu à travers la musique et des paroles pieuses.
C’est un 
chant d’action de grâces (de reconnaissance) à la gloire de Dieu ou de Jésus.


Le cantique de Moïse

C’est aux portes de la terre promise que Dieu transmets à Moïse un cantique qu’il doit mettre par écrit et enseigner aux Israélites.
Ce cantique transmis par Dieu mais qui sera appelé plus tard «
 cantique de Moïse », peut être lu dans sa totalité en Deutéronome 32 :1-43. Ce cantique devait servir de rappel et de mise en garde contre l’idolâtrie aux descendants des Israélites.
Voici quelques extraits :

« 1 «Ciel, prête l'oreille et je parlerai! Terre, écoute les paroles de ma bouche! 2 Que mes instructions se déversent comme la pluie, que ma parole tombe comme la rosée, comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes d'eau sur l'herbe!
3 »Oui, je proclamerai le nom de l’Éternel. Rendez gloire à notre Dieu! 4 Il est le rocher. Ce qu'il accomplit est parfait, car toutes ses voies sont justes. C'est un Dieu fidèle et dépourvu d'injustice, il est juste et droit.
11 Il s'est montré pareil à l'aigle qui réveille sa couvée, voltige sur ses petits, déploie ses ailes, les prend et les porte sur ses plumes.
12 »L’Éternel seul a conduit son peuple: il n'y avait avec lui aucun dieu étranger.  
16 Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, ils l'ont irrité par des pratiques abominables; 17 ils ont offert des sacrifices à des démons qui ne sont pas Dieu, à des dieux qu'ils ne connaissaient pas, des dieux nouveaux, apparus depuis peu, et que vos ancêtres n'avaient pas craints. 18 Tu as abandonné le rocher qui t'a donné naissance, tu as oublié le Dieu qui t'a mis au monde.»

De la même manière, dans le livre de l’Apocalypse, Jésus nous met aussi en garde contre l’
idolâtrie. La bête et son image exigera notre adoration. Tout comme les Israélites de l’époque, nous serons entourés de personnes qui, dans leur majorité, suivront la bête et son image et accepteront sa marque. Il sera plus facile de suivre le mouvement que de rester à l’écart et apparaître comme différents d’autant plus que la tendance générale sera clairement anti-religieuse.
Il nous faudra cependant démontrer
 notre fidélité à Dieu et ne jamais « abandonner le rocher qui t'a donné naissance, ni oublier le Dieu qui t'a mis au monde.»


Le cantique de l’Agneau

Au chapitre 5 de l’Apocalypse, on se souvient que les 24 anciens tenant chacun une harpe chantaient un cantique nouveau 
à la gloire de Jésus-Christ,l’Agneau de Dieu, en disant:

Apocalypse 5 :9, 10 : « ils chantaient un cantique nouveau en disant: «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»

Ce  chant rend gloire à Jésus-Christ, le sauveur de l’humanité, celui qui a racheté les 144 000 pour en faire des rois et des prêtres et régner sur la terre.

N’oublions jamais le sacrifice précieux de Jésus-Christ qui offre la possibilité de vivre éternellement dans des conditions de paix et de justice sous la direction du Royaume messianique. 


Le chant d’Apocalypse 15 : 3, 4 

Reprenons les paroles de ce chant :
Apocalypse 15 : 3-4 : «3 Ils chantaient le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau en disant: «Tes œuvres sont grandes et extraordinaires, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations! 4 Qui pourrait ne pas [te] craindre, Seigneur, et rendre gloire à ton nom? Oui, toi seul, tu es saint, et toutes les nations viendront t'adorer, parce que tes actes de justice ont été révélés.»

Le fait que les 144 000 chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu indique qu’ils 
glorifient Dieu, le Créateur Tout Puissant, Souverain Seigneur de l’univers et le craignent tout comme l’a exhorté l’ange qui vole haut dans le ciel. Ap 14 :6, 7.
Ils rendent gloire à son nom en ce sens qu’ils 
soutiennent la souveraineté universelle de Dieu dont le nom est Yahvé et se soumettent à sa justice éternelle.

Le fait qu’ils chantent le chant de l’Agneau indique qu’ils seront à jamais
 reconnaissants 
à leur Seigneur Jésus-Christ de les avoir rachetés et d’avoir fait d’eux des rois et des prêtres qui règneront avec lui sur la terre avec justice.

Olivier                                                                          
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Le tabernacle du témoignage est ouvert dans le ciel

 


Apocalypse 15 :5 : « Après cela, je regardai et le temple, le tabernacle du témoignage, fut ouvert dans le ciel. »


Le Temple de Dieu

Le centre du culte pur des Israélites était le
 Temple de Yahvé à Jérusalem, construit par le roi Salomon en 7 ans – 1 Rois 6 :37, 38.
Avant, les Israélites se rendaient au 
Tabernacle (ou Tente de la rencontre) construit par Moïse dans le désert à partir des dons et offrandes volontaires du peuple.

Le Tabernacle et le Temple de Jérusalem sont appelés « 
Maison de Dieu » et représentaient la présence officielle et le pouvoir de Dieu sur Terre. 
La Maison de Dieu abritait l’arche de l’alliance, symbole de la puissance de Dieu et de la communication avec le Tout-Puissant. On y faisait les sacrifices rituels pour le pardon des fautes et manquements. 

Tout comme la Jérusalem céleste, le temple de Dieu dans le ciel est symbolique et représente la présence même de Dieu avec le culte pur qui lui est consacré et le 
pouvoir du Tout-Puissant se préparant à agir sur terre
Les humains vont pouvoir bénéficier de l'action rédemptrice du sang versé de Jésus et de la fidélité des chrétiens oints qui règneront sur la Terre. 

Lien - La mesure du Temple et le l'Autel


Le temple, le tabernacle du témoignage, est ouvert

Nous avons vu, au chapitre 11 de l’Apocalypse, que le temple céleste de Dieu a été ouvert après l’intronisation de Jésus-Christ et ses membres oints –
 Ap 11 : 15-17.

Apocalypse 11 : 19 : « Alors le temple de Dieu qui est dans le ciel fut ouvert et l'arche de son alliance apparut dans son temple. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, [un tremblement de terre] et une forte grêle.»

Les versets d’Apocalypse 11 :19 et 15 :5 décrivent de toute évidence le même évènement.

Le moment est venu « 
de détruire ceux qui détruisent la terre »- Ap 11 :18.

Lorsque le temple de Dieu est ouvert et qu’apparaît l’arche de son alliance,  se produisent des éclairs, des coups de tonnerre, un tremblement de terre, une forte grêle : les manifestations de la 
puissance et de la colère du Tout Puissant.

Lien - L'Arche de l'alliance

Les 7 anges qui tiennent les 7 fléaux reçoivent 7 coupes de la colère de Dieu, ils sont prêts à les déverser sur la terre - 
Ap 15 :6-8. Nous verrons que lorsque le 6ème ange versera sa coupe, aura lieu la grande guerre de Dieu le Tout-Puissant : HarmaguédonAp 16 :14.

Olivier                                                                          
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Les 7 anges tenant les 7 fléaux sortent du temple

 


Apocalypse 15 : 6 : « Les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple; ils étaient revêtus d'un lin pur, éclatant, et portaient des écharpes en or autour de la poitrine. »

Nous avons vu, au chapitre 11 de l’Apocalypse, que 
le temple céleste de Dieu a été ouvert après l’intronisation de Jésus-Christ et ses membres oints – Ap 11 : 15-17.
Lorsque le temple de Dieu est ouvert et qu’apparaît l’arche de son alliance,  se produisent des éclairs, des coups de tonnerre, un tremblement de terre, une forte grêle : les manifestations de 
la puissance et de la colère du Tout Puissant.

Apocalypse 11 : 19 : « Alors le temple de Dieu qui est dans le ciel fut ouvert et l'arche de son alliance apparut dans son temple. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, [un tremblement de terre] et une forte grêle.»

Le temple symbolique de Dieu dans le ciel représente la présence même de Dieu avec le culte pur qui lui est consacré et le pouvoir du Tout-Puissant se préparant à 
agir sur terre
Les humains vont pouvoir bénéficier de l'action rédemptrice du sang versé de Jésus et de la fidélité des chrétiens oints qui règneront sur la Terre. 
Le moment est aussi venu 
« de détruire ceux qui détruisent la terre »- Ap 11 :18.


Les 7 anges sortent du temple, ils sont revêtus d’un lin pur, éclatant.

Lorsque le tabernacle du témoignage est ouvert dans le ciel, apparaissent les 7 anges tenant les 7 fléaux.
Ils sont 
revêtus d’un lin pur et éclatant. Cela nous rappelle l’apparence des anges qui sont apparus à plusieurs reprises par le passé.

L’ange qui parle à Marie de Magdala après la résurrection de Jésus est extrêmement lumineux et porte un vêtement blanc comme la neige:
Matthieu 28 :3 : « Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige. »

2 anges s’adressent aux disciples de Jésus après son ascension au ciel:
Actes 1 :10 : « Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent ».

La couleur blanche est associée à la 
sainteté.       Lien - La couleur blanche

Les prêtres qui servaient au tabernacle ou au temple portaient une tunique, un caleçon, une coiffe en fin lin blanc, et une ceinture en fin lin retors brodée, de couleur bleue, pourpre et cramoisie.
Ainsi, ceux qui sont 
vêtus de fin lin blanc sont consacrés au service de Dieu.

Nous verrons plus tard en Apocalypse 19 :14 que les armées célestes des anges qui suivent leur chef Jésus-Christ dans la grande guerre de Dieu finale sont là encore habillées d’un fin lin, blanc et pur. 

Apocalypse 19 :14 : « Les armées célestes le suivaient, montées sur des chevaux blancs et habillées d'un fin lin, blanc et pur ». 


Les 7 anges portent des écharpes en or autour de la poitrine

Nous avons vu en Apocalypse 1 :13 que Jésus porte une ceinture d'or sur sa poitrine, sur son cœur, tout comme le pectoral du jugement était porté sur le cœur du grand-prêtre (
Exode 28:30).

Apocalypse 1 : 13 : « et au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine ; »

Cela signifie que le Christ remplira sa fonction de Grand-Prêtre de Yahvé de tout cœur et avec justice (
Hébreux 8 : 1, 2).

Lien - Ap 1 : 13 : L’apparence de Jésus-Christ

Les 7 anges qui tiennent les 7 fléaux reçoivent 7 coupes de la colère de Dieu, ils sont prêts à les déverser sur la terre -
 Ap 15 : 6-8

Le fait qu’ils portent, comme Jésus, une ceinture d’or autour de la poitrine signifie qu’
ils agiront avec justice dans la mission de destruction qui leur est confiée. 

En effet, nous verrons que lorsque le 6ème ange versera sa coupe, aura lieu la grande guerre de Dieu le Tout-Puissant : Harmaguédon. 
Ap 16 :14
– à rapprocher du verset d’Apocalypse 19 :14 cité précédemment.


Olivier                                                                      
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Les 7 anges reçoivent 7 coupes pleines de la colère de Dieu

 


Apocalypse 15 : 7 : « L'un des quatre êtres vivants donna aux sept anges sept coupes d'or pleines de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles. »

Nous avons vu que les 7 anges sortent du temple et s’apprêtent à agir sur terre. Ils sont revêtus de fin lin éclatant et d’une écharpe en or à la poitrine, attributs de sainteté et de justice.
Maintenant, l’un des 4 êtres vivants leur distribue 7 coupes d’or pleines de la colère de Dieu. 


Qui sont les 4 êtres vivants ? 

Il s’agit des 4 créatures vivantes qui se trouvent autour du trône de Dieu et qui 
personnifient les qualités divines ou  attributs de Dieu : l’Amour, la puissance, la justice, la sagesse.

Lien - Ap 4 : 6: Les 4 êtres vivants

Lien - Ap 4 : 7 : Les 4 attributs de Dieu

Laquelle des 4 créatures remet les coupes d’or aux 7 anges ? 
La suite du récit (chapitre 16 de l’Apocalypse) nous décrit les effets dévastateurs produits sur la  terre lorsque les 7 anges versent les coupes de la colère de Dieu. Il pourrait s’agir de la créature symbolisant la 
Puissance de Dieu. Mais nous avons vu aussi que chacune des actions, des interventions des anges, est basée sur la justice. Nous nous rappelons en effet que les 7 anges sont revêtus d’une écharpe d’or à la poitrine au niveau du cœur, tout comme Jésus et allusion faite au pectoral du grand-prêtre qui devait juger avec justice. Il pourrait donc également s’agir de la créature personnifiant la justice de Dieu. 
En effet, ces anges reçoivent comme mission de juger la terre, ils doivent déterminer qui doit mourir et qui doit vivre (ce sont les moissonneurs), cela nécessitera une justice sans faille. Par ailleurs, le but de la grande guerre de Dieu et de la mission de ces 7 anges est de rétablir la justice sur la terre.

Lien - Ap 15 : 6– Les 7 anges

Lien - Ap 14 : 15- L’heure de moissonner est venue…


Que signifie l’expression : « Dieu qui vit aux siècles des siècles » ?

Cette expression émet une impression de longue durée, un espace-temps qui surplombe et domine tous les autres temps, ères, siècles caractérisant l’histoire de notre planète.

En réalité
 Dieu n’a ni commencement, ni fin. Cela nous semble bien difficile à concevoir de notre point de vue humain.

Remontons au 18ème siècle. Un célèbre chimiste français, 
Lavoisier, le père de la chimie moderne, avait bien compris que toute équation-bilan d’une réaction chimique doit respecter la loi de conservation de la matière (réaction stœchiométrique). Ce chimiste avant-gardiste a malheureusement été guillotiné le 8 mai 1794 par le terrible régime de la Terreur.

Lavoisier a énoncé la première version de la loi de conservation de la matière que l’on peut résumer par cette célèbre maxime apprise en chimie par tous les élèves du monde: «
 Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

On peut aussi dire que rien ne peut être créé à partir de rien. Les évolutionnistes disent qu’il y a toujours eu quelque chose avant, et, en remontant au plus loin, une forme d’énergie qui s’est certainement convertie en matière.
Les croyants disent qu’il y a toujours eu quelqu’un : Dieu dont l’énergie incommensurable a permis d’organiser la matière organique et minérale.


Pourquoi les coupes sont-elles en or ?

Les coupes sont en or, le métal le plus précieux, le plus noble car associées à ce qui est saint, sacré, précieux, tout comme l’autel, les couronnes des oints, l’écharpe autour de la poitrine de Jésus et des 7 anges, les chandeliers…
Ces coupes ont servi à recueillir la colère de Dieu. 


Pourquoi Dieu est-il en colère ?

Voilà 6000 ans, la durée de l’histoire humaine, que Dieu a laissé les humains en toute indépendance faire ce que bon leur semblait. 6000 ans de guerres, d’injustices, de souffrances, d’immoralité, d’irrespect pour sa création, de pouvoir politique et religieux éloigné de sa volonté… Un bilan bien négatif et pessimiste pour l’ensemble de la planète qui est aussi détruite petit à petit.
Il est grand temps d’arrêter tout cela. La colère de Dieu sera à son comble quand l’antichrist se sera ouvertement opposé à lui et à tout ce qui est saint et qu’il aura persécuté sans pitié ses fidèles serviteurs chrétiens. 


Les 7 anges reçoivent 7 coupes d’or pleines de la colère du Dieu qui n’a ni commencement ni fin

Nous avons vu à plusieurs reprises que le nombre 7 indique ce qui est complet, total, parfait, la plénitude de quelque chose. 
Lien - Nombre 7
Les 7 coupes remplies de la colère de Dieu sont pleines. La colère de Dieu est arrivée à son paroxysme.  
L’ordre de verser ces 7 coupes va être donné, c’est ce que nous verrons tout au long du chapitre 16 de l’Apocalypse.

Olivier                                                                            
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Le temple céleste est rempli de la gloire de Dieu

 


Apocalypse 15 : 8 : « Le temple fut rempli de fumée à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance, et personne ne pouvait entrer dans le temple tant que les sept fléaux des [sept] anges n'étaient pas accomplis. »

Après que les 7 anges ont reçu chacun une coupe d’or remplie de la colère du Dieu d’éternité,
 le temple se remplit de fumée pour figurer la présence-même de Dieu avec sa gloire et sa puissance.


La présence de Yahvé s’est manifestée sur le mont Sinaï sous la forme d’une épaisse fumée ou nuée

Exode 19:18, 19 : « 18 Le mont Sinaï était tout en fumée parce que l’Éternel y était descendu au milieu du feu. Cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise et toute la montagne tremblait avec violence.
19 Le son de la trompette retentissait de plus en plus fortement. Moïse parlait, et Dieu lui répondait à haute voix. 20 Ainsi l’Éternel descendit sur le mont Sinaï, au sommet de la montagne. L’Éternel appela Moïse à y venir et Moïse monta ».

Exode 19:9 : « Et l’Éternel dit à Moïse: «Voici, je vais moi-même venir vers toi dans une épaisse nuée afin que le peuple entende quand je te parlerai et qu'il ait toujours confiance en toi.» Moïse rapporta les paroles du peuple à l’Éternel ».

Exode 24:16 : « La gloire de l’Éternel reposa sur le mont Sinaï et la nuée le recouvrit pendant 6 jours. Le septième jour, l’Éternel appela Moïse du milieu de la nuée ».

Voir aussi 
Exode 20:21, Job 26:9, Nombres 11:25 ; 16 :42 ; Deutéronome 4 :11 ; 5 :22 ; Psaumes 18:10, 13; Psaumes 99:7.

Lien - Nuée


La présence de Yahvé est mise en évidence par une nuée guidant les Israélites dans leur périple

Dieu a ensuite guidé son peuple à travers le désert en utilisant une colonne de nuée qui se déplaçait devant eux.

Exode 13:21 : « L’Éternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider sur leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu'ils puissent marcher jour et nuit ».

Quand ils ne se déplaçaient pas, la nuée restait au dessus du tabernacle.

Exode 40:38 : « De jour, la nuée de l’Éternel était sur le tabernacle; de nuit, il y avait un feu à l'intérieur de la nuée. Elle était visible de toute la communauté d'Israël à chacune de leurs étapes ».

C’est la nuée qui donnait le signal de départ.

Exode 40:37 : « Et si la nuée ne s'élevait pas, ils ne partaient pas, jusqu'à ce qu'elle s'élève ».


La gloire de Dieu remplit son sanctuaire

Après la construction du 
tabernacle ou tente de la rencontre dans le désert, la gloire de Dieu symbolisée par la nuée remplit le lieu de culte à tel point que Moïse ne peut y entrer.

Exode 40:34 : « Alors la nuée couvrit la tente de la rencontre et la gloire de l’Éternel remplit le tabernacle ».

Exode 40:35 : « Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la rencontre parce que la nuée restait dessus et que la gloire de l’Éternel remplissait le tabernacle».

Cinq cent ans plus tard, la même manifestation se produit. Les prêtres ne peuvent reprendre leur service car la nuée, la gloire de l’Éternel remplit sa maison, le 
temple de Jérusalem.

Ézéchiel 10:4 : « La gloire de l’Éternel s'est élevée au-dessus du chérubin et s'est dirigée vers le seuil du temple. Alors le temple a été rempli de nuée et le parvis a été illuminé par la gloire de l’Éternel ».

1 Rois 8:11 : « Les prêtres ne purent pas y reprendre leur service à cause de la nuée. La gloire de l’Éternel remplissait en effet la maison de l’Éternel. »

Voir aussi 
Nombres 9 :15 ; 2 chroniques 5 :13


La nuée s’élevant de l’arche de l’alliance

Dans le sanctuaire, la présence de Dieu est  symbolisée par une nuée 
s’élevant de l’arche de l’Alliance dans le Très- Saint. C’est précisément au dessus du propitiatoire de l’arche sculpté de 2 chérubins que Dieu s’adresse au grand prêtre.

Lévitique 16:2 : « L’Éternel dit à Moïse: «Dis à ton frère Aaron de ne pas entrer à n'importe quel moment dans la partie du sanctuaire située derrière le voile, devant le propitiatoire qui recouvre l'arche, sinon il mourrait. En effet, j'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire ».


La nuée dans le livre de l’Apocalypse

A la fin de la construction du tabernacle ou tente de la rencontre et du temple de Jérusalem, 
la nuée symbolisant la présence de Dieu, sa gloire et sa puissance, remplit le sanctuaire à tel point que personne ne peut y entrer.
La même chose se produit maintenant, de manière figurée évidemment puisque le temple n’est pas matériel. Il s’agit, en effet, d’un temple céleste. 

Apocalypse 15 : 8 : « Le temple fut rempli de fumée à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance, et personne ne pouvait entrer dans le temple tant que les sept fléaux des [sept] anges n'étaient pas accomplis. »

La fumée ou nuée qui remplit le sanctuaire correspond à
 sa mise en fonction, à l’instauration du culte pur du Dieu d'éternité, Yahvé. 
De la même façon, ici, le temple céleste se remplit de la fumée associée à la gloire de Dieu car il s’apprête à instaurer le culte pur. Personne ne peut entrer dans le temple en raison de la fumée divine.
La puissance et la gloire de Dieu se manifesteront jusqu’à ce que les 7 fléaux des 7 anges se soient accomplis. 
Ce n’est en effet que lorsque Dieu aura éliminé ses ennemis que 
le culte pur pourra être instauré sur toute la terre.

Olivier                                                                        
 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


La nuée sur le mont Sinaï symbolise la présence de Yahvé, la montagne tremble.