Analyse verset par verset du chapitre 3 du livre de l'Apocalypse


 

 Jésus se présente à l'église de Sardes

comme celui qui a les 7 esprits et les 7 étoiles 

 

 

Apocalypse 3 : 1 : « Écris à l'ange de l'Eglise de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. »

 

 

Jésus se présente à l’église de Sardes comme celui qui a les 7 esprits et les 7 étoiles.

 

Le nombre 7 est retrouvé à de très nombreuses reprises dans la Bible. C’est un nombre symbolique très important lié à la sainteté de Jéhovah, à sa Loi, à ses prophéties, à ses promesses, à sa perfection, à ses miracles.

Il décrit généralement un évènement total et important.

Le nombre 7 symbolise la plénitude, la perfection, la puissance, la totalité, la gloire. 

 

Lien - Nombre 7

 

 

 

 7 étoiles dans la main droite de Jésus

 

L’apôtre Jean a eu le privilège de contempler Jésus-Christ dans toute sa gloire céleste, tenant 7 étoiles dans sa main droite (Apocalypse 1 :16).

 

Puis Jésus s’est présenté à la première église, Éphèse, comme celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite (Apocalypse 2 :1).

 

 

Nous avons vu que les étoiles sont associées aux anges (ou esprits) - Job 38 :7 ; Apocalypse 1:20 ; 12 :4.

Les 7 étoiles sont les 7 anges des 7 églises (ou congrégations).

 

Lien – Ap 2 :28 – L’étoile du matin

 

Apocalypse 1 :20 : « Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite et des sept chandeliers d'or, le voici: les sept étoiles sont les anges des sept Eglises et les sept chandeliers sont les sept Eglises. »

 

 

Le nombre 7 désigne la plénitude, la totalité, la puissance, la gloire. Ainsi, les 7 églises symbolisent l'ensemble des chrétiens sur la terre. Et, de la même manière, on peut dire que les 7 étoiles dans la main droite de Jésus représentent l’ensemble des anges qui dirigent l’activité chrétienne sur la terre sous l’autorité de Jésus-Christ, le chef des anges (1 Pierre 3 : 22 ; Matthieu 13 : 49 ; 2 Thess 1 :7).

 

 

Les étoiles sont associées aux anges ou esprits. Les 7 étoiles sont les 7 anges des 7 églises ou congrégations. Les 7 étoiles dans la main droite de Jésus sont l’ensemble des anges qui dirigent l’activité chrétienne sur la terre sous l’autorité de Jésus.
Les 7 esprits qui sont devant le trône du Tout-Puissant sont 7 lampes ardentes qui symbolisent l'Esprit saint de Dieu en action dans sa plénitude et sa puissance maximale. Jésus disposera de l’Esprit saint de Dieu pour préparer son retour avec puissance.

 

 

 

 La ville de Sardes

 

Sardes est citée en cinquième position parmi les 7 églises d’Asie mineure qui reçoivent les lettres de Jésus-Christ. Sardes était la capitale de l’empire Lydien et l’une des plus grandes villes du monde ancien. 
Elle est située à 100 km d'Éphèse et de Smyrne à l’intérieur des terres.

 

 

Sardes possédait un très grand temple dédié à Artémis, une synagogue au centre de la ville, les chrétiens de Sardes sont repris par Jésus car ils  sont morts spirituellement.
Temple d'Artémis à Sardes

 

Artémis était la déesse principale de la ville de Sardes et le temple qui lui avait été consacré était l’un des sept plus grands temples grecs (plus du double de la taille du Parthénon).
Artémis, connue sous le nom de Diane pour les Romains, était la déesse de la chasse, de la lune et de la fertilité.

Par ailleurs, la 
synagogue de Sardes est notable pour sa taille et son emplacement. Elle reste, en effet, l’une des plus grandes 
synagogues anciennes excavées. 

Elle se trouvait également au centre de la ville, au lieu d’être en périphérie comme l’étaient typiquement les synagogues. Cela atteste la force et la richesse de la communauté juive de la ville de l’époque. 

 

 

 

 En quel sens les chrétiens de Sardes sont-ils considérés comme morts par Jésus ?
 
De façon générale, la vie est associée à l’activité, à l’animation, au dynamisme, à l’expression de ses émotions et sentiments, à l’expression de ses convictions, au travail, à la créativité…
 
Jésus considère les chrétiens de Sardes comme morts spirituellement car il connaît leurs œuvres.
De toute évidence, leurs œuvres ne démontrent pas leur attachement à Dieu, voire se retrouvent en opposition avec ses principes.
Ces chrétiens se sentent-ils influencés par les religions dominantes, le culte d’Artémis et le judaïsme, ou par la moralité de leurs contemporains ?


Il n’est pas toujours facile de mener une vie digne d’un chrétien dans certains contextes. Cependant, il faut apprendre à se détacher des influences diverses qui nous entourent, religieuses, culturelles, sociales, afin de suivre, sans dévier, la route que nous avons choisie, en marchant sur les traces du Christ. Pour y parvenir, fortifions notre foi par une étude approfondie des Saintes Écritures et la prière régulière.


Olivier                                                                             
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 


 

Les œuvres chrétiennes sont indispensables

 

 

Apocalypse 3 : 2 : « Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir; car je n'ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. »

 

 

Jésus n’a adressé aucun compliment à l’église de Sardes. Il connait bien ses œuvres et la considère comme morte spirituellement (Ap 3 :1).

Il lui conseille de se ressaisir et d’affermir le reste qui est sur le point de mourir car ses œuvres sont loin d’être parfaites devant Dieu.

 

 

 

Il ne suffit pas de dire « Seigneur, Seigneur » !

 

Jésus est le seul moyen de salut pour les humains. Il n’y a de salut en aucun autre. Pour être sauvé il faut croire en lui (Actes 4 :11, 12 ; Actes 16 : 30-33). 

Voir - Le salut chrétien est basé sur la Foi en Jésus-Christ

 

Certaines personnes s’imaginent que le seul fait de croire en Jésus suffit pour leur assurer le salut et ce, quelles que soient leurs œuvres. Ce n’est pas ce qu’a enseigné le Christ.

 

 

C’est à ses fruits que l’on reconnaît un bon arbre ; c’est à leurs fruits que l’on reconnaîtra les vrais chrétiens

 

Matthieu 7 : 16-18 : « 16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Est-ce que l'on cueille des raisins sur des buissons d'épines ou des figues sur des ronces? 17 Ainsi, un bon arbre porte de bons fruits, un mauvais arbre produit de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre de bons fruits. » - Semeur

 

 

L’arbre qui ne produit pas de bons fruits est arraché et jeté au feu. La terre qui produit des buissons d’épines, des ronces et des chardons est jugée sans valeur, on finit par y mettre le feu.

 

Hébreux 6 : 7-8 : 7 En effet, lorsqu'une terre arrosée par des pluies fréquentes produit des plantes utiles à ceux pour qui on la cultive, Dieu la bénit. 8 Mais si elle ne produit que des buissons d'épines et des chardons, elle ne vaut rien, elle ne tardera pas à être maudite et on finira par y mettre le feu. »- Semeur

 

Matthieu 7 : 19, 20 : « 19 Tout arbre qui ne donne pas de bons fruits est arraché et jeté au feu. 20 Ainsi donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. 21 Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire: « Seigneur ! Seigneur ! » Il faut accomplir la volonté de mon Père céleste. » Semeur

 

L’arbre qui ne produit pas de bons fruits est arraché et jeté au feu. La terre qui produit des buissons d’épines, des ronces et des chardons est jugée sans valeur, on finit par y mettre le feu. c’est à leurs fruits que l’on reconnaîtra les vrais chrétiens

 

Jésus a bien dit qu’il ne suffit pas de dire « Seigneur ! Seigneur ! », il ne suffit pas d’être chrétien, il ne suffit pas d’avoir la foi dans son sacrifice rédempteur !

IL FAUT ACCOMPLIR LA VOLONTÉ DE DIEU !

 

Matthieu 7 : 22, 23 : « 22 Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui me diront : « Seigneur ! Seigneur ! Nous avons prophétisé en ton nom, nous avons chassé des démons en ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en ton nom. » 23 Je leur déclarerai alors : « Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal ! » - Semeur

Au jour du jugement, les titres pompeux des clergés, leurs prétentions à représenter le Christ, leur adulation par les foules, tout cela ne vaudra rien car ils n’auront pas obéi à Jésus et se seront écartés de la voie de justice et de vérité. 

 

Luc 13 : 25-27 : « 25 Dès que le maître de la maison se sera levé et qu'il aura fermé la porte à clé, si vous êtes restés dehors, vous aurez beau frapper à la porte en suppliant : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! » il vous répondra : « Je ne sais pas d'où vous venez. » 26 Alors vous direz : « Mais nous étions à table avec toi, nous avons mangé et bu sous tes yeux. Tu as enseigné dans nos rues. » 27 Il vous répondra : « Je vous le répète, je ne sais pas d'où vous venez. Allez-vous-en, vous qui commettez le mal. » Semeur

Au jour du jugement, de nombreuses personnes qui pensent suivre le Christ se retrouveront dehors car elles pratiquent le mal. Le lien est directement fait entre la pratique du mal et le rejet par Jésus-Christ.

 

Lien - L’arbre qui ne produit pas de bons fruits est jeté au feu

 

 

 

 La Foi sans les œuvres est morte

 

La Foi sans les œuvres ne sert à rienSi l’on prétend suivre les traces du Christ mais que l’on fait le contraire, nos paroles ne sont que des mensonges et notre foi est morte, vide, vaine, futile, stérile, inconsistante, inutile…

Jacques 2 : 14-20 : « 14 Mes frères et sœurs, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres? Cette foi peut-elle le sauver? 15 Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l'un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? 17 Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d'œuvres, elle est morte en elle-même.

18 Mais quelqu'un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les œuvres.» Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, c'est par mes œuvres que je te montrerai ma foi. 19 Tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent.

20 Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les œuvres est morte? »

 

Lien - Soyons riches en belles œuvres

 

 

 

Etre chrétien signifie accomplir des œuvres chrétiennes

 

Jésus nous a rachetés pour faire de nous un peuple purifié et zélé pour de belles œuvres. 

Tite 2 : 14 :  « Il s'est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. » - Segond 21 

 

Nous travaillons, nous luttons, nous combattons car nous avons mis notre confiance dans le Dieu vivant, le Sauveur de tous les humains.

1 Timothée 4 :10 : « Nous nous donnons de la peine et nous luttons parce que notre espérance est dans le Dieu vivant, le Sauveur de tous les humains, et particulièrement des croyants. » Bible des Peuples 

 

Le salut éternel est promis à tous ceux qui aiment Jésus et lui obéissent !

Dieu donne sa grâce à ceux qui aiment Jésus d’un amour incorruptible, constant et inébranlable. Jésus est l’auteur d’un salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent. 

Éphésiens 6 : 24 : « Que Dieu donne sa grâce à tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable. » - Semeur

Héb 5 : 9 : « Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, » - Segond 21

 

Celui qui craint le vrai Dieu et pratique la justice lui est agréable.

Actes 10 : 34, 35 : « 34 Alors Pierre prit la parole et dit: «En vérité, je reconnais que Dieu ne fait pas de favoritisme 35 et que dans toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable. » Segond 21

 

Paul insiste sur la nécessité pour ceux qui ont cru d’accomplir des œuvres bonnes.

Tite 3 : 7, 8 : « 7 Il l'a fait pour que, déclarés justes par sa grâce, nous devenions les héritiers de la vie éternelle qui constitue notre espérance.

8 C'est là une parole certaine ; et je veux que tu insistes fortement sur ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à accomplir des œuvres bonnes. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. » - Semeur

 

Lien - Salut par la foi seule ou par la foi accompagnée d’œuvres ?

 

 

 

● Étudions la Parole de Dieu pour nous imprégner de l’enseignement du Christ qui touche les cœurs et pousse à l’action.


 
La Parole de Dieu nous permet de construire notre vie de chrétien pour qu’elle soit conforme à la volonté de Dieu, prête à accomplir toute œuvre bonne.

 

2 Timothée 3 : 16, 17 : «  16 Car toute l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu. 17 Ainsi, l'homme de Dieu se trouve parfaitement préparé et équipé pour accomplir toute œuvre bonne. » Semeur

 

La Parole de Dieu nous permet de construire notre vie de chrétien pour qu’elle soit conforme à la volonté de Dieu, prête à accomplir toute œuvre bonne. Car l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, redresser et accomplir des oeuvres bonnes.

IMGBIN_NickJacky

 

 

Veillons donc à agir en harmonie avec nos croyances. Que notre Foi soit rendue vivante en étant accompagnée par de belles œuvres !

 

Comment rendre notre foi vivante ?

- En étudiant et en priant ;

- En ayant une conduite saine caractérisée par l’honnêteté et la moralité ;
- En cultivant l’Amour inconditionnel dans notre cœur (
Jean 13 :35: c’est la marque distinctive des vrais chrétiens et « sans amour, nous ne sommes rien ») ;

- En veillant à rester humble (Jacques 4 :6: Dieu s’oppose aux hautains et aux orgueilleux) ;
- En aidant notre prochain ;
- En avançant dans la foi et la vérité, en se débarrassant des fausses doctrines et fausses croyances qu’on nous a enseignées (
Ps 25 :5).

 

ben-white-oUiTrFhnEkE-unsplash S                                                     ben-white-08swtCO0Syg-unsplash

 

 

 

 Comment savoir si nous en faisons suffisamment ?

Dieu lit les cœurs, il connaît les mobiles profonds, les intentions, la sincérité, la volonté, les efforts… Il connaît parfaitement le passé, les douleurs, les difficultés des uns et des autres et n’a pas les mêmes exigences selon les individus.
L'important est de toujours faire de notre mieux et donner le meilleur de nous-mêmes avec sincérité.


N’oublions jamais que ce ne sont pas nos œuvres, aussi belles soient-elles qui pourront acheter la vie éternelle, ce prix est bien trop élevé et a déjà été payé par Jésus-Christ qui a donné sa vie parfaite et inestimable pour nous avec un amour immense.

 

Nos œuvres témoignent de notre foi et de notre soumission à Dieu et à Jésus, de notre reconnaissance pour ce grand dessein divin proposé aux humains !

 

Ayons donc une Foi profonde dans le sacrifice de Jésus-Christ et démontrons-là par des œuvres au quotidien.

 

 

Olivier                                                                                    Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.

 


 

Soyons vigilants et attendons le retour du Christ

 

 

Apocalypse 3 : 3 : « Rappelle-toi donc comment tu as accepté et entendu la parole, garde-la et repens-toi. Si tu ne restes pas vigilant, je viendrai comme un voleur, sans que tu saches à quelle heure je viendrai te surprendre. »

 

Jésus n’a adressé aucun compliment à l’église de Sardes. Il connait bien ses œuvres et la considère comme morte spirituellement (Ap 3 :1).

Il lui conseille de se ressaisir et d’affermir le reste qui est sur le point de mourir car ses œuvres sont loin d’être parfaites devant Dieu.

L’église de Sardes doit se rappeler ses sentiments du début, comment elle a entendu et accepté la parole de Dieu et elle doit se repentir.

Il faut absolument qu’elle reste vigilante car Jésus-Christ viendra comme un voleur et pourrait alors bien la surprendre.

 

 

 

Les églises du premier siècle

 

Les encouragements et avertissements de Jésus-Christ aux 7 églises contenus dans les chapitres 2 et 3 du livre de l’Apocalypse s’adressent à des chrétiens du premier siècle. Par extension, ils s’adressent à l’ensemble des chrétiens du monde entier qui peuvent rencontrer les mêmes situations, les mêmes problèmes.

 

Les encouragements et avertissements de Jésus-Christ aux 7 églises contenus dans les chapitres 2 et 3 du livre de l’Apocalypse s’adressent à des chrétiens du premier siècle. Par extension, ils s’adressent à l’ensemble des chrétiens du monde entier.

 

Pourquoi Jésus parle-t-il de son retour à ces chrétiens du premier siècle, sachant que le retour du Christ est attendu pour le temps de la fin, lorsque Jésus remplacera la domination humaine par son Royaume céleste ? (Matthieu 25 : 31-33 ; Ap 11 :15).

 

 

 

Il y a bien eu un premier retour de Jésus au premier siècle : Jésus a choisi ses cohéritiers pour constituer son gouvernement céleste. 

 

Peu de temps après sa résurrection, Jésus a commencé à rassembler, parmi les premiers chrétiens, ses cohéritiers qui exerceront les fonctions de Rois et Prêtres à ses côtés (2 Tim 2 :12 ; Ap 2 :26, 27 ; 3 :21 ; 4 :4 ; 5 :10 ; 20 :6). 

144'000 fidèles chrétiens ont été choisis à une époque où le vrai christianisme n’était pas encore contaminé par les faux enseignements et fausses doctrines de la grande apostasie (Ap 14 : 1 ; 2 Thess 2 :3).

Ce rassemblement s'est terminé avant la mort du dernier apôtre, à la fin du premier siècle. Les apôtres bénéficiaient de l’esprit saint de Dieu et veillaient à maintenir la justesse des enseignements chrétiens. 

 

En effet, dès le 2ème siècle se mettait en place un clergé hiérarchisé et des évêques très influents exerçaient leur pouvoir sur de nombreux chrétiens. Au fur et à mesure, l’enseignement pur du Christ a été gangrené par de fausses doctrines qui se sont imposées ou que l’on a imposées au sein de l’empire romain et qui ont persisté jusqu’à nos jours.

 

L'apôtre Paul a déclaré dans sa deuxième lettre à Timothée:

2 Timothée 2 :12 : « si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera; »

Apocalypse 2 :26-27 : « 26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père »
 
Apocalypse 3 :21 : «  Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. » 

 

 

La parabole des 5 jeunes filles sottes et des 5 jeunes filles avisées représentent les chrétiens du premier siècle qui doivent s’unir à Jésus-Christ en tant qu’épouse spirituelle.

 

2 Corinthiens 11 :2 : « En effet, je suis jaloux de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. »
 
Apocalypse 19 :7, 8 : « 7 Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée. 8 Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »

 

 

Dans cette parabole, nous avons 10 jeunes filles qui attendent l’époux. Seule la moitié d’entre elles sont assez prévoyantes pour prendre de l’huile pour leur lampe.
L’huile symbolise 
l’esprit saint que Dieu donne à ceux qui le lui demandent et qui leur permet de comprendre le dessein divin. Cet esprit saint est comme une lumière qui éclaire notre compréhension et affine notre discernement, guidant ainsi nos pas au quotidien sur le sentier de la vie.
Seule la moitié de ces jeunes filles sont suffisamment prêtes pour accueillir l’époux.
L’autre moitié des jeunes filles se retrouvent sans rien, elles ne se sont pas inquiétées de la venue de l’époux (Jésus) et ne se sont pas préparées en conséquence.

A son retour, seules les jeunes filles avisées symboliques pourront s’unir à Jésus et faire partie de son gouvernement céleste ou Royaume de Dieu. Les autres n’étaient pas là au rendez-vous.

 

  

Voir - Lien Ap 3 :20 – L’accueil que nous réservons à Jésus

 

Ainsi, les chrétiens du premier siècle qui ont suivi les instructions de Jésus et se sont préparés pour sa venue ont eu l’immense privilège d’être choisis afin de régner à ses côtés.

 

L’église de Sardes doit absolument se repentir, produire des œuvres chrétiennes et rester vigilante pour accueillir l’époux sinon elle se retrouvera dans la situation des jeunes filles sottes.

 

 

 

Un second accomplissement du retour du Christ aura lieu avec puissance au temps de la fin : Jésus instaurera son gouvernement composé des chrétiens choisis au premier siècle.


Alors que Jésus étais assis sur le mont des Oliviers, les disciples viennent lui poser une question : 

 

"Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde?" – Mat 24 :3

 

 

Les disciples de Jésus désirent en savoir davantage sur le retour du Christ qu’ils associent à « la fin du monde ». Voici ce qu’il leur répond :

Matthieu 24 : 30 : « Alors le signe du Fils de l'homme apparaîtra dans le ciel; tous les peuples de la terre se lamenteront et ils verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. »

 

Ainsi nous savons que Jésus viendra du ciel et son retour sera perçu par tous les habitants de la terre. En effet, selon Ap 1 :7, « tout œil le verra et toutes les tribus et tous les peuples de la terre se lamenteront à cause de lui ».

 

Pour quelles raison se lamentent-ils ?

Jésus vient demander des comptes et juger les habitants de la terre. Et il vient avec puissance et gloire avec ses saints anges.

Actes 17 : 30 :31 : « 30 Sans tenir compte des temps d'ignorance, Dieu annonce maintenant à tous les êtres humains, partout où ils se trouvent, qu'ils doivent changer d'attitude, 31 parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde avec justice par l'homme qu'il a désigné. Il en a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant.»

 

Matthieu 16 : 27 : « En effet, le Fils de l'homme va venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il traitera chacun conformément à sa manière d'agir. »

 

2 Timothée 4:1 : « [C'est pourquoi] je t'en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: » 

 

Le retour de Jésus est associé à son règne et au jugement des habitants de la terre.

 

Le retour de Jésus est associé à son règne et au jugement des habitants de la terre. En effet, le Fils de l'homme va venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il traitera chacun conformément à sa manière d'agir.

 

Pour quelle raison Jésus revient-il ?

Pour instaurer son Royaume céleste qui dirigera enfin la terre avec justice et équité. Ceux qui rejettent son règne ne pourront pas bénéficier des promesses éternelles qu’il propose.

 

Matthieu 25 : 31-33 : « 31 »Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les [saints] anges, il s'assiéra sur son trône de gloire. 32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui. Il séparera les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs; 33 il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. »

 

Apocalypse 11 :15 : « Le septième ange sonna de la trompette et des voix fortes retentirent dans le ciel. Elles disaient: «Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Messie, et il régnera aux siècles des siècles.» »

 

Le prophète Daniel en exil à Babylone a décrit de nombreux évènements correspondant au temps de la fin. Dans l’une de ses visions prophétiques, il voit Jésus qui vient avec les nuées du ciel pour recevoir la domination sur tous les peuples de la terre.

Daniel 7 :13, 14 : « 13 »Pendant que je regardais dans mes visions nocturnes, quelqu'un qui ressemblait à un fils de l'homme est venu avec les nuées du ciel. Il s'est avancé vers l'Ancien des jours et on l'a fait approcher de lui. 14 On lui a donné la domination, la gloire et le règne, et tous les peuples, les nations et les hommes de toute langue l'ont servi. Sa domination est une domination éternelle qui ne cessera pas et son royaume ne sera jamais détruit. »

 

 Lien – Ap 1 : 7 : Le retour de Jésus-Christ sera perçu par tous les habitants de la Terre

 

 

Quels seront les effets de son règne ?

 

Esaïe 11 : 1-5 : « 1 Un rejeton sortira de la souche de Jessé, une pousse se lèvera de ses racines. 2 Sur lui reposera l’Esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahvé. 3 Il ne jugera pas sur les apparences, il ne décidera pas sur un bruit qui court. 4 Il jugera les petits avec justice, il défendra les droits des pauvres du pays. Sa parole, comme une trique, frappera le violent, son verdict, comme une bourrasque, emportera le méchant. 5 La justice sera son ceinturon, toujours là sur ses reins avec la vérité. »- Bible des Peuples 

 

Jésus règnera avec Justice. Un rejeton sortira de la souche de Jessé, une pousse se lèvera de ses racines. 2 Sur lui reposera l’Esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance.

 

Esaïe 32 : 1, 2 : « 1 Un roi régnera alors conformément à la justice et des chefs gouverneront conformément au droit. 2 Chacun d'eux sera comme un abri contre le vent et un refuge contre la tempête, comme des cours d'eau dans le désert, comme l'ombre d'un grand rocher sur une terre aride. » 

 

Romains 15:12 : « À son tour, Isaïe déclare : Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se lève pour commander aux nations ; en lui les nations mettront leur espérance. » - Bible de la Liturgie

 

Psaumes 37:11 : « Mais les doux posséderont la terre, et ils se délecteront dans l'abondance de la paix. » - Abbé Fillion

 

Landsacape - pxhere  - pears-Manfred Richter de Pixabay - blossom-Gerald Friedrich de Pixabay - wheat-field-640960_640

 

 

Psaumes 67 : 7, 8 : « 7 La terre donne ses productions, Dieu, notre Dieu te bénira. 8 Dieu nous bénira, et toutes les extrémités de la terre le révéreront.» - Traduction Samuel Cahen 

 

Apocalypse 11 : 18 : « Les nations se sont irritées, mais ta colère aussi est venue; voici le moment (…) de détruire ceux qui détruisent la terre.» - Segond 21


Apocalypse 21:4 : « Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n'existera plus, il n'y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu. » - Bible Parole de vie

 

 

Restons vigilants et éveillés pour le retour du Christ, observant attentivement les grands évènements mondiaux. Plaçons toute notre confiance dans le règne messianique bientôt proche. Toutes les promesses de Jéhovah se réaliseront à coup sûr.

 

Lien Ap 2 :25 :  Tenons ferme jusqu’au retour du Christ

 

 

Olivier                                                                                   Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.

 


 

 

La dignité et les vêtements blancs

 

 

Apocalypse 3 : 4 : « Cependant, tu as à Sardes quelques personnes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; elles marcheront avec moi en vêtements blancs parce qu'elles en sont dignes

 

 

Jésus vient de mettre en garde l’église de Sardes contre sa conduite non conforme à son engagement et la considère comme morte spirituellement. Il lui demande d’être vigilante et de fortifier ce qui lui reste car ses œuvres ne sont pas pleinement accomplies devant Dieu. Il l’exhorte à se repentir et à mettre en pratique ce qu’elle a entendu et accepté (Ap 3 : 1-4).

 

Quelques chrétiens, cependant, n’ont pas souillé leurs vêtements et ont été trouvés dignes de marcher en vêtements blancs aux côtés de Jésus.

 
 

 

 Des vêtements souillés

 

Du point de vue figuré, la Bible compare certains sentiments et comportements à des vêtements.

 

La violence, la justice, la vengeance, la jalousie… sont comparées à un vêtement :

 

Psaumes 73 :6 : « Aussi l'orgueil leur sert de collier, La violence est le vêtement qui les enveloppe; » - Louis Segond

 

 

Esaïe 59 : 17 : « Il s'est vêtu de justice comme d'une cuirasse, et il a mis sur sa tête le casque du salut; il a pris des habits de vengeance pour vêtement, et il s'est enveloppé de jalousie comme d'un manteau. » Bible Annotée de Neufchâtel

 

Les péchés et les fautes sont comparés à des vêtements souillés :

 

Esaïe 64 : 5, 6 : « 5 (…) Mais tu as été irrité, parce que nous avons péché; Et nous en souffrons longtemps jusqu'à ce que nous soyons sauvés. 6 Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent. » - Louis Segond

 

 

Zacharie 3 : 4-5 : « 4 L'ange a pris la parole et a dit à ceux qui se tenaient devant lui: «Enlevez-lui les habits sales!» Puis il a dit à Josué: «Regarde, je t'enlève ta faute et je te mets des habits de fête.» 5 J'ai dit: «Qu'on mette sur sa tête un turban pur!» Ils ont placé un turban pur sur sa tête et lui ont mis des habits. L'ange de l’Éternel était là. » - Segond 21

 
 

 

 Les vêtements blancs sont associés à la sainteté

 

Dans les saintes Écritures, Jéhovah Dieule Tout Puissant apparaît d’une blancheur éblouissante.

 

Daniel 7 :9 : « Pendant que je regardais, on a placé des trônes et l'Ancien des jours s'est assis. Son vêtement était aussi blanc que la neige et les cheveux de sa tête pareils à de la laine pure. Son trône était de flammes et ses roues étaient un feu dévorant. » 

 

 

Jésus et les anges apparaissent également d’une blancheur resplendissante.

 

Jésus glorifié apparaît d’une blancheur lumineuse et éclatante lors de sa transfiguration (Marc 9 :2,3). Dans la vision que reçoit Jean, sa tête et ses cheveux sont d’une blancheur extrême.

Apocalypse 1 : 13, 14 : « 13 et au milieu des [sept] chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme. Il était habillé d'une longue robe et portait une écharpe en or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, »

 

Après la résurrection de Jésus, deux anges habillés de vêtements blancs resplendissants s’adressent aux femmes venues voir Jésus.

Matthieu 28 : 2,3 : « 2 Soudain, il y eut un grand tremblement de terre, car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre [de devant l'ouverture] et s'assit dessus. 3 Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige. »

 

Luc 24 : 3, 4 : « 3 Elles entrèrent, mais elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. 4 Comme elles ne savaient que penser de cela, voici que deux hommes leur apparurent, habillés de vêtements resplendissants ».

 

La couleur blanche symbolise la sainteté et la pureté. Après la résurrection de Jésus, deux anges habillés de vêtements blancs resplendissants s’adressent aux femmes venues voir Jésus.

 FBI  

 

Quand Jésus est remonté au ciel, deux anges habillés de blanc s’adressent aux disciples qui fixent le ciel.

 

Actes 1 :10 : « Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent 11 et dirent: «Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l'avez vu aller au ciel.»

 


 

 Les vêtements blancs sont associés à la pureté

 

La blancheur est associée à la purification :

 

Psaumes 51 : 9 : « Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige! »

 

Esaïe 1 :18 : « Allez, discutons, dit Yahvé. Si vos fautes sont rouges comme l’écarlate, elles deviendront blanches comme la neige. Si elles sont rouges comme la pourpre, elles deviendront comme la laine. » - Bible des Peuples

 

Les 144'000 chrétiens cohéritiers du Christ (symbolisés par 24 anciens) et les chrétiens appartenant à la grande foule sont vêtus de robes blanches qui ont été blanchies dans le sang de l’Agneau Jésus-Christ.

 

Apocalypse 4 :4 : « Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d'or sur la tête. »

 

Apocalypse 6 :11 : «  Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux et ils reçurent l'ordre de rester en repos un petit moment encore, jusqu'à ce que le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères et sœurs qui devaient être mis à mort comme eux soit au complet. »

 

Les 144'000 chrétiens oints cohéritiers du Christ (symbolisés par 24 anciens) et les chrétiens membres de la grande foule sont vêtus de robes blanches qui ont été blanchies dans le sang de l’Agneau Jésus-Christ.

Les membres de la grande foule sont vêtus de robes blanches

 

Apocalypse 7 :9, 14 : « Après cela, je regardai et je vis une foule immense que personne ne pouvait compter. C'étaient des hommes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils se tenaient debout devant le trône et devant l'Agneau, habillés de robes blanches, des feuilles de palmiers à la main,  (…) Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leur robe, ils l'ont blanchie dans le sang de l'Agneau. » 

 

Aux chrétiens de Laodicée, Jésus conseille d’acheter, chez lui, des vêtements blancs afin de se couvrir et de ne plus voir la honte de leur nudité.

 

Apocalypse 3 :18 : « C'est pourquoi je te donne un conseil : achète chez moi (…) des vêtements blancs pour te couvrir afin qu'on ne voie pas ta honteuse nudité, et un collyre pour soigner tes yeux afin que tu puisses voir clair. » Semeur

 

Lien - La couleur blanche dans la Bible

 

 

 Qu’est ce que la dignité ?

 

La dignité est le respect, la considération que mérite quelqu'un. Elle est liée à la conscience de sa valeur profonde. La dignité résulte d’une bonne conscience, de la conviction de faire la volonté de Dieu. Elle est liée à la blancheur, symbole de pureté

 

La dignité, dans le sens être digne de quelque chose, est le respectla considération que mérite quelqu’un.

La dignité peut aussi indiquer l’attitude de respect et d'estime de soi-même, la fierté et le comportement qui exprime ce respect. Le respect de soi est lié à la conscience de sa valeur profonde.

 

 

 Comment expliquer le verset d’Apocalypse 3 :4, que signifie marcher en vêtements blancs ? 

 

Apocalypse 3 : 4 : « Cependant, tu as à Sardes quelques personnes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; elles marcheront avec moi en vêtements blancs parce qu'elles en sont dignes.»

Les chrétiens qui n’ont pas souillé leurs vêtements méritent respect et considération et sont dignes de marcher en vêtements blancs aux côtés de Jésus.

 

Les vêtements sont, dans le sens figuré, comparés aux sentiments et au comportement de la personne (Ps 73 : 6 ; Esaïe 59 : 17).

Les péchés et les fautes sont comparés à des vêtements souillés (Esaïe 64 : 5, 6 ; Zacharie 3 : 4-5).

 

Il est évident que Jésus ne parle pas, dans le verset d’Apocalypse 3 :4, de salissure physique.

Il s’agit de souillures spirituelles ou morales qui tachent l’enseignement pur de Dieu et Jésus. Il peut s’agir d’un comportement immoral mais aussi d’adultère spirituel si nous acceptons des doctrines opposées à la vérité et à la volonté de Dieu.

 

Les personnes qui restent attachées à l’enseignement des Saintes Écritures en rejetant toute conduite immorale et en refusant les fausses doctrines et enseignements éloignés de la vérité biblique, seront comparables aux chrétiens de Sardes qui marchent en vêtements blancs parce qu’ils en sont dignes. La blancheur étant associée à sainteté et à la pureté (Ps 51 :9 ; Esaïe 1 :18 ; Ap 7 :14).

La dignité résulte ici d’une bonne conscience, de la conviction de faire ce qu’il faut selon notre esprit et notre cœur (ce qui peut parfois nous amener à ne plus suivre notre groupe religieux initial), de la satisfaction profonde d’obéir aux commandements de Dieu.

 

Jésus a promis de ne pas effacer du livre de vie le nom du fidèle chrétien qui est habillé de vêtements blancs et de le reconnaître devant son Père et devant ses anges (Ap 3 :5).

 

Jésus a promis de ne pas effacer du livre de vie le nom du fidèle chrétien qui est habillé de vêtements blancs et de le reconnaître devant son Père et devant ses anges.

 

 

Olivier                                                                               Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 


 

Le vainqueur inscrit dans le livre de vie sera un roi céleste



Apocalypse 3 : 5 : « Le vainqueur portera ainsi des vêtements blancs, je n'effacerai jamais son nom du livre de vie, je le reconnaîtrai comme mien en présence de mon Père et de ses anges. »

 

Jésus a reproché à l’église de Sardes d’être morte, en effet elle ne produit pas les œuvres correspondant à son engagement chrétien. Elle doit se repentir et rester vigilante sinon elle risque d’être surprise par la venue du Christ.
Quelques chrétiens, cependant, 
n’ont pas souillé leurs vêtements et ont été trouvés dignes de marcher en vêtements blancs aux côtés de Jésus.
Seul le 
vainqueur de la course chrétienne portera des vêtements blancs, aura son nom inscrit de manière indélébile dans le livre de vie et sera reconnu par Jésus devant Dieu et les anges. Il se verra alors confier des responsabilités très importantes en tant que Roi et Prêtre de la terre.

 

Jésus accordera aux chrétiens du premier siècle qui auront démontré leur fidélité jusqu’à leur mort de devenir ses cohéritiers et de régner à ses côtés sur la terre avec une puissance colossale.

 

 

 

Les chrétiens fidèles reconnus par Jésus auront un rôle important à jouer : ils règneront aux côtés du Christ au sein de son gouvernement céleste.

Jésus accordera aux chrétiens du premier siècle qui auront démontré leur fidélité jusqu’à leur mort de devenir ses cohéritiers et de régner à ses côtés sur la terre avec une puissance colossale.
 
Apocalypse 2 :26-27 : « 26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père »
 
Apocalypse 3 :21 : «  Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. » 
 
Apocalypse 5 : 9,10 : « car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.»

 
1 Corinthiens 6:2: «Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde? »

 
 
Ces chrétiens fidèles du premier siècle seront membres du gouvernement céleste de Dieu. Ils portent des vêtements blancs comme dans la représentation d’Apocalypse 4 :4:
Apocalypse 4 :4 : « Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d'or sur la tête. » 
Le fait qu’ils portent des couronnes indique bien qu’il s’agit de rois : les cohéritiers de Jésus-Christ.

 

Autour du trône se trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d'or sur la tête.

FB Images

 

Ces cohéritiers forment ce que l’on appelle l’épouse du Christ ou Jérusalem céleste. Le mariage de l’Agneau avec son épouse spirituelle vêtue d’un fin lin éclatant et pur correspond à l’instauration du Royaume de Dieu. Le gouvernement céleste composé de Jésus et de ses cohéritiers entre en fonction.
Apocalypse 19 :7 : «Alléluia! Car le Seigneur, notre Dieu tout-puissant, a établi son règne. 7 Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée. 8 Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée.»


En parlant de ceux qui sont autorisés à entrer dans cette ville céleste, la Nouvelle Jérusalem ou Jérusalem céleste, Jésus déclarera plus tard :
Apocalypse 21 :27: « Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à des pratiques abominables et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l'Agneau.»

Ainsi, seuls quelques chrétiens fidèles, qui portent des vêtements blancs auront leur nom inscrit dans le livre de vie de l’agneau, Jésus-Christ, et feront partie de la Jérusalem céleste, l’épouse du Christ.


L'apôtre Paul a déclaré dans sa deuxième lettre à Timothée:
2 Timothée 2 :12 : « si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera; »
Les chrétiens du premier siècle avaient l’espoir de régner avec le Christ.

 

Lien - Ap 3:3: Soyons vigilants et attendons le retour du Christ

 


Restons fidèles jusqu’à la fin

Les vainqueurs appelés à régner avec Jésus-Christ ont déjà démontré leur fidélité et se préparent à régner sur la terre. Jésus n’effacera jamais leur nom du livre de vie. Ces chrétiens ont revêtu l’immortalité et l’incorruptibilité (
1 Cor 15 :53).

Cependant, en ce qui nous concerne, nous n’avons pas encore terminé notre course chrétienne.
En tant que chrétiens, nous devons rester 
vigilants et endurants car la victoire ne sera définitive qu’au moment du retour du Christ, lorsqu’il instaurera son Royaume céleste. A ce moment-là, Jésus et ses 144'000 cohéritiers règneront sur la terre et auront bien des choses à accomplir !
Mettons 
notre espérance en Jésus et en ses cohéritiers et soyons assurés de leur amour, de leur justice et de leur empathie à notre égard.

 

Un roi régnera alors conformément à la justice et des chefs gouverneront conformément au droit. 2 Chacun d'eux sera comme un abri contre le vent et un refuge contre la tempête, comme des cours d'eau dans le désert, comme l'ombre d'un grand rocher.

earth-1571179_960_720

 

Romains 15:12 : « À son tour, Isaïe déclare : Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se lève pour commander aux nations ; en lui les nations mettront leur espérance. » Bible de la Liturgie
 
Esaïe 32 : 1, 2 : « 1 Un roi régnera alors conformément à la justice et des chefs gouverneront conformément au droit. 2 Chacun d'eux sera comme un abri contre le vent et un refuge contre la tempête, comme des cours d'eau dans le désert, comme l'ombre d'un grand rocher sur une terre aride. » 

 
Tout comme les chrétiens fidèles de Sardes, portons des 
vêtements blancs symbole d’une bonne conscience devant Dieu, tenons ferme devant les influences et difficultés de toutes sortes qui nous feraient perdre de vue l’accomplissement grandiose du dessein de Dieu.
La vie dans un monde qui peut être éloigné des préoccupations morales et spirituelles n’est pas facile et nous pourrions ralentir nos efforts d’étude et de prière.
Restons donc 
vigilants et préparons-nous au retour du Christ et de ses 144'000 cohéritiers. 

Lien - Ap 1 : 7: Le retour de Jésus-Christ sera perçu par tous les habitants de la Terre


Lien - Ap 2:25: Tenons ferme jusqu'au retour du Christ
 
 

 

Les promesses de Dieu s’accompliront sans faute
 
Psaumes 37 :29 : « les justes posséderont la terre, là ils habiteront pour toujours. » - Jérusalem
 
Psaumes 67 : 7, 8 : « 7 La terre donne ses productions, Dieu, notre Dieu te bénira. 8 Dieu nous bénira, et toutes les extrémités de la terre le révéreront.» Traduction Samuel Cahen 

 

landscape-1983872_960_720   -   wanzi989813 de Pixabay   -   fruit-Peter H de Pixabay 

 

Apocalypse 21:4 : « Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n'existera plus, il n'y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu. » - Bible Parole de vie
 

Habaquq 2 :14 : « Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de Yahweh, comme les eaux recouvrent le fond de la mer. » - Crampon

Plaçons notre confiance dans la Parole de Dieu. Chacune des promesses de Dieu se réalisera, chaque prophétie s’accomplira, n’ayons aucun doute à ce sujet.


Puissions-nous bénéficier des conditions de justice, de paix, de sécurité, de bien-être qui seront établies sous le règne messianique.

 

 

Olivier                                                                                Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 

 


 

L'Esprit

 


Apocalypse 3 : 6 : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises. »

Nous constatons que cette invitation a déjà été lue à plusieurs reprises : à la fin de chacune des lettres adressées par Jésus aux 7 églises d’Asie mineure. Elle sera donc prononcée 7 fois
Cette exhortation répétitive insiste sur l’importance d'
écouter ce que l’Esprit dit aux églises.
 

 Les deux sens du mot « esprit »
 
Le mot « esprit » dans la Bible revêt deux sens différents (je ne parlerai pas du sens « état d’esprit »). Dans tous les cas, il est traduit du grec « pneuma ».
 
1)
     Etre spirituel contrairement à nous qui sommes faits de matière – c’est le cas de Dieu, Jésus, les anges (bons et mauvais), le diable …

Le mot « esprit » traduit du grec « pneuma » dans la Bible revêt deux sens différents : Etre spirituel contrairement à nous qui sommes faits de matière -Dieu, Jésus, les anges et l'Esprit saint, puissance ou force active qui émane de Tout-Puissant.

 

Jean 4 :24 : « Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. »
 
Marc 5:8 : « Car Jésus lui disait: " Sors de cet homme, esprit impur!" »
 
Luc 24 : 37 : « Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit »
 
 
2)
     La force agissante de Dieu qu’il utilise pour créer et alimenter la vie ou qu’il envoie pour fortifier ses fidèles serviteurs et les aider à manifester de belles qualités sur le chemin de la vie.
L’esprit de Jéhovah, le Créateur de l’univers, n’est pas une personne, il s’agit de sa force agissante, d’une puissance colossale qui lui permet d’accomplir tout ce qu'il souhaite.
L’esprit saint est directement associé à la puissance de Dieu. Il apparaît ainsi comme l’énergie ou force active qui émane du Tout-Puissant.
 

Job 33 : 4 : « l'Esprit de Dieu m'a créé, le souffle du Tout-Puissant m'anime. »
 
Esaïe 11 :2 : « Sur lui reposera l'Esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahvé »
 
Actes 13 : 52 : « Quant aux disciples, ils étaient remplis de joie et du Saint-Esprit. » voir aussi Actes 6 :3.
 
Job 32 :8 : « Mais en réalité, dans l'homme, c'est l'Esprit, le souffle du Tout-Puissant qui donne la capacité de comprendre. »
 
Exode 31:3 : « Je l’ai rempli de l’esprit de Dieu pour qu’il possède la sagesse, l’intelligence, la connaissance et le savoir-faire pour toutes sortes de travaux »
 
Actes 2:4 : « Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, selon ce que l'Esprit leur donnait d'exprimer. » Voir aussi Actes 10 :45.

 

L’esprit saint est directement associé à la puissance de Dieu. Il apparait ainsi comme l’énergie ou force active qui émane du Tout-Puissant. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues selon ce que l'Esprit les pousse

 

 

 

 Qui est l’Esprit dans la formulation : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises » ? L’Esprit Jésus ou le Saint-Esprit ?
 
« Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises »
Qui est l’Esprit ? S’agit-il de Jésus ou de l’Esprit saint de Dieu ?
 
Nous savons que c’est Jésus qui conseille et reprend les chrétiens des 7 églises d’Asie mineure dans des lettres qui leur seront adressées (
Apocalypse chapitres 2 et 3). Il se présente à chacune d’elles d’une manière différente :

 

Jésus conseille et reprend les chrétiens des 7 églises d’Asie mineure dans des lettres qui leur sont adressées (Apocalypse chapitres 2 et 3). Il se présente à chacune d’elles d’une manière différente. Jésus est celui qui a les 7 esprits de Dieu.

 

« Écris à l'ange de l'Eglise d’Éphèse: 'Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or »: (Ap 2 :1)
« Écris à l'ange de l'Eglise de Smyrne: 'Voici 
ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort et qui est revenu à la vie » (Ap 2 :8)
« Écris à l'ange de l'Eglise de Pergame: 'Voici 
ce que dit celui qui tient l'épée aiguë à deux tranchants» (Ap 2 :12).
« Écris à l'ange de l'Eglise de Thyatire: 'Voici 
ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont semblables à du bronze ardent: » (Ap 2 :18).
« Écris à l'ange de l'Eglise de Sardes: 'Voici
 ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles » (Ap 3 :1)
« Écris à l'ange de l'Eglise de Philadelphie: '
Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clé de David, celui qui ouvre et personne ne pourra fermer, celui qui ferme et personne ne pourra ouvrir » (Ap 3 :7)
« Écris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: 'Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, l'auteur de la création de Dieu » (
Ap 3 :14).
 
Puis, à la fin de chacune des lettres, revient la même expression : « 
Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises » (Ap 2 :7, 11, 17, 29 ; Ap 3 : 6, 13, 22).
 
Cette exhortation est donc faite 7 fois.
Qui a dit quelque chose aux églises ? Il s’agit de Jésus.
 
 
Lorsqu'il était sur terre, Jésus avait donné, à plusieurs reprises, le même conseil: 
 
"Que celui qui a des oreilles pour entendre entende." - Matthieu 11:15; 13:9, 43; Luc 8:8; 14:35; Marc 4:9, 23; 7:16
 

Matthieu 11 : 1, 15 : « 11 »Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'est venu personne de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. (…) 15 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »
 
Matthieu 13 : 34-35, 43
 : « 34 Jésus dit toutes ces choses en paraboles à la foule, et il ne lui parlait pas sans parabole 35 afin que s'accomplisse ce que le prophète avait annoncé: J'ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles, je proclamerai des choses cachées depuis la création [du monde]. (…) Que celui qui a des oreilles [pour entendre] entende ».
 
Marc 4 : 1-9 :
 « 1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord du lac. La foule se rassembla autour de lui, si nombreuse qu'il monta dans une barque où il s'assit, sur le lac. Toute la foule était à terre sur le rivage. 2 Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles. Il leur disait dans son enseignement: 3 «Ecoutez! (…)  9 Puis il dit: «Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.»

 

 

Marc 7 : 14-16 : « 14 Ensuite, Jésus appela toute la foule et lui dit: «Ecoutez-moi tous et comprenez. (…) 16 [Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.]»

  

L’exhortation «Que celui qui a des oreilles pour entendre entende» est clairement associée à l’enseignement de Jésus, à ses paraboles, à ce qu’il dit en vérité, à sa demande de l’écouter et de comprendre…

Le fait qu’il utilise la même expression dans le livre de l’Apocalypse confirme qu’il est bien l’auteur des paroles qui y sont rédigées.



Jésus se présente comme celui qui a les 7 esprits de Dieu.
Apocalypse 3 :1 : « Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles: »
 

Nous avons vu avec l'étude du verset d'Apocalypse 1:4 que les 7 esprits qui sont devant le trône du Tout-Puissant sont 7 lampes ardentes qui symbolisent l'Esprit saint de Dieu en action dans sa plénitude et sa puissance maximale (Ap 4:5; Ps 43:3). En effet, on se souvient que le nombre 7, lié à la sainteté de Jéhovah Dieu, exprime la plénitude, la perfection, la puissance, la totalité, la gloire. 

 

Lien - Ap 1:4 - Les 7 églises d’Asie et les 7 esprits devant le trône de Dieu

 

Jésus dispose des 7 esprits de Dieu car son Père lui a confié tout pouvoir et a mis à sa disposition son Esprit saint. C’est donc lui qui gère tous les évènements des temps de la fin tels qu’il les a lui-même décrits dans le livre de l’Apocalypse (Mat 28:18; Actes 2 :32,33).
 

Jésus a utilisé l'Esprit saint de son Père afin de communiquer des paroles et des visions à Jean qui a ainsi pu rédiger le livre de l'Apocalypse sous inspiration divine. Ainsi, c'est Jésus qui s'exprime, félicite, reproche, avertit, exhorte, encourage, promet... par l'intermédiaire de l'Esprit saint, force active colossale du Tout-Puissant.  

 

 

 « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises »
Qui est l’Esprit ? C'est l'Esprit saint de Dieu envoyé par Jésus-Christ et exprimant les pensées, enseignements, avertissements, exhortations de Jésus lui-même.

 

 


Écoutons et mettons en pratique ce que Jésus nous dit grâce à l'Esprit saint de Dieu
 
En tant que chrétiens, nous avons décidé de suivre l’enseignement de Jésus que nous considérons comme le Fils de Dieu, comme le plus grand enseignant, comme notre Sauveur.
 
Dieu, lui-même nous demande d’écouter Jésus :
Marc 9:7: « Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!" 
»  

 
Jésus désire que nous écoutions et que nous comprenions.
Matthieu 15:10: « Jésus appela la foule à lui et dit: "Ecoutez-moi et comprenez bien:" »
 
Il désire également que nous mettions en application ses paroles :
Jésus compare celui qui 
met ses paroles en application à un homme sensé qui bâtit sa maison sur le roc.
Matthieu 7:24: « C'est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l'applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc 
».

 
Ce sont ceux qui acceptent l'instruction et mettent les conseils et les commandements de Dieu en pratique qui seront déclarés justes.
Romains 2:13: « En effet, ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront déclarés justes. »
L’apôtre Paul ne parlait pas là de la Loi mosaïque, il parlait de la loi qui est écrite dans le cœur et dont la conscience rend témoignage (
Romains 2 : 13-16).  
Il ajoute : « 
C'est ce qui paraîtra le jour où, conformément à l’Évangile que je prêche, Dieu jugera par Jésus-Christ le comportement secret des hommes. »- Rom 2 : 16.

 

 

Olivier                                                                                 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.


 

Le Saint et Véritable qui tient la clé de David



Apocalypse 3 :7, 8 : « A l'ange de l'Eglise de Philadelphie, écris : « Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui tient la clé de David, celui qui ouvre et nul ne peut fermer, qui ferme, et nul ne peut ouvrir Je connais ta conduite. Voici : j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer. Je le sais : tu n'as que peu de puissance, tu as obéi à ma Parole et tu ne m'as pas renié. »

 


 La ville de Philadelphie

Jésus écrit à l'église de Philadelphie, la 6ème église d'Asie Mineure citée dans le livre de l'Apocalypse. Cette villé a été fondée par Eumène II de Pergame pour son frère Attale II - Philadelphos signifie "celui qui aime son frère". Province d'Asie.

Philadelphia Turkey - Lyndave Pictures – Flickr

 

La ville de Philadelphie est une ancienne cité fondée en 189 avant J-C par le roi Eumène II de Pergame (197-160 av. J.-C.), qui l’a ainsi nommée par affection pour son frère Attale II (159-138 av. J.-C.). Cette loyauté lui a valu le surnom de « Philadelphos », c’est-à-dire celui « qui aime son frère » en grec.

Sans héritier, Attale III, le dernier roi de la dynastie attalide, lègue Philadelphie et l’ensemble de son royaume à ses alliés de l’Empire romain en 133 av J-C.

 

Rome fonde ensuite la province d’Asie en 129 av J-C, en regroupant l’Ionie et le royaume de Pergame.

Philadelphie est la sixième des 7 églises d’Asie citées par Jésus dans le livre de l’Apocalypse.

 

Aujourd'hui, cette ville s'appelle Alaşehir (en turc :  Âlâ-Şehir, très bonne ville).

 

En 1923, suite au traité de Lausanne (après la guerre gréco-turque de 1919-1922), les habitants grecs de Philadelphie sont expulsés vers la Grèce où certains fondent la ville de Nea Filadelfia, la «Nouvelle Philadelphie»

dans la banlieue nord d’Athènes.



 

 Le Saint, le Véritable

 

Aux chrétiens de Philadelphie, Jésus se présente comme le Saint, le Véritable, celui qui tient la clé de David.

 

L'expression "Saint et véritable" est reprise dans le verset d'Apocalypse 6:10: « Ils crièrent d'une voix forte: «Jusqu'à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre? ».

 

A l’église de Laodicée, la 7ème église d’Asie Mineure citée, Jésus se présente comme le témoin fidèle et Véritable (Ap 3 :14).

 

Jésus apparaît également à la tête des armées célestes sous le nom de « Fidèle et Véritable ».

Apocalypse 19 :11 : « Ensuite, je vis le ciel ouvert, et voici qu'un cheval blanc apparut. Celui qui le montait s'appelle «Fidèle et Véritable», il juge et combat avec justice. »

 

Jésus-Christ est réellement le Véritable Messie, celui qui est Saint et Irréprochable.

Hébreux 7 :26 : « C'est bien un tel grand-prêtre qu'il nous fallait: saint, irréprochable, sans souillure, séparé des pécheurs et plus élevé que le ciel. »



 La clé de David

 

En Apocalypse 3 :7, Jésus se présente comme celui qui tient la clé de David.

 

 

 

Un peu plus loin, Jésus est appelé « le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David » (Ap 5 :5). 

Nous savons que Jésus est la postérité promise, descendant de David, de la tribu de Juda comme l’avaient annoncé certaines prophéties :

 

Genèse 49 :10 : « Le sceptre royal n’échappera pas à Juda, ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront. »

 

Jérémie 23 :5 : « Voici venir des jours — parole de Yahvé, où je ferai sortir de David un germe juste. Un roi gouvernera avec sagesse, il établira dans le pays la justice et la droiture. »

 
 

 La porte

 

Jésus se présente aussi comme étant la porte de l’enclos des brebis approuvées par Dieu

 

Jean 10: 7, 9 : « 7 Jésus dit encore: «Oui, je vous le déclare, c'est la vérité: je suis la porte de l'enclos des brebis. 9 Je suis la porte. Celui qui entre en passant par moi sera sauvé; il pourra entrer et sortir, et il trouvera sa nourriture.»

 

Jésus a le pouvoir d’ouvrir ou de fermer la porte qui mène à cet enclos et donc à la vie éternelle. En tant que Messie promis, il tient la clé de David.

 

 

Jésus dit aux chrétiens de Philadelphie qu’il a ouvert devant eux une porte que personne ne peut fermer car, malgré leurs difficultés, ils ont obéi à sa Parole et ne l’ont pas renié.

 

Apocalypse 3 :8 : « Je connais ta conduite. Voici : j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer. Je le sais : tu n'as que peu de puissance, tu as obéi à ma Parole et tu ne m'as pas renié. »

 

La prophétie d'Esaïe 22:22 disait déjà: "Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David: quand il ouvrira, personne ne pourra fermer, et quand il fermera, personne ne pourra ouvrir."

 

C'est Jésus qui ouvre ou qui ferme cette porte selon la conduite et la fidélité du chrétien.

On peut donc dire que la clé symbolise l’approbation de Jésus et de son Père qui permet d’obtenir la vie éternelle.

 

Suivons l’exemple des chrétiens fidèles du premier siècle afin que Jésus nous ouvre la porte de l’enclos des brebis et que nous puissions ainsi bénéficier des promesses de vie éternelle.

 

Lien - Les différents noms de Jésus

 


Olivier                                                                              
               Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

 Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.

 

 

Jésus tient la clé de David, il ouvre la porte de l'enclos des brebis pour les mener à la vie éternelle. La clé de la connaissance de Dieu se trouve dans la Bible.

 

La synagogue de Satan

 

Apocalypse 3 : 9 : « Je te donne des membres de la synagogue de Satan qui se prétendent juifs sans l'être et qui mentent. Je les ferai venir se prosterner à tes pieds et reconnaître que je t'ai aimé

 

Jésus n’adresse aucun reproche à l’église de Philadelphie. Il connaît ses œuvres et sait qu’elle est restée fidèle à son enseignement sans jamais renier son nom. Jésus a mis devant elle une porte que personne ne peut refermer (Ap 3 :8).
Une autre église a pu accueillir également les éloges du Christ sans recevoir aucun reproche de sa part, il s’agit de 
l’église de Smyrne.
 
Apocalypse 2 :9 : « Je connais [tes œuvres,] ta détresse et ta pauvreté - et pourtant tu es riche - ainsi que les calomnies de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas mais qui sont une synagogue de Satan. »
 
Étonnamment, Jésus parle de la « synagogue de Satan » en s’adressant à ces deux églises qui lui sont particulièrement fidèles.
Jésus fera se prosterner aux pieds de l’église de Philadelphie les membres de la synagogue de Satan.
 
 

 

 Qu’est-ce que la synagogue de Satan ?

La synagogue est le lieu de culte juif. 
Satan est un esprit puissant qui s’était opposé à Dieu et qui se donne comme objectif de détourner un maximum de personnes de leur Créateur. C’est lui qui a entraîné les premiers humains à sa suite et qui est donc à l’origine de la souffrance due à l’indépendance vis-à-vis de Dieu. 


 

 Pourquoi Jésus parle-t-il de la synagogue de Satan ? 

Tout simplement parce que les gens fréquentant la synagogue se prétendent être Juifs mais ne le sont pas vraiment (Ap 2 :9; 3:9). En effet, ils mentent (Ap 3 :9). 
S’ils étaient de vrais Juifs, ils se seraient comportés comme les églises de Smyrne et de Philadelphie. C’est pourquoi Jésus déclare : « Je les ferai venir se prosterner à tes pieds et reconnaître que je t'ai aimé. » 
Jésus leur reproche de ne pas avoir reconnu son amour

En fait, la plupart des Juifs ont rejeté Jésus-Christ et ne l’ont pas reconnu. D'autres l’ont réellement reconnu mais l’ont rejeté en connaissance de cause car ils ne voulaient pas renoncer à leur position prestigieuse (comme de nombreux chefs religieux arrogants).
C’est pourquoi la bonne nouvelle du Royaume s’est étendue aux gens des nations qui ne connaissaient pourtant pas Dieu. Jésus fait symboliquement se prosterner ces Juifs aux pieds des chrétiens de Philadelphie qui, eux, ont prouvé leur fidélité à Dieu et au Messie. Cela met en évidence la différence de comportement et la nécessité pour les membres Juifs de reconnaître leur erreur et se repentir. 

Les églises d’Asie mineure sont formées de personnes provenant de diverses origines et de cultes variés. Peu d’entre eux pourtant sont Juifs alors que le peuple d’Israël a été le peuple de Dieu pendant près de 1 500 ans ! 

 

 

 

 L’infidélité constamment répétée des Israélites

La Bible a toujours relaté les faits historiques avec beaucoup de franchise, sans chercher à embellir l'image du peuple élu ou de quelqu'un en particulier qui aurait bénéficié de relations privilégiées avec Dieu, ce qui est une preuve de son authenticité.

L’histoire du peuple hébreu est caractérisée par des rebellions incessantes contre Jéhovah Dieu. De ce fait, ils se sont la plupart du temps retrouvés sous la domination d’autres peuples ou engagés dans des guerres destructrices.
 
Après leur sortie d’Egypte, Moïse a été confronté à de nombreuses plaintes et rebellions. C'est la raison pour laquelle, les Israélites ont été condamnés à errer pendant 40 ans dans le désert.

Nombres 14 : 26, 27 : « 26 Jéhovah parla à Moïse et à Aaron, en disant : 27 «Jusques à quand laisserai-je cette méchante assemblée murmurer contre moi? J'ai entendu les murmures que les enfants d'Israël profèrent contre moi. » Crampon

 

Nombres 14 :22,23 : « 22 Ces hommes ont vu ma gloire et les signes que j'ai accomplis en Egypte et dans le désert, ils m'ont provoqué déjà 10 fois et ne m'ont pas écouté: 23 aucun d'eux ne verra le pays que j'ai juré à leurs ancêtres de leur donner. Aucun de ceux qui m'ont méprisé ne le verra. »

 

 

 

Après la mort de Moïse, alors qu’ils étaient dirigés par des juges, les Israélites se sont, à de nombreuses reprises, détournés de leur Dieu, Jéhovah.
Juges 2 : 17 : « Mais même leurs juges, ils ne les écoutaient pas, ils se prostituèrent à d'autres dieux, et ils se prosternèrent devant eux. Bien vite ils se sont détournés du chemin qu'avaient suivi leurs pères, dociles aux commandements de Yahvé; ils ne les ont point imités. »
 

 

Les Israélites ont ensuite demandé à avoir un roi comme les autres nations. Mais souvent le roi les entraînait lui-même dans l’idolâtrie et l’infidélité à Dieu. Et ils continuaient à mettre à mort les prophètes envoyés vers eux pour les avertir.
 
C’est le cas de Joas, roi de Juda, qui a fait assassiner le prophète Zacharie, fils de Jocheba qui pourtant lui avait sauvé la vie lors de l’extermination de sa famille par la reine Athalie.
2 Chroniques 24 :19-21 : « 19 Des prophètes leur furent envoyés pour les ramener à Yahvé; mais ils témoignèrent contre eux sans qu'ils prêtent l'oreille. 20 L'Esprit de Dieu revêtit Zacharie, le fils du prêtre Yehoyada, qui se tint debout devant le peuple et lui dit: "Ainsi parle Dieu. Pourquoi transgressez-vous les commandements de Yahvé sans aboutir à rien? Parce que vous avez abandonné Yahvé, il vous abandonne." 21 Ils se liguèrent alors contre lui et sur l'ordre du roi le lapidèrent sur le parvis du Temple de Yahvé. » - Jérusalem

 

 

Jéhovah Dieu n’a cessé d’envoyer des prophètes pour avertir les Israélites, mais en vain ! En se détournant de leur Dieu, ils sombraient alors sous la domination de leurs ennemis.

Jérémie 7 : 25, 26 : « 25 »Depuis le jour où vos ancêtres sont sortis d'Egypte jusqu'à aujourd'hui, je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes. Je les ai envoyés chaque jour, inlassablement, 26 mais ils ne m'ont pas écouté, ils n'ont pas tendu l'oreille. Ils se sont montrés réfractaires, ils ont fait le mal plus encore que leurs ancêtres. »
  

2 Rois 21 : 10, 14, 15 : « 10 Alors l’Éternel annonça par l'intermédiaire de ses serviteurs les prophètes: (…) 

14 J'abandonnerai le reste de mon héritage et je les livrerai entre les mains de leurs ennemis. Ils deviendront le butin et la proie de tous leurs ennemis 15 parce qu'ils ont fait ce qui est mal à mes yeux et qu'ils m'ont irrité depuis le jour où leurs ancêtres sont sortis d'Egypte jusqu'à aujourd'hui.'» 

 

 

Le roi Manassé a entraîné tout le peuple à pratiquer ce qu’il y a de pire, a tel point que la faute de Juda a été inscrite de manière indélébile au burin de fer, avec une pointe de diamant sur les cornes des autels (Jér 17 :1).
2 Chroniques 33 :9 : « Mais Manassé égara les Judéens et les habitants de Jérusalem, au point qu'ils agirent encore plus mal que les nations que Yahvé avait exterminées devant les Israélites. » Jérusalem
 
Le peuple juif a eu l’immense privilège de communiquer avec le Souverain de l’univers et de recevoir la Loi par l’intermédiaire des anges, comme le dira plus tard Etienne, et pourtant, ils se comportaient parfois plus mal que les nations idolâtres et infanticides !

Infanticide et culte de Moloch  -IMGBIN           -       Idole dressée par le roi Jéroboam -Wikipédia

 

 

Plusieurs prophètes ont annoncé la destruction de Jérusalem et des villes de Juda en raison de leur infidélité. Les Israélites n’ont tenu aucun compte des avertissements divins répétés.
 
Jérémie 32 : 31-33 : « 31 »Oui, cette ville a provoqué ma colère et ma fureur depuis le jour où ils l'ont construite jusqu'à aujourd'hui; aussi, je ne veux plus la voir 32 à cause de tout le mal que les Israélites et les Judéens ont fait au point de m'irriter, eux, leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres et leurs prophètes, les hommes de Juda aussi bien que les habitants de Jérusalem. 33 Ils m'ont tourné le dos, ils ont arrêté de me regarder en face. Pourtant on les a enseignés, encore et encore, inlassablement, mais ils n'ont pas voulu tenir compte de la correction. »
 

 

Les Israélites ont mis à mort de nombreux prophètes de Dieu. Leur nombre s’élèverait à plusieurs milliers si l’on comptait tous ceux que fit assassiner Achab sous l’influence de Jézabel et ceux qui ont été assassinés par l’impitoyable roi de Juda Manassé (Rom 11 : 2, 3). 

 

 

 

 Les Juifs et Jésus


Mais les Juifs ont fait encore bien pire: ils ont mis à mort 
Jésus-Christ, le Messie attendu depuis le début de l'humanité et annoncé par des centaines de prophéties de l'Ancien Testament, l'envoyé de Dieu pour sauver l'humanité! 

 

Jéhovah Dieu avait préparé un peuple pour accueillir le Messie et pour en faire ensuite les cohéritiers du futur roi de la terre. Les Juifs connaissaient Jéhovah Dieu, ils comprenaient le principe du rachat par le sang, ils avaient connaissance des quelque 300 prophéties concernant la venue du Messie, et de toutes les prophéties promettant la justice et un règne de paix sur la terre. Ils étaient préparés à reconnaître et accueillir le Fils de Dieu. Cependant, les chefs juifs arrogants l’ont ouvertement rejeté, l’ont calomnié, insulté, frappé à coups de poing, lui ont craché au visage et finalement l’ont mis à mort (Mat 26 : 65-68).
Jésus-Christ, envoyé par Dieu, seul moyen de salut pour les humains, a été mis à mort par ceux qui auraient dû être ses plus proches collaborateurs !

 

 

 

Alors qu’il était encore en vie, Jésus avait fustigé les Pharisiens, chefs religieux juifs, avec beaucoup de franchise.
Luc 11 : 47-49 : « 47 Malheur à vous, parce que vous construisez les tombeaux des prophètes que vos ancêtres ont tués. 48 Vous rendez donc témoignage aux actes de vos ancêtres et vous les approuvez, car eux, ils ont tué les prophètes et vous, vous construisez [leurs tombeaux]. 49 C'est pourquoi la sagesse de Dieu a dit: 'Je leur enverrai des prophètes et des apôtres, ils tueront les uns et persécuteront les autres', »
 
Jésus déclare lui-même dans son évangile en 
Matthieu 23 :37-39 : « 37 Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés! Combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! 38 Voici que votre maison vous sera laissée déserte 39 car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu'à ce que vous disiez: 'Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!»

 

 

Matthieu 21 : 42-44 : « 42 Jésus leur dit: « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures: La pierre qu'ont rejetée ceux qui construisaient est devenue la pierre angulaire; c'est l'œuvre du Seigneur, et c'est un prodige à nos yeux? 43 C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à un peuple qui en produira les fruits. 44 Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera et celui sur qui elle tombera sera écrasé.» »

 

La nation d’Israël, en tant que telle, ne sera alors plus considérée comme le peuple élu de Dieu. Ce sont ceux qui proviennent de toutes nations et peuples et langues, qui ont accepté Jésus dans leur cœur et le servent avec amour et fidélité qui constitueront un nouveau peuple zélé pour de belles œuvres. 

 

Tite 2 :14 : « Il s'est donné lui-même pour nous afin de nous racheter de toute faute et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié et zélé pour de belles œuvres. »

 

L’ancienne alliance (mosaïque) n’a plus lieu d’être. Jésus est le médiateur d’une nouvelle alliance : le rachat de nos fautes par le sang du Christ afin que nous obtenions la vie éternelle (Hébreux 9: 11-15).

 

Après la mort du Christ, les Juifs se sont mis à persécuter les disciples de Jésus et ont écrit des paroles blasphématoires à l'encontre du Fils de Dieu et de sa mère dans le Talmud (Lien - Sources juives).

 

 

 

 L’opposition juive et les premiers chrétiens

 

Etienne a courageusement dénoncé leur dureté de cœur.

 

Actes 7 : 51-53 : « 51 »Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d'oreilles! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit; vous êtes bien comme vos ancêtres. 52 Lequel des prophètes vos ancêtres n'ont-ils pas persécuté? Ils ont tué ceux qui annonçaient d'avance la venue du Juste, et c'est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers, 53 vous qui avez reçu la loi par l'intermédiaire des anges et qui ne l'avez pas gardée!» »

Ces Juifs ont alors réagi avec une haine et une violence meurtrière. Ils ont traîné Etienne en dehors de la ville et l’ont lapidé sans le moindre regret comme ils l’avaient fait avec les prophètes qui annonçaient les condamnations de Dieu à l’égard du peuple d’Israël.

 

 

 

Les apôtres Pierre et Jean ont été mis en prison par les chefs religieux juifs.

 

Actes 4 :1-3 : « 1 Pierre et Jean parlaient encore au peuple quand survinrent les prêtres, le commandant des gardes du temple et les sadducéens. 2 Ils étaient excédés parce que les apôtres enseignaient le peuple et annonçaient la résurrection des morts dans la personne de Jésus. 3 Ils les arrêtèrent et, comme c'était déjà le soir, ils les mirent en prison jusqu'au lendemain. »

 

Loin d’être touchés par les miracles et signes évidents de la mission divine des apôtres, les responsables juifs les menacent et leur interdisent d’enseigner au nom de Jésus.

 

Actes 4 :16-18 : « 16 en disant: «Que faire à ces hommes? En effet, ils ont accompli un signe miraculeux évident, c'est clair pour tous les habitants de Jérusalem et nous ne pouvons pas le nier. 17 Mais, afin que cela ne se propage pas davantage parmi le peuple, défendons-leur avec menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là.» 18 Alors ils les appelèrent et leur interdirent absolument de parler ou d'enseigner au nom de Jésus. »

 

 

 

Refusant d’obéir à cet ordre, les apôtres propagent encore davantage la Parole de Dieu et « le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmente de plus en plus » (Actes 5 :14). Les apôtres accomplissent de nombreux miracles, ce qui attire les foules (Actes 5 :15,16). 

 

Le grand prêtre et les sadducéens sont remplis de jalousie. Ils font arrêter et jeter en prison les apôtres (Actes 5 :17,18). 

 

Le grand prêtre s’adresse aux apôtres en leur disant : « 28 «Nous vous avions formellement interdit d'enseigner en ce nom-là, et voilà que vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement et que vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme!»  29 Pierre et les apôtres répondirent: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes ». – Actes 5 :28,29.

 

Furieux et décidés à les faire mourir, ils sont stoppés dans leur élan par un pharisien nommé Gamaliel (Actes 5 :33-39).

Les Juifs font alors fouetter les apôtres et leur interdisent de parler au nom de Jésus (Actes 5 :40). Les apôtres quittent le sanhédrin, joyeux d’avoir été jugés dignes d’être maltraités pour le nom de Jésus. Ils ne cessent alors d’enseigner sans relâche la bonne nouvelle et la résurrection de Jésus (Actes 5 :41, 42 ; Actes 13 :30-32).

 

 

Lien - Les apôtres

 

 

 L’opposition juive et l'apôtre Paul

 

Les premières persécutions des chrétiens, après la mort de Jésus, ont été provoquées sous l’instigation des Juifs. Au cours de ses 3 voyages missionnaires, l’apôtre Paul a été chassé de plusieurs villes, a subi des coups, des insultes, a été lapidé, a été emprisonné à cause de l’intense opposition juive à la prédication de l’Évangile. En rejetant Jésus-Christ et en s’opposant au message chrétien, les Juifs perdent le privilège de faire partie du futur gouvernement messianique (ou Royaume de Dieu) ainsi que cela était prévu initialement dans le dessein de Dieu (Apocalypse 7 : 4-8).
 

 

AntiochePaul et Barnabas s’adressent aux Juifs remplis de jalousie juste avant qu’ils ne les chassent de la ville (Actes 13 : 48-51) :

Actes 13 : 44-47 : « 44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour écouter la parole de Dieu. 45 Quand ils virent cette foule, les Juifs furent remplis de jalousie, et ils s'opposaient à ce que disait Paul [en le contredisant et] en l'insultant. 46 Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: «C'était à vous d'abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs. 47 En effet, tel est l'ordre que le Seigneur nous a donné: Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu'aux extrémités de la terre.»

 

 

 

Iconium ils doivent fuir devant leur projet de lapidation (Actes 14 : 1-7).
 
Lystre, Paul se fait lapider et il est laissé pour mort (Actes 14 :19).

 

 

Thessalonique, les Juifs engagent des vauriens pour semer le trouble dans la ville (Actes 17 :1-9).
 
Corinthe, les Juifs injurient Paul qui leur dit alors :

Actes 18 :6 : « Mais ceux-ci s'opposaient à lui et l'injuriaient. Aussi il secoua contre eux la poussière de ses vêtements et leur dit : Si vous êtes perdus, ce sera uniquement de votre faute. Je n'en porte pas la responsabilité. A partir de maintenant, j'irai vers les non-Juifs. » - Semeur

 

 

 

En Grèce Paul doit fuir un complot juif (Actes 20 : 1-6).
 

Jérusalem, les foules essaient de le tuer et ne s’arrêtent de le frapper qu’à l’arrivée des soldats romains (Actes 21 : 27-32).
Le commandant permet à Paul de s’exprimer en hébreu devant les foules afin de leur raconter ses origines juives, sa lutte contre les chrétiens, sa rencontre avec Jésus sur le chemin de Damas, sa mission pour Dieu et Jésus (
Actes 22 : 1-21).
Comment réagit la foule à ces paroles pleines de sincérité ? Leur haine à l’égard de Paul n’en n’est que plus attisée encore.

 

 

Actes 22 : 22, 23 : « 22 La foule l'avait écouté jusqu'à ces mots, mais ils se mirent alors à crier: «Fais disparaître de la terre un pareil homme! Il n'est pas digne de vivre.» 23 Ils poussaient des cris, jetaient leurs vêtements et lançaient de la poussière en l'air. »
 
Paul sera 
emprisonné pendant 2 ans par les Romains, le gouverneur Félix désirant plaire aux Juifs.
Devant le nouveau gouverneur, 
Porcius Festus qui succède à Félix, Paul en appelle à l’empereur. Festus lui promet qu’il ira devant l’empereur.
Alors qu’il est en route pour Rome, Paul fera naufrage sur l’île de Malte.
 

 

 

 Suivons l’exemple des églises de Smyrne et Philadelphie
 

C’est à juste titre que Jésus appelle les Juifs « la synagogue de Satan » car ils ont accompli la volonté de Satan en s’opposant à Jésus, le Fils de Dieu, et aux fidèles chrétiens.
 
Jésus avait courageusement déclaré aux Pharisiens :
Jean 8 : 44 : « Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge. » 

 

Jésus dit aux pharisiens: Vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Il est le père du mensonge.

 

 

Doit-on ressentir de la haine envers les Juifs ?
Absolument pas, sinon nous ne serions plus des chrétiens qui suivent la loi de l’Amour enseignée par le Christ ! D’ailleurs, il ne nous appartient pas de juger.

 

Souvenons-nous de l’apôtre Paul, anciennement Saul de Tarse, qui était un Pharisien instruit dans la Loi de Moïse et très zélé dans le judaïsme et pour persécuter les chrétiens (il a même approuvé le meurtre d’Etienne). Et pourtant, Jésus ressuscité l’a choisi pour devenir l’apôtre des nations !  

En effet, alors qu'il se dirigeait vers Damas pour y persécuter les chrétiens, avec les pleins pouvoirs et un mandat des chefs des prêtres, Jésus lui apparaît et bouleverse sa vie. De persécuteur, il devient alors persécuté et consacre sa vie à l'oeuvre de témoignage chrétien (Actes 26:9-18). 

Il reconnaîtra lui-même:

 

Actes 26 :9-11 : « 9 »Pour ma part, j'avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth. 10 C'est ce que j'ai fait à Jérusalem. J'ai jeté en prison beaucoup de chrétiens, car j'en avais reçu le pouvoir des chefs des prêtres, et quand on les condamnait à mort, je votais contre eux. 11 Dans toutes les synagogues, je les ai souvent fait punir et je les forçais à blasphémer. Dans l'excès de ma fureur contre eux, je les ai même persécutés jusque dans les villes étrangères. »

 

L'apôtre Paul rédigera 14 livres de la Bible que les chrétiens étudient chaque jour. Il restera un modèle de fidélité, de courage et de labeur pour tous.

 

 

La plupart des Juifs de naissance aujourd'hui ne ressentent absolument aucune haine vis à vis des chrétiens, et beaucoup d'entre eux ne sont même pas intéressés par la religion. 

S'il arrivait que certains pensent ou se comportent comme les Juifs de l'AT opposés à Jésus, n'oublions pas que rien n'est caché aux yeux de Dieu; en attendant le règne messianique de justice, il ne nous appartient pas de répondre avec violence ou haine (Jean 18:36).

 

 

Personne ne décide de sa religion de naissance. Par contre chacun peut décider par la suite de s’attacher au véritable enseignement tel qu’il est enseigné dans la parole de Dieu, seule référence et étalon de la vérité (et cela ne concerne pas que les Juifs), et ainsi bénéficier des promesses de vie éternelle possibles grâce au sang versé de Jésus-Christ, notre modèle de courage et d’amour.
 


Olivier                                                                              Pour laisser un commentaire, c'est ici !                                                                       

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 et les images de Free Bible Images.   


 

L'heure de la tentation va mettre à l'épreuve

tous les habitants de la Terre

 

Apocalypse 3 : 10 : « Parce que tu as gardé mon ordre de persévérer, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier pour mettre à l'épreuve les habitants de la terre. »

 

 

L’église de Philadelphie a été félicitée par Jésus pour sa fidélité et ses œuvres. Elle a été dressée comme un exemple pour la « synagogue de Satan ».

Parce qu’elle a gardé son ordre de persévérer, Jésus la gardera à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde.

 


  Qu’est-ce que la tentation ?

La tentation est l’attrait que l’on ressent pour une chose que l’on sait condamnée par Dieu. Elle est associée à la difficulté de dire « non ». Elle met à l’épreuve notre fidélité pour Dieu et ses principes élevés.

 

Le chrétien tiraillé entre la tentation et sa conscience se retrouve confronté à un choix crucial.

La voie que Dieu nous demande de suivre est rarement la plus facile ou la plus populaire, mais elle mène à la vie.

 

Jésus explique que l’heure de la tentation va venir sur le monde entier pour mettre à l’épreuve les habitants de la terre.

 

 
  Une période difficile est annoncée  

 

La Bible annonce une période très difficile au temps de la fin appelée « grande tribulation » ou « détresse ». Cette période précèdera l’instauration du royaume messianique. Plusieurs prophéties en parlent.

 

 

La Bible annonce une période très difficile au temps de la fin appelée « grande tribulation » ou « grande détresse ». Cette période précèdera l’instauration du royaume messianique. Plusieurs prophéties en parlent.

 4ever

 

 

Le prophète Daniel :

Daniel 12 :1 : « A cette époque-là se dressera Michel, le grand chef, celui qui veille sur les enfants de ton peuple. Ce sera une période de détresse telle qu'il n'y en aura pas eu de pareille depuis qu'une nation existe jusqu'à cette époque-là. A ce moment-là, ceux de ton peuple qu'on trouvera inscrits dans le livre seront sauvés. »

 

Jésus dans les Évangiles :

Matthieu 24 : 21-22 : « 21 car alors la détresse sera si grande qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent et qu'il n'y en aura jamais plus. 22 Et si ces jours n'étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé; mais à cause de ceux qui ont été choisis, ces jours seront abrégés. »

 

Jésus par l’intermédiaire de l’apôtre Jean.

Apocalypse 7 : 13-17 : « 13 L'un des anciens prit la parole et me dit: «Ceux qui sont habillés d'une robe blanche, qui sont-ils et d'où sont-ils venus?» 14 Je lui répondis: «[Mon] seigneur, tu le sais.» Il me dit alors: «Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leur robe, ils l'ont blanchie dans le sang de l'Agneau.»

 

Les 4 cavaliers de l’Apocalypse au temps de la fin. Le deuxième cavalier annonce une période où les conditions économiques seront très difficiles.
Apocalypse 6 :6 : «Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin. »

 

 

Les 4 cavaliers de l’Apocalypse au temps de la fin. Le deuxième cavalier annonce une période où les conditions économiques seront très difficiles. «Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier.

 wikimedia

 

 

Le chapitre 13 de l’Apocalypse nous parle de la bête à 7 têtes symbolisant une organisation internationale qui reçoit son pouvoir de tous les rois de la terre. Celle-ci va s’opposer aux chrétiens fidèles. 
Apocalypse 13 :16-17 : « Elle fit en sorte qu'on impose à tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une marque sur leur main droite ou sur leur front. 17 Ainsi, personne ne pouvait acheter ni vendre sans avoir la marque, c'est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom. »

 

Cette période de persécution va durer 42 mois ou 3 ans et demi.

Apocalypse 13 :5 : « Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes, et elle reçut le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. »

Dan 7 : 25 : « et projettera de changer les temps et la loi. Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, deux temps et la moitié d'un temps. »

 

 

 

  Pourquoi y aurait-il une tentation sur le monde entier ? 

La période annoncée de la grande tribulation ou grande détresse concerne le monde entier. La bête d’Apocalypse 13 symbolise une organisation internationale qui reçoit son pouvoir de tous les pays du monde. Elle va imposer un système international (informatisé ?) qui va lui donner un grand pouvoir sur les populations.

Viendra un moment, où seuls ceux qui auront la marque de la bête, symbole d’allégeance politique à l’antichrist, auront accès aux différentes structures sociales et économiques du pays et pourront bénéficier de certains avantages.

 

Ceux qui refuseront de se soumettre à la bête se retrouveront dans une situation très difficile et seront alors tentés d’accepter cette marque (qui peut n’être que très symbolique comme une signature sur un document) afin de bénéficier des mêmes avantages que les autres. Ce serait alors un terrible piège…

 

Les habitants de la terre entière seront mis à l’épreuve.

 

La période annoncée de la grande tribulation ou grande détresse concerne le monde entier. La bête d’Apocalypse 13 symbolise une organisation internationale qui reçoit son pouvoir de tous les pays du monde. Elle va imposer un système international.

 

Notre fidélité à l’autorité de Dieu et de Jésus sera mise à l’épreuve. Mais nous savons que quoi que nous perdions nous aurons bien mieux lorsque le Royaume sera instauré.

D’après Apocalypse 3 :10, l’issue positive est liée à la persévérance. Il nous faudra cultiver cette belle qualité afin de rester fidèle, ferme et inébranlable devant les épreuves attisées par le Diable, le temps que durera cette grande tribulation.

 

1 Pierre 5: 8, 9: "8 Soyez sobres, restez vigilants: votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. 9 Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et sœurs dans le monde." 

 

L’issue positive est liée à la persévérance. Il nous faudra cultiver cette belle qualité afin de rester fidèle, ferme et inébranlable devant les épreuves attisées par le Diable, le temps que durera cette grande tribulation.

 

 

 

  Comment persévérer ? 

 

- En priant.
- En étudiant les Saintes Écritures pour affermir notre foi.
- En nous soutenant entre chrétiens.
- En étant prêt à perdre nos biens matériels s’il le faut, voire de connaître la prison et les privations.
- En fixant du regard le prix qui nous est proposé : la vie éternelle dans des conditions de paix et de justice sous l’autorité du Royaume de Dieu.

Puissions-nous rester aux aguets et nous préparer dès maintenant à cette épreuve.

 

 

Olivier                                                                                     Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21                       


 

La couronne

 


Apocalypse 3 : 11 : « Je viens bientôt. Tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.»

Jésus encourage les chrétiens de l'église de Philadelphie à 
tenir ferme et ainsi à garder leur couronne.    


 

 Que symbolise la couronne ?

La couronne a toujours été associée à la gloire. Elle a été portée par des rois, des reines, des empereurs, des impératrices, des princes et princesses…  mais aussi par des vainqueurs d’épreuves sportives.
Dans ce dernier cas, la couronne est associée à 
la réussite d’une épreuve.

La couronne dont parle Jésus a bien plus de valeur que toutes ces couronnes aussi prestigieuses soient-elles. En effet, la couronne donnée aux chrétiens fidèles qui persévèrent jusqu’à la fin est 
indestructible et éternelle (Prov 27 :24 ; Lamentations 5 :16 ; Job 19 :9).
 
1 Corinthiens 9 :25 : « Tous les athlètes s'imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire; mais nous, c'est pour une couronne indestructible. »

 

La couronne dont parle Jésus a bien plus de valeur que toutes les couronnes prestigieuses des rois. La couronne donnée aux chrétiens fidèles qui persévèrent jusqu’à la fin est indestructible et éternelle. La couronne de vie et la couronne de justice.

Jeux olympiques d'Athènes 2004 - David Mark - pixabay

 


Le chrétien qui 
tient bon jusqu’à la fin face à la tentation recevra la couronne de la vie promise par Jésus. La couronne signifie la vie éternelle !
 
Jacques 1 :12 : « Heureux l'homme qui tient bon face à la tentation car, après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne de la vie que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment. »
 
Peu de temps avant sa mort certaine, Paul a écrit qu’il terminait sa course après avoir combattu le bon combat tout en ayant gardé la foi. De ce fait il recevrait la couronne de justice.
 
2 Timothée 4 : 6-8 : « 6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

 

L'apôtre Paul a écrit qu’il terminait sa course après avoir combattu le bon combat tout en ayant gardé la foi. De ce fait il recevrait la couronne de justice donnée par Jésus à ceux qui ont persévéré jusqu'à la fin.

 

On se rappelle que l’église de Philadelphie a été fidèle à Jésus et a persévéré dans les épreuves. Jésus a mis devant elle une porte ouverte menant à la vie éternelle que personne ne peut fermer.


 Il faut endurer jusqu'à la fin

Cependant, 
rien n’est jamais acquis de manière définitive, et Jésus exhorte l’église de Philadelphie à tenir ferme ce qu’elle a, afin que personne ne prenne sa couronne, c’est-à-dire sa victoire.
Nous aussi, ne croyons jamais que nous avons acquis l’approbation de Dieu et de Jésus de manière définitive, nous devons veiller et lutter 
jusqu’à la fin.
Jésus a clairement déclaré : « 
celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. » - Mat 24 :13.

C'est précisément ce qu'a conseillé l'apôtre Paul:
Hébreux 6:11-12: " 11 et nous désirons que chacun de vous fasse preuve du même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance. 12 Ainsi vous ne vous relâcherez pas, mais vous imiterez ceux qui, par la foi et la patience, reçoivent l'héritage promis."

 

Rien n’est jamais acquis de manière définitive, et Jésus exhorte l’église de Philadelphie à tenir ferme ce qu’elle a, afin que personne ne prenne sa couronne de vie, c’est-à-dire sa victoire. Nous aussi, persévérons et soyons fidèles jusqu'à la fin!

 

Olivier                                                                                      Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21 


 

Le nom de Dieu

 

 

Apocalypse 3 : 12 : « Du vainqueur je ferai un pilier dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus jamais. J'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, celui de la ville de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, d'auprès de mon Dieu, ainsi que mon nom nouveau

Le vainqueur recevra gloire et honneur auprès de Dieu et de son temple spirituel. Jésus dit qu'il écrira sur lui le Nom de Dieu et de sa ville: la Jérusalem céleste. Il écrira également son nom nouveau.

 
Mais quel est véritablement
 le Nom personnel de Dieu ?

 

 

Quel est le Nom personnel de Dieu ? L’Ancien Testament désigne le Nom personnel de Dieu par 4 lettres ou Tétragramme: YHWH. Ces 4 lettres sont des consonnes. Le Nom de Dieu est Jéhovah, Yahvé, Yahweh, Iehovah.

Le Créateur Tout-Puissant a un Nom personnel ! - Pixabay modifié

 

 


 Le Tétragramme

L’Ancien Testament désigne le Nom personnel de Dieu par 4 lettres ou Tétragramme: YHWH.

Ces 4 lettres sont des consonnes. En effet, l’écriture hébraïque, tout comme l’écriture arabe, ne contient pas de voyelles.

 

Selon les époques et les lieux, le Tétragramme ne s’est pas toujours écrit de la même façon. Voici rassemblées dans ce tableau toutes les écritures qui ont été retrouvées.

 

Le Nom personnel de Dieu s'écrit avec le Tétragramme YHWH. Selon les époques et les lieux, le Tétragramme ne s’est pas toujours écrit de la même façon. Il est écrit en paléo-hébreu, en grec.

Différentes graphies du Tétragramme du Nom divin correspondant à des époques et à des lieux différents. Travail personnel.

 

Lien – Différentes écritures du Tétragramme

 

 

De nombreux lieux de culte et de monuments historiques témoignent du Tétragramme divin à travers le monde.

 

Grande synagogue de Tunis    -  Eglise Saint-Sulpice à Paris  -    St Annes Church Manchester England  - wikipedia commons

 

Lien – Tétragramme sur les monuments et églises de Paris, LouvreBible

 

 

 

 Déclaré ineffable !

 

Malheureusement, la prononciation exacte du Nom divin a été perdue par les Juifs qui l’ont déclaré ineffable (inexprimable), en raison du Troisième Commandement : « Tu n’invoqueras pas le Nom de YHWH ton Dieu en vain »  (Exode 20 : 7)

 

Ainsi, ceux-là même qui ont eu, les premiers, le privilège d’entendre et de connaître le Nom du Tout-Puissant sont également à l’origine de sa disparition dans les traductions bibliques !

 

Lorsque le Tétragramme est lu dans les Écritures hébraïques, les Juifs lui substituent systématiquement d’autres mots à l’oral, le plus souvent Adonaï (אדני, « Seigneur »), HaShem השם, « le Nom ») et de temps en temps Elohim (אֱלֹהִים , « Dieu »).
Avec le temps, ils ont complètement perdu la prononciation exacte de Nom de Dieu ! Quelle perte terrible !

 

On se souvient que les pharisiens avaient à plusieurs reprises cherché à tuer Jésus parce qu’il accomplissait des guérisons miraculeuses pendant le sabbat ! (Matthieu 12 : 9-14).

Cela illustre parfaitement leur rigidité et leur arrogance. De la même manière, ces chefs religieux juifs ont transformé une loi exigeant le respect envers le nom de Dieu (le 3e commandement) en une interdiction totale de prononcer ce Nom !!!

 

 

 

 Le Nom divin écrit en lettres grecques : « IAω » 

 

En 1947, une découverte historique a mis à jour des dizaines de milliers de manuscrits d’une valeur inestimable, pour la plupart vieux de plus de 2000 ans, dans les falaises calcaires du Wadi Qumrân dans le désert de Judée.

Sur la douzaine de grottes contenant les célèbres rouleaux de la mer morte, la grotte 4 a livré environ 15'000 fragments provenant de 500 rouleaux différents (nommés 4Q…). 

 

L’un de ces innombrables papyrus retient ici particulièrement notre attention. Il s’agit du fragment 4QpapLXXLevb, un manuscrit de la Septante (LXX) exceptionnel dans lequel le Nom divin a été retranscrit en lettres grecques : « IAω ».

 

A Qumrân, la grotte 4 a livré environ 15'000 fragments provenant de 500 rouleaux différents (nommés 4Q…). Le manuscrit 4q120 ou 4QpapLXXLevb (grotte de Qumrân 4, papyrus, LXX=70=Septante, Lévitique) contient le Nom divin en grec « IAω ».

Le manuscrit 4q120 ou 4QpapLXXLevb (grotte de Qurân 4, papyrus, LXX=70=Septante, Lévitique)

est un manuscrit de la Septante daté du premier siècle avant J-C.

 

 

Lien - Les rouleaux de la mer Morte ou manuscrits de Qumrân

 

Lien – The God Iao and his connection with the Biblical God – the manuscript 4QpapLXXLevb.

 

 

Lorsque les Écritures hébraïques ont été traduites en grec pour produire la Septante, le Tétragramme a été retranscrit tel quel en lettres hébraïques ou paléo-hébraïques. 

De nombreux manuscrits de la Septante contiennent en effet encore le Nom divin en lettres hébraïques bien qu'ils soient rédigés en grec.

 

Lien - Les Manuscrits de la Septante de Nahal Hever

 

Lien - Les Hexaples d'Origène contiennent le Tétragramme

 

 

Quelques Juifs de langue grecque avaient toutefois retranscrit le Nom divin dans les Saintes Écritures sous la forme « IAω »  comme le prouve le fragment 4QpapLXXLevbDe ce fait, il pouvait être facilement lu par de nombreux peuples hellénophones. 

Le témoignage le plus ancien du Nom divin Iaô se rencontre chez l'historien Diodore de Sicile qui a vécu au 1er siècle avant J-C (Bibliotheca Historica I 94,2).

De nombreuses découvertes attestent de l’utilisation du Nom divin en grec sous la forme « IAω » prononcé « Iaô ». En effet, cette version grecque du Nom divin a été citée par de nombreux personnages influents de l'Antiquité grecque comprenant des historiens, des médecins, des théologiens, des Pères de l'Eglise, des magiciens et même des oracles !

 

Citons par exemple le pharmacologue Dioscoride Pedanius (1er s.), le polygraphe Philo de Biblos (1er-2è s.), Irénée de Lyon (2è s.), Clément d'Alexandrie (2è s.), Tertullien (2è s.), le théologien et antiquaire Cornelius Labeo (3è s.), Origène (3è s.)Eusèbe de Césarée (3-4è s.), Épiphane de Salamine (4è s.), Jean Chrysostome (4e s.), Théodoret de Cyr (5è s.) ...

 

Lien – article « Le Dieu Iaô »

 

Lien - article - "Sanctified be your Name."

 

 

Quelques Juifs hellénophones ont transcrit le Nom divin sous la forme : IAω . Le Nom divin « Ἰαὼ » prononcé Iaô est rencontré chez l'historien Diodore de Sicile au 1er siècle av J-C. Origène contre Celse, livre VI- 32 - emploie 2 fois le Nom divin "iaô".

Origène - Contre Celse - Livre VI - 32 

 

 

Cependant, le Nom divin sous la forme « Iaō » ou « Jave » n'est pas utilisé de façon courante par les Pères de l'Eglise dans les écrits patristiques sans doute parce que ce Nom est relié à l’histoire du peuple juif dont ils cherchent à se distinguer ("la Pâque" célébrant la mort de Jésus le 14 Nisan suivant le calendrier juif s'est transformée en "Pâques", célébrant sa résurrection à d'autres dates - voir: Méliton de Sardes, quartodéciman).

 

Par ailleurs, le Nom divin « Iaō » était utilisé par plusieurs mouvements hérétiques comme les Gnostiques et les Valentiniens, ainsi que dans des rites de magie (pour accroître la puissance des invocations). Plusieurs Pères citent d'ailleurs le Nom divin « Iaō » en lien avec ces groupes hérétiques mais jamais dans le cadre d'homélies ou d'apologies.

 

 

Enfin, on peut aussi se demander dans quelle mesure la confusion doctrinale Jésus / Dieu de certains de ces Pères a pu favoriser la disparition du Nom divin dans les Saintes Écritures. La confusion entre Jéhovah et Jésus ainsi entretenue, tous deux étant appelés « Seigneur », a préparé l'émergence de la doctrine de la Trinité (conciles de Nicée en 325 et de Constantinople en 381).


Psaumes 110 :1 : « Psaume de David. Le SEIGNEUR a dit à mon SEIGNEUR: Assieds-toi à ma main droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. » King James

 

 

 

 Le Nom divin subit une nouvelle attaque

 

En 2008, le pape Benoît XVI a demandé, par respect pour les Juifs et la Tradition de l’Eglise, « qu'on n'emploie plus la transcription des quatre consonnes hébraïques - « le Tétragramme sacré » - vocalisées en « Yahvé » ou « Yahweh » (ou Jéhovah), dans les traductions, « les célébrations liturgiques, dans les chants, et dans les prières » de l'Eglise catholique. »

 

Lien – synode- il ne faut plus prononcer le Nom de Dieu     ou    Lien - ici

 

Jésus avait déclaré aux chefs religieux de son époque :

 

Matthieu 15 : 6 : « Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. »

 

 

 

 Le Nom est l’identité d’une personne

 

Un nom est l’identité d’une personne. C’est ce qui la distingue des autres, lui donne son caractère unique. Se souvenir du nom d’une personne c’est lui accorder de l’importance, c’est la sortir de l’anonymat.

 

Les conseillers en communication vous diront que l’un des moyens les plus faciles et les plus efficaces de plaire aux gens, c’est de se souvenir de leur nom ; cela ouvre immédiatement des portes ! En effet, le nom d’une personne revêt pour elle une grande importance et se souvenir de son nom c'est lui dire indirectement « je me souviens de toi », « je te reconnais », « tu es quelqu'un d'important pour moi »...

 

 Un nom véhicule l’identité, l’histoire, les réalisations et la réputation d’une personne.

Les noms de nombreux personnages célèbres qui ont marqué l’histoire sont enseignés dans les écoles. Nous accordons respect et honneur à ces empereurs, rois, conquérants, résistants, athlètes, inventeurs… en mémorisant leur nom.

Et pourtant, le Nom le plus important de l’univers a été délibérément occulté.

 

 L’expression bien connue « Se faire un nom » qui signifie : se faire une réputation, devenir connu ou célèbre, se couvrir de gloire, acquérir une renommée, gagner en notoriété, en popularité, en prestige … démontre toute l’importance d’un nom.

 

Les hommes sont si fiers de leur nom qu’ils s’efforcent de le perpétuer à tout prix. Quel plus grand honneur peut-on faire à une personne que de donner son nom à une rue, une place, un musée, une bibliothèque, un stade, un aéroport… !

 

 En Egypte, la liste des rois depuis l'Ancien Empire, sculptée dans le temple d'Abydos dédié à Séthi Ier (-XIIIe siècle), ne mentionne ni Akhenaton, ni Aÿ, ni Toutankhamon. Liste des rois tronquée, cartouches martelés…  Les successeurs  de Toutankhamon ont méthodiquement gommé ses traces, quand ils ne les ont pas détournées à leur profit. (Lien – Science et vie

Effacer le Nom d’une personne revient à la rayer de l’histoire !

 

Dans n'importe quel livre, le nom de l'auteur est toujours mis en évidence.

Mais le Nom de l'Auteur des Saintes Écritures, l'Auteur de la Bible est complètement absent de son propre ouvrage, dans la plupart des traductions !

 

Alors que les noms des dieux païens ont été préservés dans la Bible (Baal, Astarté, Moloch, Milcom, Bel, Mérodac, Kémosh, Dagon, Zeus, Hermès, Aphrodite…), la majorité des traductions bibliques ne contiennent pas le Nom du seul vrai Dieu. Elles l’ont remplacé par « Seigneur », « Dieu », « Éternel ».

 

Psaumes 74:10 : « Jusqu'à quand, ô Dieu! l'oppresseur outragera-t-il, L'ennemi méprisera-t-il sans cesse ton nom? » Louis Segond

 

 

 

 Le Nom de Dieu doit être connu et profondément honoré !

 

Le Tétragramme hébreu retranscrit YHWH en français apparaît près de 7000 fois dans la Bible hébraïque. Il correspond au Nom personnel de Dieu. Les traductions qui ont choisi de supprimer le Nom divin et de le remplacer par « Seigneur » ou « Éternel » sont donc responsables de 7000 altérations de la Parole de Dieu.

 

Certaines traductions chrétiennes de la Bible ont, heureusement, choisi de rendre le Nom divin par « Yahvé », « Yahweh », « Jéhovah » ou « Iéhovah ».

 

Se souvenir du Nom de notre Créateur Tout-Puissant est vraiment le moindre que nous puissions faire !

 

Prêtons attention aux versets suivants qui exaltent et glorifient le Nom divin. Selon les traductions, nous pouvons lire :  Jéhovah, Yahvé, Yahweh, Iehovah, YHWH.

 

Psaumes 83 :18 : « Afin que les hommes puissent savoir que toi seul, dont le nom est JÉHOVAH, es le Très-Haut sur toute la terre. » - King James 1611

 

Psaumes 83 :19 : « Qu'on sache ainsi que, toi seul, dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH), tu es le Très-Haut sur toute la terre ! » - Nouvelle Bible Segond

 

Psaumes 83 :18 : « Et l'on saura alors que toi, qui t'appelles Yahweh, toi seul es le Très-Haut par toute la terre. » - Traduction Pirot-Clamer / Liénart

 

Psaumes 34 : 3 : « Magnifiez avec moi Yahvé, exaltons ensemble son nom. » - Jérusalem

 

Psaumes 34 : 4 : « Exaltez avec moi Jéhovah, ensemble célébrons son nom ! » Crampon

 

Psaumes 34 : 4 : « Exaltez Iehovah avec moi; ensemble célébrons son nom. » - Samuel Cahen

 

Joël 2 : 32 : « Et tous ceux qui feront appel au nom de Jéhovah seront sauvés. En effet, comme l’a dit Jéhovah, sur le mont Sion et dans Jérusalem il y aura les rescapés, les survivants que Jéhovah appelle. » TMN  (Joël 3 :5 sur certaines versions et repris en Romains 10 :13).

 

 

Dans sa prière modèle quelle est la première chose demandée par Jésus-Christ ?

 

« Vous donc, priez ainsi: Notre Père qui es dans les cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton Règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » - Jérusalem

Dans sa prière modèle adressée à Dieu, Jésus commence par demander que le Nom de son Père soit 
sanctifié. De toute évidence, le respect qui entoure le Nom de Dieu est la chose la plus importante pour Jésus, puisqu’il correspond à la première demande de la prière modèle donnée à tous les chrétiens. En effet, le respect du Nom de Dieu est directement lié à la reconnaissance de Sa Souveraineté en tant que Dieu suprême de l'univers.
Jésus montre ainsi toute l’importance de respecter la sainteté du Nom de notre Créateur et Dieu Tout-Puissant.

 

Comment respecter un Nom que nous avons choisi d’ignorer et  d’occulter complètement ?

 

Eglise de Fehmarn en Allemagne       -         Basilique saint Martin Olten Suisse        -   Sør-Fron church in Norway

 

 

Des auteurs célèbres comme Victor Hugo ont glorifié le Nom divin:

     NOMEN, NUMEN, LUMEN (1855)

« Quand il eut terminé, quand les soleils épars,
Éblouis, du chaos montant de toutes parts,
Se furent tous rangés à leur place profonde,
Il sentit le besoin de se nommer au monde ;
Et l’être formidable et serein se leva ;
Il se dressa sur l’ombre et cria : Jéhovah !
Et dans l’immensité ces sept lettres tombèrent ; »

 

Remarque: Victor Hugo a écrit d’autres poèmes dans lesquels il cite également le Nom divin sous la forme JEHOVAH (notamment : « La conscience » ; « Jéhovah » en 1822 et « Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent » en 1853).  

 

 


 Quelle est la signification de YHWH ? 

 
Il est écrit en 
Exode 3 : 13, 14 : « 13 Moïse reprit : J'irai donc trouver les Israélites et je leur dirai : « Le Dieu de vos ancêtres m'a envoyé vers vous. » Mais s'ils me demandent : « Quel est son nom? » que leur répondrai-je ? 14 Alors Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui est. Puis il ajouta: Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m'a envoyé vers vous.»

 

Jéhovah, c’est la mon Nom pour l’éternité !

 

Exode 3 :15 : « Dieu dit encore à Moïse: "Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: Jéhovah, Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. C'est là mon nom pour l'éternité; c'est là mon souvenir de génération en génération. » - Crampon


La signification du nom de Dieu est donc : « JE SUIS CELUI QUI EST ».
D’autres traductions écrivent « JE SERAI CE QUE JE SERAI ».

Sur wikipédia, nous pouvons lire : « 
La forme YHWH correspond à une flexion verbale atypique de la racine trilittère היה, HYH ( être, devenir, arriver, il fait devenir).»

Nous avons donc dans le Tétragramme deux idées : 
ETRE et FAIRE DEVENIR.

Au travers de ce nom se dégagent plusieurs qualités divines. 
YHWH est un Dieu qui ne change pas, il reste fidèle à ce qu’il dit, à ses promesses. 
Il est aussi un Dieu d’action qui a un dessein, un plan qu’il réalisera sans faute.

Nous pouvons honorer notre Créateur en connaissant et en utilisant son Nom Saint de manière respectueuse.

 

 

 

 Nous ne savons pas exactement comment se prononce le Nom divin 

Certains refusent d’employer le nom du Créateur car personne n’est sûr de sa prononciation exacte. Puisque les Hébreux ont perdu la prononciation exacte du Nom de Dieu, des théologiens ont pensé ajouter les voyelles de « Adonaï » qui signifie « Seigneur » en hébreu. Pourquoi pas, il me semble qu’il s’agit d’une excellente idée !

De ce fait, la version la plus proche de cette proposition et de la langue française est « Jéhovah ».

Deux traductions de la Bible ont choisi la forme « Jéhovah », il s’agit de la version Crampon (1905) et la TMN (1995 et 2018).

Cependant, quel que soit la graphie utilisée : Jéhovah, Yahvé, Yahweh, Iehovah, ou Iaô, le plus important est de ne jamais oublier ce Nom, de le respecter et de le mettre en valeur !

 

 

Est-il important de prononcer le nom de Dieu comme les Hébreux de l'époque biblique ? 
Est-ce que nous prononçons les autres noms et prénoms comme les Juifs de l’époque ? Non. 
Ainsi Jésus se dit « Yeshoua » en hébreu. Un prénom ne se prononce pas de la même façon selon la langue. Jacques correspond à « Tiago » en portugais et « James » en anglais. 
Ce qui compte est le
 respect que nous accordons à la personne qui porte ce prénom.


Honorons donc le Nom personnel du Dieu Tout-Puissant  
YHWH ou Yahvé ou  Jéhovah ou Iehovah ou IAô, avec tout le respect qui lui est dû. Montrons ainsi combien nous soutenons Sa Souveraineté universelle, que nous le distinguons clairement de tous les autres dieux.

Nous avons TOUS le devoir de connaître et d’accepter ce Nom unique qui distingue le seul Vrai Dieu des autres dieux associés au culte idolâtrique et qui le distingue également de Jésus, le Fils de Dieu.

Jéhovah est Un Dieu Unique, aucun autre Dieu ne lui est comparable, son Nom est unique.

 

Deutéronome 6 :4 : « Ecoute, Israël : Jéhovah, notre Dieu, est un seul Jéhovah. » Crampon 1905

 

Esaïe 42 :8 :  Je suis Yahweh; c’est là mon nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles, » Crampon 1923

 

Au-delà de la prononciation, Dieu voit la fidélité et l’Amour que nous lui portons.

Chiesa di san lorenzo parma, Italie  - Eglise protestante St Jacob de Gingst en Allemagne, wikimedia  - Pièce de monnaie datant de 1634

 

Lien - u-tube - Le Nom de Dieu dans les églises en Italie

 

Lien - u-tube - Le Nom divin dans de nombreuses églises

 

Lien - Slide player - Tétragramme en Europe

 

 

 

 Respectons le Nom le plus sacré de l’univers !

 

Etant donné la grandeur et la puissance incommensurable de notre grand Créateur, Maître de l'univers, nos paroles doivent toujours être extrêmement respectueuses lorsque nous nous adressons à Lui ou lorsque nous parlons de Lui.
Quand nous prononçons le Nom de Dieu, veillons à toujours le faire avec 
un profond respect et une humilité sincère.
Évitons d'employer le nom de Dieu devant des gens qui le dénigrent ou se moquent de Lui.
Nous devons d'autant plus veiller à notre comportement si nous utilisons régulièrement son nom, voire si nous décidons de le porter, en signe distinctif d'un groupe par exemple.
Il faut être conscient alors que chacune de nos actions peut avoir des répercussions sur le nom de Jéhovah. Nous pouvons ainsi soit l'honorer soit le salir.

Rappelons-nous que le 3ème des dix commandements demande de ne pas utiliser le nom de Dieu de manière abusive ou en vain.

Exode 20 :7 : « Tu ne prendras point le nom de Jéhovah, ton Dieu, en vain, car Jéhovah ne laissera pas impuni celui qui prendra son nom en vain. » Crampon


Exode 20 :7 : « Tu ne feras pas un mauvais usage du nom de Yahvé ton Dieu, car Yahvé ne tient pas quitte celui qui fait un mauvais usage de son nom. » Bible des Peuples

 

 

 

 Personne n’a le droit de falsifier la Parole de Dieu

 

Le Tétragramme apparaît 6828 fois dans le texte hébreu de la BHK (Biblia Hebraica Kittel)  et de la BHS (Biblia Hebraica Stuttgartensia), des éditions récentes du codex de Leningrad, ce qui montre à quel point il est important pour Celui qui le porte, l’Auteur du Livre Sacré. C’est outrager le Maître de l’univers que de supprimer ou de cacher son Nom personnel !

 

              BHK-Kittel                            BHS-cover

 

 

L'Auteur de la Bible est Jéhovah Dieu. Ce Livre saint s'adresse à tous les humains.

Il est strictement interdit d'en modifier une seule parole!

 

Proverbes 30 :5, 6 : « 5 Toute parole de Dieu est pure. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent refuge en lui. 6 N'ajoute rien à ses paroles! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur. »

 

Apocalypse 22 : 18-20 : « 18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; 19 et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. 20 Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus!… »

 

De quel droit certains ont-ils supprimé les 7000 occurrences du Nom divin?

 

 

 

 Pourquoi prononcer le Nom divin alors qu’il est absent du Nouveau Testament ?

 

Malheureusement, nous ne disposons pas de manuscrits du Nouveau Testament contenant le Nom divin.

 

 

Le Nom divin a forcément dû être supprimé !

 

Lorsque des passages de l’Ancien Testament ou Écritures hébraïques contenant le Nom divin sont cités dans le Nouveau Testament ou Écritures grecques chrétiennes, nous constatons la disparition du Nom de Dieu, remplacé généralement par « Seigneur ».

On peut donc affirmer que l’intégrité du texte d’origine n’a pas été respectée.

 

 

Jésus a-t-il prononcé le Nom de son Père ?

 

Dans la synagogue de Nazareth, Jésus a lu un passage de l'Ancien Testament, voici comment il est retranscrit dans l’Évangile de Luc :

Luc 4 : 17-21 : « 17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. Il le déroula et trouva l'endroit où il était écrit: 18 L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres; il m'a envoyé [pour guérir ceux qui ont le cœur brisé,] 19 pour proclamer aux prisonniers la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour proclamer une année de grâce du Seigneur.

20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. 21 Alors il commença à leur dire: «Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture, que vous venez d'entendre, est accomplie.»  - Segond 21

 

Dans la synagogue de Nazareth, Jésus a lu un passage de l'Ancien Testament (Esaïe). A-t-il prononcé à voix haute le Nom de Dieu, le Nom de son Père, Jéhovah ?

FBI

 

Il est impensable que Jésus ait pu, au cours de sa lecture, altérer le moindre mot de ce texte tiré du livre d’Esaïe !

Voici comment le texte apparaît dans l’Ancien Testament :

 

Isaïe 61:1 : « 1 L'esprit du Seigneur Yahvé est sur moi, car Yahvé m'a donné l'onction; il m'a envoyé porter la nouvelle aux pauvres, panser les cœurs meurtris, annoncer aux captifs la libération et aux prisonniers la délivrance, 2 proclamer une année de grâce de la part de Yahvé et un jour de vengeance pour notre Dieu, pour consoler tous les affligés » Jérusalem

 

Comment peut-on imaginer un seul instant que Jésus puisse omettre de prononcer trois fois le Nom son Père qu'il dit sanctifier et manifester aux hommes?

 

Jean 17:6 : «  J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. » Bible de la Liturgie

 

Jésus ne s’est jamais soumis aux traditions qui allaient à l’encontre de l’intégrité de la Parole de Dieu. Il ne mâchait pas ses mots quant il s’adressait avec beaucoup de franchise aux chefs religieux juifs :

 

Matthieu 15 : 6 -9: « Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.  7 Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: 8 Ce peuple [prétend s'approcher de moi et] m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. 9 C'est faussement qu'ils m'honorent en donnant des enseignements qui sont des commandements humains.»

 

De toute évidence, le Nom de Dieu a été supprimé des Écritures grecques chrétiennes, tout comme il a été supprimé des traductions des Écritures hébraïques dans la plupart des versions de la Bible.

 

 

Le Nom divin persiste dans le nom de Jésus

 

"Jésus vient du grec ancien Ἰησοῦς, « Iêsoûs », lui-même issu du prénom hébreu ancien ישוע, « Iéshua » (et a la même racine que Josué).
Ce mot signifie « Jéhovah sauve » ou « Jéhovah délivre ».

Voir wikimedia 

Ainsi, bien que certaines personnes bien mal inspirées aient éliminé le nom divin des Saintes Écritures, et en particulier dans le Nouveau Testament, le nom « Jéhovah » persiste au travers du nom de « Jésus ».

 
 Le Nom divin existe dans l’exclamation « Alleluia ! »

 

Il existe également au travers d'une exclamation: « Alleluia ! » que l'on retrouve 4 fois dans le chapitre 19 de l'Apocalypse.
« Alleluia ! » est une acclamation d’origine hébraïque composée de deux mots : le verbe hâlal, louer, conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif, halelou, et le nom Yah, diminutif de Yahvé, le Nom de Dieu.

Alleluia signifie donc : « Louez Yahvé » ou « Louez Jéhovah ».

Voir Ap 19 : 1 - Une voix forte dans le ciel dit "Alléluia!"

Le Nom divin existe dans l’exclamation « Alleluia ! » que l'on retrouve 4 fois dans le chapitre 19 de l'Apocalypse. « Alleluia ! » signifie "Louez Yah" ou "Louez Yahvé" ou "Louez Jéhovah"

 

 

 

 La Bible forme un Tout harmonieux

 

Bien que rédigée sur une période de 1'600 ans par plusieurs rédacteurs différents, la Bible forme un Tout cohérent de la Genèse à l’Apocalypse. La totalité de la Bible est adressée aux chrétiens, pas seulement le Nouveau Testament.

Les Écritures hébraïques s’adressent à tous et pas seulement aux Juifs !

 

Le Dieu Tout-Puissant de l’Ancien Testament n’a pas disparu, il n’est pas Jésus.

Jéhovah Dieu est le Père de Jésus. Il a envoyé son Fils sur la terre pour montrer aux humains la voie du salut.

La nation d'Israël dont l'histoire est relatée dans l'Ancien Testament devait se préparer à accueillir le Sauveur de l'humanité.

 

Jean 17 :3 : « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »

 

Connaître quelqu'un commence par le fait de connaître son NOM ! Il en est de même pour notre Dieu Tout-Puissant à qui nous adressons nos prières et en qui nous plaçons notre espérance.

 

 

 

 Conclusion

 

Jéhovah Dieu, le Maître de l’univers, a pris la peine de communiquer son Nom personnel aux humains.

Ce Nom précieux est rencontré près de 7000 fois dans les Écritures hébraïques.

 

Ce Nom unique distingue le Grand Créateur de l’univers de tous les autres dieux. Reconnaître la Souveraineté universelle du Tout-Puissant et lui accorder notre adoration commence déjà par connaître son Nom (Esaïe 45 :5 ; Joël 2 :32).

 

Un Nom est chargé de signification, il est l’identité-même d’une personne. Il est unique. Il véhicule une réputation, une renommée.

Il est inextricablement associé à la célébrité, à la gloire, à l’honneur, au respect…

 

Qui mérite plus de reconnaissance que le Tout-Puissant ?  

 

Esaïe 45 : 18 : « Car voici ce que dit Jéhovah, le Créateur du ciel, le vrai Dieu, celui qui a formé la terre, qui l’a faite et solidement établie, qui ne l’a pas créée pour rien, mais qui l’a formée pour être habitée : « Je suis Jéhovah, et il n’y en a pas d’autre. »  - TMN 2018

 

Le Nom divin écrit sous la forme « Jéhovah » est utilisé dans la langue française depuis plusieurs siècles, il a été largement mis en valeur dans de nombreux monuments et ouvrages littéraires.

C’est le cas aussi dans d’autres européens.

C’est cette forme qui a ma préférence, même si les autres versions sont tout aussi acceptables, le plus important étant d'utiliser le Nom du Créateur Tout-Puissant.

 

Honorons le Nom de notre Dieu Jéhovah, le Souverain suprême mérite tout notre respect, notre reconnaissance et notre adoration.

 

Comme le dit si bien Victor Hugo dans son poème intitulé « Jéhovah » (1822):

 

Gloire à Dieu seul ! son nom rayonne en ses ouvrages !

Son nom, que des élus la harpe d’or célèbre,