Analyse verset par verset du chapitre 17 du livre de l'Apocalypse


 

L’un des 7 anges invite Jean à voir le jugement

de la grande prostituée

 

 

Apocalypse 17 : 1 : « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: "Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux". »

L’un des 7 anges qui tenaient les coupes remplies de la colère de Dieu invite maintenant Jean à regarder le jugement de la grande prostituée.
Le 
chapitre 17 de l’Apocalypse est consacré à la description et au jugement de cette femme immorale symbolique.

"Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux". Sur son front était écrit un nom, un mystère: "Babylone la grande, la mère des prostituée." Babylone la grande est l’empire mondial de la fausse religion.

 Yves Langevin

 

 

Babylone la grande

Qui est cette grande prostituée ?
Le verset 5 nous répond : « 
Sur son front était écrit un nom, un mystère: "Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre." » 

La grande prostituée se nomme 
Babylone la grande. Il s’agit de la grande ville qui est détruite en Ap 16:19 après avoir bu la coupe de vin de l’ardente colère de Dieu.

Lien - Ap 16 : 19: Babylone antique et Babylone la grande


Elle fait référence à l’antique Babylone dont les croyances religieuses se sont répandues sur toute la surface de la terre. Cette ville prestigieuse a également subi la colère de Dieu,
 humiliant ainsi tous les faux dieux, les idoles, les prêtres, les astrologues et les magiciens.

Jérémie 50 :1-3 : « 1 Voici la parole prononcée par l’Éternel à l'intention de Babylone, à l'intention du pays des Babyloniens, par l'intermédiaire du prophète Jérémie.
2 Annoncez-le parmi les nations, proclamez-le, dressez un étendard! Proclamez-le, ne cachez rien! Dites: «Babylone est prise! Bel est couvert de honte, Merodac est brisé! Ses idoles sont couvertes de honte, ses statues sont brisées!» 3 En effet, une nation venue du nord est montée pour l'attaquer. Elle transformera son pays en sujet de consternation. Il n'y aura plus d'habitants. Hommes et bêtes auront décampé, ils auront pris le large. »

Esaïe 47 : 11, 13 : « 11 Le malheur te frappera sans même que tu le voies surgir, le désastre tombera sur toi sans que tu puisses l'écarter, la dévastation fondra sur toi tout à coup, sans que tu t'en aperçoives. (…) 13 Tu t'es épuisée à force de consulter les devins. Qu'ils se présentent donc et te sauvent, les spécialistes du ciel, ceux qui observent les astres et qui sont censés annoncer chaque début de mois ce qui doit t'arriver! » 

Par analogie, nous comprenons que 
Babylone la grande représente l’empire mondial de la fausse religion.

Babylone, un empire religieux très influent

 

Marduk (ou Merodac), Louvre – Déesse Ishtar, 1800 av. J-C wikipedia – Triade Shamash, Sin et Ishtar – dieu Shamash assis sur son trône, IXe siècle av. JC, British Museum

 

 

 

 Elle est assise sur les grandes eaux

Nous avons vu auparavant que la mer représente les nombreux peuples, nations, tribus, foules, langes, les masses agitées des humains d’où les gouvernements tirent leur origine.

Lien - Mer

Cela rejoint totalement l’explication qu’en donne l’ange à Jean, au verset 15 : «
 Puis il me dit: "Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues "». 

On peut dire que les grandes eaux représentent les populations dominées, sous influence et qui apportent leur soutien à la grande prostituée, la fausse religion.

Nous verrons au prochain article qui sont les amants de la grande prostituée.

 


Olivier                                                                      
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Babylone la grande se livre à la débauche avec les rois de la terre

 

 

Apocalypse 17 : 2 : « Les rois de la terre se sont livrés à la débauche avec elle, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution. »

 

 

 Le césaropapisme et la doctrine de la Trinité

 

Au printemps 313, Constantin 1er (empereur d'Occident) et Licinius (empereur d'Orient) signent l’édit de Milan qui reconnaît la liberté de religion à tous les sujets de l’empire et qui restitue aux chrétiens tous les biens confisqués. C’est la reconnaissance officielle du christianisme.


Le culte de Sol Invictus (le Soleil invaincu) est très présent dans la totalité de l’Empire lorsque l’empereur Constantin (306-337) se convertit au Dieu des chrétiens en 312 suite à sa victoire contre Maxence au pont Milvius.

Malgré sa conversion, Constantin continue d’être un adepte du Soleil invaincu, comme en témoignent ses émissions monétaires. Celui-ci fait du dimanche (appelé à Rome « jour du soleil », Sunday en anglais, Sonntag en allemand) un jour de repos en hommage à Sol Invictus par une loi du 7 mars 321.

 

Malgré sa conversion, Constantin continue d’être un adepte du Soleil invaincu. Celui-ci fait du dimanche (appelé à Rome « jour du soleil », Sunday en anglais, Sonntag en allemand) un jour de repos en hommage à Sol Invictus par une loi du 7 mars 321.

En 313- Buste de Constantin et du dieu Sol invictus.

 

 

En 324 Constantin déclare la guerre à Licinius. Celui-ci est battu à la bataille d'Andrinople le 3 juillet 324 et assassiné peu après.
Constantin 1er rétablit l’unité de l’empire, il devient le seul empereur romain. C’est le début de la dynastie des Constantiniens. 
Après avoir vaincu Licinius, Constantin se rend en Orient où il constate des dissensions au sein du christianisme.

 

En effet, un conflit a surgi au sein de l’église d’Alexandrie au sujet de la nature du Christ, la question soulevée était de savoir si Jésus avait été créé ou s’il était incréé comme Dieu (Prov 8 :22).

Pour Alexandre, l’évêque d’Alexandrie, le Fils était incréé, tandis que pour Arius, l’un de ses prêtres, il était créé.

Ce conflit s’est ensuite propagé dans toute la population qui s’est retrouvée ainsi divisée en deux.

 

Eusèbe de Césarée dans son ouvrage « La vie de Constantin » nous apprend que l’empereur écrit une lettre à Arius et à Alexandre afin de mettre fin à leur querelle. Dans sa lettre Constantin parle de « disputes sur des broutilles tout à fait infimes, de mesquines et vaines querelles sur les mots, de vétilles nullement nécessaires ». De toute évidence, le sujet même de la discorde ne l’intéresse pas, sa seule préoccupation est de maintenir l’unité de l’Empire.

 

Lien - Lettre de Constantin à Arius et Alexandre

 

Craignant un schisme qui mettrait à mal l’empire, Constantin décide de réunir, à Nicée en 325, un concile (assemblée d’évêques) afin de rétablir la paix religieuse et rassemble des représentants de presque toutes les tendances du christianisme (concile œcuménique). Il est urgent, à ses yeux, de consolider l’unité de l’Empire.

En convoquant le Concile de Nicée (en Turquie), Constantin intervient directement dans les querelles théologiques, dans les affaires internes de l’Eglise. C'est le césaropapisme, l’ingérence de l’Etat dans le fonctionnement de l’Eglise ; l'absorption par l'empereur (césar-), souverain temporel, des fonctions spirituelles dévolues au chef de l'Église chrétienne (-pape).

 

L’empereur ouvre en personne le concile et affirme ainsi son autorité dans le domaine religieux.

La thèse d’Arius est rejetée (par majorité et non par démonstration) et la conception de « Jésus Dieu » est imposée. 

 

Lien - La doctrine de la Trinité dans la chrétienté

 

En convoquant le Concile de Nicée (en Turquie), Constantin intervient directement dans les querelles théologiques, dans les affaires internes de l’Eglise. C'est le césaropapisme, l’ingérence de l’Etat dans le fonctionnement de l’Eglise ;

Icône du premier concile de Nicée - wikipedia



Rendez-vous compte, la façon même de voir, de considérer notre Souverain suprême de l’univers, Jéhovah Dieu et son Fils Jésus-Christ a été influencée puis imposée par des hommes politiques d’origine païenne avant tout soucieux de maintenir leur pouvoir et l’unité de l’empire !

Les hommes politiques romains avaient-ils une quelconque autorité spirituelle ? Non, aucune !
Cette immiscion de l'État romain dans l'Église chrétienne se retrouve en contradiction directe avec les paroles de Jésus :

Matthieu 22 :21 : « Rendez donc à l'empereur ce qui est à l'empereur et à Dieu ce qui est à Dieu.» 

 

 

Il est intéressant de constater que Constantin s’est aussi approprié le titre très honorifique de Grand Pontife ou Pontifex maximus, le grand prêtre à la tête du collège des pontifes qui, dans la Rome antique, organisait les cérémonies en l’honneur de la triade capitoline (les trois divinités Jupiter, Junon et Minerve; ce qui fait de lui le chef religieux chrétien suprême de Rome.

Constantin Ier et ses successeurs, même baptisés, prennent eux aussi le titre de Pontifex maximus.
Le pape Théodore Ier  reprendra ce titre en 642.
Aujourd'hui, le titre Pontifex maximus est réservé au pape — également appelé 
Souverain pontife (Summus pontifex) ou Pontife romain (Pontifex romanus). Le règne d'un pape est appelé pontificat et l'ancien domaine papal était connu sous le nom d'États pontificaux.

 

 

 Constantin et la célébration de Pâques et de Noël

 

Le 25 décembre déjà célébré au sein de l’Empire romain comme jour de naissance de la divinité solaire Mithra puis jour de naissance de Sol Invictus devient Noël, le jour de naissance de Jésus-Christ. De la même manière, le dimanche consacré à Sol Invictus devient le jour du Seigneur consacré à Jésus, le Messie venu apporter la lumière et la vérité au monde.

 

La première mention d'une célébration chrétienne à la date du 25 décembre aurait lieu à Rome en 336.
Puis l'
édit de Thessalonique de 380 décrété par l’empereur Théodose Ier interdit définitivement le culte de Sol Invictus faisant du 25 décembre une fête exclusivement chrétienne.

Le 25 décembre déjà célébré au sein de l’Empire romain comme jour de naissance de Mithra puis jour de naissance de Sol Invictus devient Noël le jour de naissance de Jésus. Le dimanche consacré à Sol Invictus devient le jour du Seigneur.

Alexei Chizhov – pxhere

 

 

Lien – L’Empire romain a donné naissance à la fête de Noël

 

 

La Pâque correspondant à la mort de Jésus, initialement célébrée le 14 Nisan par les apôtres et les tout premiers chrétiens, sera désormais célébrée un dimanche, jour consacré à Sol Invictus, dieu Soleil, elle correspondra à la résurrection de Jésus et s’écrira « Pâques » avec un 's' car plusieurs dates sont possibles.

 

Par ailleurs, le printemps associé aux fêtes de la fertilité et de la renaissance cadrera parfaitement avec la résurrection de Jésus-Christ. On en profitera pour introduire les lapins, les poules et les œufs de Pâques.

 

Par ailleurs, le printemps associé aux fêtes de la fertilité et de la renaissance cadrera parfaitement avec la résurrection de Jésus-Christ. On en profitera pour introduire les lapins, les poules et les œufs de Pâques.

easter-pixabay

 

 

Le conflit quartodéciman entre les évêques est définitivement « réglé » au concile de Nicée en 325.
A cette occasion, une lettre synodale (établie par les évêques réunis) et une lettre encyclique (établie par l’empereur Constantin) imposent aux chrétiens d’Asie de ne plus célébrer la fête de Pâque le même jour que les Juifs, mais de la célébrer, à l’avenir, comme les Romains.

 

Lien - L’Empire romain et la fête de Pâques

 

Lien – Méliton de Sardes

 

Lien - Définitions liées à l'étude des écrits chrétiens  (voir Quartodéciman) 

 

Constantin, peu intéressé par les questions théologiques, et avant tout soucieux de maintenir l’unité de l’Empire réussit à fusionner les différentes croyances païennes et chrétiennes, opérant un véritable syncrétisme religieux, afin de favoriser la pax romana.

 

Les empereurs romains ont joué un rôle déterminant dans l’adoption de fausses doctrines par les chrétiens : la doctrine de la Trinité, la célébration de Pâques et de Noël.

 

La vérité divine a été sacrifiée sur l’autel des puissances politiques de ce monde qui, pour assurer leur grandeur n’ont pas hésité à faire des compromis, introduisant ainsi l’apostasie dans l’enseignement du Christ.

 

Constantin, peu intéressé par les questions théologiques, et avant tout soucieux de maintenir l’unité de l’Empire réussit à fusionner les croyances païennes et chrétiennes, opérant un véritable syncrétisme religieux, afin de favoriser la pax romana.

Empire de Constantin Ier à sa mort en 337 (en violet foncé). En violet clair les territoires dépendants et en violet moyen les reconquêtes en Dacie.

 

 

Malheureusement cette façon de faire perdurera tout au long de l’histoire. L’enseignement chrétien s’éloignant de plus en plus de celui de Jésus-Christ.

Citons d’autres fausses doctrines : Le culte des saints (vers 375), la sainte vierge mère de Dieu (491), le purgatoire (593), le culte des images et des reliques (788), l’eau bénite (850), l’infaillibilité de l’église (1076), la vente des indulgences (1190), le dogme de la transsubstantiation (1215), l’infaillibilité du pape (1870)…

 

La religion et la politique vont marcher main dans la main pour acquérir plus de pouvoir et de richesses. Ils verseront ensemble le sang innocent en plongeant des populations dans des guerres de religion, des croisades, en persécutant tous ceux qui osent penser autrement ou croire autre chose.

 

C’est la raison pour laquelle, dans l’Apocalypse, la religion nommée Babylone la grande (en référence au berceau des fausses croyances) est représentée par une prostituée chevauchant une bête sauvage (les puissances politiques de ce monde) et tenant un coupe remplie du sang des saints. 

 

La religion et la politique main dans la main pour acquérir plus de pouvoir et de richesses. Ils verseront ensemble le sang innocent en plongeant des populations dans des guerres de religion, croisades, en persécutant tous ceux qui osent penser autrement.

 

 

Olivier                                                                     Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21 


 

La femme est assise sur une bête au pelage écarlate

avec 7 têtes et 10 cornes

 

 

Apocalypse 17 : 3 : « Alors il me transporta en esprit dans un désert et je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes.»


La 
grande prostituée qui se livre à l'immoralité avec les rois de la terre est représentée assise sur une bête écarlate à 7 têtes et 10 cornes et couverte de noms blasphématoires.

 

La grande prostituée, l'empire mondial de la fausse religion, qui se livre à l'immoralité avec les rois de la terre est représentée assise sur une bête écarlate à 7 têtes et 10 cornes et couverte de noms blasphématoires.

Yves Langevin

 



 La bête à 7 têtes et 10 cornes

Nous avons déjà parlé d’une bête à 7 têtes et 10 cornes dans le verset d’Ap 13 :1. Cette bête monte de la mer.
Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. »

Lien – Ap 13 :1 : La bête à 7 têtes et 10 cornes qui monte de la mer


Nous avons vu que les bêtes sont généralement utilisées dans la Bible pour décrire des organisations politiques puissantes et éloignées de Dieu. 
Daniel 7 : 17 : « Ces quatre bêtes énormes, ce sont quatre rois qui surgiront de la terre ». 

Les 7 têtes correspondent aux 7 puissances mondiales qui se sont succédé et qui ont été liées d’une manière ou d’une autre au peuple de Dieu (Israël puis les chrétiens): l’Egypte, l’Assyrie, l’empire médo-perse, la Grèce, Rome, les gouvernements du temps de la fin. Au moment où l’Apocalypse est rédigée, c’est l’empire romain qui domine tout le pourtour méditerranéen (le 6ème roi). 
Apocalypse 17 :9,10 : « 9 C'est ici qu'il faut une intelligence éclairée par la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes (lieux élevés symbolisant le pouvoir) sur lesquelles la femme est assise. 10 Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps. »

Le nombre 10 est de manière symbolique associé à ce qui est complet et total (Voir le lien). Ainsi les 10 cornes représente l’ensemble des rois qui ont dirigé les différents royaumes de la bête à 7 têtes.

Lien - Nombre 10

 

La bête d’Ap 13 qui monte de la mer a sur ses têtes des noms blasphématoires. La bête écarlate d’Ap 17, elle, en est couverte. Dans les 2 cas, les noms blasphématoires désignent des injures, insultes, offenses envers Dieu et ce qui est saint ou sacré.

La bête à 7 têtes et 10 cornes d’Ap 13 monte de la mer

 



 La bête est couverte de noms blasphématoires

La bête 
d’Ap 13 qui monte de la mer a sur ses têtes des noms blasphématoires

La bête écarlate d’Ap 17, elle, en est couverte

Dans les 2 cas, les noms blasphématoires ou les titres offensants pour Dieu désignent la même chose : des injures, insultes, outrages, offenses, affronts, sacrilèges, calomnies, mots irrespectueux… envers Dieu et ce qui est saint ou sacré.

La bête à 7 têtes et 10 cornes qui sort de la mer tumultueuse et bruyante est l’aboutissement politique de 6000 ans d’histoire humaine, un idéal s'imposant de manière unanime à l'ensemble des habitants de la terre, en toute indépendance vis à vis de Dieu.

 

Pour quelle raison, la bête écarlate est-elle entièrement recouverte de titres offensants ou blasphèmes contre Dieu ? 
La bête associée à la prostituée est encore plus offensante pour Dieu !
En effet, la bête a commis l’adultère spirituel avec la femme qui prétend aimer Dieu et le représenter sur la terre!

 

La bête écarlate est entièrement recouverte de noms blasphématoires, des insultes, calomnies, offenses, outrages contre Dieu et ce qui est sacré. La bête a commis l’adultère spirituel avec la femme qui prétend aimer Dieu et le représenter sur la terre!

Image JW modifiée

 

 


 Pourquoi la bête est-elle écarlate ?

La couleur écarlate est synonyme de rouge et de cramoisi.
Cette couleur a été associée à l’intensité des 
péchés que Dieu est prêt à pardonner :

Esaïe 1 :18 : « “Venez donc et remettons les choses en ordre entre nous ”, dit Jéhovah. “ Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme de l’étoffe cramoisie, ils deviendront comme de la laine.» - TMN


La couleur rouge feu est aussi la couleur du dragon d’Ap 12 :3 qui représente le Diable :
Apocalypse 12 : 3 : « Un autre signe apparut dans le ciel; c'était un grand dragon rouge feu, qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. »
Le dragon rouge feu présente des similitudes avec la bête écarlate d’Ap 17 ce qui nous rappelle le fait que c’est Satan le Diable qui contrôle les puissances politiques.  

La couleur rouge feu est aussi la couleur du 2ème cheval de l’Apocalypse chargé d’ôter la paix de la terre. 
Apocalypse 6 : 4 : « Et un autre cheval, rouge feu, apparut. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre afin que les hommes s'entretuent, et une grande épée lui fut donnée. »

 

On peut donc, pour résumer, associer la couleur écarlate de la bête d’Ap 17 à la guerre, à la violence, à la destruction, au sang versé, au péché, au diable
La fausse religion et en particulier la chrétienté qui prétend servir Dieu et Jésus commettent l’adultère spirituel avec les puissances politiques qui incarnent la présence de Satan sur la terre. 

 

Olivier                                                                     Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21 


 

La femme est vêtue luxueusement et tient une coupe d’or

pleine de choses abominables

 

 

Apocalypse 17 : 4 : « La femme était vêtue d'habits de pourpre et d'écarlate, et parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait à la main une coupe d'or pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution»

 

Babylone la grande. La femme était vêtue d'habits de pourpre et d'écarlate, et parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait à la main une coupe d'or pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution.

 Yves Langevin

 

 

La femme qui prétend aimer Dieu est assise sur une bête écarlate couverte de blasphèmes envers le Tout-Puissant et commet l’adultère spirituel avec cette représentante de Satan sur la terre.

Elle est maintenant elle-même décrite vêtue d’habits de pourpre et d’écarlate et richement parée de bijoux.

 

 

 

Les habits de pourpre et d’écarlate :

La couleur 
pourpre correspond à un rouge violacé profond tandis que la couleur écarlate désigne plutôt un rouge vif.
Toutes deux sont des couleurs très voyantes, donc portées par des gens qui cherchent à
 attirer l’attention, à se distinguer de la masse des gens…
On les rencontre chez certains ecclésiastiques, comme les évêques et les cardinaux dans la religion catholique romaine, qui portent des 
vêtements cléricaux pourpre et écarlate.

 

La couleur pourpre et écarlate de Babylone la grande se retrouve dans certains vêtements cléricaux. Ce sont des couleurs très voyantes portées par des gens qui cherchent à attirer l’attention, à se distinguer de la masse des gens. Elle évoquent le pouvoir
Theodor Kardinal Innitzer - Wikipédia Commons

 

Les couleurs pourpre et écarlate créent une ambiance luxueuse et ont pendant longtemps été associées à la richesse, à l’aristocratie, à la royauté, au pouvoir, à la puissance.

Mais ces couleurs évoquent également 
la passion, l’érotisme et la luxure et sont la couleur dominante des lieux de plaisir et de divertissement (théâtres, cabarets…).

Ainsi, Babylone la grande, la prostituée, est vêtue de pourpre et d’écarlate car elle cherche à occuper une 
position éminente (dominante, importante, puissante, supérieure).
De plus, elle est outrageusement
 riche comme le montre la grande quantité de bijoux.
Enfin, cette couleur sied également à la
 conduite immorale de la grande prostituée qui se livre à la débauche spirituelle avec les rois de la terre.


 

 Les bijoux, l’or, les pierres précieuses… Babylone la grande reçoit des financements

Le verset cité en référence nous décrit la grande prostituée parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles, signes évidents de 
richesse.
Babylone la Grande, l’empire mondial de la fausse religion a vu affluer vers elle les dons de millions de fidèles qui ont fait sa richesse. On se rappelle en effet qu’elle est aussi assise sur les 
grandes eaux, c’est-à-dire les nombreux peuples, nations, foules, langues… L’ensemble des populations dominées ou sous influence de la grande prostituée l'ont portée, l'ont soutenue et ont contribué à faire sa richesse.

 

 

 

Apocalypse 17 : 1, 15 : « 1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 15 Puis il me dit: «Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues. » 

 

Lien – Ap 17 :1 : L’un des 7 anges invite Jean à voir le jugement de la grande prostituée

 

Plusieurs Eglises chrétiennes imposent la dîme à leurs adeptes, ce qui correspond à 10% de leur salaire.
Dès le début du Moyen-âge, les conciles catholiques de la Gaule mérovingienne exhortent les fidèles à payer la dîme afin d’apaiser la colère de Dieu qui se manifeste par les guerres et les troubles variés de l'époque (IIe synode de Tours, 
567), puis menacent d'excommunication ceux qui refusent de verser cette redevance (concile de Mâcon, 585).
 
La dîme est aussi imposée par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers ou Mormons et par l’Église adventiste du 7e jour.
 
Dans plusieurs pays, les principales religions reçoivent aussi des 
financements de la part de l’Etat et des impôts religieux ou cultuels prélevés parmi la population.
Voici quelques exemples :
L’Etat prend en charge la rémunération des ministres du culte en Belgique – plus précisément les ministres des cultes reconnus, c'est-à-dire des cultes catholique, protestant, israélite, anglican, musulman et orthodoxe, sont rémunérés par l'État. Leurs pensions de retraite sont également payées par un financement public. C’est le cas également en Moselle et en Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin)
Dans les trois départements du 
Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, qui faisaient partie de l'Empire allemand lorsque la loi de séparation des Eglises et de l’Etat a été adoptée en 1905, le régime concordataire continue de s'appliquer : les quatre cultes catholique, luthérien, réformé et israélite sont reconnus, leurs ministres du culte sont rémunérés par l'État et des cours d'enseignement religieux correspondant à ces quatre cultes sont dispensés dans les écoles publiques.

Un impôt cultuel, le 
Kirchensteuer, est exigé en Allemagne. L'impôt cultuel est dû uniquement par les personnes qui sont imposables sur le revenu, qui ont été baptisées et qui n'ont pas abjuré. Il représente 8 % ou 9 % de l'impôt sur le revenu. Pour les salariés, il est retenu par l'employeur en même temps que l'impôt sur le revenu. Les Églises catholique et protestante ont ainsi encaissé quelque 10 milliards d'euros en 2013.
En Allemagne, les Eglises reçoivent également des subventions directes.
 
Au 
Danemark, l'Église nationale, c'est-à-dire l'Église évangélique luthérienne bénéficie également de l'impôt cultuel. Selon les communes, il varie entre 0,39 % et 1,5 % du revenu imposable, et constitue presque 80 % des ressources de l'Église nationale. Celle-ci reçoit également une subvention du ministère des Affaires ecclésiastiques. D'un montant équivalent à 83,8 millions d’euros en 1998.
En 
Espagne et en Italie, les contribuables peuvent affecter une partie de leur impôt (O,8%) sur le revenu au financement des dépenses religieuses. En Espagne ce principe ne profite qu’à l’Eglise catholique, tandis qu’en Italie, il profite à toutes les communautés religieuses qui ont signé un accord avec l’Etat.
Au
 Portugal, chaque contribuable peut affecter 0,5 % de son impôt sur le revenu aux communautés religieuses les plus importantes ou aux œuvres caritatives.
En 
Suisse, l’impôt religieux est toujours exigé par les 26 cantons qui soutiennent financièrement l’église catholique romaine ou l’église protestante.
En 
Finlande, Autriche et Argentine, l’impôt religieux est toujours exigé également.
L’impôt religieux a été aboli en 2000 pour la Suède et l’Ecosse, en 1977 en Angleterre, en 1789 en France …

Lien - Financement

Les Eglises, et probablement la plupart des religions, disposent également d’un important 
patrimoine immobilier qui leur procure d’importants revenus (en Allemagne, elles reçoivent suffisamment de revenus pour continuer à investir).


Par ailleurs, il ne fait aucun doute que, dans tous les pays du monde, les plus beaux monuments ont été construits au nom de la religion: cathédrales, monastères, églises, basiliques,  abbayes,  chapelles, prieurés, temples, mosquées, sanctuaires, pagodes, stupas, lieux saints... et les sculptures, peintures, meubles, vitraux, objets précieux qui leur sont associés. Citons également certains tombeaux monumentaux. 

 

Elle tient à la main une coupe d'or 

La grande prostituée tient une coupe d’or à la main. Qu’est-ce que cela signifie ?

La coupe est 
en or, ce qui indique sa grande valeur.

Nous avons déjà mentionné les coupes d’or dans le verset d’
Apocalypse 5 :8 :
« Lorsqu'il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'Agneau. Ils avaient chacun une harpe et des coupes d'or remplies d'encens qui représentent les prières de ceux qui appartiennent à Dieu. »


Les 24 anciens ont été choisis par Jésus-Christ pour leur fidélité et leur attachement à la vérité (
Ap 14 :5). Ils seront ses cohéritiers dans le Royaume des cieux. Ces chrétiens ont chacun une coupe d’or remplie d’encens. L’encens est utilisé pour rendre un culte et symboliquement faire monter les prières et les paroles de vénération qui glorifient le Dieu Tout-Puissant.

Lien - Ap 14 : 5 - Il ne s’est pas trouvé de mensonge dans leur bouche.

La grande prostituée est assez prétentieuse pour imiter ces fidèles chrétiens intègres en tenant aussi une coupe d’or ! Elle prétend aimer Dieu et Jésus et être à leur service. Elle s’est autoproclamée guide spirituel et prend la responsabilité de guider des millions d’humains vers Dieu et la vie éternelle qui est proposée. 

 


La coupe d'or est pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution

La coupe d’or que tient Babylone la grande est remplie de 
choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution. L’immoralité de cette femme symbolique démontre qu’au lieu de soutenir la Souveraineté universelle du Créateur Tout-Puissant, elle préfère s’assoir sur la bête écarlate, elle préfère avoir des relations immorales avec les rois de la terre, les représentants de Satan le père du mensonge (2 Cor 4 :3,4 ; Mat 4 :8,9 ; Jean 8 :44).
Elle est prête à souiller l’enseignement du Christ par des mensonges et des croyances païennes afin d’obtenir les faveurs des puissants de ce monde. Elle est prête a offrir à ses millions d’adeptes un enseignement frelaté et éloigné de la vérité exigée par Dieu. Elle est prête à se positionner du côté des ennemis de Dieu au lieu de le servir avec intégrité. 

Elle se complait dans un 
luxe scandaleux et dans un passé chargé de violence, de terreur, de haine, de souffrances qu’elle a elle-même répandues.

Nous reparlerons plus en détail de ce point important au verset 6. 

 


Olivier                                                                       
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

 

Babylone la grande, la mère des prostituées

et des abominations de la terre

 

 

Apocalypse 17 : 5 : « Sur son front était écrit un nom, un mystère:  " Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre"

La grande prostituée richement vêtue et parée d’or et de pierres précieuses est assise sur une bête écarlate à 7 têtes et 10 cornes couverte de noms blasphématoires. Elle s’est livrée à l’immoralité avec les rois de la terre et tient une coupe d’or remplie des souillures de sa prostitution.

Nous pouvons maintenant clairement lire 
son nom sur son front : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

Sur son front était écrit un nom, un mystère: " Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre". Sur son front est écrit le nom le plus exécrable: " Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre."

  Yves Langevin


 Sur son front était écrit un nom

Le front est certainement la partie du corps la plus visible, une inscription y serait exposée à la vue de tous.
Le nom sur le front nous rappelle le sceau sur le front des fidèles cohéritiers du Christ (
Apocalypse 7 :3) et la marque de la bête imposée sur la main droite et sur le front, marque qu'il ne faudra jamais accepter! (Apocalypse 13 :16).

Lien - Ap 13:16: Une marque sur la main droite et sur le front

Babylone la grande a son nom écrit sur le front. Il s’agit très certainement du 
nom le plus plus exécrable: « Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.»

 


 Babylone la grande

La ville antique de Babylone est associée à l’idolâtrie, au faux culte, à l’astrologie et à la divination. Cette ville majestueuse était profondément religieuse et superstitieuse. Longtemps avant, c’est à partir de Babylone que les fausses croyances se sont propagées sur la terre lors de la confusion des langages.  
La chute de Babylone est associée à la défaite des faux dieux, des prêtres, des astrologues et des magiciens (
Jérémie 50 :1-3; Esaïe 47 : 11-15).


Tout comme l’antique Babylone, la grande ville symbolique appelée Babylone la grande est associée au faux culte et sera totalement détruite par Dieu. En effet, elle va boire la coupe de vin de l’ardente colère de Dieu.
Babylone la grande désigne l’empire mondial de la fausse religion qui a prétendu servir Dieu mais qui l’a au contraire déshonoré par ses pratiques et ses enseignements. 

Lien – Ap 16 :19 : Babylone antique et Babylone la grande

 

Babylone la grande désigne l’empire mondial de la fausse religion qui a prétendu servir Dieu mais qui l’a au contraire déshonoré par ses pratiques et ses enseignements. Babylone la grande est la mère de toutes les religions, la mère des prostituées.

IMGBIN_pastiprogovno1 

 

 
La mère des prostituées

A partir de l’antique ville de Babylone, 
de fausses doctrines et faux enseignements se sont répandus sur toute la terre. Les mêmes mensonges ont servi de base aux très nombreuses religions, ce qui explique leurs points communs, et ont persisté jusqu’à nos jours. On peut dire que l’antique ville de Babylone est comme leur mère.

Babylone la grande, l’empire mondial de la fausse religion est la mère de toutes les religions

Lien - Babylone, un empire religieux très influent

Le verset d’Apocalypse 17 :5 parle de la mère des prostituées. Cela sous-entend que les filles de Babylone la grande, les différentes religions babyloniennes, sont également des prostituées et commettent 
l’immoralité spirituelle avec les rois de la terre et les puissants de ce monde. Elles se sont laissé corrompre et ont sacrifié la pureté de l’enseignement divin, la vérité afin de plaire aux dirigeants et obtenir certains avantages de leur part.

 



La mère des abominations de la terre

En se laissant corrompre par des mensonges, Babylone la grande a enseigné 
des doctrines qui déshonorent Dieu, telles que la doctrine de l’enfer - lieu de tourments éternels et la doctrine de la Trinité. Elle a introduit des croyances et rites païens dans l’enseignement du Christ, comme par exemple la fête de Pâques et l’hostie. 

Elle a commis l'impardonnable dans ses abominations en torturant, en emprisonnant, en condamnant à mort, parfois au bûcher, des chrétiens sincères qui n’ont pas cru à ses mensonges et qui ont recherché la vérité dans les Saintes Ecritures. Les amants politiques de Babylone la grande ont servi alors de bras séculier pour exécuter les sanctions les plus odieuses.

 

Babylone la Grande a parfois poussé aux guerres les plus meurtrières et ses mains sont couvertes de sang. Elle est responsable de millions de morts au cours des guerres de religion et des croisades (contre les musulmans mais aussi contre les chrétiens cathares, vaudois et hussites). 

 

Et, le pire, c'est qu'elle a commis toutes ces atrocités au nom de Dieu, éloignant de ce fait bon nombre de personnes de la religion et de Dieu lui-même !
Elle porte une lourde responsabilité aux yeux de Dieu et va bientôt boire le vin de sa colère ainsi que cela est prophétisé dans le livre de l'Apocalypse (Chap 17 et 18).

La religion va bientôt être réduite à néant par les puissances politiques, ce qui marquera le début de la Grande Tribulation. 

 


Olivier                                                                           
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Elle est ivre du sang des saints

 

Apocalypse 17 : 6 :« Je vis cette femme ivre du sang des saints, du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. »


 Ivre du sang des saints

Jésus, l’Auteur du livre de l’Apocalypse, emploie ici une image très forte !
La grande prostituée, assise sur la bête écarlate pleine de blasphèmes, est 
ivre du sang des saints. Nous comprenons immédiatement, que cette femme qui prétend servir Dieu a fait couler beaucoup de sang innocent. Elle est pleine de cruauté et d’injustice. Elle a combattu contre Dieu et Jésus-Christ en mettant à mort les témoins de Jésus attachés à la vérité.

 

Beaucoup de chrétiens sincères ont connu les pires supplices de la part du clergé de la chrétienté, pourquoi ?

 

·        Ils ont placé la Bible au-dessus du clergé ;

·        Ils ont osé posséder une Bible ;

·        Ils ont voulu rendre la Bible accessible à tous, en la traduisant par exemple ;

·        Ils ont rejeté la vente des indulgences et la croyance dans un purgatoire ;

·        Ils ont rejeté le baptême des nouveau-nés car le baptême implique un engagement en toute connaissance de cause ;

·        Ils ont rejeté la vénération des saints qui est une idolâtrie (Jésus est le seul intermédiaire) ;

·        Ils ont rejeté l’autorité d’un clergé corrompu et totalitaire et son luxe scandaleux ;

·        Ils ont accepté le divorce pour motif d’adultère.

·        Ils ont rejeté la doctrine de la Trinité ;

·        Ils ont prêché les Saintes Ecritures ;

·        Ils ont rejeté la doctrine de la transsubstantiation ;

·        Ils ont refusé de vénérer Marie en tant que « Mère de Dieu » ;

 

 Babylone la grande a combattu les témoins de Jésus. Elle a donc combattu Jésus lui-même, son enseignement et la vérité. Pendant environ 1'500 ans, elle a empêché les gens d'avoir accès à la connaissance de Dieu en interdisant la possession, la lecture, la traduction de la Bible. 

Son objectif: garder le pouvoir absolu sur les populations. 

 

 

Il est important de connaître l'histoire de toutes ces personnes qui sont mortes en martyrs parce qu'elles aimaient Dieu, Jésus et la Vérité contenue dans les Saintes Ecritures. Nous ne devons pas les oublier !

 

Voici quelques liens - n'hésitez pas à les lire !

 

Lien - John Wyclif et les Lollars au 14ème siècle

 

Lien - Jan Hus, Jérôme de Prague et les Hussites au 15ème siècle

 

Lien - William Tyndale traduit la Bible en anglais au 16ème siècle

 

Lien - Michel Servet et la doctrine de la Trinité au 16ème siècle

 

Lien - Le massacre des Vaudois par François 1er

 

Lien - Les guerres de religion au XVIème siècle en France

 

Lien - 260 millions de chrétiens sont encore persécutés aujourd'hui

 

 

 

William Tyndale mis à mort pour avoir traduit la Bible en anglais, en Angleterre, en 1536  -  Inquisition, Collin de Plancy

 

 

 

 Les croisades :

8 grandes croisades ont été organisées afin de délivrer le tombeau du Christ des Musulmans.
La première croisade (
1095-1099) est lancée à l’appel du pape Urbain II et débouche sur la prise de Jérusalem et la création des Etats chrétiens d’orient. L’extrême barbarie dont les croisés ont fait preuve va traumatiser tout le proche orient. 
La huitième croisade a lieu en 
1270 et se termine avec la mort du roi Louis IX (Saint Louis) de la peste.


Les 
croisades albigeoises, entre 1208 à 1244, sont lancées par le pape Innocent III contre les hérétiques cathares et vaudois du Languedoc. 
Elles se terminent avec le massacre de 
215 Cathares qui se réfugient à Montségur et qui, refusant d’abjurer leur foi cathare, périssent sur le bûcher le 16 mars 1244. 

Lien - Le massacre des Vaudois par François 1er

 

5 croisades contre les Hussitesentre 1420 et 1433, sont lancées à l’initiative du pape Martin V et avec le soutien de l’empereur Sigismond de Luxembourg. 

 

Lien - Jan Hus, Jérôme de Prague et les Hussites au 15ème siècle

 

Pape Urbain II prêchant la croisade - Pape Innocent III excommuniant les Albigeois – Massacre des Albigeois par les croisés (British Library Royal 16 G VI f. 374v) -   wikipedia

 

 

 

 L’inquisition va durer 6 siècles : du 13ème au 19ème siècle !

La grande prostituée a commis de nombreux actes de torture et de barbarie au travers de l’
Inquisition fondée en 1231 par le pape Grégoire IX et qui durera jusqu’au XIXème siècle. Des milliers de personnes innocentes remises au « bras séculier » ont été condamnées au bûcher ou à la prison pendant près de 6 siècles!


En Espagne l’Inquisition est fondée en 1478 à la demande des rois catholiques
 Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon. Elle est un temps sous l'autorité du tristement célèbre grand inquisiteur Thomas de Torquemada. Elle sévit contre tous ceux qui ne sont pas catholiques. C’est ainsi que les autorités espagnoles ont exilé 120'000 juifs qui n’acceptaient pas le catholicisme et que plusieurs milliers de Maures ont péri sur le bûcher.

 

Dans son Histoire des Juifs, l'historien Heinrich Graetz écrit en 1882: « Sous l’impulsion puissante des onze tribunaux qui fonctionnaient en Espagne, le nombre des victimes s’accroissait d’année en année, et bientôt ce beau pays ne fut plus qu’un immense brasier, dont les flammes ne tardèrent pas à consumer même de bons et sincères chrétiens. Pendant les treize années où Torquemada régna en maître absolu, plus de deux mille Marranes montèrent sur le bûcher. »

 

Dans son étude consacrée à l'inquisition espagnole, l'historien Bartolomé considère que la période 1478-1525 fut la plus cruelle, 40 % des condamnés finissant sur le bûcher.

L’Inquisition est abolie en 1834.

 

En Espagne l’Inquisition est fondée en 1478 à la demande des rois catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon. Elle est un temps sous l'autorité du tristement célèbre grand inquisiteur Thomas de Torquemada.

 Sceau du tribunal du Saint-Office de l'Inquisition espagnole

 

 

 

 Les guerres de religion

 

Les guerres de religion sont nombreuses et le nombre de ses victimes incommensurable.

Pour ne citer que la France, 8 guerres de religion entre protestants et catholiques se sont succédé sur une durée de 36 ans. A la Saint Barthélémy, le 24 août 1572, entre 15'000 et 30'000 protestants sont massacrés dans l’ensemble du pays. 

 

Le roi Louis XIV révoque l'édit de Nantes promulgué par son grand-père Henry IV, ce qui entraîne une vague de persécutions à l'encontre des Protestants. Il s'ensuit une grande hémorragie démographique puisque près de 300'000 Huguenots issus de la bourgeoisie se réfugient et s'installent en Suisse, Angleterre et Pays-Bas, emportant leur savoir-faire; ce qui constituera une grosse perte économique pour la France.

 

Dans son oraison funèbre, l’évêque Massillon loue le roi d’avoir « renversé les abominations de l’impiété » et le chanoine Aleaume le qualifie de « Fils aîné de l’Eglise qui ne veut pas d’autres sujets que ses enfants » (p.19).

Lien - oraison funèbre

 

Lien - Les guerres de religion au XVIème siècle en France

 

A la Saint Barthélémy, le 24 août 1572, entre 15'000 et 30'000 protestants sont massacrés dans l’ensemble du pays. Le roi Louis XIV révoque l'édit de Nantes promulgué par son grand-père Henry IV, ce qui entraîne une vague de persécutions.

Ce tableau du massacre de la Saint Barthélemy fut réalisé entre 1576 et 1584 par François Dubois (1529-1584), 
rescapé de la tuerie alors que toute sa famille de confession huguenote s’est fait assassiner par les catholiques.




D'autres crimes commis par Babylone la grande

Babylone la grande a, pendant toute la période du moyen âge et même au-delà, c'est à dire pendant 
plus de 1000 ans, interdit l'accès à la vraie connaissance de Dieu. En effet, elle a interdit la lecture, la traduction et l'impression de la Bible pour les gens du peuple. Cela lui a permis de maintenir les populations dans l'ignorance pour mieux les soumettre et les dominer. Elle n'a pas hésité à se servir de la peur, notamment en un lieu de supplices éternels pour acquérir une quasi-toute-puissance. 

De nombreuses personnes ont courageusement traduit et imprimé la Bible et ont dénoncé la toute puissance du clergé et ses fausses doctrines. La plupart d'entre elles ont été condamnés à la torture et au bûcher.
Ces personnes sont mortes pour avoir défendu la 
vérité et la liberté de servir Dieu avec sa conscience, de manière sincère et intègre. 
Ces personnes ont été mises à mort par des cléricaux qui prétendaient représenter Dieu sur la terre et agir en son nom!!

Citons quelques noms célèbres comme 
John Wyclif, Jean Hus, William Tyndale et Michel Servet.

 


Olivier                                                                       
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Le mystère de la femme

 

 

Apocalypse 17 : 7 : « L'ange me dit: "Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes." »

 

 

La vision de la grande prostituée ivre du sang des saints et chevauchant une bête écarlate à 7 têtes et 10 cornes pleine de noms blasphématoires est réellement impressionnante ! Elle a sans aucun doute bouleversé Jean. 
Pour nous, aujourd’hui, nous comprenons que cette image puissante,
 pleine de signification prophétisait le lien qui existerait entre la religion infidèle et les gouvernements de ce monde. 

La Parole de Dieu est réellement étonnante dans ses prophéties !

 


 Les églises chrétiennes primitives

A l’époque où le livre de l’Apocalypse a été rédigé, les églises ou 
congrégations primitives étaient loin d’imaginer que des chefs religieux chrétiens puissants domineraient le monde et commettraient autant d’actes répréhensibles !

Les premiers chrétiens, en effet, étaient attachés à l'
enseignement biblique et proclamaient son message en l’argumentant. Par ailleurs, ils suivaient la simplicité de l’Evangile.

1 Timothée 6 :10, 11 : « 10 L'amour de l'argent est en effet à la racine de tous les maux. En s'y livrant, certains se sont égarés loin de la foi et se sont infligé eux-mêmes bien des tourments.
11 Quant à toi, homme de Dieu, fuis ces choses et recherche la justice, la piété, la foi, l'amour, la persévérance, la douceur. »

2 Timothée 3 :16, 17 : « 16 Toute l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17 afin que l'homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne. » 

Romains 15 :4 : « Or tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction afin que, par la persévérance et par le réconfort que donnent les Écritures, nous possédions l'espérance. »

1 Timothée 1 :5 : « Le but de ces instructions, c'est un amour qui provienne d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère. »

 



 De nombreux détails décrivent Babylone la grande

L’ange dit à Jean qu’il va lui expliquer le mystère de la femme et de la bête qui la porte.
Nous allons ainsi pouvoir vérifier encore l’accomplissement des nombreuses prophéties du livre de l’Apocalypse.

 

Babylone la grande se livre à la débauche avec les rois de la terre. Elle est assise sur de grandes eaux: des peuples, foules, nations et langues. Elle est vêtue d’habits luxueux  pourpre et écarlate et parée de bijoux, signes de pouvoir et richesse.

 
Pour l’instant, que savons-nous de Babylone la grande ?

Son nom « Babylone la grande » provient de l’antique Babylone dont les dieux, les prêtres et les astrologues ont été humiliés lorsqu’elle a été détruite par Dieu - Jérémie 50 :1-3 ; Esaïe 47 : 11-15

 

Lien – Ap 17 :1 : L’un des 7 anges invite Jean à voir le jugement de la grande prostituée

Elle est aussi appelée la grande prostituée car elle commet l’immoralité ou l’adultère spirituelle ;

Elle s’est livrée à la débauche avec les rois de la terre – (Ap 17 :2).

Les habitants de la terre ont subi les conséquences de sa prostitution avec les rois de la terre – (Ap 17 :2).

Elle est assise sur de grandes eaux, c’est-à-dire des peuples, des foules, des nations et des langues – (Ap 17:15).

Elle doit être jugée – (Ap 17 : 1).

Elle est vêtue d’habits de pourpre et d’écarlate, elle est parée de bijoux d’or, de pierres précieuses et de perles – Elle porte des couleurs criardes et voyantes afin de se faire remarquer, de se distinguer (évêques et cardinaux) et montrer sa position éminente et son pouvoir. Mais cette couleur est aussi celle de la luxure. Les bijoux et les pierres précieuses indiquent combien elle s’est enrichie de manière scandaleuse grâce aux «grandes eaux» – (Ap 17 :4). 

Lien – Ap 17 :4 : La femme est vêtue luxueusement et tient une coupe d’or pleine de choses abominables


Elle tient à la main une coupe d’or, un objet de grande valeur utilisé par les 24 anciens, rois et prêtres, offrant de l’encens et les prières des saints à Dieu, lui rendant ainsi un culte. En tenant cette coupe d’or, Babylone la grande s’est autoproclamée guide spirituel et prétend rendre un culte à Dieu  – (Ap 17 :4 ; 5 :8 ; 14 :5). 

La coupe d’or qu’elle tient est remplie de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution. Le culte qu’elle offre à Dieu est corrompu par des mensonges et des enseignements déshonorant Dieu.

On l’appelle : «Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.» C’est certainement le nom le plus exécrable qu’on puisse donner à une organisation… Elle est la mère des prostituées car de Babylone dérivent une multitude de faux cultes. 
Cette mère des abominations a enseigné des doctrines qui déshonorent Dieu (Trinité, enfer de feu) et commis en son nom des atrocités indescriptibles. 

 

Lien – Ap 17 :5 : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre

 

Elle est ivre du sang des saints, elle a les mains couvertes du sang innocent des fidèles chrétiens frères du Christ.

 

Lien – Ap 17 :6 : Elle est ivre du sang des saints

 

Lien - Le long chemin des unitariens: l’histoire de chrétiens courageux antitrinitaires


Au prochain article, nous parlerons de la bête qui est montée par Babylone la grande.

 


Olivier                                                                      
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Le mystère de la bête

 

 

 

Apocalypse 17 : 8 : « La bête que tu as vue existait et elle n'existe plus. Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant que la bête existait, qu'elle n'existe plus et qu'elle reparaîtra ».

 

La bête écarlate à 7 têtes et 10 cornes, couverte de noms blasphématoires, monte de l’abîme. Elle existait puis n’existait plus et voilà qu’elle réapparaît. Qu’est-ce que tout cela signifie ?

 

 

 

 La bête monte de l’abîme

 

Dans la Bible,  les mots hébreux traduits par abîme évoquent généralement les profondeurs de la mer, la mer, le gouffre, la fosse profonde, la profondeur des ténèbres.

 

Jonas a été jeté à la mer quand son bateau a menacé de se briser dans la tempête provoquée par Dieu.

 

Jonas 2 :4-7 : « 4 Tu m'as jeté dans l'abîme (Metsowlah), dans les profondeurs de la mer, et les courants m'ont environné; toutes tes vagues et tous tes flots sont passés sur moi. 5 Je disais: 'Je suis chassé loin de ton regard', mais je verrai encore ton saint temple.

 

6 L'eau m'a couvert jusqu'à m'enlever la vie. L'abîme (Tehowm) m'a enveloppé, les algues s'enroulaient autour de ma tête. 7 Je suis descendu jusqu'aux racines des montagnes. Les verrous de la terre m'enfermaient pour toujours, mais tu m'as fait remonter vivant du gouffre, Eternel, mon Dieu! »

 

Dans la Bible,  les mots hébreux traduits par abîme évoquent les profondeurs de la mer, la mer, le gouffre, la fosse profonde, la profondeur des ténèbres. Jonas est jeté à la mer quand son bateau s'est brisé dans la tempête provoquée par Dieu.

Pete Linforth de Pixabay

 

 

Genèse 1 :2 : « La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme (Tehowm), et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. »

 

Psaumes 88 :7 : « Tu m'as jeté dans un gouffre profond, dans les ténèbres, dans les abîmes (Metsowlah). » 

 

Dans le Nouveau Testament, il est intéressant de noter que le mot abîme est le plus souvent traduit du grec « abussos » évoquant l’incommensurable profondeur, l’infini, sans fond et duquel dérive le mot « abysses ».

 

Les abysses désignent les zones très profondes des océans appelées aussi grands fonds océaniques ou grandes profondeurs. La zone abyssale qui se situe au-delà de 4000 m de profondeur est caractérisée par l’absence totale de lumière, le grand froid et une haute pression. 

 

 

Faune abyssale – wikipedia

 

Lien – L’abîme dans la Bible

 

La bête monte de l’abîme dans le sens où elle vient des profondeurs de la mer, elle vient des ténèbres profondes.

D’un point de vue spirituel, la bête monte des fonds obscurs de la mer dépourvus de lumière divine et spirituelle. L’abîme ne désigne pas un lieu précis mais un état d’abaissement profond dans les ténèbres spirituelles, un état d’éloignement abyssal de Dieu.

 

Les vrais chrétiens devront refuser de se soumettre à cette bête liée à l’obscurité spirituelle et opposée à Dieu.

 

 

La bête à 7 têtes et 10 cornes d’Apocalypse 13 monte aussi de la mer. Ces deux bêtes qui ont toutes deux 7 têtes / 10 cornes / des noms blasphématoires et qui montent toutes deux des profondeurs de la mer représenteraient-elles la même chose ?

 

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. »

 

 

Par ailleurs, on se souvient que, d'un point de vue symbolique, la mer, caractérisée par le mouvement, l’instabilité, l’agitation, le déferlement des vagues et le mugissement des flots, représente les multitudes composées de nombreux peuples, foules, nations, langues, ce sont les masses agitées des humains éloignés de Dieu.

 

On peut donc dire que les bêtes d’Apocalypse 13 et 17 proviennent des masses agitées des humains éloignés de Dieu et plongés dans une obscurité spirituelle profonde

 

 

 

 

 

  La bête existait puis n’existait plus et enfin réapparaît en montant de l’abîme

 

Apocalypse 17 : 8 : « La bête que tu as vue existait et elle n'existe plus. Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition. Les habitants de la terre (…) s'étonneront en voyant que la bête existait, qu'elle n'existe plus et qu'elle reparaîtra ».

 

Ce passage nous renvoie à nouveau à la bête d’Apocalypse 13 et confirme que les deux bêtes représentent bien la même chose. On se souvient, en effet, que l’une des têtes de cette bête était comme blessée à mort mais elle est ensuite guérie, ce qui a induit l’admiration de toute la terre.


Apocalypse 13 : 3 : « L'une de ses têtes était comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut guérie. Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. »

 

Est-ce que cela symbolise la chute d’une puissance en particulier ?
Non, car il est dit que lorsque la bête reparaît, les habitants de la terre s’étonnent.

De la même façon, lorsqu’elle est guérie, la terre entière est remplie d’admiration et suit la bête.

 

A chaque fois, tous les habitants de la terre sont concernés. 

 

La bête existait puis n’existait plus et enfin réapparaît en montant de l’abîme. L’ONU (Organisation des Nations Unies composée de 193 Etats-membres) a existé auparavant sous une autre forme et un autre nom avant de disparaître. Il s’agissait de la SDN.

Revelation Scriptures

 

 

Quelle institution politique représente les habitants de toute la terre et obtient son admiration ?

 

En fait, de l’ensemble des gouvernements du monde a émergé une organisation internationale chargée de maintenir la paix dans le monde, cette organisation qui suscite l’admiration de tous s’appelle l’ONU (Organisation des Nations Unies composée de 193 Etats-membres sur une totalité de 197 pays).
Mais l’ONU a existé auparavant sous une autre forme et un autre nom avant de disparaître. Il s’agissait de la 
SDN (la Société des Nations créée en 1919 afin qu’il n’y ait plus jamais de guerre mondiale et dissoute en 1946, car elle a été incapable d’éviter la seconde guerre mondiale).

 

 

L’ONU est l’aboutissement politique de l’histoire de l’homme, fruit d’une élaboration commune des peuples et nations de la terre qui ont expérimenté de nombreux régimes politiques différents. C’est le chef d’œuvre du diable qui détournera les gens de Dieu

 

 

Lien - Ap 13:3 : L’une de ses têtes a une blessure mortelle qui est guérie.

L’ONU est l’aboutissement politique de l’histoire de l’homme, fruit d’une élaboration commune des peuples et nations de la terre qui ont expérimenté de nombreux régimes politiques différents. C’est le chef d’œuvre du diable qui réussira à détourner de nombreux humains de Dieu. En effet, cette bête fait appel aux valeurs et aux idéaux les plus élevés de l’être humain. Seulement, il deviendra vite évident que ses promesses resteront vaines et que les humains finalement ne peuvent se gouverner en tournant le dos à Dieu.

 

 

 

 Quel sera le sort de la bête qui monte de l’abîme ?

« mais elle doit monter de l'abîme, et puis être détruite. » Martin

 

Selon d’autres traductions, la bête doit s’en aller à la perdition, à la destruction, à sa perte, à la ruine.

 


La bête qui monte de l’abîme ou de la mer échouera par rapport aux idéaux qu’elle s’était fixés et par rapport aux promesses faites à toutes les nations.

Son sort est déjà scellé : la destruction totale.


Cette destruction sera d’autant plus méritée que la bête qui monte de l’abîme va tuer symboliquement les 2 témoins, envoyés par Dieu pour rendre témoignage à la vérité biblique, ce qui plongera le monde dans l’obscurité spirituelle juste avant l’intervention du Royaume de Dieu (l’œuvre chrétienne sera interdite pendant 42 mois).

Apocalypse 11 :7 : « Quand ils auront fini de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera. »


La bête qui monte de l’abîme va tuer symboliquement les 2 témoins, envoyés par Dieu pour rendre témoignage à la vérité biblique, ce qui plongera le monde dans l’obscurité spirituelle juste avant l’intervention du Royaume de Dieu.

Yves Langevin

 

 

 Conclusion

La bête d’Apocalypse chapitre 17 qui monte de l’abîme correspond à la bête qui monte de la mer d’Apocalypse 13.
Cette bête regroupe toutes les puissances et nations de la terre. Après un bref anéantissement (fin de la SDN en 1946), elle reprend vie et monte de l’abîme, sous l’admiration de tous les habitants de la terre (ONU à partir de 1945).
La bête est couverte de noms blasphématoires car elle s’oppose de manière arrogante à la souveraineté de Jéhovah Dieu, le Créateur Tout-Puissant. Elle ira même jusqu’à s’opposer à toutes les religions et à persécuter les fidèles chrétiens qui ne lui auront pas porté allégeance.

 

Nous devrons, alors, chacun individuellement, juste avant l’intervention du Royaume de Dieu démontrer notre fidélité à notre Père céleste, le seul qui pourra réellement instaurer la justice sur la terre, Celui qui tient toujours ses promesses.

 

Olivier                                                                             Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

La femme est assise sur 7 montagnes ou 7 rois

 

Apocalypse 17 :9, 10 : « 9 C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. - Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. 10 Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps. »

 

 

 Que symbolise la montagne dans la Bible ?

Du fait de son altitude, la montagne est associée à une position élevée et honorable, à l'autorité divine, à l'adoration, à l'origine céleste, à la présence de Dieu et à la pureté de son culte (Psaumes 2 :6 ; Zacharie 8 :3 ; Michée 4 :1,2 ; Psaumes 43 : 3, 4).

Mais la montagne peut aussi parfois représenter les puissances politiques et l’orgueil des puissants de ce monde.

Du fait de son altitude, la montagne est associée à une position élevée et honorable, à l'autorité divine, à l'adoration, à la présence de Dieu et à la pureté de son culte. La montagne représente aussi les puissances politiques et l'orgueil des puissants.

Photo by Nate Foong on Unsplash

 


 La montagne symbole de pouvoir politique.

Dans les versets suivants, les montagnes sont assimilées aux rois ou puissances politiques.

Lorsque Salomon est devenu roi, il a prié Dieu afin que les montagnes et les collines apportent la paix au peuple.


Psaumes 72 : 1-3 : « 1 De Salomon. O Dieu, donne au roi de juger comme toi, donne ton esprit de justice au fils du roi!
2 Qu'il juge ton peuple avec justice, et les malheureux qui t'appartiennent conformément au droit. 3 Que les montagnes apportent la paix au peuple, et les collines aussi, par l'effet de ta justice! »



Le prophète Jérémie appelle Babylone « montagne de dévastation » et annonce la fin prochaine de l’orgueilleuse ville qui sera détruite et deviendra une « montagne embrasée ».

Jérémie 51 : 24-26 :« 24 Mais je rendrai à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu'ils ont fait dans Sion, sous vos yeux, dit Jéhovah.
25 Je viens à toi, montagne de dévastation, dit Jéhovah, qui dévastes toute la terre; j'étends ma main sur toi, je te roule du haut des rochers et je fais de toi une montagne embrasée. 26 On ne tirera de toi ni pierres d'angle, ni pierres pour les fondements, car tu seras à jamais une ruine, dit Jéhovah »
 - Crampon

 
Satan emmène Jésus sur une haute montagne. Cette position très élevée est propice pour que le diable expose son pouvoir au travers de la gloire de tous les royaumes ou puissances du monde (qu'il se propose de donner à Jésus en échange d'un seul acte d'adoration).

Luc 4 : 5-7 : « 5 Le diable l'emmena plus haut, [sur une haute montagne,] et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. 6 Puis il lui dit: «Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m'a été donnée et je la donne à qui je veux. 7 Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.»

 

Satan emmène Jésus sur une haute montagne. Cette position très élevée est propice pour que le diable expose son pouvoir au travers de la gloire de tous les royaumes ou puissances du monde qu'il se propose de donner à Jésus en échange d'un acte d'adoration

FBI

 

Au moment de l’intervention de Dieu, les hommes chercheront à se réfugier dans les organisations politiques puissantes, stables et rassurantes symbolisées par les montagnes.

Apocalypse 6: 15-17: « 15 Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. 16 Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous loin de celui qui est assis sur le trône et loin de la colère de l'Agneau. 17 En effet, le grand jour de sa colère est venu, et qui peut résister?» »


Les puissants qui occupent les positions les plus élevées seront d'autant plus humiliés le jour de l'intervention de Dieu qui a l'orgueil en horreur.

Esaïe 2: 12-15,17: « 12 Car Jéhovah a un jour contre tout orgueil et toute hauteur,
et contre tout ce qui s'élève, pour l'abaisser;

13 contre tous les cèdres du Liban, hauts et élevés, et contre tous les chênes de Basan;
14 contre toutes les hautes montagnes, et contre toutes les collines élevées;
15 contre toute tour superbe, et contre toute forte muraille;

17 L’arrogance du mortel est abaissée, et l’orgueil de l’homme est humilié. Et Jéhovah est élevé, lui seul, en ce jour-là » - Crampon

 

Jéhovah a humilié Nébucadnetsar, le puissant roi de Babylone, de la dynastie achéménide.

De la même manière, il humiliera les puissants de ce monde lors du retour du Christ. - Flikr - Dilek Murgul - wikipédia


Pour aller plus loin dans le symbolisme de la montagne :    Lien - Montagne

 

 


 Les 7 montagnes sur lesquelles la femme est assise sont 7 rois

Les montagnes désignent ici des puissances politiques. C’est ce que confirme le verset 10.

 

Apocalypse 17 :10 : « Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps. »

 

Les 7 têtes de la bête ou 7 montagnes correspondent aux 7 puissances mondiales qui se sont succédé tout au long de l’histoire biblique : l’Egypte, l’Assyrie, Babylone, l’empire médo-perse, la Grèce, Rome, les gouvernements du temps de la fin.

Au moment où l’Apocalypse est rédigée (au premier siècle après J-C), c’est l’empire romain qui domine d’une main de fer tout le pourtour méditerranéen, la sixième puissance dominante selon l’histoire biblique.

L’Empire romain marquera d’une manière indélébile les coutumes et croyances de nombreux peuples. Sa partie occidentale tombera en 476, sa partie orientale en 1453.

Avant lui, 5 puissances mondiales ont interagi avec le peuple de Dieu : l’Egypte, l’Assyrie, Babylone, l’empire médo-perse et la Grèce.  

Les 7 montagnes sur lesquelles la femme, Babylone la grande, est assise sont 7 rois ou 7 puissances mondiales. cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps.

Yves Langevin

 

 

 Le dernier ne doit rester que peu de temps.

D’après Apocalypse 17 :10, le dernier roi ne doit rester que peu de temps.
Pourquoi est-il dit que le 7e roi est le dernier ?

Il est la dernière puissance mondiale liée à l’histoire biblique. Après n’avoir régné que peu de temps, il sera 
anéanti par le Royaume messianique qui prendra sa place.

Daniel 2 :44 : « A l’époque de ces rois–là, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit et dont la souveraineté ne passera pas à un autre peuple; il pulvérisera tous ces royaumes–là et mettra un terme à leur existence, mais lui–même subsistera éternellement. » - Semeur

 
Qui est réellement la dernière puissance mondiale avant l’intervention du Royaume de Dieu ?

C’est encore le livre de Daniel qui va nous éclairer.

Dans la vision que le roi Nébucadnetsar de Babylone a eue en rêve, la dernière puissance politique du temps de la fin correspond aux 
orteils de la statue géante.

Daniel 2 : 41-43 : « 41 Tu as vu les pieds et les orteils en partie en argile de potier et en partie en fer. De même, ce royaume sera divisé, mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mélangé à l'argile. 42 Les doigts des pieds étaient en partie en fer et en partie en argile. De même, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. 43 Tu as vu le fer mélangé à l'argile parce qu'ils feront des alliances tout humaines. Cependant, ils ne seront pas vraiment unis l'un à l'autre, de même qu'on ne peut allier le fer à l'argile. »

 

 

Dans la vision du roi Nébucadnetsar de Babylone, la dernière puissance politique du temps de la fin correspond aux orteils de la statue géante (fer + argile). Ce sont des pouvoirs politiques hétérogènes unis entre eux par des alliances inefficaces.

 

 

La description de Daniel prophétise qu’au temps de la fin, des pouvoirs politiques hétérogènes unis entre eux par des alliances inefficaces. Certaines nations seraient puissantes, d’autres fragiles. Ensemble, elles ne pourraient s’unir, s’allier de manière durable.

C’est précisément la description du paysage politique de notre époque.

Nous verrons, dans le prochain commentaire, que l’ensemble des 7 rois ou puissances mondiales représentent l’expérience politique de 6000 ans d’histoire humaine qui va donner naissance à la bête elle-même qualifiée alors de 8ème roi.

 

 

Olivier                                                                                      Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21


 

La bête est elle-même un huitième roi

 


Apocalypse 17 :11 : « Quant à la bête qui existait et qui n'existe plus, elle est elle-même un huitième roi; elle fait partie des sept et s'en va à la perdition»

 

 

La bête à 7 têtes et 10 cornes de couleur écarlate et couverte de noms blasphématoires monte de l’abîme c’est-à-dire des masses agitées des humains éloignés de Dieu et plongés dans une obscurité spirituelle profonde

Tout comme la bête d’Apocalypse 13, elle incarne l’ONU créée après la seconde guerre mondiale pour remplacer l’incompétente SDN et représente toutes les nations de la terre.

La bête est elle-même un huitième roi.

 

Lien – Ap 17 :8 : Le mystère de la bête

 

 


 La bête est elle-même un huitième roi

Nous vivons l’époque du temps de la fin prophétisée dans le livre de l’Apocalypse et caractérisée par des alliances politiques entre des pays hétérogènes, certains étant puissants comme le fer et d’autres fragiles comme l’argile (les orteils de la statue de Nébucadnetsar).

 

Nous vivons l’époque du temps de la fin prophétisée dans le livre de l’Apocalypse et caractérisée par des alliances politiques entre des pays hétérogènes, certains étant puissants comme le fer et d’autres fragiles comme l’argile (orteils de la statue).

IMGBIN_Veent

 

 

L’une de ces alliances regroupe la quasi-totalité des pays du monde, il s’agit de l’ONU qui compte 193 Etats-membres sur 197 Etats reconnus dans le monde. Tous les pays n’y ont pas le même poids, la même autorité ou la même influence. L'ONU est un huitième roi.

 

C’est l’ensemble des nations de la terre au temps de la fin, avec chacune son histoire et sa culture, qui inspirent la bête créée initialement par la puissance anglo-américaine.

Les nations ont, chacune, apporté leur expérience pour aboutir à une réalisation politique commune, un idéal s'imposant de manière unanime à l'ensemble des habitants de la terre.

 

On peut dire que la bête est l’aboutissement politique de 6000 ans d’histoire humaine, elle couronne les efforts des hommes pour se gouverner en toute indépendance vis-à-vis de Dieu.

 

L'ONU est un 8ème roi un idéal s'imposant de manière unanime à l'ensemble des habitants de la terre, l’aboutissement politique de 6000 ans d’histoire humaine, l'ONU couronne les efforts des hommes pour se gouverner en toute indépendance vis-à-vis de Dieu.

Yves Langevin

 

 

Lien - Ap 13:3 : L’une de ses têtes a une blessure mortelle qui est guérie.

 

 

 

 La bête s’en va à la perdition

 

Le verset cité en référence nous rappelle le verset 8.

 

Apocalypse 17 :11b : « (…) elle fait partie des sept et s'en va à la perdition. »

Apocalypse 17 : 8a : « La bête que tu as vue existait et elle n'existe plus. Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition (…)».

 

 

Que signifie le mot « perdition » ?

 

Selon d’autres traductions, la bête doit s’en aller à la destruction, à sa perte, à la ruine. La traduction Martin annonce simplement que la bête va être détruite.

 

« mais elle doit monter de l'abîme, et puis être détruite. » - Martin

 

 

Ne mettons pas notre confiance dans la bête aussi belles soient ses promesses, aussi élevés soient ses idéaux. En effet, après avoir obtenu l’admiration et le soutien de tous les habitants de la terre, elle s’enfoncera dans la dictature, détruira la religion et persécutera les fidèles chrétiens.

Enfin, les nations aspirant à plus de liberté et de démocratie, symbolisées par la terre stable, viendront au secours des chrétiens à la fin de la grande tribulation. Au chapitre 12, ces chrétiens sont représentés par la femme spirituelle qui doit fuir pendant 1260 jours dans le désert.

La bête finira par être définitivement détruite par Dieu, sans espoir de retour.

 

Apocalypse 12 :16 : « Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. »

 

Ne mettons pas notre confiance dans la bête aussi belles soient ses promesses, aussi élevés soient ses idéaux. Après avoir obtenu l’admiration et le soutien de tous les habitants de la terre, elle s’enfoncera dans la dictature, persécutera les chrétiens.

Yves Langevin

 

 

Lien – Ap 12 :6 : La femme s'enfuit dans le désert pendant 1260 jours

 

Lien – Ap 12 :16 : La terre vient au secours de la femme

 

 

Olivier                                                                         Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Les dix cornes sont dix rois qui règnent

pendant une heure avec la bête



Apocalypse 17 :12 : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais ils reçoivent le pouvoir de régner pendant une heure avec la bête. »


 La bête a 10 cornes 
 
Que symbolisent les cornes de la bête ?
 
Dans la Bible, les cornes représentent généralement 
des rois ou des dirigeants.

 
Daniel 8 :21 : « Le bouc, c'est le roi de Grèce. La grande corne entre ses yeux, c'est le premier roi.»

Daniel 7 :24 : « Les dix cornes, ce sont dix rois qui surgiront de ce royaume. »

Zacharie 2 :2 : « J'ai dit à l'ange qui me parlait: « Qu'est-ce que ces cornes? » Et il m'a répondu: « Ce sont les puissances qui ont dispersé Juda, Israël et Jérusalem.» 

 

Le verset cité en référence confirme cette interprétation :

 

Apocalypse 17 :12 : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais ils reçoivent le pouvoir de régner pendant une heure avec la bête. »


Dans la Bible, les cornes représentent généralement des rois ou des dirigeants. Dans ses visions prophétiques, Daniel voit la succession des puissances mondiales.  La grande corne du bouc représente Alexandre le grand qui a vaincu l’Empire médo-perse.

Dans ses visions prophétiques, Daniel voit la succession des puissances mondiales.

La grande corne du bouc représente Alexandre le grand qui a vaincu l’Empire médo-perse.

Des Trésors cachés dans le Sable 

 

 

Le nombre 10
 
Dans la Bible, le nombre 10 est de manière symbolique associé à ce qui est 
complet et total. Il désigne l’ensemble, la totalité, la globalité, la somme,  l’intégralité de quelque chose.
Ainsi les 10 cornes représentent l’ensemble des rois liés à la bête qui monte de l’abîme.


Lien - Le nombre 10 dans la Bible

 

 

 

 La répartition des 10 cornes sur les 7 têtes de la bête

 

Au chapitre 13 de l’Apocalypse, j’ai proposé la répartition suivante des 10 cornes sur les 7 têtes de la bête représentant les 7 puissances mondiales :

 

La 4ème tête ou 4ème puissance politique est le double empire médo-perse. Cette tête a donc 2 cornes.

Le prophète Daniel représente lui-même l'empire médo-perse par un bélier avec 2 cornes, la plus grande symbolisant le roi de Perse qui a gagné en pouvoir devant l’empire mède.

 

Daniel 8 :3 : « J'ai levé les yeux et regardé: un bélier se tenait devant le fleuve et il avait des cornes. Ces cornes étaient hautes. L'une était plus haute que l'autre, mais c'était la plus haute qui avait poussé la dernière. »
Daniel 8 :20 : « Le bélier que tu as vu et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. »

 

La 7ème tête correspondant aux nations du temps de la fin alliées entre elles par des accords et des traités internationaux, serait, elle, représentée par 3 cornes, symbole de la multiplicité et de la répétition. 

 

Lien - Le nombre 3 dans la Bible

 

Nous avons donc :

 L’Egypte : 1 corne ;
 L’Assyrie : 1 corne ;
 Babylone : 1 corne ;
 L’empire médo-perse : 2 cornes (la Médie et la Perse) ;
 La Grèce : 1 corne ;
 Rome : 1 corne
 Nations du temps de la fin : 3 cornes (de multiples pays).

Lien – Ap 13 :1 : La bête à 7 têtes et 10 cornes qui monte de la mer

 

Pour aller plus loin:

 

Lien - La bête à 7 têtes et 10 cornes d’Apocalypse 13 est-elle la somme des 4 bêtes de Daniel 7 ?

 

La bête du temps de la fin est elle-même un huitième roi. La bête procède des 7 puissances mondiales. Elle incarne l’aboutissement politique de 6000 ans d'histoire humaine. Ce 8ème roi couronne l'indépendance de l'homme vis à vis de Dieu.

 

 

 

 Le huitième roi et les 10 cornes

 

Rappelons-nous le verset précédent :

Apocalypse 17 :11 : « Quant à la bête qui existait et qui n'existe plus, elle est elle-même un huitième roi; elle fait partie (ek en hébreu) des sept et s'en va à la perdition. »

La bête présente au temps de la fin est 
elle-même un huitième roi dans sa globalité. La bête procède des 7 puissances mondiales.


Certaines traductions précisent en effet que la bête « vient des 7 » (King James, Martin, Ostervald), qu’elle « provient des 7 » (TMN) ou qu’elle «tient des 7 » (Lemaistre de Sacy).

Ek : Préposition dénotant une origine (point d'où l'action ou le mouvement procède), de, hors (d'un lieu, du temps, d'une cause).
Généralement traduit par : De, vient de, par, sur, avec, . . .

C’est ce mot qui est par exemple présente dans ce verset :


Matthieu 3 :17 : « Et voici, une voix fit entendre des (ek) cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. »

 


Ainsi la bête qui apparaît au temps de la fin est le résultat politique de la succession des 7 puissances mondiales caractérisant l’histoire de l’humanité depuis ses origines.

 

La totalité des 10 cornes de la bête symbolise l’ensemble de tous les dirigeants de l'histoire de l'humanité jusqu'à aujourd'hui. 

 

On peut dire que la bête incarne l’aboutissement politique de 6000 ans d'histoire humaine. Ce huitième roi couronne les efforts des hommes pour se gouverner en toute indépendance vis-à-vis de Dieu.

 


Mais alors pourquoi le verset 12 dit-il que « les dix cornes sont dix rois qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais ils reçoivent le pouvoir de régner pendant une heure avec la bête» ?

 

 

 

 Les 10 rois du temps de la fin

Au temps de la fin, les 10 cornes sont représentées par l’ensemble des dirigeants présents sur la terre et qui ont succédé aux nombreux dirigeants de l’histoire de ce monde.

 


Le verset 12 indique que les cornes sont 10 rois qui n’ont pas encore reçu de royaume.

En effet, les 10 rois concernés par le temps de la fin n’ont pas encore reçu de royaume dans le sens où ils n’exercent pas de domination de manière étendue sur d’autres pays, à la manière de l’empire romain par exemple.

Cependant, il est dit que ces nations d’une certaine façon, en se regroupant sous la bête, vont pouvoir régner pendant 1 heure avec la bête.

La bête qui personnifie l’ONU va pouvoir donner un certain pouvoir à l’ensemble de ses Etats-membres. La quasi-totalité des nations de la terre, symbolisée par les 10 rois, ont le sentiment de jouer un rôle important au niveau mondial en prenant part aux réunions, aux accords, aux décisions au sein de l’organisation internationale de l’ONU.
Apocalypse 13 :3 : « Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête. » 

 

A l’inverse, c’est parce que les 10 rois lui ont confié le pouvoir que la bête est si puissante.

 

Les 10 rois représentent toutes les nations de la terre qui vont pouvoir régner pendant 1 heure avec la bête, ont le sentiment de jouer un rôle important au niveau mondial en prenant part aux réunions, aux accords, aux décisions au sein de l’organisation.

konferenzadhs de Pixabay

 


Cependant, ce pouvoir sera de courte durée car le verset 11 indique que les nations ne règneront qu’une heure avec la bête.

 

Par ailleurs malgré leurs meilleures intentions, la bête et les nations vont finir par combattre l’Agneau. Nous verrons comment dans les prochains commentaires.

 

 

Olivier                                                                           Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

Les 10 rois donnent leur puissance et leur autorité à la bête


Apocalypse 17 : 13 : «  Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »


 Ils ont un même dessein

Les 
10 rois désignent l’ensemble des dirigeants de la terre. Ils doivent régner pendant une heure, donc une courte période de temps, avec la bête au temps de la fin. Toutes les nations de la terre sont unies dans un même dessein.

Cela nous rappelle la prophétie de Daniel annonçant que les nations du temps de la fin, sur lesquelles le Royaume de Dieu doit s’abattre comme une pierre immense, seraient unies par des accords et des alliances humaines.


FBI

 

Dans la vision que le roi Nébucadnetsar de Babylone a reçue en rêve, la dernière puissance politique du temps de la fin correspond aux orteils de la statue géante.

Daniel 2 : 42-43 : «42 Les doigts des pieds étaient en partie en fer et en partie en argile. De même, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. 43 Tu as vu le fer mélangé à l'argile parce qu'ils feront des alliances tout humaines. Cependant, ils ne seront pas vraiment unis l'un à l'autre, de même qu'on ne peut allier le fer à l'argile. »

La description de Daniel montre des pouvoirs politiques hétérogènes unis entre eux par des alliances tout humaines (donc inefficaces). Bien que différentes les unes des autres, les nations s’unissent dans un même dessein: créer une organisation internationale qui se charge de maintenir la paix dans le monde.



 Ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »

Ayant été incapables d’assurer la paix dans le monde, les nations ont créé une organisation internationale, l’ONU (qui a pris la suite de la SDN) afin de gérer les conflits, d’intervenir dans les régions troublées ou sinistrées, de faire appliquer certaines règles et certaines lois internationales. En signant la charte des nations unies, 
les nations s’engagent à respecter les accords internationaux et les décisions de l’ONU.

 

Apocalypse 17 : 13 : « Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »

Apocalypse 13 :7,8 : « 7 (…) Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. 8 Et tous les habitants de la terre l'adoreront »

C’est ainsi que le Conseil de sécurité des Nations unies peut par exemple décider d’intervenir militairement dans une région. La Cour internationale de Justice peut rendre un verdict sur un différend entre Etats.
Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés propose des solutions aux millions de réfugiés qui émigrent chaque année dans le monde ( 68,5 millions de déplacés en 2017).

C’est au sein des Nations Unies qu’ont été créées les plus grandes institutions mondiales: OMS (Organisation mondiale de la santé), UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), PNUE (Programme des Nations unies pour l'environnement), UNICEF (Fonds des Nations unies pour l'enfance), UNHCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), etc.

À la base, il y avait, en 1945, 
51 pays fondateurs, dont la France. Aujourd'hui, l'ONU compte 193 Etats membres
, soit la quasi-totalité des 197 Etats actuellement reconnus par l'ONU. Le dernier État à avoir intégré l’institution est le Soudan du Sud, en 2011. Il n'y a désormais plus que quatre États sur la planète reconnus par l'ONU, mais qui n'en sont pas membres : la Palestine, le Vatican, les Îles Cook et une île du Pacifique sud.

 

 Les objectifs de l’ONU

Les objectifs de l’ONU font appel aux aspirations humaines les plus élevées :

- Maintenir la paix partout dans le monde. Fournir une base de dialogue à tous les pays.
- Développer des relations amicales entre les nations.
- Collaborer pour améliorer la qualité de la vie, éradiquer la misère, les endémies et l’analphabétisme.
- Mettre fin à la dévastation de l'environnement.
- Faire régner un climat de tolérance et de respect des droits et libertés fondamentaux.

Citons également les 17 objectifs pour le développement durable (ODD) dans le monde :

 

17 objectifs pour sauver le monde
« Les objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030. »


Les objectifs défendus par l’ONU font l’unanimité car ils concernent les besoins fondamentaux et les aspirations de chaque être humain. Ils font appel aux sentiments les plus nobles et visent un idéal planétaire.

 

Les objectifs défendus par l’ONU font l’unanimité car ils concernent les besoins fondamentaux et les aspirations de chaque être humain. Ils font appel aux sentiments les plus nobles et visent un idéal planétaire.
Il n’est pas étonnant que 
la terre entière soit en admiration devant la bête dont la blessure mortelle a été guérie !

Apocalypse 13 : 8 : « et tous les habitants de la terre l'adoreront (…) »
Apocalypse 13 :3 
: « Remplie d'admiration, la terre entière suivit alors la bête ».



 Pourquoi l’ONU serait-elle qualifiée de « bête » ?

Au vu des objectifs connus de l’ONU, on peut à juste titre se demander pour quelle raison l’ONU serait-elle qualifiée de bête ? Et même une bête terrifiante avec 7 têtes et 10 cornes couverte de noms blasphématoires !

Tout simplement parce que peu à peu cette organisation internationale va devenir 
de plus en plus totalitaire jusqu’à instaurer un système politique oppressif notamment envers les chrétiens fidèles qui ne voudront pas lui porter allégeance.

Le verset d’Apocalypse 13 :14 parle d’une « image de la bête » qui imposerait ses lois et qui opprimerait tous ceux qui refusent la marque sur leur main droite ou sur leur front (Apocalypse 13 :14-18).

L’expression « image de la bête » exprime l’idée d’une structure semblable à l’ONU mais 
avec des objectifs ou des idéaux différents ou prête à utiliser d’autres moyens (comme des moyens oppressifs) pour imposer ses lois.

L’image de la bête en viendra à persécuter les fidèles chrétiens car ils refuseront de lui porter allégeance. La grande persécution du temps de la fin va durer 
42 mois ou 3 ans et demi.

Apocalypse 13 : 5, 6 : « 5 Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes, et elle reçut le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. 6 Elle ouvrit la bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour insulter son nom et son tabernacle, ceux qui habitent dans le ciel. »

Ces versets indiquent que la Bête
 s’opposera à Dieu et à tout ce qui est saint. Il est fort probable qu’elle s’oppose à toute forme de religion organisée et à toute dévotion spirituelle.

Pour aller plus  loin : 
Lien – Ap 13 :16 : Une marque sur la main droite et sur le front

 


Il nous faudra alors démontrer notre fidélité à Dieu et à son gouvernement mondial céleste, le seul capable d’instaurer véritablement une paix et une sécurité durables sur terre.

Matthieu 6:10 : « Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » - Bible de la Liturgie

Daniel 2:44 : « Aux jours de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et ce royaume ne passera pas sous la domination d'un autre peuple; il pulvérisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera toujours. » - Nouvelle Bible Segond

 


Olivier                                                                           
Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21


 

L’Agneau les vaincra car il est le Roi des rois

 


Apocalypse 17 :14 : « Ils combattront contre l'Agneau et l'Agneau les vaincra parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Ceux qui ont été appelés, choisis et fidèles et sont avec lui les vaincront aussi»

 

Les lois évolueront vers la dictature et l’oppression et l’image de la bête recevra le pouvoir de faire tuer tous ceux qui ne l’adoreront pas. Elle s'opposera au Très-Haut en opprimant les saints du Très-Haut et projettera de changer les temps et la loi.

Yves Langevin

 

 


 De nouveaux sentiments, de nouvelles lois vers l’oppression

Dans le verset 13, nous avons vu que les nations du temps de la fin donnent leur puissance et leur autorité à une organisation internationale admirée de tous et identifiée à l’ONU (
Ap 13 :3, 7, 8).

Bien que déployant aux jours d’aujourd’hui de nombreux moyens et les meilleures compétences afin d’améliorer la vie de tous les habitants de la terre, ces premiers sentiments élevés laisseront peu à peu la place à système dictatorial international. C’est la raison pour laquelle le livre de l’Apocalypse parle de « 
l’image de la bête » et le livre de Daniel parle de « changer les temps et la loi ».  Les lois évolueront vers la dictature et l’oppression et l’image de la bête recevra le pouvoir de faire tuer tous ceux qui ne l’adoreront pas.

Apocalypse 13 : 14-18 : « 14 Elle égarait les habitants de la terre par les signes qu'il lui était donné d'accomplir en présence de la bête; elle leur disait de faire une image de la bête qui avait été blessée par l'épée et qui avait survécu. 15 Elle reçut le pouvoir d'animer l'image de la bête, afin que cette image puisse parler et faire tuer tous ceux qui ne l'adoreraient pas. 16 Elle fit en sorte qu'on impose à tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une marque sur leur main droite ou sur leur front. 17 Ainsi, personne ne pouvait acheter ni vendre sans avoir la marque, c'est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom.
18 Il faut ici de la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence déchiffre le nombre de la bête, car c'est un nombre d'homme. Son nombre est 666. »

Daniel 7 :25 : « Par ses paroles il s'opposera au Très-Haut. Il opprimera les saints du Très-Haut et projettera de changer les temps et la loi. Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, deux temps et la moitié d'un temps. »

 

Apocalypse 11 :2 : « Quant au parvis extérieur du temple, laisse-le de côté et ne le mesure pas, car il a été donné aux nations et elles piétineront la ville sainte pendant 42 mois. »

Tous ceux qui refuseront de porter allégeance à la bête (en acceptant sa marque sur la main et sur le front) seront persécutés pendant 
42 mois ou 3 temps et demi ou 3 ans et demi ou 1260 jours.
S’attaquer aux fidèles chrétiens revient à s’opposer au Dieu Très-Haut, Souverain de l’univers, Jéhovah Dieu et à son Fils, Jésus-Christ.

Apocalypse 13 : 5, 6 : « 5 Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes, et elle reçut le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. 6 Elle ouvrit la bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour insulter son nom et son tabernacle, ceux qui habitent dans le ciel. »

Ce verset est à rapprocher de 
Daniel 8 :25 : « Grâce à son habileté, il réussira dans ses manœuvres trompeuses, et il aura le cœur rempli d'arrogance. Il fera mourir beaucoup d'hommes qui vivaient dans la tranquillité et il se dressera contre le prince des princes. »

Lien – Ap 12 :14 : La femme s’envole au désert pendant 3 temps et demi

 

Tous ceux qui refuseront de porter allégeance à la bête en acceptant sa marque sur la main et sur le front seront persécutés pendant 42 mois ou 3 ans et demi ou 1260 jours. S’attaquer aux fidèles chrétiens revient à s’opposer à Jéhovah Dieu et à Jésus.

Yves Langevin



 

 L’Agneau les vaincra car il est le Roi des rois

Les 10 rois représentent l’ensemble des dirigeants du temps de la fin. En persécutant les fidèles chrétiens qui ont porté allégeance au Royaume de Dieu, ils combattront l’Agneau, le Prince des princes (Ap 17 :14 ; Dan 8 :25).

Cependant, le Royaume messianique brisera les dirigeants et fracassera les nations.  

 

Daniel 2 :44 : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d'un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. »

 

Psaumes 2: 7-9 : « 7 Je publierai le décret de Jéhovah ; il m’a dit : « Tu es mon fils ; aujourd’hui, je suis devenu ton père. 8  Demande-le-moi, et je te donnerai les nations pour héritage et les extrémités de la terre pour propriété. 9 Tu les briseras avec un sceptre de fer et tu les fracasseras comme une poterie.» TMN

 

Le sceptre est un symbole royal. Le fait qu’il soit en fer indique sa solidité, sa rigidité, sa force, son autorité. Cela indique que Jésus-Christ, le roi du Royaume de Dieu, et ses cohéritiers dirigeront de façon ferme et rigide, et efficace.

 

 

Apocalypse 19 :11,15,16 : « 11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. 16 Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. »


Jésus a de la même manière promis à ses cohéritiers :

Apocalypse 2 :26-28 : « 26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père, 28 et je lui donnerai l'étoile du matin. »

 

Les gouvernements seront détruits. Le Royaume messianique brisera les dirigeants et fracassera les nations. Tu les briseras avec un sceptre de fer et tu les fracasseras comme une poterie. Le Royaume de Dieu et de Jésus règnera sur toute la terre.

Yves Langevin


Le sceptre est un symbole royal. Le fait qu’il soit
en fer indique sa solidité, sa rigidité, sa force, son autorité. Cela indique que Jésus-Christ, le roi du Royaume de Dieu, et ses cohéritiers dirigeront de façon ferme et rigide, ils demanderont des comptes aux gouvernements humains et écarteront de manière autoritaire tous les systèmes politiques incompétents.

Ils mettront fin à leur domination
 tout comme on brise des vases d’argile, c’est-à-dire très facilement et très rapidement.
Ce pouvoir est complètement légitime car il vient de Jéhovah Dieu.

 

 

Olivier                                                                        Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21

 


 

La prostituée est assise sur les grandes eaux

 


Apocalypse 17 :15 : « Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. »

 

 

 Le symbolisme de la mer dans la Bible

La mer désigne de vastes étendues instables d’eau salée soumises à l’action du vent.

D'un point de vue symbolique, la mer, caractérisée par le mouvement, l’instabilité, l’agitation, le déferlement des vagues tumultueuses et le mugissement des flots, représente, dans la Bible, les multitudes composées de nombreux peuples, foules, nations, tribus, langues ce sont les masses agitées des humains éloignés de Dieu d’où les gouvernements tirent leur origine.


Esaïe 17 : 12, 13 : « 12 Oh ! Quel mugissement de peuples innombrables et qui mugissent comme mugit la mer! Et quel grondement des nations semblable au grondement des eaux impétueuses : 13 les nations font entendre des grondements pareils à ceux des grandes eaux.»

Psaumes 98 : 7 : « Que la mer retentisse et tout ce qui la peuple ! Que l'univers résonne avec ses habitants ! »

Psaume 65: 8 : « Il apaise le mugissement des mers, le mugissement de leurs flots, et le tumulte des peuples ».

 

Esaïe 57:20, 21 : « 20 Quant aux méchants, ils seront pareils à la mer agitée qui ne peut se calmer et dont l'eau soulève la vase et la saleté. 21 « Mais, a dit Dieu, il n'y a pas de paix pour les méchants.» » 

Ézéchiel 26 : 3 : «Eh bien, voici ce que dit Yahvé : Je vais m’en prendre à toi, Tyr, et je ferai monter contre toi des nations nombreuses comme les flots de la mer. » -
 Bible des Peuples

D'un point de vue symbolique, la mer, caractérisée par le mouvement, l’instabilité, l’agitation, le déferlement des vagues, représente, dans la Bible, les multitudes composées de nombreux peuples, foules, nations, tribus, langues, opposés à Dieu.

Photo by Drew Beamer on Unsplash

 

 

L’harmonie de la Bible entre l’Ancien et le Nouveau Testament est une fois de plus évidente ici, puisque le livre de l’Apocalypse ou Révélation reprend cette compréhension :

 

Apocalypse 17 :15 : « Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. »


Lien - Mer



 La prostituée est assise sur de nombreux peuples

Apocalypse 17 :1 : « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. »»

 

La grande prostituée nommée Babylone la grande représente l’empire mondial de la fausse religion qui s’est livrée à l’immoralité avec les rois de la terre (Ap 17 :2, 5).

 

Babylone la grande est assise sur les grandes eaux symboliques, elle est portée par les multitudes composées de nombreux peuples, foules, nations, tribus et langues. En effet, cet immense empire reçoit de ces multitudes un soutien financier important mais aussi le respect, l’honneur et la soumission. 

 

Babylone la grande est assise sur les grandes eaux symboliques car portée par les multitudes composées de nombreux peuples, foules, nations, tribus et langues. Les religions reçoivent des peuples un soutien financier important, le respect, l'obéissance.

Yves Langevin

 

 

Inversement, cette image évoque l’influence, voire la domination que Babylone la grande exerce sur tous les peuples de la terre.
Les sociétés ont été en grande partie modelées par leurs croyances religieuses dans lesquelles le clergé ou la prêtrise a toujours occupé une position éminente.

 

Babylone la grande a exercé sa domination sur les populations en prétendant être la représentante de Dieu sur la terre et l’intermédiaire entre Dieu et les hommes et en s’octroyant le pouvoir de pardonner les péchés pour l’obtention du salut.

 

Elle a dominé par la peur : la peur de la terrible Inquisition, des persécutions et de la menace constante du châtiment de l’enfer éternel (une fausse doctrine bien pratique pour soumettre les populations mais qui déshonore Dieu – Lien enfer).

 

Elle a dominé par ses grandes richesses. Nous constatons en effet que la grande prostituée est vêtue de pourpre et d'écarlate et parée d'or, de pierres précieuses et de perles (Ap 17 :4). Elle s’est servie du nom de Dieu pour s’enrichir.
Il est indéniable que la religion s’est outrageusement enrichie sur le dos des populations. Aujourd’hui, encore, elle est considérablement riche.
Babylone la grande est ainsi en opposition directe avec l’enseignement de Jésus-Christ, le Fils de Dieu et des apôtres.

 

Elle a dominé par ses titres honorifiques, ses costumes et tout son cérémoniel.

Au sein du clergé de la chrétienté, de simples hommes, supposés suivre l’exemple d’humilité de Jésus-Christ, se sont donné des titres bien présomptueux !

Votre Eminence ; Monseigneur ; Votre Excellence ; Très Saint-Père ; Altesse ; Votre Béatitude ; Très révérend père, Mon Père…

 

Remarque : les chefs des religions non chrétiennes ont aussi leurs titres pompeux, pour mieux dominer les population.

 

La religion a dominé par ses titres pompeux, costumes, cérémoniel. Le clergé de la chrétienté, ne suit pas l’exemple d’humilité de Jésus, se donne des titres présomptueux ! Votre Eminence, Monseigneur, Votre Excellence, Très Saint Père, Altesse, Mon Père,

Jésus condamne ses opposants religieux - JW jy ch 109- p253

 

 

Jésus avait demandé à ses propres apôtres de ne pas imiter les chefs religieux arrogants.

 

Matthieu 23 : 5, 7-12 : «  5 Dans tout ce qu'ils font, ils agissent pour être vus des hommes. (…) 7 Ils aiment qu'on les salue sur les places publiques et qu'on les appelle « Maître ». 8 Mais vous, ne vous faites pas appeler «Maître », car pour vous, il n'y a qu'un seul Maître, et vous êtes tous frères. 9 Ne donnez pas non plus à quelqu'un, ici-bas, le titre de « Père », car pour vous, il n'y a qu'un seul Père : le Père céleste. 10 Ne vous faites pas non plus appeler chefs, car un seul est votre Chef : le Christ. 11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. 12 Car celui qui s'élève sera abaissé ; et celui qui s'abaisse lui-même sera élevé.»

 

L’apôtre Paul, un missionnaire qui a apporté le christianisme sur de grands territoires de l’Empire romain, a, quant à lui, toujours travaillé sans jamais profiter de la générosité de ses compagnons chrétiens.


2 Thessaloniciens 3 : 7, 8 : «  7 Vous savez vous-mêmes comment il faut nous imiter, car nous ne nous sommes pas livrés au désordre parmi vous 8 et nous n'avons mangé gratuitement le pain de personne; au contraire, nuit et jour, dans la fatigue et dans la peine, nous avons travaillé pour n'être à la charge d'aucun de vous. »


Les clergés religieux dans leur ensemble n’ont absolument pas marché dans la 
voie de l’humilité ni dans les traces du Christ qu’ils prétendent suivre.
Mais la position d’honneur qu’ils se sont octroyée arrive à sa fin. Bientôt, les amants de Babylone la grande se retourneront contre elle. C’est ce que nous verront au prochain post lié au verset 16.

 

Olivier                                                                        Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication, les versets cités renvoient à la traduction Segond 21 


 

Les cornes détruisent la prostituée

 

 

Apocalypse 17 : 16 : « Les dix cornes que tu as vues et la bête détesteront la prostituée; elles la dépouilleront et la mettront à nu, elles mangeront sa chair et la détruiront par le feu

 

 Les 10 cornes sont unies dans la même pensée

 

Nous avons vu, dans le commentaire lié au verset 12 que les cornes représentent généralement des rois ou des dirigeants et que le nombre 10 évoque la totalité, la globalité de quelque chose.
Lien - Le nombre 10

Les 10 cornes de la bête symbolisent de ce fait l’ensemble de tous les dirigeants de l'histoire de l'humanité jusqu'à aujourd'hui (réparties sur les 7 têtes ou 7 puissances mondiales qu’aura connu l’histoire biblique). 

 

Au temps de la fin, les 10 cornes sont représentées par l’ensemble des dirigeants présents sur la terre et qui ont succédé, physiquement ou idéologiquement, aux nombreux dirigeants de l’histoire de ce monde.

 

Les nations du temps de la fin « n’ont pas reçu de royaume », à la manière de l’Empire romain par exemple. Elles vont cependant pouvoir régner pendant 1 heure avec la bête en tant qu’Etat-membre de l’ONU jouant un rôle dans la politique internationale et dans les décisions qui toucheront le monde entier (Ap 17 :12).

 

Les 10 nations symboliques regroupent toutes les nations du monde, des nations hétérogènes unies par des alliances tout humaines (donc inefficaces). Ces nations s’unissent dans un même dessein: créer une organisation internationale qui se charge de maintenir la paix dans le monde et de résoudre les nombreux problèmes de l’humanité (Daniel 2 : 42-43). Puis elles lui donnent leur puissance et leur autorité.

 

Apocalypse 17 : 13 : « Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »

 

Apocalypse 13 :7,8 : « 7 (…) Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. 8 Et tous les habitants de la terre l'adoreront »

 

konferenzadhs de Pixabay

 

Lien – Ap 17 :12 : Les dix cornes sont dix rois qui règnent pendant une heure avec la bête

 

Lien – Ap 17 :13 : Les 10 rois donnent leur puissance et leur autorité à la bête

 

 


 La prostituée

Babylone la grande est vêtue de manière luxueuse, de couleurs voyantes et parée de pierres précieuses. Elle chevauche la bête à 7 têtes et 10 cornes avec laquelle elle a eu des relations immorales (
Apocalypse 17 : 3-5
).
La religion et la politique unies main dans la main. Le pouvoir de l’un étant renforcé par l’influence de l’autre. Pendant longtemps, la religion condamnait, et le roi exécutait la sentence...

La prostituée croit manipuler la bête à 7 têtes et 10 cornes, jusqu’au jour où la bête se retournera contre elle.

Babylone la grande est vêtue de manière luxueuse, de couleurs voyantes et parée de pierres précieuses. Elle chevauche la bête à 7 têtes et 10 cornes avec laquelle elle a eu des relations immorales. La religion et la politique unies pour dominer (Apoc 17)

Yves Langevin

 

 


 Les 10 cornes détesteront la prostituée

Après plusieurs siècles de pouvoir absolu et d’oppression, le clergé de la chrétienté a perdu une grande partie de son influence.

 

Tout comme les eaux de l’Euphrate ont été détournées par Cyrus le Perse lors de la prise de Babylone en 539 av J-C, les grandes eaux se détourneront aussi de Babylone la grande avant sa chute et sa destruction par les 10 cornes. Pour rappel, les grandes eaux instables et agitées symbolisent les nombreux peuples, foules, nations, tribus et langues.

 

C’est le prophète Esaïe qui avait prophétisé la façon dont Babylone serait prise et même le nom de son conquérant (Cyrus ordonnera ensuite la reconstruction du Temple de Jérusalem) ! 


Esaïe 44 :25,27,28 : « 25 J’annule les présages des diseurs de mensonges, je frappe de démence les devins, force les sages de reculer et fais taxer de folie leur science. 

27 Je dis aux eaux profondes: “Desséchez-vous! ”Je tarirai tes fleuves.28 Je dis à Cyrus: “Tu es mon berger! ”Lui, il exécutera ma volonté tout entière quand il dira à Jérusalem: “Sois rebâtie! ”et au sanctuaire: “Sois fondé! ”» - Bible du Rabbinat Français Zadoc Kahn

FBI

 

 

Le clergé de la chrétienté a perdu une grande partie de ses fidèles qui ne veulent plus se laisser dominer par la religion. Depuis la Renaissance (fin XVe s) et jusqu’au siècle des Lumières (XVIIIe s), un courant humaniste a placé l’homme au centre de l’univers. L’Humanisme, une idéologie du progrès portée par un esprit de laïcité et intégrant les philosophies du monde antique, s’est propagé dans toute l’Europe.

La raison, la liberté et l’instruction sont, depuis, considérées comme les conditions du progrès et du bonheur de l’humanité.

Les hommes ont dès lors suivi la voie de l'indépendance vis à vis de Dieu et lui ont en quelque sorte tourné le dos, oubliant que toute cette connaissance et cette intelligence du monde n'est possible que grâce à son Auteur et Créateur suprême!

 

Aujourd’hui, notre monde moderne caractérisé par la connaissance scientifique, une technologie de pointe d'une performance époustouflante, de grandes idées de tolérance, de laïcité et de liberté  largement accueillies et diffusées dans nos sociétés modernes, vont permettre à Satan d’aller jusqu’au bout de son rejet de l’autorité de Dieu.

 

Lien – Ap 16 :4 : Le troisième ange verse sa coupe sur les fleuves et les sources d’eau

 

 

Mais l’attitude de rejet de la religion va encore s’accentuer très prochainement, le sentiment anti-religieux va s’intensifier. En effet, à la tête de la bête incarnant l’ONU se hissera l’antichrist qui désirera recevoir tout l’honneur autrefois accordé aux grades les plus élevés du clergé, allant même jusqu’à se prendre pour le Messie tant attendu.

Il s’opposera clairement à tout ce qui est saint, sacré, divin, spirituel et religieux. Il influencera l’image de l’ONU afin qu’elle détruise Babylone la grande, mettant ainsi fin aux religions jugées responsables de tous les maux de l’humanité.

Il se peut que les attentats terroristes par exemple servent de prétexte à la prise de telles mesures.

 

Rappelons-nous que la bête a reçu une bouche qui profère des blasphèmes et le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. Le « droit au blasphème » a été défendu très récemment en France induisant des réactions parfois violentes de personnes offensées. Le ton est donné…

 

La bête a reçu une bouche qui profère des blasphèmes et le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. Le « droit au blasphème » a été défendu très récemment en France induisant des réactions parfois violentes de personnes offensées. Le ton est donné…

IMGBIN_ Metatyph

 

 

Apocalypse 13 : 5, 6 : « Il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes, et elle reçut le pouvoir de faire la guerre pendant 42 mois. Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. »

 

2 Thessaloniciens 2 : 4 :« L'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. »


Dan 11 : 36 : « Le roi fera ce qu'il voudra. Il sera plein d'arrogance, se grandira au-dessus de tous les dieux et prononcera des paroles extraordinaires contre le Dieu des dieux. Il prospérera jusqu'à ce que la colère soit à son comble, car ce qui est décidé s'accomplira ».

Dan 7 : 21 : « J'ai vu cette corne faire la guerre aux saints et l'emporter sur eux ».


L’antichrist s’opposera aux religions et à tout ce qui est saint. Il ira jusqu’à s’opposer au prince des princes, Jésus-Christ, et à Dieu lui-même. Enfin, il persécutera les chrétiens fidèles.

 

 
 Les 10 cornes dépouilleront et mettront à nu la prostituée

Au verset 4, la prostituée apparaît «
 habillée de pourpre et d'écarlate et parée d'or, de pierres précieuses et de perles ».

Les rois vont la dépouiller et la mettre à nu, très certainement en ce sens qu’elle va perdre toutes les richesses qu’elle a accumulées depuis si longtemps.
Elle va aussi perdre son prestige, ses premières places, ses rassemblements pompeux …

Les dirigeants vont dépouiller Babylone la grande et la mettre à nu, en ce sens qu’elle va perdre toutes les richesses qu’elle a accumulées depuis si longtemps. Elle va aussi perdre son prestige, ses premières places, ses rassemblements pompeux …

Yves Langevin



 Les 10 cornes mangeront sa chair et la détruiront par le feu.

Les rois vont se nourrir de sa chair, ils vont se servir allègrement dans tout ce qu’elle possède pour en profiter à leur tour. Et ensuite, ils la réduiront à néant, comme par le feu.

Dans sa vision, Jean voit un ange qui criait d’une voix forte : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! ».

La religion est détruite.

Cette période sera particulièrement difficile pour tous ceux qui désireront pratiquer sincèrement leur religion, en particulier pour les chrétiens qui auront refusé de porter allégeance à la « bête » et de porter sa marque et son nombre.

Lien – Ap 13 :16 : Une marque sur la main droite et sur le front

Après la destruction de Babylone la grande, Ce sera difficile pour tous ceux qui désireront pratiquer sincèrement leur religion, en particulier pour les chrétiens qui auront refusé de porter allégeance à la « bête » et de porter sa marque et son nombre.

Yves Langevin

 


 Conclusion

Des bouleversements importants se préparent pour toutes les religions du monde. Babylone la Grande, l’empire mondial de la fausse religion, 
va tomber. Les prophéties s’accompliront à coup sûr.

Il nous faudra 
tenir ferme notre fidélité envers Jéhovah Dieu, le Souverain suprême de l’univers, Celui qui tient toujours ses promesses et Jésus-Christ, notre Sauveur et futur Roi de la terre, afin de ne pas être emportés dans ce courant anti-religieux.

Contrairement à la bête et à Satan qui lui a donné son trône, Dieu ne ment pas.

 

Choisissons la voie de la Vérité, la voie du véritable espoir pour l’humanité : la soumission à Dieu et à son Royaume messianique. 

 

Flickr - Jesus king

 

 

Olivier                                                                                    Pour laisser un commentaire, c'est ici !

Sauf indication spéciale, les versets bibliques cités proviennent de la traduction Segond 21.


 

Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet



Apocalypse 17 :17 : « En effet, Dieu leur a mis à cœur de réaliser son propre projet en ayant la même pensée et en donnant leur royauté à la bête jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies ».

 

Les 10 cornes qui représentent tous les dirigeants de ce monde vont bientôt s’en prendre à Babylone la grande, la dépouiller, la dévaster et la détruire complètement comme par le feu (Ap 17 :16).

Ces dirigeants ne font qu’obéir à la bête. Le verset 17 nous dit que c’est Dieu lui-même qui leur a donné une même pensée : donner leur royauté à la bête.

Mais comment cela est-il possible sachant que la bête est d’inspiration satanique ? Et d’ailleurs, Satan n’est-il pas aussi le dieu de ce monde et ne contrôle-t-il pas toutes les puissances politiques ? (2 Corinthiens 4 :3, Éphésiens 2 :2 ; Matthieu 4 :8).

 

Apocalypse 13 :4 : « On adora le dragon parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; on adora aussi la bête en disant: "Qui est semblable à la bête et qui peut combattre contre elle?" »

 

Les 10 cornes qui représentent tous les dirigeants de ce monde vont bientôt s’en prendre à Babylone la grande, la dépouiller, la dévaster et la détruire complètement comme par le feu. Ces dirigeants ne font qu’obéir à la bête d'Apocalypse 17.

Yves Langevin

 

 

 

 Dieu a utilisé les puissants de ce monde pour détruire l’antique Babylone

 

Au VIe siècle av J-C, Dieu a utilisé à plusieurs reprises les rois et les puissances dominantes de ce monde afin d’accomplir son dessein.

 

Jéhovah Dieu a prédit 70 années de suprématie babylonienne, pendant lesquelles de nombreuses nations seraient asservies au roi de Babylone, y compris les Israélites.

 

Jérémie 25:11,12 : « 11 Tout ce pays sera une solitude, un désert, et ces nations seront asservies au roi de Babylone pendant soixante-dix ans. 12 Et lorsque les soixante-dix ans seront accomplis, je ferai rendre compte de leur péché au roi de Babylone et à cette nation, dit Jéhovah, et au pays des Chaldéens, et j'en ferai des solitudes éternelles. » - Crampon

 

Jérémie 27 :6,7 : « 6 Et maintenant, c'est moi qui donne tous ces pays à mon serviteur Nebucadnetsar, roi de Babylone; je lui donne même les animaux sauvages pour qu'ils soient à son service. 7 Toutes les nations lui seront asservies, à lui, à son fils et à son petit-fils, jusqu'à ce que le moment fixé pour son pays arrive aussi et que des nations puissantes et de grands rois l'asservissent. »

 
Jérémie 29 : 10 : « Car voici ce que dit Jéhovah: C'est lorsque soixante-dix ans se seront accomplis pour Babylone que je vous visiterai et que j'exécuterai pour vous ma bonne parole, en vous ramenant en ce lieu. » - Crampon

 

Flickr

 

Cette prophétie annoncée par le prophète Jérémie a connu une réalisation remarquable.
En effet, la domination des rois néo-babyloniens a débuté avec le roi Nabopolassar lorsque, allié aux Mèdes, il a vaincu le dernier bastion assyrien en 
609 av J-C et s’est terminée exactement 70 ans plus tard, en 539 av J-C, lors de la prise de Babylone par les Perses !

Ainsi, c’est la 
puissance perse qui réussit à vaincre les babyloniens avec, à son commandement, Cyrus dont la venue était prophétisée dans la Bible.
Fait remarquable, le nom de ce grand conquérant avait été prédit dans la Bible – par le prophète Esaïe, plus de 150 ans avant sa naissance ! C’est lui qui permettra aux Juifs de rebâtir le Temple de Jérusalem mettant ainsi fin à une autre période prophétique de 70 ans: les 70 ans de colère de Jéhovah. En effet, le Temple de Jérusalem a été détruit en 587 av J-C et il sera rebâti en 517 av J-C, symbolisant alors le retour de Dieu au sein de son peuple (
1 Rois 6:11-13 ; 8 : 29, 30 ; 9:1-3 ; Zacharie 1:12,16 ; 2 :14 ; 7 :4,5 ; Esdras 6 :14, 15).


Esaïe 44 : 28 : « Je dis à propos de Cyrus: «Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem: 'Sois reconstruite!' et au temple: 'Que tes fondations soient posées!'»
 

C’est la puissance perse qui réussit à vaincre les babyloniens avec, à son commandement, Cyrus dont la venue était prophétisée dans la Bible. Le nom de ce grand conquérant avait été prédit par le prophète Esaïe plus de 150 ans avant sa naissance!

 

Et ce n’est pas tout, les prophéties bibliques avaient aussi prédit la stratégie qu’emploierait Cyrus afin de conquérir Babylone ! 
D’après les prophètes Esaïe et Jérémie, les eaux de la ville seraient asséchées, les portes de la ville laissées ouvertes, le peuple en train de festoyer. Et en effet, Cyrus 
détourne le cours de l’Euphrate et ses troupes empruntent le lit du fleuve pour entrer par des portes donnant sur les fossés restées ouvertes, dans la ville qui ne se méfie pas. 

 

Esaïe 44 :27 : « Je dis aux eaux profondes: “Desséchez-vous! ”Je tarirai tes fleuves.» Bible du Rabbinat Français Zadoc Kahn

 

Jérémie 50 : 35, 38 : « 35 Que l'épée frappe les Babyloniens, déclare l’Éternel, qu'elle atteigne les habitants de Babylone, ses chefs et ses sages! 38 Que la sécheresse atteigne son eau, qu'elle arrête de couler! En effet, c'est un pays rempli de sculptures sacrées et ils délirent à cause de ces représentations terrifiantes. »

Esaïe 45 :1 : « Voici ce que dit l’Éternel à celui qu'il a désigné par onction, à Cyrus, celui qu'il tient par la main droite pour écraser des nations devant lui et pour désarmer des rois, pour ouvrir des portes devant lui afin que les entrées des villes ne lui soient plus fermées: »

 

 

Les Babyloniens ne livreront même pas bataille, ils seront complètement surpris par l’attaque des Perses. D’ailleurs, le roi Belshatsar est en train de festoyer, utilisant les coupes d’or du temple de Jéhovah pour boire du vin et célébrer les faux dieux. L’invasion inattendue et la chute soudaine de Babylone avaient été également prophétisées.  

Esaïe 21 : 5 : « On dresse la table, on dispose des coussins, on mange, on boit... Debout, princes! Graissez le bouclier! » 


Les historiens grecs Hérodote et Xénophon attestent l’exactitude de ces prophéties, expliquant même que, la nuit où la ville a été prise, ses habitants festoyaient. 

Esaïe 47 :11 : « Le malheur te frappera sans même que tu le voies surgir, le désastre tombera sur toi sans que tu puisses l'écarter, la dévastation fondra sur toi tout à coup, sans que tu t'en aperçoives.»

 

Jérémie 51 : 29, 30 : « 29 La terre tremble, elle est bouleversée, car les projets de l’Éternel contre Babylone s'accomplissent: il va faire de la région de Babylone un désert inhabité. 30 Les guerriers de Babylone cessent de combattre, ils restent dans les forteresses. »

 

Ces deux dernières prophéties faisant allusion à la surprise de l’attaque et à l’absence de combat ont été confirmées par la chronique de Nabonide : « Le 14ème jour, Sippar fut prise sans combat. Nabonide prit la fuite. Le 16ème jour, Gobryas (Goubarou), gouverneur de Goutioum, et l’armée de Cyrus entrèrent à Babylone, sans combat. Ensuite Nabonide fut arrêté à Babylone lorsqu’il [y] revint. » — Ancient Near Eastern Texts de J. B. Pritchard, p. 306.

Les Babyloniens ne voient pas venir le danger et n’opposent presque aucune résistance. L’imposante Babylone tombe en une nuit !
Le
12 octobre 539 av J-C, l’armée perse entre dans Babylone. Cyrus fait son entrée dans la ville le 23 octobre 539.
Les Mèdes et les Perses se rendent maîtres de la ville.

 

 

Juste avant la prise de Babylone, une écriture mystérieuse apparaît sur les murs de la salle de banquet alors que le roi et tous ses invités boivent jusqu’à l’excès dans les vases en or du Temple de Jéhovah et célèbrent leurs faux dieux.

Seul le prophète Daniel est capable de lire ce qui a été tracé par la main divine :

 

Daniel 5 :25-28 : « 25 Voici l'écriture qui a été tracée: MENÉ, MENÉ, THEKEL, UPHARSIN (Compté, compté; pesé et divisé). 26 Et voici l'interprétation de ces paroles: MENÉ: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin. 27 THEKEL: tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger. 28 PERES: ton royaume a été divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses. »

 

Mais déjà les Mèdes et les Perses ont donné l’assaut de Babylone. Le roi Belshatsar est tué cette même nuit et Darius le Mède prend le contrôle de la ville.

 

Lien – Nabopolassar et le début de la dynastie chaldéenne