Analyse verset par verset du chapitre 19 du livre de l'Apocalypse


 

 

Une voix forte dans le ciel semblable à celle

d'une foule nombreuse dit « Alléluia ! »

 

 

Apocalypse 19 : 1 : « Après cela, j'entendis dans le ciel comme la voix forte d'une foule immense qui disait: « Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu. »

 
Babylone la grande, l’empire mondial de la fausse religion vient de subir une destruction définitive après avoir été jugée par Dieu. Sa disparition est comparée à une grosse meule jetée avec violence dans la mer. Jean entend maintenant une voix forte dans le ciel. Cette voix est « comme la voix forte d’une foule immense » (Seg 21). Selon la traduction Edmond Stapfer, c’est « une grande voix comme celle d'une multitude innombrable ».
 

 L’expression « la voix forte d’une foule immense » est associée à  l’expression « le bruit des grandes eaux »
 
Le bruit des ailes des chérubins est pareil au bruit des grandes eaux ou à la voix du Tout-Puissant. C’est un bruit aussi tumultueux qu’une armée ou qu'une grande multitude, un bruit tumultueux comme celui d’une troupe (selon les traductions).
 
Ézéchiel 1 :24, 25 : « J'ai entendu le bruit de leurs ailes, quand ils se déplaçaient: pareil au bruit des grandes eaux ou à la voix du Tout-Puissant, c'était un bruit aussi tumultueux que celui d'une armée. »


Les versets d’Apocalypse 17 : 1, 15 font aussi un lien entre les grandes eaux et les foules.
 
Apocalypse 17 : 1, 15 : « 1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.
15 Puis il me dit: « Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues. »
 
La voix forte d’une grande multitude ou d’une foule immense est semblable au 
bruit des grandes eaux.
 

 La voix de Dieu, de Jésus, des chérubins, des 144 000 oints est pareille au bruit des grandes eaux.

 

La voix de Dieu, de Jésus, des chérubins, des 144 000 oints est pareille au bruit des grandes eaux.

Image par Marisa04 de Pixabay modifiée



Ézéchiel 43 :2 : «  J'ai vu la gloire du Dieu d'Israël venir depuis l'est. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux et la terre resplendissait de sa gloire. »

Apocalypse 1 : 13, 15 : « 13 et au milieu des [sept] chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme. Il était habillé d'une longue robe et portait une écharpe en or sur la poitrine. 15 ses pieds étaient semblables à du bronze ardent, comme s'ils avaient été embrasés dans une fournaise, et sa voix ressemblait au bruit de grandes eaux. »
 
Apocalypse 14 : 1-3 : « 1 Je regardai et je vis l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui 144'000 personnes qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. 2 J'entendis du ciel une voix qui ressemblait au bruit de grosses eaux, au grondement d'un fort coup de tonnerre. »
 
La voix qu’on entend dans le verset d’Apocalypse 19 :1 est sans aucun doute 
la voix d'êtres spirituels très puissants et très élevés.
 
 Voir –
 Les voix dans la Bible
 

 Voir – Le bruit de grandes eaux et le son d'un orchestre de harpistes

 


Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu. 


Le mot « Alleluia » exprime l’allégresse des fidèles qui célèbrent la gloire du Créateur Souverain de l’univers. Alleluia signifie « Louez Yahvé » ou « Louez Jéhovah ». Le mot « Alleluia »  est présent 4 fois seulement dans les Écritures grecques.

 

Le mot « Alleluia »  est présent 4 fois seulement dans les Écritures grecques de la Bible et toujours dans le chapitre 19 du livre de l’Apocalypse.
« 
Alleluia ! » est une acclamation d’origine hébraïque composée de deux mots : le verbe hâlal, louer, conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif, halelou, et le nom Yah, diminutif de Yahvé, le Nom de Dieu.
 
Alleluia signifie donc : « 
Louez Yahvé » ou « Louez Jéhovah ».
 
Le mot « Alleluia » exprime 
l’allégresse des fidèles qui célèbrent la gloire du Créateur Souverain de l’univers.
Ce sont ces seuls mots qui témoignent encore du 
Nom de Dieu dans les Écritures grecques chrétiennes ou Nouveau Testament, le Nom de Dieu ayant été délibérément supprimé de la Bible.
Ce mot « Alleluia » contient le Nom de Dieu et doit être donc utilisé avec 
beaucoup de respect.
 
Les créatures spirituelles dont la voix est comme une foule immense glorifient Dieu avec joie en disant « Alleluia! » et célèbrent son salut, sa gloire et sa puissance.
 


Olivier                                                                                Pour laisser un commentaire, c'est ici !

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21


 

Dieu a vengé ses serviteurs

 

Apocalypse 19 : 2 : «  Oui, ses jugements sont vrais et justes, car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son immoralité et il a vengé ses serviteurs en lui redemandant leur sang, qu'elle avait versé. »

 

Le chapitre 18 est consacré à la destruction et à la disparition de Babylone la grande, l’empire mondial de la fausse religion. 

Ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel et Dieu lui fait payer le double salaire de ses crimes car elle a agi en tant que supposée représentante de Dieu (Ap 18 : 5-7).

Elle reçoit autant de tourment qu’elle a fait la fière et s’est plongée dans le luxe.

 

Babylone la grande disparaît comme une meule qu’on jette dans la mer (Ap 18 :21).

 
 

Elle a versé le sang des serviteurs de Dieu

 

Depuis le début de l’humanité, la fausse religion a versé beaucoup de sang innocent.

 

Apocalypse 17 : 6 : « Je vis cette femme ivre du sang des saints, du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. »

 

Plusieurs articles rattachés à Apocalypse 17 : 6 relatent de terribles massacres organisés par Babylone la grande : guerres, croisades, inquisition, tortures, persécutions… De nombreux chrétiens sincères qui ne demandaient qu’à étudier la Bible et à servir Dieu ont subi les pires supplices juste parce qu’ils ne croyaient pas dans les mêmes doctrines qu’elle (Trinité, baptême des nouveau-nés, doctrine de la transsubstantiation…).

 

Lien – Elle est ivre du sang des saints



Un jeune chrétien au cœur généreux et sincère est lapidé
 

Etienne est un jeune chrétien plein d’esprit saint et de sagesse à qui a été confiée, avec 6 autres, la gestion de la distribution alimentaire quotidienne aux chrétiens nécessiteux de Jérusalem (Actes 6 : 1-5).

Etienne est un chrétien très actif, prêt à aider les autres, accomplissant des guérisons.

 

Actes 6 :8 : « Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple. »

 

Etienne maîtrise aussi l’art oratoire et l’argumentation comme en témoigne la discussion qu’il a eue avec des Cyrénéens, des Alexandrins et des Juifs de Cilicie et d’Asie. Ces derniers sont incapables de tenir tête à la sagesse d’Etienne que lui donne l’esprit saint.

 

« mais ils n'étaient pas de force à tenir tête à la sagesse et à l'Esprit qui le faisaient parler. » - Actes 6:10, Jérusalem

 

Ces hommes irrités soudoient des faux témoins pour colporter de fausses accusations : «Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu.». Le peuple, les anciens et les spécialistes de la loi se jettent alors sur Etienne, l’arrêtent et l’emmènent au sanhédrin (Actes 6 :9-15).

 

Ceux qui siègent au sanhédrin ont les yeux fixés sur Etienne et voient que son visage est comme celui d’un ange.

 

Avec courage et franchise, Etienne rappelle quelques points importants de l’histoire du peuple d’Israël et conclut par des accusations cinglantes à l’encontre de son auditoire composé de chefs religieux.

 

Actes 7 : 51-53 : « 51 »Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d'oreilles! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit; vous êtes bien comme vos ancêtres. 52 Lequel des prophètes vos ancêtres n'ont-ils pas persécuté? Ils ont tué ceux qui annonçaient d'avance la venue du Juste, et c'est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers, 53 vous qui avez reçu la loi par l'intermédiaire des anges et qui ne l'avez pas gardée!»

 

En entendant ces accusations de meurtre, leur cœur se remplit de rage et ils grincent des dents contre Etienne.

 

Mais Etienne, rempli d’esprit saint, regarde vers le ciel et contemple la gloire de Dieu et Jésus debout à sa droite.

 

Actes 7 :56-60 : « 56 Il dit: «Je vois le ciel ouvert et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.» 57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui, 58 le traînèrent à l'extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. 59 Ils jetaient des pierres à Etienne qui priait et disait: «Seigneur Jésus, accueille mon esprit!» 60 Puis il se mit à genoux et s'écria d'une voix forte: «Seigneur, ne les charge pas de ce péché!» Après avoir dit cela, il s'endormit. »

 

Saul approuve l’exécution d’Etienne. Ce jour-là une grande persécution éclate contre les chrétiens de Jérusalem et tous, à l’exception des apôtres, se dispersent dans les diverses régions de Judée et de Samarie.

 

Saul, qui cherche à détruire l’église, pénètre dans les maisons, en arrache hommes et femmes et les fait jeter en prison (Actes 8 :1-3).

 

Saul approuve l'exécution d'Etienne qui est lapidé par des Juifs haineux.

 

Les chrétiens qui se retrouvent dispersés et éloignés de chez eux ne renoncent pas à annoncer l’Evangile et courageusement contribuent à la diffusion de la bonne nouvelle en dehors de Jérusalem.

 

Actes 8 :4 : « Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu et annonçaient la bonne nouvelle de la parole. »

Actes 11 :19 : « Ceux qui avaient été dispersés lors de la persécution survenue après la mort d'Etienne allèrent jusqu'en Phénicie, dans l'île de Chypre et à Antioche ».

 


Un Pharisien Juif est responsable de la mort de nombreux chrétiens

 

Les premiers chrétiens étaient persécutés par les Juifs sous l’impulsion de leurs chefs religieux. Rappelons-nous que ce sont eux qui ont tué Jésus en l’an 33, crucifié après de fausses accusations de blasphème (Mat 26 : 63-68), lui le Fils de Dieu !

 

La Bible nous relate le cas d’un pharisien, un chef religieux juif, nommé Saul de Tarse qui a vécu au premier siècle après J-C. Il était très zélé pour sa foi au point de d’organiser des persécutions contre les chrétiens dans plusieurs villes.

Comme nous venons de le voir, Saul approuve le meurtre d’Etienne, lapidé par des Juifs haineux, il fait jeter les chrétiens de Jérusalem en prison, les arrachant à leur foyer.

Il le reconnaîtra lui-même plus tard :

 

Actes 22 : 19, 20 : « 19 J'ai répondu: 'Seigneur, ils savent bien que j'allais de synagogue en synagogue pour faire mettre en prison et fouetter ceux qui croyaient en toi. 20 De plus, lorsqu'on a versé le sang d'Etienne, ton témoin, j'étais moi-même présent, approuvant [son exécution] et gardant les vêtements de ceux qui le faisaient mourir.' »

 

Mais Saul va encore plus loin dans sa lutte contre le christianisme.

Nous trouvons son récit dans le livre des Actes :

 

«9 Pour ma part, j'avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth. 10 C'est ce que j'ai fait à Jérusalem. J'ai jeté en prison beaucoup de chrétiens, car j'en avais reçu le pouvoir des chefs des prêtres, et quand on les condamnait à mort, je votais contre eux. 11 Dans toutes les synagogues, je les ai souvent fait punir et je les forçais à blasphémer. Dans l'excès de ma fureur contre eux, je les ai même persécutés jusque dans les villes étrangères. 12 C'est ainsi que je me suis rendu à Damas avec les pleins pouvoirs et un mandat des chefs des prêtres. » - Actes 26 :9-12 

 

Saul de Tarse est responsable de l’emprisonnement et de la mort de nombreux chrétiens, persécutés jusque dans les villes étrangères !

 
 

Une conversion étonnante

 

Saul dépense toujours autant d’énergie à persécuter les familles de chrétiens et décide de se rendre jusqu’à Damas, une ville étrangère afin d’en extirper les chrétiens et de les ramener à Jérusalem. 

 

« 1 Quant à Saul, il respirait toujours la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur. Il se rendit chez le grand-prêtre 2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas afin de pouvoir arrêter et amener à Jérusalem les partisans de cet enseignement qu'il trouverait, hommes ou femmes. »- Actes 9 : 1, 2

 

Saul de Tarse qui respire la menace et le meurtre contre les disciples de Jésus décide de se rendre à Damas afin d'en ramener les chrétiens à Jérusalem.

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, un évènement va complètement changer l’attitude de Saul.

 

Alors qu’il approche de Damas, tout à coup une lumière aveuglante resplendit autour de lui. Il tombe par terre et il entend une voix lui dire :

 

« Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? »

 

Saul répond : «Qui es-tu, Seigneur?»

La voix répond : «Moi, je suis Jésus, celui que tu persécutes. 6 Lève-toi, entre dans la ville et on te dira ce que tu dois faire.» 

Ceux qui l’accompagnent restent muets de stupeur.

Saul reste aveugle pendant 3 jours, sans boire ni manger.

 

A Damas, un chrétien dénommé Ananias lui permet de recouvrer la vue.

 

A partir de ce moment, Saul change radicalement d’attitude et se fait immédiatement baptiser. Au début les chrétiens ont peur de lui, mais rapidement c’est Saul que l’on cherche à tuer. De persécuteur, il devient persécuté.

 

Saul devient Paull’apôtre des nations, choisi par Jésus pour apporter l’Evangile aux non Juifs. Paul consacrera la reste de sa vie à la propagation du christianisme et à l’édification de ses compagnons chrétiens.

 

 

Ne faut-il pas pardonner aux persécuteurs ?

 

Jésus, notre grand enseignant nous a enseigné la voie de l’Amour et du Pardon.

Et des exemples comme celui de Saul de Tarse nous prouvent que bien souvent les gens agissent par ignorance et sont influencés par leur milieu culturel, religieux, social, ethnique…

Alors ne devrions-nous pas simplement tirer un trait sur le passé et faire comme si de rien n’était ?

La souffrance physique, morale, la peur, la tristesse, l’agonie dans la torture, le deuil, la perte d’un être cher… tout cela doit-il être oublié ou réduit à un détail de l’histoire ? NON !!

 

Reportons-nous dans les cieux où se trouve un groupe de chrétiens qui a souffert bien souvent jusqu’au martyre. Ce groupe de chrétiens est représenté par les 24 anciens assis sur des trônes car futurs cohéritiers du Christ, ils règneront avec lui sur la terre.

Ils s’expriment avec émotion, avec tout le souvenir de ce qu’ils ont vécu et toute la conscience de ce que les autres vivent.

 

Apocalypse 6 :9-11 : « 9 Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel l'âme de ceux qui avaient été mis à mort à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. 10 Ils crièrent d'une voix forte: «Jusqu'à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre?» 11 Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux et ils reçurent l'ordre de rester en repos un petit moment encore, jusqu'à ce que le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères et sœurs qui devaient être mis à mort comme eux soit au complet. »

 

De la même manière, notre Créateur tout-puissant et Jésus-Christ savent précisément tout ce qui se passe, ils ne minimiseront en aucun cas la souffrance vécue, ils ne cacheront aucun acte odieux ou violent.

Jésus a déclaré : « Et le roi leur répondra: 'Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait cela à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.' » Mat 25 :40.

 

Dieu voit absolument tout, voici ce qu’il a lui-même déclaré par l’intermédiaire de prophètes : 

 

« J'observe toutes leurs démarches, aucune ne m'échappe, et leur crime ne peut se dérober à mon regard. » - Jérémie 16 :17 

« Aucune créature n'est cachée devant lui: tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.» - Hébreux 4 :13  

 
 

Les crimes de Babylone la grande

 

Ses péchés s’étaient accumulés jusqu’au ciel et Dieu lui a fait payer le double salaire de ses crimes car elle a agi en tant que supposée représentante de Dieu (Ap 18 : 5-7).

Depuis le début de l’humanité, la fausse religion a versé beaucoup de sang innocent.

 

Apocalypse 17 : 6 : « Je vis cette femme ivre du sang des saints, du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. »

 

Est-ce faire preuve d’amour pour nos chers frères et sœurs chrétiens que d’occulter ce qu’ils ont vécu au nom du pardon ? En aucun cas. Nous ne pouvons fermer les yeux devant la réalité car elle nous rattrapera un jour tôt ou tard.

Les nations qui ont commis des atrocités et ne les ont jamais admises ou les ont minimisées ont laissé l’injustice se transformer en haine.

Si justice n’est pas faite, s’il n’y a pas reconnaissance des actes commis suivie d’un réel désir de réparation, rien ne sera jamais oublié, rien ne sera pardonné.

 

Saul de Tarse a manifesté un réel désir de réparation du mal qu’il a causé. Il s’est ensuite dépensé sans compter pour la communauté chrétienne jusqu’à sa mort. C’est lui qui a rédigé 14 épitres ou lettres (de Romains à Hébreux) de l’Ancien Testament (dont certaines en prison).

 

On peut affirmer que Babylone la grande est condamnée dans sa globalité, pour ce qu’elle représente, pour l’ensemble des crimes qu’elle a commis.

Elle a utilisé le nom de Dieu pour dominer, pour conquérir, pour détruire, pour s’enrichir, pour s’enorgueillir. Elle paiera pour cela.

La religion dans sa globalité subira bientôt une destruction totale.

 

Qu’en est-il des religieux pris  individuellement ? Tout comme Jésus a su voir en Saul de Tarse certaines qualités inestimables, il saura aussi lire le cœur de chacun.

 

1 Corinthiens 4 :5 : « C'est pourquoi ne portez aucun jugement avant le moment fixé, avant le retour du Seigneur, car il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et il dévoilera les intentions des cœurs. Chacun recevra alors de Dieu la louange qui lui revient. »

 

Jérémie 17 :10 : « Moi, Yahweh, je scrute le cœur et je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres.»

 

 

 

Olivier                                                                                Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

La fumée de la ville s’élève aux siècles des siècles

 
 

Apocalypse 19 :3 : « Ils dirent une seconde fois: "Alléluia! Et la fumée de cette ville s'élève aux siècles des siècles." »

 
 

 La fumée est souvent associée à la destruction

 

Après la destruction de Sodome et de Gomorrhe, une fumée épaisse montait de la plaine.

 

« Il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, du côté de la plaine, et il vit que de la terre montait une fumée semblable à la fumée d’une fournaise. » - Genèse 19:28, Bible des Peuples

 

Après la destruction de Sodome et de Gomorrhe, une fumée épaisse montait de la plaine. La fumée est associée avec la destruction des ennemis de Dieu.

 

La destruction d’Edom sera marquée à jamais, comme si sa fumée s’élevait éternellement car le pays restera définitivement désert.

« 9 L'eau des torrents d'Edom sera changée en goudron et sa poussière en soufre. Son pays deviendra du goudron brûlant 10 qui ne s'éteindra ni la nuit ni le jour. Sa fumée s'élèvera éternellement. De génération en génération il restera désert, plus jamais personne n'y passera.» -  Esaïe 34 : 9, 10 

 

La ville benjaminite de Guibéa est détruite par les Israélites.

« Cependant, une épaisse colonne de fumée commençait à s'élever de la ville. Les Benjaminites regardèrent derrière eux et virent que de la ville entière les flammes montaient vers le ciel. » - Juges 20:40

 

La Fumée est associée à la destruction implacable des ennemis de Dieu.

Babylone la grande est l’ennemie de Dieu par excellence. Sa destruction sera totale et définitive.

 
 

La fumée s’élève aux siècles des siècles.

 

« 3 Ils dirent une seconde fois: «Alléluia! Et la fumée de cette ville s'élève aux siècles des siècles. » - Apocalypse 19 :3

 

Pourquoi est-il dit que la fumée de la ville s’élève aux siècles des siècles ?

 

La fumée indique une destruction récente. On sent encore les odeurs, la chaleur, les poussières ...

On voit encore les débris, les cendres incandescentes…

On entend encore les cris, les pleurs…

On est encore sous le choc, l’étonnement.

 

Le verset indique que la fumée de Babylone la grande s’élève sans fin.

La destruction de la grande prostituée reste bien visible, marquée à tout jamais, tous se souviendront de manière indélébile ce qui lui est arrivé.

 

Nous avions vu au chapitre 14 que la fumée du tourment de ceux qui portent la marque de la bête monte aux siècles des siècles (Ap 14 :11) car il restera éternellement gravé dans les mémoires.  Lien Ap 14 : 11

 

On peut dire que le souvenir de la destruction de Babylone la grande sera éternel.

 

 

 

Olivier                                                                               Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Les 24 anciens glorifient Dieu

 

Apocalypse 19 : 4 : « Les vingt-quatre anciens et les quatre êtres vivants se prosternèrent alors et adorèrent le Dieu qui est assis sur le trône en disant: « Amen !  Alléluia ! »
 

 La deuxième « Alléluia ! »

Pour la deuxième fois, nous entendons l’acclamation 
« Alléluia ! ».
On se souvient que « Alléluia ! » est une acclamation d’origine hébraïque composée de deux mots :

le verbe hâlal, louer, conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif, halelou, et le nom Yah, diminutif de Yahvé, le Nom de Dieu.
« Alléluia » signifie donc : « 
Louez Yahvé » ou « Louez Jéhovah ».
Le mot « Alléluia » exprime 
l’allégresse des fidèles qui célèbrent la gloire du Créateur Souverain de l’univers.
 

Alleluia signifie « Louez Yahvé » ou « Louez Jéhovah ». Le mot « Alleluia » exprime l’allégresse des fidèles qui célèbrent la gloire du Créateur Souverain de l’univers.

 

La première mention de cette acclamation se trouve en Apocalypse 19 :1. Elle est exprimée dans le ciel avec une voix forte comme celle d’une foule immense.
Apocalypse 19 : 1 : « Après cela, j'entendis dans le ciel comme la voix forte d'une foule immense qui disait: «Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu. »

Maintenant, au verset 4, nous voyons clairement les 24 anciens et les 4 êtres vivants en train de se prosterner et de rendre un culte à Dieu en le glorifiant par ses paroles : « Amen ! Alléluia ! ».
De toute évidence la voix comme celle d’une foule immense est attribuée aux 24 anciens et aux 4 êtres vivants.
On se souvient que les 24 anciens correspondent aux 144'000 rois et prêtres qui règneront avec Jésus, ce qui en effet constitue une foule immense ! (Apocalypse 5 : 8-10 et 14 : 1-3
).

 
 « Amen! »
 

« Amen » est l’une des acclamations liturgiques les plus fréquentes puisqu’elle est utilisée généralement comme formule de conclusion des prières.
Cette interjection vient de l’hébreu 
אָמֵן (ʾāmēn), il signifie « ainsi soit-il », « que cela soit vrai, se vérifie » mais aussi « en vérité ».
Le mot « Amen » est indissociablement lié à la Vérité.
Le mot « Amen » permet, dans le cadre d’une prière de groupe, de donner son assentiment aux paroles qui viennent d’être prononcées et que l’on tient pour vraies.

Jésus est appelé 
« l’Amen, le témoin fidèle et véritable, l'auteur de la création de Dieu: » (Apocalypse 3 :14).
En Jean 6 :47, il déclare deux fois « amen » :
Jean 6 :47 : « En vérité (amen), en vérité (amen), je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. »
Le mot « amen » est ici utilisé par Jésus pour commencer un discours en lui apportant une notion de certitude, de stabilité, d’infaillibilité.
C’est pourquoi il disait : « En vérité, en vérité, je vous le dis ».
 
Ainsi donc, l’acclamation « Amen ! Alléluia ! » signifie :

« Louez Yahvé, ainsi soit-il ! »

 

 

Olivier                                                                                  Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21

 


 

Louez Dieu vous qui le craignez

 
 

Apocalypse 19 : 5 : « Une voix sortit du trône et dit: «Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands!»

 
 

 Une voix sort du trône

 

Qui est assis sur le trône ?

 

Le chapitre 4 de l’Apocalypse est consacré à la description de celui qui est assis sur le trône et du culte qui lui est rendu.

Celui qui est assis sur le trône, qui est glorifié et exalté n’est autre que Dieu, le Souverain de l'univers lui-même. Apocalypse chapitre 4.

 

« 9 Chaque fois que les êtres vivants donnent gloire, honneur et reconnaissance à celui qui est assis sur le trône, à celui qui vit aux siècles des siècles, 10 les vingt-quatre anciens se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, adorent celui qui vit aux siècles des siècles et déposent leur couronne devant le trône en disant: 11 «Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, [toi le Saint,] de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car tu as créé toutes choses et c'est par ta volonté qu'elles ont été créées et qu'elles existent.» » - Apocalypse 4 :9-11.

 

Celui qui est assis sur le trône, qui est glorifié et exalté n’est autre que Dieu, le Souverain de l'univers lui-même !

D’ailleurs nous retrouvons ces mêmes sentiments d’adulation au verset 1 du chapitre 19 :

 

 « Après cela, j'entendis dans le ciel comme la voix forte d'une foule immense qui disait: «Alléluia! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu. » - Apocalypse 19 :1.

 

Où se trouve Jésus ?

 

De nombreux versets positionnent Jésus à la droite du trône de Dieu. Ce qui indique une position privilégiée, une collaboration entre Dieu et Jésus.

 

Hébreux 8 :1 : « (…) nous avons bien un tel grand-prêtre, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans le ciel ».

 

Hébreux 10 :12 : « tandis que Christ, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu. »

 

Luc 22 : 69 : « Désormais le Fils de l'homme sera assis à la droite du Dieu tout-puissant.»

 

Cependant, nous savons que Dieu a donné tout pouvoir à Jésus afin de rétablir l’ordre dans l’univers, de mettre fin à la rébellion et de réconcilier les hommes avec Dieu.

 

Matthieu 28 : 18 : « Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. »

 

Philippiens 2 : 9-11 : « 9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

 

C’est la raison pour laquelle dans certains versets, Jésus est assis sur le trône de Dieu, et l’on parle du trône de Dieu et de l’Agneau.

 

Apocalypse 3 :21 : « Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. »

 

Apocalypse 7 :17 : « En effet, l'Agneau qui est au milieu du trône prendra soin d'eux et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.»

 

Apocalypse 22 :1 : « Puis il me montra le fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. »

 

 « Puis il me montra le fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. » Apocalypse 22:1.

 

Apocalypse 22 :3 : «Il n'y aura plus de malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera dans la ville; ses serviteurs lui rendront un culte. »

 

Dans ces versets de l’Apocalypse, Jésus est assis sur le trône de Dieu. Il règne au nom de Dieu, son Père qui lui a confié le pouvoir et toute autorité dans le ciel et sur la terre.

 

Lorsque Jésus aura accompli sa mission à la fin de règne millénaire, lorsque le dernier ennemi, la mort, aura été vaincu, Jésus remettra le Royaume à son Père afin que Dieu soit tout pour tous.

 

1 Corinthiens 15 : 24-28 : « 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance. 25 En effet, il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 Le dernier ennemi qui sera anéanti, c'est la mort. 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsque Dieu dit que tout lui a été soumis, il est évident que c'est à l'exception de celui qui lui a soumis toute chose. 28 Lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous.»

 

 

A qui appartient la voix qui sort du trône ?

 

Rappelons ce que dit la voix qui sort du trône :

Apocalypse 19 : 5 : « Une voix sortit du trône et dit: «Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands!»

 

« Louez notre Dieu »

 

De toute évidence, ces paroles ne peuvent provenir de Dieu. Elles proviennent de quelqu’un qui adore Dieu et qui s’inclut avec l’ensemble de toutes les créatures afin de rendre un culte à Dieu, c’est pourquoi il dit « notre Dieu ».

 

La voix qui sort du trône est celle de Jésus-Christ, le Roi messianique à qui Jésus a confié toute autorité.

 

La voix qui sort du trône est celle de Jésus-Christ, le Roi messianique à qui Jésus a confié toute autorité.

 

 Vous qui le craignez

 

La suite du verset déclare : «Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands!»

 

Mais que signifie « craindre Dieu » ?

 

Le mot « crainte » est la plupart du temps associé à la peur et à l’angoisse. Et pourtant, la Bible nous encourage à cultiver la crainte de Dieu…. !

 

L’Amour est opposé à la peur. De ce fait si l’on aime Dieu, on ne peut ressentir de l’angoisse ou de la peur en pensant à Lui. De quelle crainte s’agit-il alors ?

 

La crainte de Dieu est indissociablement liée à l’humilité.

En prenant conscience de la puissance incommensurable de Dieu, devant Lui nous ressentons une humilité immense, une admiration illimitée, une adoration respectueuse et un désir profond de lui plaire.

 

Psaumes 8:4, 5: « 4 Quand je contemple le ciel, œuvre de tes mains, la lune et les étoiles que tu y as placées, 5 je dis: «Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui, et le fils de l'homme, pour que tu prennes soin de lui?»

La crainte de Dieu est aussi la crainte de lui déplaire… car Dieu dans son extraordinaire perspicacité voit tout, sait tout, comprend tout, y compris ce qui est caché à nos yeux.

 

On peut dire que la crainte de Dieu est une crainte révérencielle de déplaire à Dieu qui voit tout.

Notre Père céleste connaît nos cœurs, nos émotions, nos mobiles, nos intentions, nos sentiments, nos traumatismes, nos blocages, nos rancunes, nos souffrances… les plus profonds.

La Bible dit à plusieurs reprises que Dieu scrute ou explore le cœur et examine les reins. Le cœur est associé aux émotions, et aux intentions. Les reins sont associés à la personnalité profonde.

Jérémie 17 :10 : « Moi, Yahweh, je scrute le cœur et je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres. » - Traduction Pirot-Clamer / Liénart


Lien - Cultivons la crainte de Dieu


 Vous tous ses serviteurs, petits et grands

 

Qui sont les serviteurs de Dieu ?

 

Ceux qui aiment leur Créateur de tout leur cœur et obéissent à ses commandements. Ceux qui exercent la foi dans le sacrifice rédempteur du Fils de Dieu, Jésus-Christ notre Sauveur.

 

« En effet, l'amour envers Dieu consiste à respecter ses commandements. Or, ses commandements ne représentent pas un fardeau, » 1 Jean 5 :3.

«  Or l'amour consiste à vivre conformément à ses commandements. » 3 Jean 1 :6.

 

« 6 Je vis ensuite un [autre] ange voler haut dans le ciel. Il avait un Evangile éternel pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple. 7 Il disait d'une voix forte: «Craignez Dieu et rendez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue. Adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d'eau.» Apocalypse 14 : 6, 7.

 

Honorons et magnifions notre Dieu Tout-Puissant, apprenons à mieux le connaître et soyons confiants dans toutes ses promesses. Toutes se réaliseront à la lettre car le prix le plus précieux, le plus élevé, a été payé pour cela : le sang parfait de Jésus-Christ, notre Sauveur.

 

Jean 3: 16: " En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle."

 

Ouvrons notre cœur aux enseignements profonds de Jésus, exerçons notre Foi dans son sacrifice rédempteur, développons un Amour profond et immense pour lui.

Associons-nous aux myriades d’anges qui exultent dans les cieux et qui glorifient, célèbrent et magnifient Jésus, l’Agneau de Dieu.

 

Apocalypse 5 :11, 12 : « 11 Je regardai et j'entendis la voix de nombreux anges rassemblés autour du trône, des êtres vivants et des anciens; ils étaient des myriades de myriades et des milliers de milliers. 12 Ils disaient d'une voix forte: «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.»

 

Jésus est le Roi messianique, il dirigera la Terre. «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.»

 

Lien - Comment développer l'amour de Dieu

Lien - Comment développer notre amour pour Jésus-Christ



Petits et grands

 

Qui qualifie-t-on de « petits » et de « grands » ?

 

Il peut s’agir des enfants et des adultes, des jeunes et des moins jeunes.

Il peut s’agir de ceux qui occupent une fonction importante et de ceux qui occupent un tout petit métier.

Il peut s’agir de ceux qui ont moins de capacités physiques ou intellectuelles  et de ceux qui ont la chance d’en être dotés de plus.

 

Quoi qu’il en soit, quel que soit notre âge, nos fonctions, nos responsabilités, nos capacités, TOUS nous avons devant Dieu la même responsabilité : Louer Dieu, lui rendre un culte comme nous le demande la voix de Jésus-Christ, avec Amour, reconnaissance et crainte de Dieu.

 

 

 

Olivier                                                                                 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Notre Dieu tout-puissant a établi son règne !

 

 
Apocalypse 19 : 6 : « Et j’entendis comme la voix d’une foule immense, semblable au bruit de grandes eaux et au grondement violent du tonnerre. Elle disait Alléluia ! Loué soit Dieu ! Car le Seigneur, notre Dieu tout puissant, est entré dans son règne. » - Semeur

Pour la quatrième fois, une voix glorifie le Créateur Tout-Puissant en disant : « Alléluia ! ».


La voix d’une foule immense, de grandes eaux et de grondement de tonnerre.

A nouveau, la voix comme celle d’une
 foule immense se fait entendre. Le verset indique qu’elle ressemble au bruit de grandes eaux et au grondement de forts coups de tonnerre.

 

La voix comme celle d’une foule immense se fait entendre. Le verset indique qu’elle ressemble au bruit de grandes eaux et au grondement de forts coups de tonnerre. C'est la voix des 144'000 cohéritiers du Christ.

Image par Marisa04 de Pixabay modifiée

 

 

Ce verset nous rappelle le passage d’Apocalypse 14 :1, 2 : « 1 Alors je vis l'Agneau qui se tenait debout sur le mont Sion, et avec lui, les cent quarante-quatre mille qui portent son nom et le nom de son Père inscrits sur leurs fronts. 2 J'entendis une voix qui venait du ciel et qui résonnait comme de grandes eaux, comme le grondement d'un coup de tonnerre violent. C'était comme le son d'un orchestre de harpistes jouant de leurs instruments.» - Semeur

Il nous fait également penser au passage d’
Apocalypse 19 :1, 4 : « 1 Après cela, j'entendis dans le ciel comme la voix forte d'une foule immense qui disait: « Alléluia! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu (…)  4 Les vingt-quatre anciens et les quatre êtres vivants se prosternèrent alors et adorèrent le Dieu qui est assis sur le trône en disant: « Amen ! Alléluia ! ».

Ainsi, tout porte à croire que la voix semblable au bruit de grandes eaux et au grondement violent du tonnerre qui glorifie Dieu en disant à 4 reprises « Alléluia! » est celle des 
144'000 cohéritiers du Christ (Ap 19 :1, 3, 4, 6).

Tous ensemble, ils se réjouissent du rétablissement de la Souveraineté du Créateur tout-puissant au travers de son Royaume.

Lien - Les voix dans la Bible

Lien - Ap 14 : 2 : Le bruit de grandes eaux et le son d'un orchestre de harpistes

Lien - Ap 19 : 1 : Une voix forte dans le ciel comme celle d'une foule immense dit "Alléluia ! "

Lien - Ap 19 : 4 : Les 24 anciens glorifient Dieu

 


Dieu a établi son règne

Le verset cité en référence évoque le début du règne de notre Dieu Tout-Puissant. Mais pourtant, n’est-il pas écrit que Jésus est le Roi du Royaume messianique ? Et ses cohéritiers ne sont-ils pas les 144'000 ? Alors pourquoi dit-on que Dieu est entré dans son règne ?

Dieu a lui-même déclaré :

Psaumes 2 : 6-9 : « 6 « Moi, j'ai établi mon Roi par l'onction sur Sion, ma montagne sainte. » 7 Je publierai le décret qu'a promulgué l’Éternel. Il m'a dit : « Tu es mon Fils ; aujourd'hui, je fais de toi mon enfant. 8 Demande-moi: Que veux-tu ? Je te donne en patrimoine tous les peuples de la terre ; et le monde, jusqu'en ses confins lointains, sera ta propriété. 9 Avec un sceptre de fer, tu les soumettras ; comme des vases d'argile, tu les briseras.» Semeur

 

Jésus a été établi Roi par son Père. De manière symbolique, il s’est assis sur le trône du Tout-Puissant pour le représenter. Son Père lui a donné tout pouvoir.

 

En fait, Jésus a été établi Roi par son Père. De manière symbolique, il s’est assis sur le trône du Tout-Puissant pour le représenter. Son Père lui a donné tout pouvoir (Mat 28 :18).
C’est pourquoi, de manière sous-entendue, on parle de règne de Dieu ou de Royaume de Dieu.
De la même façon, ses 144'000 cohéritiers s’assoient symboliquement sur le trône du Christ pour être ses cohéritiers.

Apocalypse 3 :21 : « Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône ».


Les 144’000 chrétiens oints qui ont glorifié Dieu par 4 fois en disant « Alléluia ! » sont associés à Jésus et s’apprêtent à régner avec lui sur la terre.

 

Les 144’000 chrétiens oints qui ont glorifié Dieu par 4 fois en disant « Alléluia ! » sont associés à Jésus et s’apprêtent à régner avec lui sur la terre.

Apocalypse 2 : 26 : 27 : « 26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père, »

 


Conclusion

L’établissement du royaume céleste de Dieu aura lieu peu de temps après la destruction de Babylone la grande (
Ap 19 :2). Il est directement lié à un mariage spirituel celui de l’Agneau avec son épouse composée des 144'000 chrétiens oints (Ap 19 :7).
Nous en saurons un peu plus sur les noces de l’Agneau avec le prochain verset.

 


Olivier                                                                                  Pour laisser un commentaire, c'est ici !

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21

 


 

Les noces de l’Agneau

 

 

Apocalypse 19 : 7 : « Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée. »
 
Notre Dieu Tout-Puissant est entré dans son règne.
Les 144'000 cohéritiers du Christ glorifient le Souverain de l’univers en exprimant avec ferveur « Alléluia ! ».
Leur exaltation irradie maintenant de leurs paroles : « 
Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire ».

L’évènement le plus important de l’univers,
 l’instauration du Royaume de Dieu, est matérialisé par un mariage symbolique, celui de l’Agneau et de son épouse.

 

L’évènement le plus important de l’univers, l’instauration du Royaume de Dieu, est matérialisé par un mariage symbolique, celui de l’Agneau et de son épouse. Alléluia !

 

 

L’époux est Jésus-Christ

Le verset cité en référence indique clairement que Jésus-Christ, l’Agneau de Dieu, est l’époux.
Apocalypse 19 : 7 : « Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l'Agneau, et son épouse s'est préparée. Voir Jean 1 :29.


Jean le Baptiste avait déclaré que Jésus, l’Agneau de Dieu, est l’époux et ceux qui se font baptiser par lui, « son épouse ».

Jean 3 : 26-29 : « 26 Ils vinrent trouver Jean et lui dirent : « Maître, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui dont tu as fait l’éloge, il s’est mis à baptiser et tout le monde court vers lui ! 27 Alors Jean leur répond : « Personne ne peut s’attribuer plus que le Ciel ne veut lui donner. 28 Je ne suis pas le Messie, mais celui qui a été envoyé devant lui : je l’ai dit et vous êtes mes témoins. 29 L’épouse est pour l’époux ; l’ami de l’époux se tient près de lui et fait ce qu’il lui dit. Et toute sa joie est d’entendre la voix de l’époux. Voilà pourquoi je suis pleinement heureux.» - Bible des Peuples


Quand il était sur terre, Jésus avait répondu à ceux qui lui demandaient pourquoi ses disciples ne jeûnaient-ils pas comme les autres :

Matthieu 9 :15 : « Jésus leur dit: " Les amis de l'époux peuvent-ils être dans la tristesse tant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé, et alors ils observeront le jeûne. » Crampon



L’épouse regroupe les cohéritiers du Christ, disciples de Jésus au premier siècle

Soucieux de la pureté morale et spirituelle des membres de l’Eglise, Paul parle de les présenter à Jésus comme une vierge pure. L’apôtre avait déclaré aux chrétiens de Corinthe qu’ils étaient symboliquement fiancés à un seul époux, le Christ.

2 Corinthiens 11 :2 : « En effet, je suis jaloux de vous, de la jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. »

Paul disait aussi :
2 Timothée 2 : 12 : « si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera; »- Segond 21

L’apôtre Jean a lui écrit :
Apocalypse 1 :6 : « A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang 6 et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la domination aux siècles des siècles! Amen!» - Segond 21

 

Le vainqueur dans les lettres de Jésus adressées aux 7 églises d’Asie mineure

Dans les chapitres 2 et 3 du livre de l’Apocalypse, Jésus félicite, reprend, avertit, encourage les chrétiens des 7 églises d’Asie mineure. Chacune des 7 lettres envoyées aux 7 églises se termine par une promesse faite au vainqueur qui réussit sa course chrétienne, puis par une formule répétitive déjà employée sur terre par Jésus : "
Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises". Les vainqueurs sont l’épouse du Christ et règneront à ses côtés sur la terre.

De l’ensemble de ces 7 lettres, nous comprenons que :

Le vainqueur n'aura pas à souffrir de la seconde mort (Ap 2 :11). En effet, il a revêtu l’immortalité et l’incorruptibilité (1 Corinthiens 15 : 53, 54).

Le vainqueur, celui qui accomplit les œuvres prescrites par le Christ jusqu'à la fin, recevra la puissance et l’autorité pour diriger les nations avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d’argile (Ap 2 :26-28).

Le vainqueur, celui qui marche avec dignité en vêtements blancs, n’aura pas son nom effacé du livre de vie et Jésus le reconnaîtra devant son Père et les anges (Ap 3 : 5).

Le vainqueur tient ferme et persévère à l’heure de la tentation ou de l’épreuve (Ap 3 : 10, 11).
 
Le vainqueur qui entend la voix de Jésus et lui ouvre la porte s’assoira sur le trône de Jésus, tout comme ce dernier est assis sur le trône de Dieu (Ap 3 : 20, 21).

Lien - Les 7 églises

 

La nouvelle Jérusalem ou Jérusalem céleste :

L’épouse symbolique de Jésus-Christ est appelée « Jérusalem céleste » ou « Nouvelle Jérusalem ». Tout comme l’antique Jérusalem représentait le pouvoir théocratique en Israël, la Nouvelle Jérusalem symbolise le Pouvoir théocratique sur l’ensemble de la terre. La Jérusalem céleste rayonne de la gloire de Dieu car elle règne en son Nom.

Apocalypse 21 : 2 : « Je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une mariée qui s'est faite belle pour son époux. »

Apocalypse 21 : 9, 10 : « 9 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint m'adresser la parole et dit: «Viens, je te montrerai la femme, l'épouse de l'Agneau.» 10 Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne et me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d'auprès de Dieu 11 Elle rayonnait de la gloire de Dieu. Son éclat ressemblait à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal.»


Voir aussi 
Apocalypse 3 : 12.

L’épouse symbolique de Jésus-Christ est appelée « Jérusalem céleste » ou « Nouvelle Jérusalem ». Tout comme l’antique Jérusalem représentait le pouvoir théocratique en Israël, la Nouvelle Jérusalem symbolise le Pouvoir théocratique sur la terre entière.

 

 

Sion :

 

L’épouse du Christ est aussi appelée « Sion », Elle est composée de 144'000 Rois et Prêtres qui règneront sur la terre, eux-mêmes représentés par les 24 anciens. Dieu règne et resplendit au travers de Sion.

Hébreux 12 :22 : « vous vous êtes approchés du mont Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et ses dizaines de milliers d'anges. »

Apocalypse 14 :1 : « Je regardai et je vis l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui 144'000 personnes qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. »


Psaumes 99 : 1, 2 : « 1 Il règne, Yahweh, que les nations frémissent, il règne celui qui trône sur les chérubins, que la terre s'ébranle! 2 Grand est Yahweh au milieu de Sion, il est exalté par-dessus tous les peuples;» - Traduction Pirot-Clamer / Liénart

Psaumes 50: 2: « De Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit. »

Voir aussi 
Apocalypse 4 :10.


Récapitulatif :

L’épouse du Christ = la Jérusalem céleste = la Nouvelle Jérusalem = Sion = les 24 anciens symboliques = les cohéritiers du Christ = les 144'000 Rois et Prêtres.


La fiancée se prépare pour son époux

La fiancée est pure et spirituellement vierge. Elle ne s’est pas souillée avec de fausses croyances et fausses doctrines religieuses. Elle dit toujours la vérité, elle est irréprochable. Elle suit l’Agneau partout où il va, elle imite son Roi Jésus-Christ dans toutes ses façons de faire (2 Cor 11 : 2 ; Ap 14 : 4, 5 ; 2 Pierre 3 :14).
Elle a démontré sa fidélité au Christ dans les difficultés, les persécutions, voire la mort.


Elle est vêtue d’un fin lin, éclatant et pur, adapté à sa pureté morale et à sa sainteté. Le fin lin représente les œuvres justes des saints.
Apocalypse 19 :8 : « Et il lui a été donné de s'habiller d'un lin pur éclatant. Ce lin représente les actions justes de ceux qui appartiennent à Dieu. »

Lien - Le lin dans la Bible

 

L'épouse du Christ est vêtue d’un fin lin, éclatant et pur, adapté à sa pureté morale et à sa sainteté. Le fin lin représente les œuvres justes des saints.

 

Les noces de l’Agneau et de la Jérusalem céleste


La cérémonie du mariage de l’Agneau et son épouse symbolique marque l’un des jours les plus importants dans l’histoire de l’univers : le jour où le Royaume de Dieu composé de Jésus et de son épouse est instauré afin de régner sur la terre.
Le mariage est une union durable, une relation de confiance…

 

La cérémonie du mariage de l’Agneau et son épouse symbolique marque l’un des jours les plus importants dans l’histoire de l’univers : le jour où le Royaume de Dieu composé de Jésus et de son épouse est instauré afin de régner sur la terre.

 

Nous pouvons être rassurés quant aux qualités spirituelles et à l’intégrité morale des membres de notre futur gouvernement théocratique qui dirigera bientôt la terre.

Le mariage de l’Agneau avec son épouse permettra d’établir
 le gouvernement le plus puissant, le plus efficace, le mieux organisé qui soit. Les hommes et les femmes qui composent la Nouvelle Jérusalem ont été rachetés de la terre et ont vécu globalement les mêmes difficultés que nous. Ils comprennent parfaitement le vécu et le contexte de chaque humain. Ils savent lire dans les cœurs et discerner les mobiles les plus profonds. Ils ont le pouvoir de soulager la souffrance. Ils essuieront toute larme de nos yeux.

Apocalypse 21 : 2-4 : « 2 Je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une mariée qui s'est faite belle pour son époux. 3 J'entendis une voix forte venant du ciel qui disait: «Voici le tabernacle de Dieu parmi les hommes! Il habitera avec eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux, [il sera leur Dieu]. 4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ce qui existait avant a disparu. »

Le Royaume céleste composé de Jésus-Christ associé à son épouse instaurera efficacement et durablement 
la Justice et la Paix véritables sur la terre
.

Le Royaume céleste composé de Jésus-Christ associé à son épouse instaurera efficacement et durablement la Justice et la Paix véritables sur la terre.

 

Esaïe 32 : 1, 2 : « 1 Voici qu'un roi exercera son règne avec justice, et ses ministres gouverneront selon le droit, 2 et chacun d'eux sera comme un abri contre le vent, un refuge contre l'orage, comme un cours d'eau sur un sol desséché, ou comme l'ombre d'un rocher massif dans un désert aride. » - Semeur

Esaïe 32 : 17, 18 :  « 17 Le fruit de la justice sera la paix. L'effet de la justice, ce sera la tranquillité et la sécurité à tout jamais. 18 Mon peuple habitera un domaine de paix dans des demeures sûres, dans des maisons tranquilles.» - Semeur

Puissions-nous vivre pleinement de telles bénédictions !

 

Olivier                                                                                  Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

Sauf indication spéciale, les versets ont été tirés de la traduction Segond 21

 


 

L’épouse est vêtue d’un fin lin éclatant et pur

 
 

Apocalypse 19 : 8 : «  Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »

 

L’épouse du Christ appelée Jérusalem céleste ou Nouvelle Jérusalem ou encore Sion est préparée pour les noces. Comment est-elle vêtue ? Le verset d’Apocalypse 19 :8 nous dit qu’elle est habillée d’un fin lin, éclatant et pur.
 
 
 La culture du lin et l’extraction des fibres textiles
 
Le lin est une plante herbacée largement cultivée pour ses fibres textiles et ses graines oléagineuses. Sa croissance est très rapide. S
emée au printemps, la plante met 100 jours pour atteindre une hauteur de 1 m environ sur laquelle se répartissent 80 à 100 feuilles. Sa culture est très dense, en effet il y a environ 2000 pieds de lin par mètre carré.
Le lin est l’une des cultures qui utilise le moins de produits phytosanitaires (le coton en reçoit dix fois plus). 
 
La floraison dure environ une semaine. La durée de vie d’une fleur n’est que de quelques heures. Un mois après la fin de la floraison, le lin est mature et prêt à être arraché. Afin de conserver la longueur de la fibre, le lin est arraché avec sa racine puis il est déposé au sol.

La culture du lin respecte l'environnement. Tout est utilisé dans la plante. La fleur ne vit que quelques heures. Le lin était très utilisé dans l'antique Egypte et dans la Bible.

Lin en fleur – Wikipédia

 
 

Le lin a commencé à être cultivé dans le croissant fertile (autour de l’Euphrate, du Tigre et du Nil). La toile de lin est le plus vieux textile du monde. 

 

Le lin d'Egypte était très réputé.
Les fines bandelettes entourant les momies des pharaons étaient aussi en lin. Il en fallait près d'un kilomètre pour momifier un adulte.

 

Le lin d'Egypte était très réputé, la Bible en parle à plusieurs reprises comme symbole de richesse et de prestige. Joseph, intendant du pharaon a été vêtu de lin.

Égyptiens récoltant le lin (hypogée de Thèbes) – Wikipédia

 

 

Pour fabriquer le textile de lin ou toile de lin, les tiges de lin doivent macérer à même le sol sous l’action de la pluie, de la rosée et du soleil, afin d’en extraire les fibres. Les microorganismes présents dans le sol vont, dans l’humidité, se multiplier et éliminer la pectose, ciment naturel qui soude les fibres textiles à la partie ligneuse (bois) de la plante. C’est le rouissage qui va durer plusieurs semaines.
 
Afin d’obtenir un rouissage homogène, les tiges de lin sont retournées. Le lin est ensuite récolté en balles.
 
Pour être récupérées, les fibres contenues dans l’enveloppe externe de la tige (paille) doivent d’abord être séparées du bois présent au centre de la tige, c’est le 
teillage. Après cette étape au cours de laquelle les graines de lin et le bois (anas) sont aussi récupérés, les fibres sont peignées puis filées. Finalement, elles seront tissées afin de constituer une toile de lin.
 
On peut remarquer que la 
totalité de la plante est utile. Dans le lin, tout se consomme : la fibre, la graine, le bois, la poussière... 
Le bois sera valorisé sous la forme de paillettes de bois pour le jardinage, l’aggloméré et les litières animales.
Les graines de lin oléagineuses permettront de fabriquer l’huile de lin.

 

Pour fabriquer la fibre de lin: rouissage, teillage, les fibres sont ensuite peignées et filées. Le lin était une étoffe utilisée dans les vêtements sacrés dans la Bible.

Peigne à lin datant du xixe siècle, en bois et fer, Musée du Léon de Lesneven

 
 

 

Le tissu de lin a des qualités étonnantes
 

Le lin est une matière écologique respectueuse de l’environnement issue d’une fibre naturelle.
La culture du lin ne nécessite pas d’engrais ni d’arrosage, la pluie suffit. L’extraction des fibres textiles de la plante s’effectue grâce à des procédés naturels et mécaniques (Rouissage et teillage). La production de lin consomme très peu d’énergie.
 
Le lin est un tissu thermorégulateur.
Il donne une sensation de fraîcheur en été et conserve la chaleur en hiver. Grâce à son pouvoir thermorégulateur, le lin est très apprécié en habit et en draps de lit été comme hiver. Aéré, confortable, le lin laisse respirer la peau.
 
Le lin est une étoffe anallergique
Le tissu de lin est une matière saine qui n’irrite pas la peau. Son pouvoir absorbant en fait une matière idéale pour le contact avec la peau.
 
Un tissu absorbant.
Un tissu de lin peut absorber 20% d’humidité sans paraître humide. Il a une grande capacité d’absorption mais il sèche aussi très rapidement. Ainsi, il ôte la transpiration de la peau sans laisser de traces. Il résiste à la lumière et à l’eau et peut s’utiliser dans des pièces humides ou à l’extérieur de la maison. 
 
Un tissu résistant.
Le lin est la fibre textile la plus résistante. Le tissu pur lin ne peluche pas, ne se déforme pas et, plus on le lave, plus il s’adoucit. De par ses qualités, le lin est durable et résiste très bien dans le temps. Absorbant, solide, rigide, le lin est adapté au linge de maison et aux tissus d’ameublement.
 
 
 Du lin pour le culte de Yahvé
 
La fabrication des étoffes de lin était un travail réservé aux 
femmes. Lors de la construction du tabernacle par Moïse, les femmes ont apporté de bon cœur une grande quantité de fils de lin qu’elles avaient filés pour cette occasion.
Exode 34 :25 : « Toutes les femmes qui avaient de l'habileté se mirent elles-mêmes au filage et elles apportèrent le résultat de leur travail: des fils teints en bleu, en pourpre, en cramoisi et du fin lin. »
 
Dans le tabernacle, de grandes toiles en fin lin retors fermaient le parvis (la cour). 
Exode 38 :16 : « Toutes les toiles qui formaient l'enceinte du parvis étaient en fin lin retors. »
50 mètres de toile de lin pour chacun des côtés Sud et Nord, 25 m pour le côté Ouest, 2X7,5 m pour le côté Est avec au milieu le rideau de la porte du parvis également fait en fin lin.
Exode 38 :18 : « Le rideau de la porte du parvis était un ouvrage de broderie en fil bleu, pourpre et cramoisi et en fin lin retors; il avait une longueur de 10 mètres et sa hauteur était de 2 mètres et demi, comme la largeur des toiles du parvis. »

 

Le tabernacle construit par Moïse

 

A l’entrée du sanctuaire, un rideau bleu, pourpre (violet-rouge) et cramoisi (rouge) en fin lin retors avait été disposé. Dix tapis en fin lin retors couvraient le sol de la tente de réunion.
Exode 36 :37 : « On fit pour l'entrée de la tente un rideau en fil bleu, pourpre et cramoisi et en fin lin retors. C'était un ouvrage de broderie. »
Exode 36 : 8, 9 : « 8 Tous les artisans qui accomplirent ce travail firent le tabernacle avec 10 tapis en fin lin retors et en fil bleu, pourpre et cramoisi. On y représenta des chérubins selon l'art du brodeur. 9 La longueur d'un tapis était de 14 mètres et sa largeur de 2 mètres. »


Le voile séparant le saint du très saint, dans le tabernacle et dans le temple était en fin lin.
2 Chroniques 3 :14 : «  Il fabriqua le voile bleu, pourpre et cramoisi en fin lin et il y représenta des chérubins. »
 

 


Les prêtres qui servaient au tabernacle et au temple étaient vêtus de lin
 
Les prêtres et le grand-prêtre devaient porter 
un caleçon, une tunique, une ceinture et une tiare (sorte de bonnet rond) en fin lin.
Cette matière saine directement au contact de leur peau limitait la transpiration et favorisait l’hygiène. Le lin est le tissu choisi par Dieu lui-même pour la prêtrise. Il est associé à la propreté et à la pureté. 
 
Lévitique 16 :3, 4 : « 3 »Voici de quelle manière Aaron entrera dans le sanctuaire.(…). 4 Il mettra la tunique sacrée de lin et portera sur son corps des caleçons de lin. Il mettra une ceinture de lin et se couvrira la tête d'une tiare de lin. Ce sont les vêtements sacrés dont il s'habillera après avoir lavé son corps dans l'eau. » 
 
Les vêtements 
sacrés étaient en lin.
 
Lévitique 16 : 32 : « Celui qui fera l'expiation, c'est le prêtre désigné par onction et établi dans ses fonctions pour succéder à son père en tant que grand-prêtre; il mettra des vêtements de lin, des vêtements sacrés. »

 

Les prêtres transportant l'arche de l'alliance sont vêtus de fin lin: tunique, caleçon, tiare, ceinture. Le lin est utilisé pour les vêtements sacrés.

Prêtres transportant l’arche de l’alliance

 
L’
éphod de lin était une sorte de tablier avec 2 pierres d’onyx sur les épaules (Sur les pierres d’onyx sont gravés les noms des 12 fils de Jacob). Il était fait en lin ainsi que l’écharpe ou ceinture qui l’attachait.
Exode 39 :5 
: « La ceinture qui était sur l'éphod pour l'attacher faisait corps avec lui et était de la même étoffe; elle était d'or, de pourpre violette, de pourpre écarlate, de cramoisi et de lin retors, comme Jéhovah l'avait ordonné à Moïse. » 

La tenue du grand prêtre, selon la Loi mosaïque. Il porte un caleçon en lin, une tunique en lin, une tiare en lin, une robe en étoffe bleue et munie de clochettes, un éphod et sa ceinture en lin, un pectoral en lin.

Tenue du grand prêtre

 

L’éphod de lin signifie que celui qui le porte est au service de Dieu.

 

Samuel, David, les prêtres de Nob portaient un éphod de lin.

 

Samuel qui, enfant, a été consacré au service de Yahvé porte un éphod de lin.

1 Samuel 2 :18 : « Samuel faisait le service devant Yahweh: l'enfant était revêtu d'un éphod de lin. » - Crampon

 

Le roi Saül fait mettre à mort le prêtre Achimélec et toute sa famille ainsi que les prêtres, les hommes portant l’éphod de lin, de la ville de Nob.

1 Samuel 22 :18 : « Alors le roi dit à Doëg: «Tourne-toi et frappe les prêtres.» Doëg l'Edomite se tourna, et ce fut lui qui frappa les prêtres. Il fit mourir ce jour-là 85 hommes qui portaient l'éphod de lin. »

Mais Saül ne s’arrête pas là, il extermine tous les habitants de Nob y compris les enfants, les bébés et tous animaux domestiques (1 Samuel 22 :19).

 

Le roi David fait monter l’arche de l’alliance à Jérusalem. A cette occasion, il revêt un éphod de lin.

1 Chroniques 15 :27 : « (…) David portait aussi un éphod en lin. »

2 Samuel 6 :14 : « David dansait de toute sa force devant Yahweh, et David était ceint d'un éphod de lin ».

 

Le prophète Jérémie doit s’acheter une ceinture en lin, quelques jours plus tard, elle est abîmée et n’est plus bonne à rien prophétisant ainsi ce qui va arriver à l’orgueil de Juda et de Jérusalem (Jérémie 13 :1-8).

 
 

Le lin associé à la richesse et au pouvoir

 

Après l’interprétation des rêves du pharaon (7 vaches grasses et 7 vaches maigres), Joseph se voit octroyer la deuxième place du royaume. Il est reçoit le commandement de toute l’Egypte (Genèse 41 :41). Pour symboliser son pouvoir, le pharaon donne à Joseph son anneau, un collier et des vêtements en fin lin.

Genèse 41 :42 : « Le pharaon retira l'anneau de son doigt et le passa au doigt de Joseph. Il lui donna des habits en fin lin et lui mit un collier d'or au cou ». 

 

Mardochée reçoit les pleins pouvoirs du roi perse Assuérus afin de déjouer un génocide contre les Juifs. Il est vêtu d’un manteau en fin lin et en pourpre et porte une couronne en or.

Esther 8 :15 : « Mardochée sortit de chez le roi porteur d'un vêtement royal bleu et blanc, d'une grande couronne en or et d'un manteau en fin lin et en pourpre, au milieu des cris de joie et d'allégresse de la ville de Suse. »

 

La Bible parle de la richesse de Tyr et du fin lin qu’elle faisait venir d’Egypte.
Ézéchiel 27 :7 : « Du fin lin d'Egypte avec des broderies te servait de voiles et de pavillon, des étoffes teintes en bleu et en pourpre des îles d'Elisha formaient tes tentures. »
 
On parle encore du lin d’Egypte en 
Proverbes 7 :16 : « J'ai orné mon divan de couvertures, de tissus en lin d'Egypte ».

 

Le livre de l’Apocalypse parle de la richesse de Babylone la grande, la grande ville vêtue de fin lin.

Apocalypse 18 :12, 16 : « 12 cargaison d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toutes sortes de bois de senteur, de toutes sortes d'objets en ivoire, en bois très précieux, en bronze, en fer et en marbre, 16 ils diront: «Malheur! Malheur! La grande ville qui était habillée de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites!»

 

La ville de Tyr et Babylone la grande, toutes deux condamnées par Dieu, présentent d’ailleurs plusieurs similitudes.

Lien - Tyr et Babylone la grande

 
 

Dans la parabole de Jésus sur l’homme riche et Lazare, l’homme riche est vêtu de fin lin.

Luc 16 :19 : « Il y avait un homme riche, qui s'habillait de pourpre et de fin lin et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. »

 
 

Le fin lin est porté par Jésus

 

Marc 15 :46 : « Joseph acheta un drap de lin, descendit Jésus de la croix, l'enveloppa dans le drap de lin et le déposa dans un tombeau taillé dans la roche. Puis il roula une pierre à entrée du tombeau. »

 

Matthieu 27 :59 : « Joseph prit le corps, l'enveloppa dans un drap de lin pur. »

 

Après sa mort par crucifixion, Jésus est enveloppé dans un drap de lin pur, le lin est le tissu pour ce qui est sacré et saint.

Le corps de Jésus est enveloppé dans un drap de lin pur

 

Le prophète Daniel reçoit des révélations sur le temps de la fin transmises par un ange puissant, « l’homme habillé de lin » qui est  identifié à Jésus en raison de plusieurs similitudes dans la description (comparer Daniel 10 : 5-11 avec Apocalypse 1 : 12-19). Ces prophéties rejoignent celles du livre de l’Apocalypse.

Daniel 10 :5 : « J'ai levé les yeux et j'ai vu un homme habillé de lin. Il avait autour de la taille une ceinture en or d'Uphaz. »

Daniel 12 : 6 : « L'un d'eux a dit à l'homme habillé de lin, qui se tenait au-dessus de l'eau du fleuve: «Quand viendra la fin de ces événements extraordinaires?»

 
 

Le fin lin est porté par l’épouse de Jésus composée de 144 000 fidèles chrétiens oints

Apocalypse 19 : 8 : «  Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »

Dans ce verset, le lin est directement associé aux œuvres justes des saints.

 
 

Le fin lin est porté par les anges

Les 7 anges investis d’une mission divine de la plus haute importance sont vêtus d’un lin pur, éclatant.

Apocalypse 15 :6 : « Les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple; ils étaient revêtus d'un lin pur, éclatant, et portaient des écharpes en or autour de la poitrine. »

 
 
 

Quelques points intéressants concernant le lin

 

C’est sous des tiges de lin que les deux espions ont été cachés par Rahab, la prostituée de Jéricho.

 

Josué 2 :6 : « Elle avait fait monter les espions sur le toit et les avait cachés sous des tiges de lin qu'elle y avait arrangées ». 

 

Les 2 espions envoyés par Josué se cachent sous des tiges de lin sur le toit de Rahab, la prostituée de Jéricho.

Les 2 espions se cachent sous des tiges de lin

 

La loi mosaïque interdisait de porter un vêtement tissé de diverses espèces de fils (laine et lin par exemple).

Deutéronome 22 :11 : « Tu ne porteras pas un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble. »

 

Pour quelle raison était-il interdit de porter un vêtement tissé avec des fibres textiles différentes ?

 

Le lin est associé à la pureté et à la sainteté. Il ne devait pas être mélangé à d’autres fibres, comme la laine par exemple, qui est beaucoup moins noble.

Un vêtement est à l’image de celui qui le porte. Les Israélites ne devaient pas se mélanger avec d’autres peuples, cela était interdit pour pouvoir continuer à pratiquer le culte pur.

Ne pas tolérer les mélanges de matières dans la fabrication des tissus et la conception d’un vêtement symbolisait le fait de préserver le culte pur en ne s’associant pas à d’autres croyances, à d’autres cultures.   

 
 
 

 Que signifie le fait que l’épouse du Christ soit vêtue d’un fin lin, éclatant et pur ?

 

Apocalypse 19 : 8 : «  Il lui a été donné de s'habiller d'un fin lin, éclatant, pur.» En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »

 

Nous avons vu que le lin est une matière naturelle, saine, noble, respectueuse de l’environnement, durable.

Chez les Israélites, le lin est le matériau spécifiquement lié au sacré, à la sainteté des lieux et des personnes qui servent Dieu.

Le lin est aussi associé au pouvoir, à la richesse, à une position prestigieuse.

 

Le verset dit que « le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »

 

L’épouse du Christ est vêtue d’un fin lin éclatant et pur, elle se présente à son époux comme une vierge pure irréprochable.

 

Apocalypse 14 :4, 5 : « En effet, ils sont vierges. Ils suivent l'Agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d'entre les hommes comme la première part réservée à Dieu et à l'Agneau. 5 Il ne s'est pas trouvé de mensonge dans leur bouche, [car] ils sont irréprochables. »

 

Ils sont vierges dans le sens où ils ne sont pas souillés spirituellement avec de fausses croyances et de fausses doctrines, contrairement à l’ensemble des religions chrétiennes.

 

L’apôtre Pierre avait d’ailleurs encouragé ses frères et sœurs chrétiens en ce sens : « faites tous vos efforts pour qu'il vous trouve sans tache et irréprochables dans la paix». 2 Pierre 3 :14.

 

L’épouse du Christ est sincère et irréprochable. Ses vêtements sont adaptés à sa pureté morale et à sa sainteté.

Sa Foi dans le sacrifice de Jésus-Christ a été rendue vivante par des œuvres conformes à la volonté de Dieu (Mat 7 :21).

 

 

Nous pouvons être rassurés quant aux qualités spirituelles et à l’intégrité morale des membres de notre futur gouvernement qui dirigera bientôt la terre.

 

Jésus va régner avec son épouse symbolique: la Jérusalem céleste ou Nouvelle Jérusalem ou Sion ou 144 000 ou 24 anciens. Son épouse est pure et irréprochable. Que ton règne vienne!

Jésus et son épouse symbolique, les 144 000 règneront sur la terre

 

Nous pouvons nous exprimer avec encore plus d’enthousiasme en prononçant ces mots : « 9 »Voici donc comment vous devez prier: 'Notre Père céleste! Que la sainteté de ton nom soit respectée, 10 que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » - Mat 6 : 9, 10.

 

 

 

Olivier                                                                                        Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau!

 
 

Apocalypse 19 :9 : « L'ange me dit alors: «Écris: 'Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau!'» Puis il ajouta: «Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.»

 

Les noces de l’Agneau et de son épouse sont une grande source de joie. Une voix comme celle d’une foule immense s’est précédemment exclamée «Alléluia! Notre Dieu Tout-Puissant a établi son règne. Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire !! »

Voici venu le moment des noces de l’Agneau et de son épouse vêtue de fin lin pur et éclatant, symbole de pureté et de fidélité à Dieu.

 

L’ange demande alors à Jean d’écrire des paroles attribuées directement à Dieu !

Il dit lui-même : «Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.»

Cette précision indique combien les paroles contenues au verset 9 sont d’une importance capitale pour tous ceux qui désirent écouter et faire la volonté du Dieu Tout-Puissant !

 

Que nous dit notre Père céleste ? 'Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau!'

Nous allons voir ensemble pourquoi ces paroles sont si importantes.

 
 

 Le mariage de l’Agneau et de son épouse

 

Le mariage de l’Agneau et son épouse spirituelle est une belle métaphore décrivant l’association harmonieuse, solide et bien assortie entre Jésus-Christ et ses 144'000 cohéritiers amenés à régner avec lui sur la terre (Ap 14 :1 ; Ap 5 :10).

 

Ce mariage symbolique illustre le jour le plus important de notre histoire : la prise de pouvoir de Jésus-Christ et de ses cohéritiers en tant que Rois du monde ou Rois de la Terre.

Ce mariage annonce le dénouement de la question de la souveraineté universelle de Jéhovah Dieu. Les gouvernements de ce monde se sont révélés incapables de régner dans la paix, la sécurité et la justice. Ils seront prochainement remplacés par le royaume messianique dirigé par Jésus et les 144'000.

Ce nouveau gouvernement caractérisé par l’unité, la vérité et la puissance instaurera efficacement les conditions favorables au bonheur véritable des humains (Es 9 :6 ; 11 :1-5).

 Qui a le privilège immense d’être invité à un évènement aussi exceptionnel ? Qui sont les invités au festin des noces de l’Agneau ?

 
 

Sur terre, Jésus a parlé d’une nourriture qui descend du ciel et qui donne la vie au monde

 

Alors qu’il était sur terre, Jésus dit un jour à ses auditeurs : « Travaillez, non pour la nourriture périssable, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera, car c'est lui que le Père, Dieu lui-même, a marqué de son empreinte.» (Jean 6 :27).

 

Ils lui demandent alors ce qu’ils doivent faire pour accomplir les œuvres de Dieu.

Jésus leur répond : «L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.» (Jean 6 :29).

 

Les auditeurs lui demandent quel signe miraculeux fait-il donc pour qu’ils puissent croire en lui – leurs ancêtres ont par exemple mangé la manne dans la désert. Dieu leur a donné le pain du ciel à manger (Jean 6 : 30, 31).

Jésus leur répond que c’est son Père qui leur donne le vrai pain du ciel. Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. Ils demandent alors à Jésus : «Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là!»

 

Jésus leur dit: «C'est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. 40 En effet, la volonté de mon Père, c'est que toute personne qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et moi, je la ressusciterai le dernier jour.»- Jean 6 :35, 40. 

 

Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie éternelle au monde. Le pain céleste est Jésus-Christ

 

Jésus ajoute : « 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit [en moi] a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de la vie. 49 Vos ancêtres ont mangé la manne dans le désert et ils sont morts. 50 Voici comment est le pain qui descend du ciel: celui qui en mange ne mourra pas. 51 Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c'est mon corps, [que je donnerai] pour la vie du monde.» - Jean 6 :47-51

 

Ainsi, celui qui mange symboliquement le corps du Christ en exerçant la foi dans son sacrifice rédempteur a la vie éternelle !

 

Les personnes qui sont invitées au festin de l’Agneau, sont celles qui acceptent de manger son corps et de boire son sang de manière symbolique (Jean 6 :54).

 

Elles reconnaissent que Jésus est l’envoyé de Dieu et que son inestimable sacrifice permet de racheter les péchés de tous les humains qui exercent la foi en lui.

 

Exercer la foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus-Christ signifie aussi éprouver une profonde reconnaissance pour le sang parfait qui a été versé pour nous et le désir de se soumettre à ce Sauveur de l’humanité établi Roi par notre Père céleste lui-même.

 
 

Qui est invité au festin des noces de l’Agneau ?

 

Tous ceux qui sont prêts à manger son corps et boire son sang sont symboliquement invités au festin des noces de l’Agneau. Tous ceux qui reconnaissent la souveraineté du Souverain de l’univers exercée au travers du Royaume messianique sont les bienvenus. Ce mariage céleste correspond au début du règne de Dieu, y être invité signifie accepter ce règne et se préparer à être un sujet de ce nouveau gouvernement. Cela implique être prêt à obéir à ses nouvelles lois mais aussi à bénéficier de ses bienfaits.

En effet, comme le dit Dieu lui-même 'Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau!'. Celui qui se soumet à ce nouveau gouvernement messianique pourra vivre éternellement dans des conditions idéales de paix, de justice et de sécurité.

 

 

Les paroles de Dieu ont d’autant plus de portée que peu de temps après l’intronisation du Royaume de Dieu a lieu la plus grande guerre de l’histoire (décrite jusqu’à la fin du chapitre 19), les armées célestes se préparant à intervenir sur la terre (Apocalypse 19 :11-21).

 

Le mariage de l'Agneau et des 144'000 illustrent bien l'instauration du Royaume céleste de Dieu. Ceux qui sont invités acceptent de se soumettre au règne messianique.

 

Olivier                                                                                            Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Gardons-nous de l’idolâtrie

 
 

Apocalypse 19 : 10 : « Je tombai à ses pieds pour l'adorer, mais il me dit: «Garde-toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service et celui de tes frères et sœurs qui gardent le témoignage de Jésus. Adore Dieu, car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie.»

 

Jean vient de recevoir la vision grandiose de l’intronisation de Jésus-Christ et de son épouse spirituelle en tant que Rois de la terre et représentants du Dieu Tout-Puissant. Au moment où l’ange déclare transmettre les paroles-même de Dieu, Jean tombe à ses pieds pour l’adorer.

 

La réaction de l’ange est immédiate, il lui dit de ne surtout pas faire une telle chose, c’est seulement Dieu qui doit être adoré. En fait, l’ange chargé de communiquer les révélations des prophéties de l’Apocalypse se considère lui-même comme un compagnon de service de Jean consacré au témoignage de Jésus.

 
 

Si nous ne pouvons adorer un ange à combien plus forte raison il serait impensable d’adorer un humain, un lieu, un objet, une relique, une représentation quelconque d’un être céleste…

 

De nombreuses reliques du Christ sont vénérées à travers le monde.

 

Une relique est un souvenir matériel d’une personne vénérée, honorée comme un saint.
Il peut s’agir d’une partie de son corps comme des ossements, un objet lui ayant appartenu comme un vêtement, une chose qu’elle a utilisée et donc sanctifiée par son contact, mais aussi les instruments de son supplice comme la croix.
Le culte des reliques repose sur le possible transfert de la sacralité du corps saint sur l’objet qu’il a touché. L'objet sacré peut à son tour transmettre son pouvoir sur le dévot qui lui rend un culte.
Le culte des reliques est une pratique retrouvée dans plusieurs religions.
Ce culte génère de vifs débats quant à l’authenticité des reliques qui se sont souvent multipliées à travers le monde, mais aussi quant au commerce et au culte superstitieux dont elles sont l'objet. - Commerce religieux

 

 Beaucoup de reliques sont à l'origine de pèlerinages de croyants espérant ainsi approcher le sacré.

 

Quelques reliques de Jésus-Christ, comme les restes supposés de la Couronne d’épines, ne reçoivent qu'un faible nombre de pèlerins, tandis que d'autres, tels le Suaire de Turin, reçoivent des millions de pèlerins, y compris les papes Jean-Paul II et Benoît XVI.  

 

Le Suaire de Turin, reçoivent des millions de pèlerins, y compris des papes. C'est de l'idolâtrie. Nous devons rejeter l'idolâtrie liée à l'adoration de reliques, lieux, objets, personnes et même anges...

Saint Suaire de Turin

Le visage : à gauche en positif, à droite, en négatif contrasté.

 

De nombreuses autres reliques de Jésus-Christ, essentiellement des reliques de contact, sont dispersées dans plusieurs pays, attirant chaque année des millions de pélerins, chacun affirmant que la sienne est la vraie.

 

Selon la légende, le voile de Véronique a été utilisé pour essuyer la sueur du front de Jésus quand il portait la croix. Aujourd'hui, plusieurs reliques prétendent être le voile de Véronique (à Rome, Vienne, Espagne…).

 

Dans les reliques de la Passion exposées à Notre-Dame de Paris, nous trouvons un morceau de la Vraie Croix, un clou de la Passion et la Sainte Couronne d’épines. Ces reliques amenées par le roi Louis IX en 1239 ont fait l’objet de plus de 16 siècles de dévotion.

 

reliques de la Passion amenées par Louis IX en 1239 et exposées à Notre-Dame de Paris. C'est de l'idolâtrie. Nous devons rejeter l'idolâtrie liée à l'adoration de reliques, lieux, objets, personnes et même anges...

La Sainte Couronne d’Épines de Paris

 

De nombreux fragments de la Vraie Croix se retrouvent dispersés dans le monde. Selon un adage célèbre, avec tout le bois de la croix, « on aurait pu chauffer Rome pendant un an. »

 

Citons encore la Sainte Lance utilisée pour percer le côté de Jésus quand il était sur la croix, la colonne de la Flagellation où Jésus a été attaché, la Sainte Éponge, la Scala Santa qui est l’escalier du prétoire de Ponce Pilate monté par Jésus lors de son procès, la Sainte Tunique du Christ, les Saintes Larmes de Jésus versées à la mort de Lazare, le Saint Prépuce, le Saint Calice…  

 

Le moindre objet ayant été en contact avec Jésus, mais aussi avec de nombreux Saints et Saintes, devient source d’adoration faisant ainsi tomber les fidèles dans l’idolâtrie. L'Eglise catholique parle de culte de respect et non d'adoration. Cependant, soyons honnêtes, lorsque nous voyons les fidèles remplis de dévotion à genoux (parcourant parfois de longues distances), priant et se prosternant devant ces objets considérés comme sacrés, brûlant des cierges, convaincus qu’ils possèdent un pouvoir presque magique, ne s’agit-il pas d’adoration ? 
 

Un lieu peut aussi être source d'adoration. Citons la grotte de l’Apocalypse, lieu supposé où Jean aurait reçu les visions annonçant les prophéties de l’Apocalypse.

 

Rien dans la Bible ne permet d’affirmer que Jean a reçu les visions de l’Apocalypse dans une grotte. Et combien même, on peut s’interroger sur la tendance humaine à transformer un lieu historique en un lieu de vénération où l’on interprète le moindre creux ou fissure de la roche comme un signe du ciel.

En effet, en descendant dans cette grotte, on y verrait la couchette où Jean dormait, la pierre où il reposait sa tête dans une sorte de creux arrondi, un petit creux ovale sur la paroi de droite où Jean aurait posé ses doigts quand il priait et une triple fissure au plafond qui serait la preuve de la Trinité !

 

Le fait est que la grotte de l’Apocalypse, lieu de pèlerinage important, est devenue un lieu de vénération.

 

La grotte de l'Apocalypse est devenue un lieu de pèlerinage et objets d'adoration. Nous devons rejeter l'idolâtrie d'un lieu, d'une relique, d'une statue, icone, un humain ou un ange...

 La grotte de l’Apocalypse sur l’île grecque de Patmos 

 

Vénérer un lieu, aussi important soit-il, c’est tomber dans l’idolâtrie. C’est adorer la création plutôt que le créateur.

Lorsque l’apôtre Jean, impressionné, a voulu se prosterner aux pieds de l’ange qui lui dévoilait les visions du futur, l’ange lui a dit :
«Garde-toi bien de le faire! Je suis ton compagnon de service, celui de tes frères les prophètes et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu.» - Apocalypse 22 : 8, 9

 
Si l’ange, d’une puissance inimaginable, qui vit auprès de Dieu, venu au nom de Jésus pour dévoiler au monde les visions du temps de la fin ne devait pas être adoré, à combien plus forte raison, la grotte ou tout autre lieu où Jean a reçu cette révélation ne devait en aucun cas être vénérée, sanctifiée et devenir un lieu de pèlerinage. 

De façon générale, les humains ne devraient jamais vénérer des lieux, s’y prosterner, qu’ils soient grandioses ou réduits à des fissures et des creux, même si avec beaucoup d’imagination, il pourrait s’agir d’un creux fait par les doigts de Jean !!!!
Voir aussi 
Actes 7 : 48-50 et Actes 17 : 24, 25.

 

Plutôt que de s’attacher à des lieux, à des reliques, à des objets, à des personnes, attachons-nous aux paroles de Jésus contenues dans les prophéties de l’Apocalypse et préparons-nous à son intervention sur terre.

 

Lien - Jean est exilé sur l'île de Patmos

 


 Jéhovah Dieu est-il le seul qui puisse être adoré ?

 

La Bible enseigne depuis le début de l'humanité un monothéisme strict. Il existe un seul Dieu à l'origine de tout, son Nom est YHWH traduit par Yahvé ou Jéhovah. 

Yahvé ne tolère aucune forme d'idolâtrie et a puni son peuple, Israël, à de nombreuses reprises lorsqu'il sombrait dans le faux culte et dans l'idolâtrie.

Cependant, en tant que chrétiens, nous avons appris que Jésus, le Fils de Dieu, est la porte qui permet d'accéder à la vie éternelle. Il était désormais impossible d'être approuvé par Dieu sans passer par Jésus. 


Jean 3:16: « En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. »
 

Le chapitre 5 de l’Apocalypse est consacré à l’Agneau, Jésus-Christ, le seul Être dans tout l’univers à avoir été trouvé digne d’ouvrir le livre de Dieu et ses sept sceaux. Ce geste symbolique signifie que Jésus va diriger l’ensemble des évènements prophétiques contenus dans ce livre pris dans la main droite de Dieu avec la confiance totale du Souverain de l’univers (Ap 5 : 1-6). 

 

Au moment où l’Agneau prend le livre, les 24 anciens se prosternent devant l’Agneau en tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums. Ils chantent alors un cantique nouveau en disant : «Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.» - Ap 5 :8-10.

 

De la même façon, des myriades de myriades d’anges s’exclament d’une voix forte : «L'Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange.»

 

Le chapitre 5 de l’Apocalypse se conclut ainsi :

« 13 Toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, tous les êtres qui s'y trouvent, je les entendis s'écrier: «A celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau soient la louange, l'honneur, la gloire et la domination, aux siècles des siècles!» 14 Les quatre êtres vivants répondaient: «Amen!» Et les anciens se prosternèrent et adorèrent. » - Ap 5 : 13, 14.

 

Jésus et son Père sont glorifiés et honorés par toutes les créatures de l’univers.

Les 24 anciens qui symbolisent les 144'000 cohéritiers du Christ se prosternent et adorent Dieu et Jésus.

D’ailleurs, on se souvient que les 144'000 cohéritiers du Christ ont le nom de l’Agneau et le nom de son Père écrits sur le front.

Apocalypse 14 :1 : « Je regardai et je vis l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui 144'000 personnes qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. »

 

Ainsi donc, si les chrétiens oints rachetés de la terre pour régner aux côtés de Jésus dans les cieux avec sa puissance se prosternent et adorent Jésus, à combien plus forte raison nous devrions être en mesure de le faire.

 

Cependant, l’adoration de Jésus a été associée à l’idolâtrie au travers des statues, icônes, croix, sculptures, vitraux ou autres représentations dans les divers lieux de culte ou chez les particuliers. En tant que chrétiens, nous devons fuir l’idolâtrie et adorer avec l’esprit et la vérité sans utiliser d’intermédiaires matériels (Jean 4: 23, 24).

Par ailleurs dans la plupart des religions chrétiennes, Jésus se confond avec Dieu …

Nous ne pouvons, en tant que véritables chrétiens confondre Jésus avec son Père, Yahvé ou Jéhovah.

Lien - Trinité

 

Par contre nous devons honorer et glorifier Jéhovah Dieu et Jésus-Christ et leur accorder notre adoration.

Comment adorer Dieu et Jésus ?

Nous pouvons déjà commencer par prendre connaissance du rôle central joué par Jésus dans le dessein de Dieu.

Lien - Le rôle central de Jésus

 

Nous pouvons également prendre conscience qu’un Amour profond et une confiance totale existent entre Jésus et son Père. 

Lien - Jésus-Dieu

 

Jésus a déclaré :

Jean 3 :35 : « Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main ».

 

Après sa résurrection, Dieu a donné à Jésus la plus haute place qui soit.

Philippiens 2 : 9-11 : « 9 C'est pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10 pour qu'au nom de Jésus tout être s'agenouille dans les cieux, sur la terre et jusque sous la terre, 11 et que chacun déclare : Jésus-Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père. »

 

Nous pourrions donc plier le genou devant Jésus, le représentant parfait et digne de son Père, et lui manifester notre adoration. En reconnaissant Jésus en tant que Roi, Modèle parfait, Sauveur, Grand Enseignant, Créateur (Jésus a en effet participé à notre création), nous reconnaissons aussi la souveraineté de son Père qui a établi Jésus-Christ au-dessus de tout afin de le représenter devant toutes les créatures de l'univers. Obéir à Jésus, c'est obéir à Dieu. Respecter et honorer Jésus, c'est respecter et honorer son Père.

 

Il est en effet impossible de plaire à Dieu sans exercer une Foi profonde en Jésus et sans respecter ses commandements. Jésus et son Père sont indissociablement liés.

 

Jean 14 :21 : « Celui qui m'aime vraiment, c'est celui qui retient mes commandements et les applique. Mon Père aimera celui qui m'aime ; moi aussi, je lui témoignerai mon amour et je me ferai connaître à lui. »

 

1 Jean 2 :23 : « Tout homme qui nie que Jésus est le Fils de Dieu ne connaît pas non plus le Père. Celui qui reconnaît que Jésus est le Fils de Dieu connaît aussi le Père. »

 

Jean 14 :6 : « Jésus lui dit: «C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu'en passant par moi. »

 

Parle-t-on de polythéisme ?

Sachant que nous devons honorer et obéir à Dieu et à son Fils Jésus-Christ, et plus tard aux 144'000 Rois de la terre, parle-t-on de polythéisme ?

 

Non, car tous sont soumis au Dieu Tout-Puissant Souverain de l’univers Jéhovah Dieu.

Tous n’ont qu’un seul objectif : lui rendre gloire, honneur, hommage et lui démontrer tout leur dévouement, leur admiration, leur adoration.

 
Soyons prêts à servir ces représentants de Dieu composant le Royaume céleste messianique et ainsi, au final, 
vénérer notre Créateur et Dieu Tout-Puissant, Jéhovah.

 

Olivier                                                                          Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Celui qui monte le cheval blanc juge et combat avec justice

 
 

Apocalypse 19 : 11 : «  Ensuite, je vis le ciel ouvert, et voici qu'un cheval blanc apparut. Celui qui le montait s'appelle « Fidèle et Véritable », il juge et combat avec justice. »

 

La vision que Jean voit maintenant semble annoncer le début d’une guerre juste.

 
 

 Un cheval blanc

 

Jean voit le ciel qui s’ouvre pour laisser apparaître un cheval blanc.

 

Dans la Bible, le cheval est souvent associé à la guerre, au combat.

 

 

Proverbes 21 :31 : « On équipe le cheval pour le jour du combat, mais c'est à Yahvé qu'appartient la victoire. » - Jérusalem

 

Dans la Bible, le cheval est souvent associé à la guerre, au combat.

 

Jérémie 46 :4 : « Attelez les chevaux, que les cavaliers montent à l'assaut! Prenez position avec vos casques, affûtez les lances, enfilez la cuirasse! » - Segond 21

 

Apocalypse 9 :7 : « Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat. »Segond 21

 

La couleur blanche est associée à la sainteté et à la pureté. Les anges, Jésus glorifié et  Dieu lui-même sont représentés avec une blancheur resplendissante. 

 

Lien - Blanc

 

D’après les descriptions bibliques, l’Ancien des jours, c’est-à-dire Dieu lui-même a les cheveux pareils à de la laine pure et un vêtement aussi blanc que la neige (Dan 7 :9 ). Jésus glorifié apparaît d’une blancheur lumineuse et éclatante lors de sa transfiguration (Marc 9 :2,3).

 

Dans la vision de Jean, Jésus apparaît également très lumineux avec la tête et les cheveux blancs comme de la laine blanche, comme de la neige (Ap 1 :14). L’ange qui parle à Marie de Magdala après la résurrection de Jésus a l’aspect de l’éclair et un vêtement blanc comme neige (Mat 28 :3). Les deux anges qui s’adressent aux disciples de Jésus après son ascension au ciel sont habillés de blanc (Actes 1 :10). Les 24 anciens dans les cieux sont aussi vêtus de vêtements blancs (Ap 4 :4, 14). Enfin, les membres de la grande foule qui survivent à la grande tribulation sont vêtus de robes blanchies dans le sang de l’Agneau (Ap 7 :14).

 

Les deux anges présents dans le tombeau du Christ après sa résurrection sont vêtus de blanc. Les membres de la grande foule sont vêtus de robes blanches.

 

Ainsi donc, on peut dire qu’un cheval blanc présage une guerre sainte menée au nom de Dieu.

 

Le cavalier s’appelle « Fidèle et Véritable »

 

Dès le début du livre de l’Apocalypse, Jésus se présente comme le témoin fidèle, le premier-né d'entre les morts et le chef des rois de la terre! (Ap 1 :5). Jésus est, en effet, venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité (Jean 18 :37).

 

Un peu plus loin, dans sa lettre à l’église de Philadelphie, il se présente comme le Saint, le Véritable, celui qui a la clé de David (Ap 3 :7).

 

Puis à l’église de Laodicée, il dit aussi :

 «Voici ce que déclare l'Amen, le témoin fidèle et véritable, qui est à l'origine de tout ce que Dieu a créé:» - Apocalypse 3:14

 

Il ne fait aucun doute que les noms glorieux « Fidèle et Véritable » s’appliquent parfaitement à Jésus-Christ, le représentant de Dieu chargé d’organiser les évènements du temps de la fin.

 
 

 Le premier cavalier de l’Apocalypse

 

Il est intéressant de comparer ce récit d’Apocalypse 19 avec le premier cavalier de l’Apocalypse au chapitre 6.

 

 

Apocalypse 6 :2 : « Je regardai et je vis apparaître un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée et il partit en vainqueur et pour remporter la victoire. »

 

Le premier cavalier de l'Apocalypse est Jésus-Christ, car le cheval est blanc, symbole de sainteté et de pureté, le cavalier porte une couronne, il est donc roi et il va vaincre, remporter la victoire.

Loutherbourg- L'Ouverture du deuxième sceau- wikimedia common

 

Plusieurs similitudes entre les deux récits apparaissent.

 

Le cheval blanc, symbole de guerre juste menée au nom de Dieu ;

Le cavalier porte une couronne, il est donc roi ;

Il part en vainqueur pour remporter la victoire.

 

Seul Jésus-Christ peut correspondre à cette description, lui seul est véritablement le roi établi par Dieu, lui seul sera vainqueur de toutes les guerres justes menées au nom de son Père.

 
 

Il juge et combat avec justice

 

Toute autorité a été confiée par Dieu à Jésus-Christ qui règnera au nom de son Père.

 

Psaumes 2 :6-9 : « 6 «C'est moi qui ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte!» 7 Je veux proclamer le décret de l’Éternel. Il m'a dit: «Tu es mon fils, je t'ai engendré aujourd'hui! 8 Demande-le-moi, et je te donnerai les nations en héritage, les extrémités de la terre en possession. 9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les briseras comme le vase d'un potier.»

 

Apocalypse 12 :10 : « Puis j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: «Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu et l'autorité de son Messie. »

 

Éphésiens 1 :10 : « pour le mettre à exécution lorsque le moment serait vraiment venu, à savoir de tout réunir sous l'autorité du Messie, aussi bien ce qui est dans le ciel que ce qui est sur la terre. »

 

Quel genre de combat va mener Jésus-Christ, le cavalier « Fidèle et Véritable » ?

La fin du verset 11 indique qu’il juge et combat avec justice.

 

Dieu lui-même déclare au sujet de son Fils :

Hébreux 1:8 : « Mais il dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel. Le sceptre de ton règne est un sceptre de justice. » - Segond 21 – Voir aussi Esaïe 32 :1 ; Ps 72 :2-4 ;

 

Le livre des Actes dit également :

Actes 17 :31 : « parce qu’il a fixé un jour où il va juger la terre habitée avec justice par un homme qu’il a désigné, et il a procuré à tous les hommes une garantie en ce qu’il l’a ressuscité d’entre les morts. .» - TMN

 

Jésus va juger la terre habitée avec justice. Les vivants et les morts seront jugés au moment de sa venue et de son règne.

2 Timothée 4:1 : « [C'est pourquoi] je t'en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: » - Segond 21 – Voir aussi Psaumes 96 :13 ; 98 :9 ; Es 11 :4.

 

Conclusion

 

Le cavalier appelé « Fidèle et Véritable » chevauchant un cheval blanc, symbole de sainteté et de pureté, s’apprête à mener une guerre juste au nom de Dieu. Ce cavalier qui n’est autre que Jésus-Christ établi Roi par son Père et correspondant au premier cavalier de l’Apocalypse va juger et combattre avec justice.

 

Ayons une foi solide dans le sacrifice rédempteur de Jésus-Christ et respectons tous ses commandements. Ainsi nous serons jugés de manière favorable lorsque Jésus reviendra pour juger la terre.

 

Jean 3: 16: " En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle."

 

Jean 14 :15 : « Si vous m'aimez, respectez mes commandements. »

 

Jean 15 : 10 : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. »

 

Voir  le lien Comment développer notre amour pour Jésus-Christ ?

 

 

Olivier                                                                                         Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Des yeux comme une flamme de feu, de nombreuses couronnes

sur sa tête et un nom que lui seul connaît

 

Apocalypse 19 :12 : « Ses yeux étaient comme une flamme de feu et il y avait de nombreuses couronnes sur sa tête. Il portait un nom écrit, que personne d'autre que lui ne connaît ».

 

Cette description confirme l’identité du cavalier.

En effet, rappelons-nous la description de Jésus au premier chapitre de l’Apocalypse :

 

Apocalypse 1 : 12-14 : « 12 Je me retournai pour savoir quelle était la voix qui me parlait. M'étant donc retourné, je vis sept chandeliers d'or, 13 et au milieu des [sept] chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme. Il était habillé d'une longue robe et portait une écharpe en or sur la poitrine. 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, » 

 
 

 Les yeux de Jésus sont comme une flamme de feu.

 

Le feu est généralement associé à la destruction et à la disparition totale, ainsi qu’à la purification. Les yeux de Jésus voient avec un parfait discernement toutes les fautes de chacun, mais il propose de les faire disparaître à la lumière de la compréhension et du repentir sincère. Il propose de purifier les âmes et de les accompagner vers le Créateur.

C’est Jésus qui nous purifie de nos fautes grâce au sang parfait qu’il a versé pour les humains. C’est lui qui a le pouvoir de les faire disparaître totalement. Hébreux 12 :24 parle du sang purificateur de Jésus.

 

Hébreux 12 :24 : « Vous vous êtes approchés (…) de Jésus, qui est le médiateur d'une alliance nouvelle, et du sang purificateur porteur d'un meilleur message que celui d'Abel ».

 

Dieu lui-même avait déclaré par son prophète Malachie qu’il enverrait son messager, pareil à un feu purificateur.

Malachie 3 :1, 2 : « 1 Voici que j'enverrai mon messager pour me préparer le chemin. Et soudain, il entrera dans son temple, le Seigneur que vous cherchez; le messager de l'alliance que vous désirez, le voici qui arrive, dit Jéhovah, le maître de l'univers. 2 Qui pourra supporter le jour de sa venue? Qui restera debout quand il apparaîtra? En effet, il sera pareil à un feu purificateur, à la lessive des blanchisseurs. »

 

Les yeux de Jésus sont comme une flamme de feu, perspicaces et purificateurs.

 
 

Il a de nombreuses couronnes sur sa tête

 

Nous avons vu au chapitre 5 de l’Apocalypse que Jésus avait 7 cornes. Dans la Bible, les cornes sont associées aux rois ou dirigeants politiques  et le nombre 7 désigne la plénitude ou la perfection (Apocalypse 5 :6 ; Daniel 7:24). Les 7 cornes de l’Agneau sont annonciatrices d’un règne parfait sur tous les peuples de la terre.

 

Lien - Nombre 7


Les cornes symbolisent les dirigeants, les rois. Et justement, sur les 10 cornes de la bête à 7 têtes qui monte de la mer, nous pouvons voir des diadèmes.
 

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes (…). »

 

On peut de la même manière imaginer que les 7 cornes de l’Agneau portent 7 couronnes. Il y aurait alors de nombreuses couronnes sur sa tête comme l’indique le verset cité en référence.

 
 

 Il porte un nom écrit, que personne d'autre que lui ne connaît.

 

Dans sa lettre à l’église de Pergame, Jésus a promis de donner au vainqueur de la manne cachée et un caillou blanc. Sur ce caillou est inscrit un nom nouveau que seul celui qui le reçoit connaît (voir aussi Isaïe 62 :2). On peut donc dire que tous les vainqueurs choisis par Jésus pour régner sur la terre connaissent ce nom nouveau.

 

Apocalypse 2 :17 : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises: Au vainqueur je donnerai [à manger] de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc. Sur ce caillou est écrit un nom nouveau que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. » - Voir Isaïe 62 :2

 

De la même façon, le cavalier Fidèle et Véritable, l’Agneau de Dieu, porte un nom écrit que lui seul connaît. Il s’agit très certainement du même nom.

 

Dans sa lettre à l’église de Philadelphie, Jésus a promis au vainqueur de faire de lui un pilier dans le Temple de Dieu. Et Jésus écrira sur lui le nom de Dieu (YHWH), celui de la nouvelle Jérusalem et le nom nouveau de Jésus.

 

Apocalypse 3 : 12 : « Du vainqueur je ferai un pilier dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus jamais. J'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, celui de la ville de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, d'auprès de mon Dieu, ainsi que mon nom nouveau. »

 

De toute évidence, le nom nouveau écrit, que seuls ceux qui le reçoivent connaissent, correspond au nouveau nom de Jésus. Tous les membres du royaume céleste de Dieu portent ce nom très spécial. Il s’agit très certainement d’un nom en lien avec leur nouvelle fonction prestigieuse de Rois et Prêtres de la Terre.

 
 

Les différents noms de Jésus

 

Jésus possède de nombreux noms qui donnent des informations sur sa personne profonde et son rôle central dans le dessein de Dieu. Voici une trentaine d’exemples :

 

Le Christ - Matthieu 1 :16 

 

Le Messie - Jean 1 :41

 

Le Fils de Dieu - Matthieu 14 : 33 

 

L’Agneau de Dieu, l’Agneau - Jean 1 :29 

 

Le Fils de l’homme - Matthieu 24 :30

 

La porte des brebis, la Porte - Jean 10: 7, 9 

 

Le bon Berger - Jean 10 : 11, 14

 

Le Nazaréen - Matthieu 2 : 23 

 

La Lumière du monde -  Jean 8 :12

 

Le Chemin, la Vérité et la Vie - Jean 15 :6 

 

Conseiller-merveilleux, Conseiller admirable, Dieu-fort, Père-éternel, Prince-de-la-paix - Esaïe 9 :5 

 

Le rejeton de la racine de David, le rejeton de David - Apocalypse 5 :5 

 

Le pain de vie, le pain qui donne la vie, le pain vivant descendu du ciel - Jean 6 : 48, 51 

 

La pierre vivante, la pierre angulaire ou la pierre de fondement - Esaïe 28 :16 ; 1 Pierre 2 :4 

 

La résurrection et la vie - Jean 11 :25 

 

Le dernier Adam - 1 Corinthiens 15 : 45 

 

Le vrai cep, le vrai cep de vigne, la vraie vigne - Jean 15 : 1 

 

La Source – Zacharie 13 :1

 

Le Rocher - 1 Corinthiens 10 : 4 

 

Le Lion de la tribu de Juda - Apocalypse 5 :5 

 

Le Premier et le Dernier, le commencement et la fin - Apocalypse 1 : 18 ; Apocalypse 22 : 13 

 

L’Alpha et l’Oméga – Apocalypse 22 : 13

 

L’étoile brillante du matin - Apocalypse 22 : 16

 

L’affineur, le feu purificateur, la lessive des blanchisseurs - Malachie 3 : 1-3 

 

Fidèle et Véritable – Apocalypse 19 :11

 

la Parole de Dieu - Apocalypse 19 :13

 

Roi des rois et Seigneur des seigneurs - Apocalypse 19 :16 

 

Roi de Sion - Psaumes 2 : 6-9 

 

L’époux de la Nouvelle Jérusalem - Apocalypse 21 :2 

 

Le Sauveur du monde - Jean 4 :42 

 

Le nouveau nom connu seulement de Jésus et de ses cohéritiers – Apocalypse 3 :12 ; 19 :12

 
 

Conclusion

 

Le cavalier qui chevauche le cheval blanc apparu dans le ciel a les yeux comme une flamme de feu, de nombreuses couronnes sur la tête et un nom que lui seul connaît.

Les yeux de Jésus sont comme une flamme de feu, perspicaces et purificateurs, grâce au sang qu’il a versé pour les humains.

Les nombreuses couronnes sur sa tête (probablement 7 couronnes correspondant aux 7 cornes de l’Agneau) démontrent que Jésus est le Roi des rois. Son Règne sera total et parfait.

 

Le nouveau nom porté Jésus et ses cohéritiers, est très certainement un nom en lien avec leur nouvelle fonction prestigieuse de Rois et Prêtres de la Terre.

C’est sans aucun doute l’un des plus beaux noms qui soient pour les bénéficiaires du règne messianique. 

 

 

 

Olivier                                                                                 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Son nom est « la Parole de Dieu »

 
 

Apocalypse 19 :13 : « Il était habillé d'un vêtement trempé de sang. Son nom est "la Parole de Dieu". »

 

Nous avons vu dans les deux versets précédents qu’un cheval blanc, symbole de guerre juste, est apparu dans le ciel. Son cavalier a les yeux comme une flamme de feu, il porte de nombreuses couronnes sur sa tête. Il s’appelle « Fidèle et Véritable » mais porte également un nom écrit que personne ne connaît à part lui.

 

 Son nom est « la Parole de Dieu »

 

En plus des deux noms cités précédemment : « Fidèle et Véritable » et le nom écrit que personne ne connaît, Jésus-Christ porte ici un troisième nom : « la Parole de Dieu ».

 

En réalité nous avons vu avec l’étude du verset d’Apocalypse 19 :12 que Jésus porte plus de 30 noms différents donnant des informations relatives à ses origines (le Fils de Dieu, le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, le Nazaréen), à ses fonctions (le Roi de Sion, l’affineur, le Roi des rois et Seigneur des seigneurs) ou aux bénédictions qu’il apporte aux humains (la Lumière du monde, la résurrection et la vie, le Chemin la Vérité et la Vie, le pain de la vie, le Sauveur du monde…).

 

Jésus, le Fils unique de Dieu, est appelé « la Parole » dans deux autres versets bibliques faisant allusion à sa vie pré-humaine.

 

Jean 1 :1: « Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.» - Segond 21

 

Jean 1 :14 : « Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » - Segond 21

 

Jean 1 :14 : « Et la Parole a été faite chair; elle a habité au milieu de nous pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle d'un fils unique envoyé par son père. » - Traduction Hugues Oltramare

 

Qu’implique le fait que Jésus soit appelé « la Parole »  ou « la Parole de Dieu » ?

 

Jésus est appelé « la Parole de Dieu » car il est le porte-parole de son Père, son représentant.

 

Quand il était sur terre, Jésus a déclaré qu’il ne faisait que transmettre la parole de son Père qui l’a envoyé:

Jean 14 : 23, 24 : « 23 Jésus lui répondit: «Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole et mon Père l'aimera; nous viendrons vers lui et nous établirons domicile chez lui. 24 Celui qui ne m'aime pas ne garde pas mes paroles, et la parole que vous entendez ne vient pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. »

 

C’est également Jésus l’auteur du livre de l’Apocalypse que nous étudions ici, verset après verset comme il le dit lui-même.

Apocalypse 1 :1 : « Révélation de Jésus-Christ. Dieu la lui a donnée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt et l'a fait connaître en envoyant son ange à son serviteur Jean. 2 Celui-ci l'a attesté, tout ce qu'il a vu est la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ. » - Segond 21

 

Jésus est appelé « la Parole de Dieu » car il est le porte-parole de son Père, son représentant. Jésus nous a transmis la connaissance divine, comme le livre de l'Apocalypse.

 

Etant donné que Jésus suis de très près les humains qu’il a créés avec son Père et sur lesquels il va régner en tant que Roi de la terre, il est fort probable qu’il soit à l’origine de la transmission de la connaissance divine assumant ainsi pleinement son rôle de porte-parole de Dieu - directement ou par l'intermédiaire d'un ange comme il l'a fait pour le livre de l'Apocalypse.

 

Plus globalement, la Parole de Dieu désigne l’ensemble des messages divins adressés aux humains par l’intermédiaire des prophètes et des apôtres et mis par écrit de façon à constituer les Saintes Écritures ou Bible. Par extension, le terme « la parole de Dieu» désigne la Bible elle-même.

 

1 Thessaloniciens 2 :13 : « Et voici pourquoi nous remercions Dieu sans nous lasser: en recevant la Parole que nous vous avons annoncée, vous ne l’avez pas accueillie comme une parole purement humaine, mais comme ce qu’elle est réellement, c’est-à-dire la Parole de Dieu, qui agit avec efficacité en vous qui croyez. » - Semeur

 

2 Timothée 4 :2 : « Prêche la parole, insiste dans toutes les occasions; reprends, censure, exhorte avec toute douceur d'esprit, et avec doctrine. » - Martin


Proverbes 30 :5, 6 : « 5 Toute parole de Dieu est pure. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent refuge en lui. 6 N'ajoute rien à ses paroles! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur. » - Segond 21

La Parole de Dieu désigne l’ensemble des messages divins adressés aux humains par l’intermédiaire des prophètes et des apôtres et mis par écrit de façon à constituer les Saintes Écritures ou Bible. Par extension, « la parole de Dieu» désigne la Bible.

 

 Il était habillé d'un vêtement trempé de sang

 

Alors que Jacob, fils d’Isaac, prophétise sur ses descendants, il énonce la prophétie suivante :

 

Genèse 49 : 10, 11 : « 10 Le sceptre ne s'écartera pas de Juda, ni le bâton de commandement d'entre ses pieds jusqu'à ce que vienne celui auquel il appartient et à qui les peuples doivent obéissance. 11 Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse, il a foulé son vêtement dans le vin et sa tunique dans le sang des grappes. » - TOB

 

Inspiré par Dieu, Jacob prophétise ici, presque 2000 ans avant, la venue de Jésus !

 

« Le sceptre ne s'écartera pas de Juda » : le futur Roi, le Messie tant attendu est bien de la tribu de Juda ;

 

  « jusqu'à ce que vienne celui auquel il appartient et à qui les peuples doivent obéissance »: jusqu’à la venue de Jésus qui règnera sur tous les peuples de la terre ;

 

« Lui qui attache son âne à la vigne et au cep le petit de son ânesse » : le cep et la vigne sont associés à Jésus :

Jean 15 : 1 : «Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. » - Crampon

Jean 15 : 1 : «Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. » - Louis Segond

 

Jésus entre à Jérusalem, où il reçoit bon accueil, assis sur un ânon :

Jean 12 : 14 : « Jésus trouva un ânon et s'assit dessus, conformément à ce qui est écrit: 15 N'aie pas peur, fille de Sion! Voici ton roi qui vient, assis sur le petit d'une ânesse ». – Segond 21

 

 « il a foulé son vêtement dans le vin et sa tunique dans le sang des grappes. » : Le vin, le sang des grappes fait référence au sang que Jésus allait verser pour l’humanité. 

Lors du repas du Seigneur instituant la nouvelle alliance, Jésus a déclaré que ses disciples devraient symboliquement manger son corps (Jésus est le pain de vie) et boire son sang (son sacrifice rédempteur).

 

Marc 14 : 23-25 : « 23 Ensuite il prit une coupe, remercia Dieu et la leur donna. Ils en burent tous. 24 Alors il leur dit : Ceci est mon sang, par lequel est scellée la nouvelle alliance : il va être versé pour beaucoup d'hommes. 25 Vraiment, je vous le déclare : je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu'au jour où je boirai le vin nouveau dans le royaume de Dieu. » - Semeur

 

Le fait de boire cette coupe de vin symbolisant le sang du Christ signifie reconnaître la valeur du sacrifice rédempteur de Jésus-Christ et entrer dans la nouvelle alliance.

Le verset 25 indique que Jésus ne boira plus du fruit de la vigne jusqu’au jour il boira le vin nouveau dans le Royaume de Dieu. Que signifient ces paroles ?

 

Lisons la prophétie de Joël 4 :18 : « A ce moment-là, le vin nouveau ruissellera des montagnes, le lait coulera des collines et il y aura de l'eau dans tous les torrents de Juda. Une source sortira aussi de la maison de l’Éternel et arrosera la vallée de Sittim. » - Segond 21

 

Les effets du sacrifice de Jésus-Christ se feront sentir sur toute la terre lorsque le Royaume de Dieu sera instauré, ils seront accordés par les nouveaux rois de la terre. De manière symbolique, le vin nouveau ruissellera des montagnes.

 

En résumé :

 

Le Messie tant attendu est bien de la tribu de Juda, il est la vraie vigne, le vrai cep. Il est entré à Jérusalem sur le dos d’un ânon. Il a versé son sang précieux pour l’humanité. Les effets de ce sacrifice seront comparables au vin nouveau qui ruisselle des montagnes, les nouveaux rois de la terre.

 

Pour quelle raison Jésus, qui s’apprête à mener sur terre une guerre d’origine céleste, est-il « habillé d'un vêtement trempé de sang » ? (Ap 19 :13).

Jésus est prêt à faire enfin valoir les effets de son sacrifice rédempteur sur la terre.

Mais avant cela, la plus grande guerre de l’histoire de l’humanité doit avoir lieu, c’est la guerre du grand jour de Dieu, le Tout-Puissant (Ap 16 :14-16 ; Soph 1 :14-18).

 

Jésus n’est pas seul dans cette grande guerre, il est suivi par les armées célestes. Nous verront au prochain verset d’étude qui compose ces armées.

 

 

Olivier                                                                                 Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 


 

Les armées célestes

 

Apocalypse 19 :14 : « Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. » 

 

Jésus est apparu le premier sur un cheval blanc revêtu d’un vêtement teint de sang. Derrière lui, sous son commandement, les armées célestes le suivent.

Qui composent ces armées célestes ? Quelle est leur apparence ?

 
 

Elles suivent Jésus sur des chevaux blancs

 

Dans la Bible, le cheval est souvent associé à la guerre, au combat.
 
Proverbes 21 :31 : « On équipe le cheval pour le jour du combat, mais c'est à Yahvé qu'appartient la victoire.
 » - Jérusalem

 

Dans la Bible, le cheval est souvent associé à la guerre, au combat. Les armées célestes montent des chevaux blancs, couleur de pureté et de sainteté.

 

Jérémie 46 :4 : « Attelez les chevaux, que les cavaliers montent à l'assaut! Prenez position avec vos casques, affûtez les lances, enfilez la cuirasse! » - Segond 21
Apocalypse 9 :7 : « Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat. »- Segond 21
 

La couleur blanche représente la sainteté et à la pureté. Les anges, Jésus glorifié et  Dieu lui-même apparaissent dans une blancheur resplendissante. 

 

Lien - Blanc

Lien - Ap 19 : 11

 

Ainsi donc, on peut dire que les chevaux blancs sont associés à la guerre sainte menée au nom de Dieu.

 
 

Elles sont revêtues d’un fin lin blanc pur

 

Nous avons vu que le lin est une matière naturelle, saine, noble, respectueuse de l’environnement, durable.

Chez les Israélites, le lin est le matériau spécifiquement lié au sacré, à la sainteté des lieux et des personnes qui servent Dieu.

Le lin est aussi associé au pouvoir, à la richesse, à une position prestigieuse.

 

Le lin était ainsi utilisé pour le culte de Yahvé dans les tentures du tabernacle et les vêtements des prêtres par exemple.

Mais surtout, Jésus, son épouse spirituelle et les anges sont vêtus de lin.

 

Ce lin est fin, blanc et pur.

Ce lin de très grande qualité illustre la sainteté et la Pureté morale élevée de Jésus, de ses cohéritiers et de ses anges. Ils ne se sont pas souillés spirituellement et sont restés entièrement fidèles à Dieu.

 

Le fait que les cavaliers qui suivent Jésus-Christ soient vêtus d’un fin lin blanc et pur nous informe qu’il s’agit là d’une guerre sainte et juste menée au nom de Dieu.

 
 

Qui compose ces armées célestes ?

 

Depuis que Jésus-Christ est remonté au ciel, il a reçu la soumission des anges.

 

1 Pierre 3 : 22 : « Jésus-Christ 22 qui est monté au ciel, a reçu la soumission des anges, des autorités et des puissances et se trouve à la droite de Dieu ».- Segond 21

 

Une guerre aura d’abord lieu dans les cieux

 

Une guerre va éclater dans les cieux entre Michel et ses anges et le dragon et ses anges. L’issue de la bataille ne fait aucun doute, Michel, qui n’est autre que Jésus-Christ, et ses anges débarrasseront le ciel de Satan (le dragon) et ses anges et les précipiteront sur la terre, mais seulement pour une courte période de temps.

 

Apocalypse 12 : 7-12 : « 7 Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, 8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. 9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

(…)12 C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps. » - Louis Segond

 

La signification du nom Michel, « Qui est comme Dieu ? », est directement lié à justification de la souveraineté de Dieu.

 

Michel est considéré comme un « chef » en Daniel 10 :21 et même comme un « grand chef » en Daniel 12 :1.

 

En Jude 1 :9, il apparaît comme l’archange Michel, le seul archange mentionné dans la Bible. De ce fait, le terme « archange » n’est employé qu’au singulier.

 

Le mot archange vient du grec ρχάγγελος / arkhángelos composé de ρχι- / du grec arkhè qui veut dire à la fois « commandement » et « commencement » et de γγελος / ángelos « messager ».

On peut dire que « archange » signifie « chef des anges ».

 

Le chef des anges est bien sûr Jésus-Christ qui porte de nombreux noms différents dont Michel.

1 Thessaloniciens 4 :16 : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, »

 

Les armées célestes qui combattent ici aux côtés de Michel (Jésus) sont les anges.

Par ailleurs, si Satan sait qu’il n’a que peu de temps pour agir sur la terre, cela signifie qu’une autre guerre se prépare mais cette fois-ci sur la terre.

 

Jésus reviendra vers la terre avec ses anges puissants

 

Jésus, l'archange Michel, reviendra avec ses anges puissants. Archange signifie le chef des anges.

 

2 Thessaloniciens 1 :7 : « À vous qui souffrez, Dieu vous donnera le repos avec nous, quand le Seigneur Jésus apparaîtra. Il viendra du ciel avec ses anges puissants, » - Bible Parole de vie

Le retour du Christ se fera accompagné de ses anges puissants. C’est ce que confirme Jésus lui-même :»

 

Matthieu 24 : 20-31 : 30 Alors le signe du Fils de l'homme apparaîtra dans le ciel; tous les peuples de la terre se lamenteront et ils verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. 31 Il enverra ses anges avec la trompette retentissante et ils rassembleront ceux qu'il a choisis des quatre coins du monde, d'une extrémité du ciel à l'autre. »

 

Matthieu 25 : 31-32 : «31 »Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire avec tous les [saints] anges, il s'assiéra sur son trône de gloire. 32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui. Il séparera les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs; »

 

Les anges auront la mission de séparer les méchants d’avec les justes

 

Les anges joueront un rôle important afin de juger la terre.

 

Matthieu 13 : 49 : « Il en ira de même à la fin du monde: les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes » Segond 21

 

Matthieu 13 :41 : «  40 Comme on arrache la mauvaise herbe et qu'on la ramasse pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde : 41 le Fils de l'homme enverra ses anges et ils élimineront de son royaume tous ceux qui incitent les autres à pécher et ceux qui font le mal. » - Semeur

 

Les armées célestes qui suivent Jésus sur des chevaux blancs sont des anges qui vont combattre au nom de Dieu et sous le commandement de leur chef : le Roi céleste, Jésus-Christ ou Michel dont le nom signifie « Qui est comme Dieu ? ».

 

Apocalypse 19 :14 : « Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. » 

 

Dans le prochain post nous retrouverons des symboles dont nous avons déjà parlé dans les sujets précédents comme l’épée à deux tranchants, le sceptre de fer et la cuve à vin de l’ardente colère de Dieu.

 

 

Olivier                                                                                            Pour laisser un commentaire, c'est ici !

 

 


 

L’épée aiguë, le sceptre de fer et la cuve à vin de la colère de Dieu

 
 

Apocalypse 19 : 15 « De sa bouche sortait une épée aiguë [à deux tranchants] pour frapper les nations. Il les dirigera avec un sceptre de fer et il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. »

 

 

Nous revenons à la description du premier cavalier qui porte plusieurs noms : « Fidèle et Véritable », « la Parole de Dieu » et « un nom écrit que personne ne connaît ».

Chevauchant un cheval blanc, il a les yeux comme une flamme de feu, il est habillé d’un vêtement trempé de sang et porte de nombreuses couronnes sur sa tête.

 
 

 De sa bouche sort une épée aiguë pour frapper les nations

 

Selon les traductions de la Bible, l’épée est aiguë, acérée, aiguisée, pointue, tranchante, aiguë à deux tranchants ou affilé à deux tranchants…  

 

Quels que soient les qualificatifs de l’épée, elle apparaît comme redoutablement efficace, tranchant avec grande facilité et rapidité tout obstacle et tout ennemi.

 

Une épée tranchante, aiguë, à double tranchant sort de la bouche de Jésus, le juge de la terre. Il frappera les nations avec l'épée de sa bouche.

 

Dans le chapitre 1 de l’Apocalypse consacré à la description de l’auteur-même de ce  livre prophétique, une épée aiguë à deux tranchants sort de la bouche de Jésus.

 

Apocalypse 1 :16 : « Il tenait dans sa main droite sept étoiles, de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans toute sa force ».

 

Un peu plus loin, dans sa lettre aux chrétiens de Pergame, Jésus se présente comme « celui qui tient l'épée aiguë à deux tranchants: ». Cette description est annonciatrice d’un combat spirituel mené par Jésus contre le laxisme de l’église de Pergame qui tolérait les Nicolaïtes, secte se rapprochant de la doctrine de Balaam.

En Apocalypse 2 :6, Jésus avait en effet déclaré qu’il détestait les actions des Nicolaïtes.

 

Lien - Ap 2: 14: La doctrine de Balaam

 

Lien - Ap 2 : 15 : La secte des Nicolaïtes

 

Jésus termine son message à l’église de Pergame en disant :

«  Repens-toi donc, sinon je viendrai bientôt à toi et je les combattrai avec l'épée de ma bouche. » - Apocalypse 2 :16 

L’expression « l’épée de ma bouche » fait allusion au message puissant de condamnation contenu dans les paroles de Jésus. Celui qui ne tient pas compte des messages d’avertissement de Jésus devront en subir les conséquences.

C’est en effet à Jésus qu’a été confié le jugement de tous les humains.

 

Lien - Ap 2:16: L'épée de ma bouche

 

La prophétie d’Esaïe concernant Jésus « la lumière des nations, pour apporter le salut de Dieu jusqu'aux extrémités de la terre» annonce depuis presque 3300 ans cette caractéristique importante de Jésus (Esaïe 49 :6).

«