Analyse verset par verset du chapitre 2 du livre de l'Apocalypse


La ville d'Ephèse, berceau du christianisme grâce à apôtre Paul
La ville d'Ephèse et sa célèbre bibliothèque

Ephèse

 

Apocalypse 2 : 1 :« Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les 7 étoiles dans sa main droite, Celui qui marche au milieu des 7 chandeliers d’or : »

 

Aujourd’hui, mardi 7 novembre, je vais vous parler d’Ephèse, une ancienne cité grecque, fondée au Xème siècle avant notre ère, située sur la côte ouest de l’actuelle Turquie.

 

Dans l’Antiquité, la ville était célèbre pour son temple dédié à Artémis, déesse de la chasse, de la nature et de la fécondité. Ce sanctuaire immense et somptueux était considéré comme la quatrième des sept merveilles du monde antique.

 

Ephèse fut l’une des villes les plus puissantes de l’époque romaine, elle connut son âge d’or entre le IIème siècle av. n. e. et le premier siècle de n.e., c’était la capitale de la province romaine d’Asie mineure. Elle devait sa puissance, en partie à son port, l’un des plus importants de la mer Egée.

 

Ses vestiges, remarquablement conservés, attirent aujourd’hui de nombreux touristes. On peut voir à Ephèse certains monuments qui témoignent de la grandeur de cette ville : temples, bas-reliefs, colonnes, théâtres, la grande bibliothèque, la maison close, les latrines... Dans le théâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 25 000 habitants, se déroulaient des combats de gladiateurs. La ville était autrefois fourmillante de vie. La population atteignit entre 250 000 et 300 000 habitants !

 

Les chrétiens de l’époque vivaient parmi des gens aisés, amis des plaisirs et adorateurs de dieux et déesses multiples du panthéon hellénique et romain. Il n’était donc pas facile pour les premiers chrétiens de parler d’un seul Dieu qu’on ne pouvait même pas représenter ! 

 

L'apôtre Paul prêcha le christianisme à Ephèse au premier siècle. Quand il arriva dans cette importante ville portuaire, il y trouva une douzaine de chrétiens auxquels il s’associa et avec qui il travailla avec ferveur pendant 3 années (Actes 19 :1,6 ; 20 :31). Il rencontra parfois de l’opposition, notamment des émeutes soulevées par des orfèvres qui défendaient le commerce lucratif d’objets religieux, comme par exemple des petits temples en argent dédiés à Diane (l’équivalente romaine d’Artémis), (Actes 19 :23-40).

 

L’activité missionnaire de Paul développée à partir de la ville d’Ephèse eut de toute évidence un grand succès car on peut lire en Actes 19 :10 que « tous ceux qui habitaient l’Asie (en fait la province romaine d’Asie Mineure), Juifs et Grecs entendirent la parole du Seigneur. » La ville est en effet célèbre pour le rôle qu’elle joua dans l’expansion du christianisme. 

 

Ephèse, qui pendant près d’un millénaire avait été un des grand centres du monde païen, devient dans les premiers siècles de notre l’ère l’un des foyers du christianisme.

On peut rappeler que deux grands conciles s’y tinrent en 431 et 449 de notre ère et Ephèse devint l’un des principaux diocèses de la région avec Jérusalem et Antioche.

 

Ainsi, cette ville importante et prospère étant au premier siècle de notre ère le berceau de christianisme, Jésus-Christ s’adresse à l’Eglise d’Ephèse en premier. Demain, nous découvrirons le contenu de son message.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Reconnaître les vrais apôtres

 

Apocalypse 2 : 2 : « Je connais tes œuvres, ton labeur et ta patience ; je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; »

 

Aujourd’hui, mercredi 8 novembre, je vais aborder le problème des faux apôtres.

Il y a en effet beaucoup de religions qui prétendent posséder la vérité, il y a ou il y a eu de nombreux guides spirituels prétendant guider les humains vers Dieu.

 

Comment s’y retrouver dans cette confusion ? 

 

Plusieurs critères sont nécessaires :

 

• Les vrais apôtres ne recherchent pas la gloire personnelle ;

• Ils ne cherchent pas à imposer leur point de vue ;

• Ils n’ont jamais recours à la violence ;

• Ils n’essaient pas de s’enrichir ;

• Ils rejettent le mensonge ;

• Leurs paroles sont en accord avec la science et l’histoire ;

• Ils exercent une action bénéfique sur les personnes ;

• Ils apportent des réponses aux questions que les gens se posent ;

• Ils possèdent des qualités importantes comme l’humilité, le discernement, l’empathie, la sagesse, l’amour inconditionnel, la sincérité, la tolérance, la compassion… ;

• Ils apportent l’espoir et l’espérance d’une vie meilleure ;

• Ils ont une mission à accomplir qui est prioritaire sur leur vie personnelle.

 

Qui a rempli tous ces critères ? 

 

Sans aucun doute Jésus-Christ.

 

Jésus a consacré toute sa vie à remplir sa mission : enseigner les personnes, les aider et les soulager, leur redonner de l’espoir et finalement donner sa vie en sacrifice pour l’humanité.

 

Nous pouvons être rassurés et convaincus que Jésus-Christ est bien le plus grand de tous les Apôtres ayant vécu sur Terre !

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les persécutions des premiers chrétiens

 

Apocalypse 2 :3 :« que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé. »

 

Aujourd’hui, jeudi 9 novembre, je vais vous parler de la persécution des chrétiens

 

Les persécutions des premiers chrétiens par les Romains débutent dès le premier siècle de notre ère. La domination romaine s'étend sur tout le pourtour méditerranéen, et Ephèse n'est pas épargnée. 

 

Les Juifs aussi sont la cible des persécutions, on sait que l'empereur Claude (41 à 54 ap. J-C)  promulgue un décret pour expulser les Juifs de Rome.

 

Actes 18 : 1-2 : « 1 Après cela, Paul partit d'Athènes et se rendit à Corinthe. 2 Il y trouva un Juif du nom d'Aquilas, originaire du Pont, qui venait d'arriver d'Italie avec sa femme Priscille parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de quitter Rome. Il se lia avec eux ».

 

Néron succède à Claude (54-68) et c’est à lui que Paul en appelle lorsqu’il est accusé par les Juifs de Jérusalem devant Festus, procurateur de Judée. 

 

Actes 25: 6-8, 21: «Le lendemain, il prit place au tribunal et donna l'ordre d'amener Paul.  7 Quand celui-ci fut arrivé, les Juifs venus de Jérusalem l'entourèrent et portèrent contre lui de nombreuses et graves accusations qu'ils n'étaient pas en mesure de prouver. 8 Paul présenta sa défense en disant: «Je n'ai commis aucune faute, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre l'empereur.21 mais Paul a fait appel pour que sa cause soit portée à la connaissance d'Auguste; j'ai donc donné l'ordre de le garder jusqu'à ce que je l'envoie à l'empereur.»


Pourquoi les Romains persécutent-ils les chrétiens?

 

Rome tolère tous les cultes, du moment que leurs adeptes adorent également l’empereur, considéré comme un dieu. Le culte impérial mis en place par Auguste est le lien le plus puissant entre les différentes parties de l'empire et l'agent le plus solide de la Pax Romana. En effet, tous les peuples du monde méditerranéen, toutes les classes sociales, toutes les religions sont unis dans un culte commun. Le culte de l’empereur est la religion officielle de l’empire. Ainsi, celui qui refuse d’y participer menace l’unité de l’empire.

 

Bien que respectueux des autorités, les chrétiens ne peuvent accorder d’adoration à personne d’autre que Dieu lui-même. C'est principalement à cause de leur refus de rendre un culte à l'empereur que les chrétiens sont victimes d’une persécution cruelle dans l'empire romain. La cruauté des romains n’a pas de limites et les souffrances qu’ont eu à subir les chrétiens sont indescriptibles. Au nombre des instigateurs de ces persécutions, figurent les empereurs Néron, Domitien, Marc Aurèle et Dioclétien.

 

Les premiers chrétiens refusent de brûler de l’encens en l’honneur de l’empereur, quand bien même leur refus leur coûte la vie. Daniel Mannix fait remarquer : “ Les chrétiens qui se rétractaient étaient en petit nombre, bien qu’on gardât généralement à leur intention, dans l’arène, un autel sur lequel brûlait un feu. Déposer une pincée d’encens sur l’autel, voilà tout ce qui était requis d’un prisonnier ; on lui donnait alors un certificat de sacrifice et il était libre. On lui expliquait aussi, avec soin, qu’il n’adorait pas l’empereur, mais qu’il lui reconnaissait simplement un caractère divin lié à sa position de chef de l’État romain. Cependant, presque aucun chrétien ne saisissait cette occasion d’échapper. ” — Those About to Die, 1958, p. 137.

 

Qu’aurions-nous fait à leur place ? Que sommes-nous prêts à perdre ? Jusqu’où sommes-nous prêts à aller ? C’est difficile à dire n’est-ce pas ?

 

La fidélité à Dieu requiert parfois des sacrifices. 

 

Comme l’indique le verset d'Apocalypse 2:3, l’Eglise d’Ephèse a enduré les persécutions mais elle est restée fidèle au Christ. C'est la raison pour laquelle Jésus leur dit: "Tu as de la persévérance, tu as souffert à cause de mon nom".

 

Prions pour que rien de tel ne nous éprouve avec une telle intensité ! Cependant, d’après le livre de l’Apocalypse, des épreuves difficiles nous attendent. 

Alors, affermissons notre foi, notre confiance en l’avenir pour que nous puissions tenir debout devant l’adversité.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

L'Amour est la plus belle des qualités chrétiennes.

L'Amour: la plus belle qualité de l'Univers

 

 

 Apocalypse 2 : 4 : « Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. » 

 

Aujourd’hui vendredi 10 novembre, je vais vous parler de l’Amour, qualité divine par excellence.

 

L’Amour est la plus belle qualité de l’Univers. L’apôtre Paul nous dit en 1 corinthiens 13 : 1-3 que sans l’Amour, nous ne sommes rien : 

 

1 « Si je parle les langues des hommes et des anges, mais que je n'aie pas l'amour, je suis comme un bronze qui résonne ou comme une cymbale retentissante. 

2 Et si j'ai le don de prophétie, et si je connais tous les mystères et possède toute la connaissance, et si j'ai toute la foi de manière à transporter des montagnes, mais que je n'aie pas l'amour, je ne suis rien. 

3 Et si je distribuais tous mes biens et si je livrais mon corps pour être brûlé, mais que je n'aie pas l'amour, cela ne m'est d'aucun profit. »

 

Sans amour, quoi que nous fassions, cela ne sert à rien. Car l’objectif est égoïste.

Avec l’Amour, quoi que nous fassions illuminera notre vie.

 

L’Amour sous-entend de nombreuses autres qualités. Poursuivons la lecture de 1 Corinthiens chapitre 13:

 

4 « L'amour est patient ; il agit avec bienveillance ; l'amour n'est pas jaloux, ne se vante pas ; il ne s'enfle pas d'orgueil ; 

5 il n'agit pas avec inconvenance ; il ne cherche pas son propre intérêt ; il ne s'irrite pas ; il n'impute pas le mal ; 

6 il ne se réjouit pas de l'injustice, mais se réjouit avec la vérité ; 

7 il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 

8 L'amour ne périt jamais. »

 

Si nous éprouvons l’Amour inconditionnel au fond de notre cœur, notre vie sera bien plus belle, agréable et sereine, sans tensions, sans irritations. Nous supporterons bien mieux les épreuves de la vie. Cet amour sera comme une énergie positive qui nous guidera vers les chemins de la vraie réussite.

 

Le plus grand exemple d’Amour qui ait vécu sur Terre est sans conteste Jésus-Christ. Faisons de lui notre modèle !

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Le repentir

Apocalypse 2 : 5 : « Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et reviens à tes premières œuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. »

 

Aujourd’hui, samedi 11 novembre, je vais parler du repentir.

 

Qu’est-ce que le repentir ?

 

Le repentir est l’action de regretter sincèrement d’avoir commis une mauvaise action, en demandant pardon, en décidant de ne plus recommencer et en désirant réparer le mal causé.

 

L’église d’Ephèse devait se repentir, pourquoi ? 

 

Au verset 4, il était dit qu’elle avait perdu l’amour du début. D’après l’apôtre Paul, tout ce que nous pouvons faire ne sert à rien si nous n’avons pas l’amour. L’Amour est la qualité principale que doit manifester un chrétien.

 

En perdant cet amour, l’église d’Ephèse a perdu l’approbation de Dieu. Elle devait se repentir en :

 

- Comprenant et en reconnaissant qu’elle avait réellement oublié l’amour du début envers le prochain, Dieu et Jésus.

- En demandant pardon pour les actes liés au manque d’amour.

- En décidant de faire de leur mieux pour méditer, prier, retrouver l’amour chrétien sincère et de démontrer par des œuvres. 

 

L’exemple de l’église d’Ephèse nous montre que l’amour doit régner entre les chrétiens pour recevoir l’approbation de Dieu et Jésus. 

 

Nous aussi, lorsque nous commettons un acte (ou disons des paroles) motivé par des sentiments négatifs opposés à la loi de l’Amour, il faut rapidement nous remettre en question, demander pardon, essayer de réparer et nous améliorer pour progresser dans la voie de l’Amour.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les sectes

Apocalypse 2 : 6 : « Mais tu as ceci, que tu hais les œuvres  des Nicolaïtes, lesquelles moi aussi je hais. »

 

Aujourd’hui, dimanche 12 novembre, je vais aborder le problème des sectes.

 

Qu’est-ce qu’une secte ? 

 

On peut lire dans wikipédia, quelques caractéristiques intéressantes liées au mot « secte » :

Le mot « secte » désigne plus généralement un ensemble d'individus plus ou moins important qui s'est détaché d'un enseignement officiel philosophique, religieux ou politique pour créer leur propre doctrine (…).

Le terme (…) tend à désigner de nos jours un groupe ou une organisation, souvent à caractère religieux, dont les croyances ou le comportement sont jugés obscurs, inquiétants ou nocifs par le reste de la société.

Les responsables de ces groupes sont souvent suspectés d'une part d'étouffer la liberté individuelle au sein du groupe ou de manipuler mentalement leurs disciples, en s'appropriant parfois leurs biens et en les maintenant sous contrôle.

 

Nous avons donc deux choses : l’enseignement (opposé aux grands courants religieux) et la façon de procéder (beaucoup d’emprise sur les adeptes).

 

Comment devons-nous considérer les sectes ? 

 

Chacun a le libre arbitre et doit l’utiliser. Si c’est le choix de la personne, nous ne pouvons que respecter ses croyances et ses décisions de vie. Si au contraire, elle est manipulée ou subit des pressions pour la forcer à agir d’une certaine façon, nous ne pouvons pas cautionner de tels agissements.

Les croyances ne doivent pas être imposées. Elles ne peuvent résulter que de la connaissance, de l’expérience, du ressenti au fond de son cœur. La vérité libère, elle n’étouffe pas la liberté individuelle. 

 

En Jean 8 :32 : Jésus nous dit « vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera ». 

 

La secte des nicolaïtes était célèbre au premier siècle et faisait beaucoup d’adeptes.

On la mentionne une seconde fois dans la lettre à l’Eglise de Pergame:

 

Apocalypse 2 :14,15 : « 14 Mais j'ai certaines choses contre toi: tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à tendre un piège aux Israélites pour qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et se livrent à l'immoralité sexuelle. 15 Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes. » 

 

De toute évidence, le mode de vie nicolaïte enfreignait directement le commandement de « s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l'immoralité sexuelle.» Actes 21 :25.

 

L’Eglise d’Ephèse rejetait complètement ces pratiques et ne tolérait pas la présence (donc la pratique) de cette secte en son sein.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Adam et Eve ont mangé le fruit défendu de l'arbre de la connaissance.
Adam et Eve devant l'arbre de la connaissance

L'arbre de la connaissance

et l'arbre de vie

 

 

Apocalypse 2 : 7 : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

 

Aujourd’hui, lundi 13 novembre, je vais vous parler de l’arbre de vie

 

De quoi s’agit-il exactement ? 

 

La première fois que l’on entend parler de l’arbre de vie, c’est en Genèse 2 :9 : « L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute sorte, agréables à voir et porteurs de fruits bons à manger. Il fit pousser l'arbre de la vie au milieu du jardin, ainsi que l'arbre de la connaissance du bien et du mal» 

 

Dans le jardin d’Eden, se trouvait donc l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal

Ces deux arbres sont bien différents, mais ils peuvent toutefois avoir un lien.

 

L’arbre de la connaissance est un symbole. Il signifie un choix qui est fait : celui de manger ou pas du fruit de cet arbre. 

 

Que représentent les fruits de cet arbre ? Ce sont les épreuves de la vie.

 

Pour quelle raison quelqu’un choisirait de vivre des épreuves ?

 

Les difficultés forgent un individu et lui permettent de développer des qualités comme l’endurance, la persévérance, le courage, la fidélité…

Choisir de vivre la vie d’un humain c’est choisir de vivre une vie pleine de difficultés et de défis. Les relever, permet d’aboutir à la réalisation de soi, au succès de sa raison d’être.

 

Qui a choisi de vivre cette vie d’humain caractérisée par les problèmes à résoudre… ?

 

Ce sont les esprits. En s’incarnant en humain, ils vont vivre une vie d’humain, et développer des qualités. A leur mort, ils se seront améliorés dans leur degré de pureté. La pureté est indispensable pour s’approcher de Dieu.

 

Ainsi l’histoire d’Adam et Eve n’est que pure allégorie : 

Adam et Eve sont les esprits mâles et femelles qui se sont incarnés en humains à la fin de la préhistoire. 

Avant cela, Dieu avait dirigé l’évolution des espèces de façon à obtenir des humains prêts à accueillir les esprits ou âmes. Cela confirme ainsi les découvertes archéologiques liées à la préhistoire.

 

L’arbre symbolise le libre arbitre. En effet les anges ou esprits ont le libre arbitre. S’ils veulent progresser dans leur degré de purification, ils peuvent choisir de vivre une vie humaine, ils choisissent donc, de manière symbolique, les épreuves et les difficultés.

 

Le serpent qui est-il alors ? 

 

Certains ont prétendu qu’il s’agissait du diable. Qu’en est-il réellement ? Le fait est que le serpent ne parle pas. Il s’agit donc encore d’un symbole. Le serpent est sournois, il avance sans faire le moindre bruit, il se faufile où il veut, il peut mordre et tuer éventuellement. Le serpent peut être dangereux.

 

En Genèse 3 :1, il est dit que « le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs ». 

 

Qui est réellement ce serpent ?

 

Ce serpent symbolise le mal en chacun de nous. Le mal peut se manifester de différentes façons: le mensonge, la haine, l’avidité, l’orgueil, la malhonnêteté, l’immoralité et le spiritisme. Ce mal peut aussi être présent chez les esprits !

Ainsi, tout comme le serpent a tenté Eve, le mal peut nous tenter de différentes façons. 


Mais puisque manger les fruits, c’est-à-dire accepter les épreuves propres aux humains a un effet positif sur les progrès spirituels, pourquoi est-ce le serpent (le mal) qui encourage Eve à manger du fruit ? Et pourquoi ce fruit est-il considéré comme un fruit défendu ?

 

Accepter de devenir humain c’est aussi accepter les tentations et le mal qu’ils seraient amenés à vivre. La première forme du mal est le mensonge, puisque les premiers esprits n’ont pas cru qu’ils allaient mourir. Dieu les avait pourtant prévenus qu’en s’incarnant, ils mourraient. Dieu les chasse du Paradis dans le sens où ils quittent leurs demeures célestes paisibles pour vivre sur Terre dans les difficultés. 

Dieu leur avait dit que le jour où ils prendraient de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils mourraient (Genèse 2 :17). Et comme 1 jour est comme 1000 ans, c’est bien ce qui se passa (2 Pierre 3:8 ). 


Pourquoi est-ce la femme (Eve) qui prit la première du fruit de l’arbre défendu ? 

 

On se rappelle qu’il s’agit ici des esprits qui vivront en tant que femmes sur Terre. Symboliquement parlant, elles sont punies par Dieu car Dieu leur a confié la lourde responsabilité de porter les enfants et les mettre au monde. La souffrance est inhérente à la nature humaine et la mise au monde est liée à beaucoup de souffrances aussi, cela a toujours été ainsi, même avant l’incarnation des premiers esprits. 

Ainsi, en acceptant de devenir « femme », l’esprit a comme subi une malédiction car il va devoir passer par les souffrances de l’enfantement et la domination de l’homme. 

 

Dans le jardin d’Eden, il y a un autre arbre : l’arbre de vie (Genèse 3 :24). Cet arbre est gardé par des chérubins qui en interdisent l’accès. 

 

Jusqu’à quand l’accès à l’arbre de vie est-il interdit ou impossible ? 

 

Jusqu’au temps où Jésus-Christ héritera de la Terre et ôtera le malheur et la mort. Celui qui restera fidèle jusqu’à la fin, qui vaincra comme le dit le passage d’Apocalypse 2 :7, aura droit à l’arbre de vie et au Paradis de Dieu. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Jésus était ému de pitié en voyant la souffrance
Jésus était ému de pitié

Jésus-Christ

 

 

Apocalypse 2 : 8 : « Ecris à l'ange de l'Eglise de Smyrne : Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie ».  

 

Ce verset est à rapprocher d’Apocalypse 1 :18 (voir le commentaire associé à ce verset).

 

Aujourd’hui, mardi 14 novembre, je vais parler de l’auteur de ces paroles: Jésus-Christ.

 

Jésus-Christ eu une existence pré-humaine. Il est le premier-né de Dieu et de toute la création, après lui toutes les choses ont été créées par son intermédiaire. Il occupe la place la plus importante dans les cieux après son Père et Créateur. Malgré cette position d’une grandeur et d’une gloire inégalables, il a consenti à venir sur Terre en tant que simple humain en s’incarnant dans le sein de Marie.  

 

Il a vécu les besoins, les tourments, les émotions des humains et les comprend donc parfaitement. Il a eu faim, soif, il a souffert, il a été trahi, on l’a insulté, on l’a torturé et pour finir on l’a tué. 

Et pourtant, Jésus était ouvert aux autres ; plein de compassion, il les réconfortait.  Il était ému de pitié en voyant la souffrance et a accompli de nombreux miracles pour soulager ceux qui venaient à lui.

 

Il est venu sur Terre pour accomplir 2 objectifs importants : enseigner et rendre témoignage de la Vérité, et donner sa vie en sacrifie pour les humains qui demandent pardon pour leurs fautes et leurs manquements.

 

Aujourd’hui, il est dans les cieux, attendant le bon moment pour intervenir et instaurer son Royaume sur Terre, et ainsi mettre un terme à la souffrance, l’insécurité et la violence.

 

Nous pouvons placer toute notre confiance en Jésus-Christ, conscients de la chance immense que nous avons d’être gouvernés par quelqu’un qui ressent autant d’Amour et d’empathie envers ses sujets !

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La pauvreté spirituelle

 

Apocalypse 2 :9 : « Je connais tes œuvres, ta détresse et ta pauvreté - et pourtant tu es riche - ainsi que les calomnies de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas mais qui sont une synagogue de Satan. »

 

Aujourd’hui, je vais aborder le problème de la pauvreté.

 

Il existe deux types de pauvreté : la pauvreté matérielle et la pauvreté spirituelle.

 

La première dépend de la situation économique : emploi, prix, crédits, taxes, frais imprévus…

La seconde ne dépend que de nous-mêmes. C’est de cette dernière que je vais parler essentiellement.

 

Qu’est-ce que la pauvreté spirituelle ? C’est le manque de spiritualité.

 

Qu’est-ce que la spiritualité ? 

 

C’est l’intérêt et les efforts que nous consacrons pour les choses spirituelles, c’est-à-dire les choses qui ne se voient pas et qui ne peuvent s’obtenir avec de l’argent.

 

Plus précisément, ces choses spirituelles concernent :

 

- Le monde de l’invisible dans les cieux (Dieu, Jésus, les anges…) ;

- La sensibilité que nous ressentons pour le monde de l’invisible ;

- Les qualités profondes que nous développons comme l’Amour du prochain et la foi.

 

Comment enrichir notre spiritualité ? 

 

- En étudiant la Parole de Dieu, la Bible ;

- En priant régulièrement Dieu et en lui demandant d’éveiller notre discernement et notre compréhension des choses spirituelles ;

- En échangeant avec d’autres personnes qui partagent la même sensibilité pour les choses spirituelles;

- En remarquant dans notre vie de tous les jours les petites choses qui induisent de la gratitude et la reconnaissance ;

- En méditant, dans le silence, sur les choses apprises, les questions encore sans réponse…

 

Soyons convaincus que Dieu entend nos questionnements et nous ouvre des portes pour que nous trouvions les réponses.

L’Eglise de Smyrne était pauvre matériellement mais riche spirituellement, ce qui lui permettait d’obtenir la faveur de Dieu. Et qui, très certainement, apportait bien plus de bonheur réel que la richesse matérielle.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La couronne de vie sera donnée à celui qui endurera jusqu'à la fin.

Les 10 jours de détresse

 

Apocalypse 2 :10 : «  Ne redoute pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable va jeter quelques-uns d'entre vous en prison afin que vous soyez mis à l'épreuve, et vous aurez dix jours de détresse. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie. » 

 

 

Aujourd’hui, jeudi 16 novembre, je vais vous parler des 10 jours de détresse.

 

Que signifient ces 10 jours de détresse ? 

 

Le nombre 10 apparaît ailleurs dans la Bible : 

 

Les 10 commandements  (Exode 34 :28

Les 10 mines données aux 10 serviteurs (Luc 19 :13

Les 10 cornes de la bête à 7 têtes (Apocalypse 12:3 - 13:1 - 17:3). 

 

Dans tous les cas, le nombre 10 est de manière symbolique associé à ce qui est complet et total. 

Ainsi les 10 cornes, représentent l’ensemble des dirigeants politiques qui ont gouverné le monde.

Les 10 mines, l’ensemble des responsabilités chrétiennes confiées par Jésus avant son départ.

Les 10 jours de détresse, la totalité du temps au cours duquel les chrétiens fidèles seront persécutés.

 

Les chrétiens de Smyrne devaient subir des persécutions de la part des autorités et même être jetés en prison à cause de l’œuvre de témoignage chrétien. Jésus leur promet en récompense de leur fidélité la couronne de vie.

La couronne était donnée aux vainqueurs d’une épreuve sportive, de la même manière ceux qui endurent jusqu’à la fin recevront une couronne de gloire, et donc la vie éternelle.

 

Quelle est la signification des 10 jours de détresse pour nous, à notre époque?

 

Le livre de l’Apocalypse a un second accomplissement à notre époque pour nous qui vivons les temps de la fin. La grande tribulation est une période de 7 années. 

Elle a débuté en 2017 et se poursuivra jusqu’en 2024. A partir de la deuxième partie de la semaine, les derniers 3 jours et demi, les persécutions s’intensifieront et éprouveront les chrétiens qui veulent rester fidèles à Dieu. 

Les 10 jours de détresse seront alors une période de persécution que les gouvernements infligeront aux serviteurs de Dieu. Ces derniers ne pourront plus réaliser l’œuvre de témoignage et seront comme emprisonnés. 

 

Il nous faudra alors garder à l’esprit le but final et la couronne de vie qui sera donnée à ceux qui endureront jusqu’à la fin. 

 

Qu’est-ce qui pourra concrètement nous aider alors ?

 

  Prier Dieu sincèrement pour lui demander la force et le courage de surmonter toutes ces épreuves. 

  S’encourager et s’entraider les uns les autres. 

  Fixer du regard la couronne de vie éternelle. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La seconde mort

Apocalypse 2 :11 : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises: Le vainqueur n'aura pas à souffrir de la seconde mort. »

 

Aujourd’hui, vendredi 17 novembre, je vais vous parler de la seconde mort.

 

Pourquoi  la « seconde » ? 

 

Parce qu’il y a eu d’abord une première mort : la mort naturelle.

 

Quand aura lieu la seconde mort ? 

 

Pour qu’il y ait une seconde mort, il faut que les personnes mortes de la première mort, c’est-à-dire de mort naturelle reviennent à la vie. Cela aura lieu pendant le règne millénaire de Jésus-Christ

Ces ressuscités auront la possibilité de vivre éternellement sur une Terre purifiée. Des conditions de sécurité et de bien-être permettront à tous de vivre pleinement sa vie. 

 

Mais alors pourquoi parle-t-on de seconde mort ?

 

La seconde mort interviendrait dans le cas où les personnes ressuscitées rejetteraient à nouveau la domination de Dieu. Dieu ne laissera plus jamais s’installer les conditions de terreur, de destruction et de saccage de la Terre…

Cette mort serait, elle, définitive contrairement à la première mort qui n’est pas la fin de tout.

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Sanctuaire d'Asclépios ou Esculape, dieu de la médecine, construit à Pergame au IIème siècle, ville d'Asie mineure.
Sanctuaire d'Asclépios ou Esculape, dieu de la médecine.

 Pergame

Apocalypse 2 :12 : « Ecris à l'ange de l'Eglise de Pergame: 'Voici ce que dit celui qui tient l'épée aiguë à deux tranchants: »

 

 

Aujourd’hui samedi 18 novembre, je vais vous parler de Pergame.

 

Pergame est une ville d’Asie Mineure, située à l’ouest de l’actuelle Turquie, au nord de Smyrne. 

 

L'apogée de Pergame est atteint sous Eumène II, roi à partir de -197. Grand bâtisseur, Eumène II agrandit la ville, consolide les fortifications, édifie le Grand Autel de Zeus (actuellement au Pergamon Museum de Berlin) et le temple d'Athéna, de nombreux gymnases et une grande bibliothèque.

 

La ville possède une agriculture et une industrie prospères : l'industrie fabrique des tissus, de la céramique et surtout, des parchemins (du grec περγαμηνή / pergamênế, qui signifie « peau de Pergame », devenu en français «parchemin»). 

 

Sous gouvernement romain, la prospérité et l'expansion de Pergame continuent. Au IIe siècle apr. J.-C., elle connaît même un second apogée, et l'édification de temples, comme le sanctuaire d'Asclépios qui devient un centre médical d'une grande renommée. C'est la patrie du grand médecin Claude Galien.

 

À la fin de ce même IIe siècle, Pergame se convertit au christianisme. Le temple de Sérapis, dans le sanctuaire des dieux égyptiens, est transformé en église chrétienne.

Pergame fait partie des 7 Eglises qui reçoivent des lettres de Jésus-Christ. Le fait qu’elle soit citée en 3ème position signifie qu’il s’agit de la 3ème Eglise à s’être formée dans cette partie du monde, en Asie Mineure. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

 Satan

Apocalypse 2 :13 : « Je connais tes œuvres, et le lieu que tu habites, où Satan a son trône; et tu retiens mon nom, et tu n'as point renié ma foi, même aux jours où Antipas, mon fidèle martyr, a été mis à mort au milieu de vous, où Satan habite. »

 

Aujourd’hui, dimanche 19 novembre, je vais vous parler de Satan.

 

Qui est Satan?

 

Satan veut dire « opposant » car il s’est opposé à Dieu lui-même. 

 

Quand a eu lieu cette rébellion ? 

 

Avant le déluge, lorsqu’il a vu que les hommes honoraient leur Créateur, cela l’a rendu envieux. Son orgueil l’a alors poussé à se détourner de Dieu, ce qu’autorise le libre arbitre accordé par le Créateur lui-même. 

 

Cela montre que les esprits ressentent les même émotions et sentiments que les humains : des sentiments positifs comme l’Amour, ou des sentiments négatifs comme l’orgueil.

Seulement, Satan n’était pas seul dans cette rébellion et de nombreux autres esprits l’ont suivi. Pourquoi ? Peut-être que Satan exerçait déjà une certaine autorité sur eux, ou parce qu’ils étaient habités par le même sentiment d’orgueil ou encore parce ils avaient envie d’expérimenter quelque chose d’autre que la fidélité à Dieu et à ses principes.

 

Leur objectif était alors d’entraîner les humains à leur suite car, les humains étant des esprits incarnés désirant progresser dans leur vie en développant des compétences et des qualités positives donc divines, Satan espère les éloigner de Dieu en les empêchant d’atteindre un haut niveau de pureté.

 

Pourquoi veut-il les éloigner de Dieu ? Pour qu’ils soient comme lui, et donc avec lui.

 

Quelles méthodes emploie-t-il pour atteindre ses objectifs ? 

  • La peur, opposée à l’amour, ne favorise pas le rapprochement avec Dieu, contrairement à ce qu’ont pu penser les Eglises qui terrifiaient leurs ouailles avec l’enfer de feu; 
  • La souffrance, souvent accablante et intolérable, détourne les gens de Dieu ;
  • L’immoralité, car les désirs immédiats et égoïstes sont opposés à l’amour du prochain et donc de Dieu ;
  • Les fausses croyances éloignent les gens de Dieu. Ils n’ont pas la bonne vision de Dieu et ne peuvent être attirés par lui. De la même façon, les fausses religions ont souvent fait plus de mal que de bien au cours de l’histoire;     
  • Le matérialisme, principal centre d’intérêt de nombreuses personnes, pour lequel les gens donnent leur énergie et leur temps afin d’accumuler des biens matériels et s’enrichir.

 

Il est bien difficile de penser à Dieu quand on vit la guerre, quand on craint pour sa sécurité et celle de notre famille, quand on a faim, quand on a de graves soucis de santé, quand on a du mal à s’en sortir financièrement, quand on associe la religion aux guerres, au fanatisme et à l’intolérance…

 

Combien de fois n’a-t-on pas entendu : Si Dieu existait, il ne permettrait pas toute cette souffrance ! Ou, pourquoi ne fait-il rien ? 

 

Le libre arbitre ne permet pas à Dieu d’intervenir dans la vie des humains. Ils sont libres de vivre comme ils veulent. Cependant, le moment venu, au nom de tous les martyrs qui ont souffert plus que de raison, Dieu mettra un terme à la souffrance, selon un calendrier bien établi.

 

En attendant, Satan et ses anges déchus, qu’on appelle aussi « démons » mais qui ne ressemblent en rien aux représentations cornues habituelles, utilisent leur puissance pour entraîner les humains dans la direction opposée à Dieu.

Il ne faut pas sous-estimer la puissance des esprits. Ils sont très intelligents, sournois, et savent comment s’y prendre avec la psychologie humaine. Une raison de plus de ne pas toucher au spiritisme car nous pourrions entrer en contact avec des esprits mauvais (même si tous les esprits ne sont pas ainsi).

 

Pourquoi Jésus-Christ dit-il à l’église de Pergame que le lieu où tu habites est "où Satan a son trône" ? 

 

Comme nous l’avons vu hier pour Apocalypse 2 :12, Pergame possède de nombreux sanctuaires consacrés à divers dieux qui attirent de nombreuses personnes. En particulier le sanctuaire d’Asclépios qui attire de nombreux malades. De plus, c’est une ville prospère dont certains habitants s’enrichissent avec le commerce et l’industrie. Enfin, nous verrons dans le verset 14, que l’idolâtrie et l’immoralité, ainsi que les sectes avaient pénétré dans l’Eglise de Pergame. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La doctrine de Balaam

La doctrine de Balaam

 

Apocalypse 2 : 14 : «  Mais j'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu'ils se livrassent à l'impudicité. »

 

Aujourd’hui, lundi 20 novembre, je vais parler du problème de la doctrine de Balaam.

 

De quoi s’agit-il, qui est Balak et en quoi mettait-il une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël ?

 

Balak était le roi de Moab. Il était inquiet depuis que le peuple d’Israël, libéré d’Egypte et de plus en plus nombreux, traversait ses territoires vers le pays de Canaan et campait dans les plaines de Moab. Il fit donc venir Balaam, un devin au service de l’Eternel pour qu’il maudisse Israël, or c’est précisément l’inverse qui se produisit !

 

On se souvient de l’ânesse de Balaam qui, la première a vu un ange au travers de son chemin, son maître l’avait battue à trois reprises avant de comprendre le message de l’ange : ne dire à Balak que les paroles que Dieu lui demande de prononcer !

Sous influence divine, Balaam a béni Israël par 3 reprises. Par contre il a annoncé un jugement contre Moab qui serait dominé par Israël.

 

Balaam est revenu vers Balak pour qu’il se serve des filles de Moab afin d’inciter les fils d'Israël à la fornication et à l’idolâtrie. À Péor, les Israélites se livrent alors à la prostitution et au culte de Baal. Cela devait permettre aux Moabites de se mêler aux Israélites et donc de ne plus être leurs ennemis.

 

Nombre 25 : 1 « Or, Israël demeurait à Sittim; et le peuple commença à se livrer à la fornication avec les filles de Moab. 2 Elles convièrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux; et le peuple mangea, et se prosterna devant leurs dieux. 3 Et Israël s'attacha à Baal-Peor; et la colère de l'Éternel s'enflamma contre Israël. » 

 

Nombre 31 :16 « Voici, ce sont elles (les femmes Moabites) qui, d'après la parole de Balaam, ont donné occasion aux enfants d'Israël de commettre un crime contre l'Éternel dans l'affaire de Peor, ce qui attira la plaie sur l'assemblée de l'Éternel. »

 

Il est mis à mort par les Israélites. Nombres 31 8 : « (…) ils tuèrent aussi par l'épée Balaam, fils de Béor. »

 

Qu’est-ce que la doctrine de Balaam ?

 

C’est le fait d’utiliser la fornication et l’idolâtrie afin de mêler deux peuples pour les unir et n’en faire qu’un.

 

Pergame, les chrétiens devaient rester fidèles à Dieu en ne se livrant pas à la fornication qu’elle soit physique ou spirituelle. Ils devaient garder les enseignements purs et exempts de fausses doctrines. Leur objectif n’était pas de se mêler au monde qui les entourait, mais de préserver l’intégrité du culte chrétien.

 

A notre époque, qu’est-ce que cela signifie ? 

 

Rester fidèle à Dieu, même si cela signifie être différent de la majorité. Le but n’est pas d’être assimilé mais d’être et de rester soi-même selon notre intégrité de cœur

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

L'unité dans les Eglises

 

Apocalypse 2 :15 : « Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes. » 

 

 

Aujourd’hui, je vais parler de l’unité au sein des Eglises.

 

« Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble » Psaumes 133 :1.

 

Comme le dit si bien ce psaume, comme il est agréable de partager des moments avec nos frères et sœurs dans la foi. On se sent en sécurité, on se sent compris. 

Se réunir avec des personnes qui partagent la même foi permet d’échanger des encouragements et de construire l’amitié sur la confiance et la même vision de la vie.

Quand tous sont unis dans la même pensée, pas de débats, pas de remises en cause, pas de désaccord…

 

Alors est-ce bien ou pas bien ?

 

Que diriez-vous si le seul son de cloche que vous êtes autorisés à croire et à suivre est le son de ce qui est dit du haut d’un pupitre, d’une chaire…?

Comment cela ? Imaginez que l’on vous dise que l’homme qui énonce son discours est le messager de Dieu, il parle au nom de Dieu, il est mandaté par Dieu pour diriger l’église ou la congrégation. Allez-vous écouter chacune de ses paroles sans jamais rien remettre en cause ? Aurez-vous peur des représailles si vous osez contredire l’orateur?

 

La Bible nous donne l’exemple des habitants de Bérée qui vérifiaient dans les Ecritures si ce qu’on leur disait était vrai. 

 

Actes 17.10-12 : « 10 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Dès leur arrivée, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11 Ces derniers avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillirent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu'on leur disait était exact. 12 Beaucoup d'entre eux crurent donc ainsi que, parmi les non-Juifs, un grand nombre de femmes en vue et d'hommes»  

 

Ils sont pour nous un bon exemple, c’est de notre responsabilité de vérifier tout ce qu’on nous enseigne et de ne pas tout prendre pour parole d’évangile.

 

Le libre arbitre est un don précieux de Dieu. Si nous nous sentons étouffé par un enseignement, remettons-le en cause, vérifions-le ! Notre compréhension personnelle et notre conscience profonde doivent être en harmonie avec ce que nous acceptons comme vérité.

 

Que faire si nous ne croyons pas l’une des doctrines ? 

 

Nous ne devons pas y adhérer car ce serait de l’hypocrisie.

 

Que faire si l’on a peur de sanctions, voire d’être rejeté du groupe ? 

 

C’est à nous de voir si notre intégrité personnelle est moins importante que l’obéissance et la soumission.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

la puissance de nos parole ressemble à une épée

La puissance des paroles

 


Apocalypse 2 :16 : «  Repens-toi donc, sinon je viendrai bientôt à toi et je les combattrai avec l'épée de ma bouche. »

 

Aujourd’hui, mercredi 22 novembre, je vais vous parler de la puissance des paroles.

 

On entend parfois dire que la violence est l’arme du faible. En effet, n’étant pas assez malin et rusé pour se défendre par la parole et manquant d’arguments aux attaques qu’on lui lance, il réagit par la violence. 

 

Dans le verset d’Apocalypse 2 :16, Jésus-Christ dit qu’il combattrait les gens de la secte des nicolaïtes par l’épée de sa bouche


Qu’est-ce que cela signifie ? 

 

Jésus n’avait pas l’intention de livrer un combat physique, car sa force réside surtout dans la force de ses paroles. 

Les paroles de Jésus, en effet, ont été d’une telle puissance qu’aujourd’hui encore, 2000 ans après, elles sont encore citées en référence. C’est notamment le cas de la célèbre règle d’or.


Comment combattre un mauvais enseignement ? 

 

En usant d’arguments logiques et basés sur des faits. On peut faire appel à l’Histoire et à la Géographie afin de vérifier des évènements et des dates.

On peut utiliser les Saintes Ecritures afin de trouver des preuves à un enseignement ou au contraire des arguments pour démonter un faux raisonnement. 

 

Pour utiliser efficacement la puissance de nos paroles plusieurs conditions sont nécessaires :

 

  •  En tout premier lieu il faut soi-même être très solide dans sa connaissance et dans sa compréhension du sujet ;
  •  Ne pas hésiter à chercher des preuves (historiques, géographiques ou autres…) pour compléter ses connaissances ; A notre époque, nous avons un accès infini à l’information grâce à internet ;
  •  Rester calme et sûr de soi ;
  •  Ne rien craindre – si l'on est sûr de soi, on n’a rien à craindre…
  •  Partir de ce que sait ou connaît la personne, être capable de se mettre à sa place afin de comprendre sa façon de penser ;
  •  Ne pas chercher à imposer sa façon de voir, cela ne sert à rien et aurait même l’effet contraire. 
  •   Rester patient, la personne a peut-être besoin de temps pour que le bon raisonnement fasse son chemin…

 

Poursuivons nos progrès dans la connaissance des enseignements bibliques, enrichissons notre compréhension des desseins divins et cultivons les qualités chrétiennes requises. La vérité et l’exactitude qui en résulteront seront pour nous une force que nous pourrons utiliser comme une épée dans notre bouche.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La traversée du désert dura 40 ans. Les Israélites mangeait de la manne.
La traversée du désert dura 40 ans.

La manne

Apocalypse 2 :17 : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises: Au vainqueur je donnerai [à manger] de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc. Sur ce caillou est écrit un                                                     nom nouveau que personne ne connaît, si ce n'est celui                                                    qui le reçoit. »

 

Aujourd’hui, jeudi 23 novembre, je vais vous parler de la manne.

 

Le mot manne est parfois employé dans le langage courant pour désigner une aubaine, une chose providentielle ou un avantage inattendu. 

 

L’origine de ce mot remonte à l’époque du peuple d’Israël qui venait d’être libéré du pays d’Egypte. De quoi s’agissait-il ?

 

Après avoir traversé la mer rouge, les Israélites se retrouvaient dans le désert où bien sûr la sécheresse empêche de cultiver les fruits et légumes et la végétation en général. Alors comment allaient-ils se nourrir ? 

Les Israélites commençaient déjà à s’inquiéter quand Dieu leur envoya de la nourriture tombée du ciel qu’on appela la manne. 

 

A quoi ressemblait-elle ?

 

Exode 16 : 14 "Une fois cette rosée dissipée, il y avait à la surface du désert quelque chose de petit comme des grains, quelque chose de fin comme la gelée blanche sur la terre. 15 Les Israélites regardèrent et se dirent l'un à l'autre: «Qu'est-ce que c'est?» En effet, ils ne savaient pas ce que c'était. Moïse leur dit: «C'est le pain que L'Eternel vous donne pour nourriture. 16 Voici ce que l'Eternel a ordonné: Que chacun de vous en ramasse ce qu'il faut pour sa nourriture, une mesure de 2 litres par personne, suivant le nombre que vous êtes. Chacun en prendra pour ceux qui sont dans sa tente.

31 La communauté d'Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à de la graine de coriandre, était blanche et avait le goût d'un gâteau au miel

 

La traversée du désert dura 40 ans. Et pendant 40 ans, les Israélites mangèrent de la manne.

 

Exode 16 : 35 « Les Israélites mangèrent de la manne pendant 40 ans, jusqu'à leur arrivée dans un pays habité. Ils mangèrent de la manne jusqu'à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan. »

 

Plus tard, dans l’arche de l’alliance, sera préservé un vase contenant de la manne.

 

Hébreux 9 :3, 4 : « 3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le lieu très saint; 4 elle abritait l'encensoir en or pour les parfums ainsi que l'arche de l'alliance, entièrement recouverte d'or. Ce coffre contenait un vase d'or rempli de manne, le bâton d'Aaron qui avait fleuri et les tables de l'alliance. »

 

Dans le verset d’Apocalypse 2 :17, il est parlé de la manne cachéeDe quoi s’agit-il ? 

 

D’après la définition du dictionnaire, il s’agit de la nourriture spirituelle et des bienfaits que l’on peut en retirer.

 

Jésus donnerait donne de la manne cachée ou de la nourriture spirituelle aux vainqueurs, ce qui leur apporterait de nombreux bienfaits.

 

Mais ensuite il est parlé d’un caillou blancDe quoi s’agit-il ?

 

Nous avons déjà vu que la blancheur est associée à la pureté.

 

Le caillou, lui, représente la solidité de l’information qui est reçue : sur ce caillou doit être écrit un nom que personne ne connaît. 

 

Quel est ce nom ? 

 

Nous pourrions imaginer qu’il s’agit du nom de Dieu, Yahvé, YHWH, Jéhovah, pourtant il était connu depuis bien longtemps ! En réalité, il s’agit du nom des oints qui seront rachetés de la Terre pour gouverner avec le Christ. En effet, ce caillou s’adresse au vainqueur, et en recevant ce caillou, il connaît ce nom qui pourtant reste inconnu pour les autres.

Les chrétiens fidèles du premier siècle ont ainsi pu avoir le privilège de faire partie des 144’000 oints qui dirigeront la Terre avec Jésus-Christ à la tête, en tant que roi. 

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

La garance des teinturiers dont on tire une teinture pourpre
La garance des teinturiers

Thyatire

Apocalypse 2 :18 : « Ecris à l'ange de l'Eglise de Thyatire: 'Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont semblables à du bronze ardent: »

 

Aujourd’hui, vendredi 24 novembre, je vais vous parler de la ville de Thyatire.

 

Thyatire est le nom antique de la ville turque contemporaine d'Akhisar  Elle se trouvait à environ 60 km de la mer Égée.

 

Quelle était la particularité de la ville de Thyatire?

 

Cette ville était renommée pour son activité de teinturerie, on y cultivait une plante, la garance, dont la racine servait à la préparation d’une teinture rouge écarlate ou pourpre. Cette ville ’était un centre industriel prospère, réputé pour ses nombreux métiers, tels que le tissage, la teinture, le travail du cuivre, la tannerie et la fabrication des poteries. 

 

Cela est attesté par des inscriptions relatives à la corporation des teinturiers ainsi que les paroles de Paul en Actes chapitre 16. Ce passage des Ecritures nous parle d’une femme nommée Lydie qui se convertit au christianisme durant la première visite de Paul à Philippes de Macédoine. Peut-être était-elle une représentante des fabricants de pourpre de Thyatire. Cette femme d’affaires semble assez aisée pour accueillir chez elle Paul et ses compagnons pendant leur séjour à Philippes. 

 

— Actes 16: « 13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus à l'extérieur de la ville, au bord d'une rivière où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis et avons parlé aux femmes qui étaient réunies. 14 L'une d'elles s'appelait Lydie. C'était une marchande de pourpre originaire de la ville de Thyatire, qui craignait Dieu. Elle nous écoutait et le Seigneur a ouvert son coeur pour qu'elle soit attentive à ce que disait Paul. 15 Après avoir été baptisée avec sa famille, elle nous a invités en disant: «Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison et logez-y», et elle a fortement insisté pour que nous acceptions. » 

 

Que nous rappelle la description de Jésus dans le verset de l'Apocalypse?

 

Le verset d’Apocalypse 2 :18 nous précise que Jésus a les yeux comme une flamme de feu et les pieds semblables à du bronze ardent.

Nous avons déjà parlé de cette description dans les versets d’Apocalypse 1 :14, 15

 

Rappelons-nous, le feu est associé à la destruction et à la purification. Les yeux de Jésus sont purificateurs. Ils voient avec un grand discernement toutes les fautes et manquements de chacun, mais il propose de les faire disparaître à la lumière de la compréhension et du repentir sincère. 

Les pieds de Jésus sont incandescents car il a des messages brûlants à annoncer à l’encontre de ses opposants. Ses pieds représentent le témoignage chrétien rendu dans le monde entier.

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

 

La foi

Apocalypse 2 :19 : « Je connais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton service et ta persévérance. Je sais que tes dernières œuvres sont plus nombreuses que les premières

 

Aujourd’hui, je vais vous parler de la foi.

 

Qu’est-ce que la foi ? 

 

L’apôtre Paul répond dans sa lettre aux hébreux au chapitre 11 consacré à la foi : «1 Or la foi, c'est la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas.» 

 

Ainsi, avoir la foi signifie être convaincu de quelque chose qu’on ne voit pas.

C’est aussi attendre avec confiance la venue de quelque chose qu’on ne voit pas.

Enfin, on peut dire que la foi c’est être convaincu de l’existence et de la venue de quelque chose que pourtant l’on ne voit pas.

 

2 Corinthiens 5:7 : « car nous marchons par la foi et non par la vue ».

 

La foi est une qualité indispensable que doivent cultiver les chrétiens, nous lisons un peu plus loin en Hébreux 11 :6 : « Or, sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu, car il faut que celui qui s'approche de lui croie que Dieu existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent. »

 

En effet, nous ne devons avoir aucun doute quant à l’existence de Dieu et à la réalisation de toutes ses promesses. Dieu récompense la foi.

 

Comment cultiver la foi ?

 

       ♣ Nous pouvons étudier les Saintes Ecritures car comme le dit Romains 10:17, « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient de la parole de Dieu.»;

 

       ♣  Nous pouvons la demander à Dieu, en Galates 5:22 nous lisons : « Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ».

   

 

       ♣ Enfin, nous pouvons échanger avec des personnes qui ont la foi et qui nous communiquerons cette belle qualité.

 

Cependant, la Bible nous dit aussi que la foi sans les œuvres est morte. 

 

C’est ce que nous dit Jacques dans son livre au chapitre 2 : « 14 Mes frères et sœurs, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres? Cette foi peut-elle le sauver? 15 Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l'un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? 17 Il en va de même pour la foi: si elle ne produit pas d'œuvres, elle est morte en elle-même.18 Mais quelqu'un dira: «Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les œuvres.» Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, c'est par mes œuvres que je te montrerai ma foi. 19 Tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien; les démons aussi le croient, et ils tremblent.20 Veux-tu reconnaître, homme sans intelligence, que la foi sans les œuvres est morte? 21 Notre ancêtre Abraham n'a-t-il pas été considéré comme juste sur la base de ses actes, lorsqu'il a offert son fils Isaac sur l'autel? 22 Tu vois bien que sa foi agissait avec ses œuvres et que par les œuvres sa foi a été menée à la perfection. 23 Ainsi s'est accompli ce que dit l'Ecriture: Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut compté comme justice. Et il a été appelé ami de Dieu. 24 Vous voyez [donc] que l'homme est déclaré juste sur la base de ses actes, et pas seulement de la foi. 25 Rahab la prostituée n'a-t-elle pas, de la même manière, été considérée comme juste sur la base de ses actes, lorsqu'elle a accueilli les messagers et les a fait partir par un autre chemin? 26 En effet, de même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans [les] œuvres est morte. »

 

Nous constatons ici, que même les démons croient en l’existence de Dieu, donc la croyance ne suffit pas, il faut que les œuvres accompagnent la foi pour que celle-ci soit vivante !

 

Comment rendre notre foi vivante ?

 

♣ En ayant une conduite saine caractérisée par l’honnêteté et la moralité ;

♣ En étudiant et en priant ;

♣ En aidant notre prochain ;

♣ En avançant dans la foi et la vérité, en se débarrassant des fausses doctrines et fausses croyances qu’on nous a enseignées.

 

Comme le dit Hébreux 11 :6, n’ayons aucun doute quant à la réalisation de toutes les promesses de Dieu, celles-ci sont pour bientôt. Gardons bien présent à l’esprit que Dieu récompense ceux qui manifestent la foi en lui et le démontrent par des œuvres. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

 

Tophet à Carthage Jézabel adorait le dieu Baal
Stèle en l'honneur de Baal et Tanit, Tophet de Carthage

Jézabel

 

Apocalypse 2 : 20 : « 20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l'immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles. »

 

 

Aujourd’hui, dimanche 26 novembre, je vais vous parler de Jézabel.

 

Qui était Jézabel ?

 

La Bible parle à plusieurs reprises de Jézabel dans le livre des rois

 

Pendant le règne de Jéroboam, le royaume d’Israël a été divisé en deux : d’un côté le royaume de Juda qui regroupait les tribus de Juda et de Benjamin, de l’autre côté le royaume d’Israël qui regroupait les dix autres tribus.  

 

La plupart des rois qui sont montés sur le trône du royaume d’Israël étaient mauvais. Le plus mauvais d’entre eux était Achab. Ce roi subissait l’influence de sa femme : la méchante reine Jézabel.

 

Jézabel n’était pas Israélite, c’était la fille d’Ethbaal, le roi de Sidon. C’était une femme autoritaire, adoratrice du dieu Baal. Elle avait entraîné Israël dans une monstrueuse idolâtrie essentiellement consacrée au culte de Baal et d’Astarté. Sous le règne d'Achab, 450 prophètes de Baal et 400 prophètes d'Astarté mangeaient à la table de Jézabel (1 Rois 18:19), alors que le peuple avait faim car la famine sévissait dans le pays.

Cette femme détestait Dieu et a fait périr de nombreux prophètes. Les autres devaient rester cachés pour échapper à ce sort. 

 

1 rois 16 « 29 Achab, le fils d'Omri, devint roi d'Israël la trente-huitième année du règne d'Asa sur Juda. Il régna 22 ans sur Israël à Samarie.30 Achab, le fils d'Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, plus que tous ses prédécesseurs. 31 Comme si cela ne lui suffisait pas de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, la fille d'Ethbaal, le roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui. 32 Il érigea un autel à Baal dans le temple de Baal qu'il construisit à Samarie, 33 et il fabriqua un poteau sacré. Achab fit plus encore que tous les rois d'Israël qui l'avaient précédé pour irriter l'Eternel, le Dieu d'Israël. »

 

L'adoration du dieu Baal

 

Plus tard, dans le royaume de Juda, le dieu Baal a aussi été l’objet d’adoration. Nous pouvons lire quelles atrocités épouvantables étaient liées à cette adoration : 

 

Jérémie 19 : 4-5 : « 4 Cela arrivera parce qu'ils m'ont abandonné et ont rendu cet endroit méconnaissable, parce qu'ils y ont fait brûler de l'encens en l'honneur d'autres dieux, des dieux que ni eux, ni leurs ancêtres, ni les rois de Juda ne connaissaient, et ont rempli cet endroit de sang innocent. 5 Ils ont construit des hauts lieux en l'honneur de Baal pour brûler leurs enfants en holocaustes à Baal. Cela, je ne l'avais ni ordonné ni prescrit, cela ne m'était pas venu à la pensée. »

 

Comment peut-on en arriver à sacrifier ses propres enfants à un faux dieu ? Cela dépasse l’entendement n’est-ce pas – d’autant plus que le peuple hébreu avait eu la chance de voir de leurs propres yeux de nombreuses manifestations de Dieu au cours de son histoire ! Comment le peuple de Dieu a-t-il pu se détourner de lui pour pratiquer de telles horreurs ???

 

La Bible ne nous dit pas si de tels sacrifices étaient aussi pratiqués dans le royaume d’Israël à l’époque de la reine Jézabel. Cependant, nous savons que des prostitués, mâles et femelles, servaient sexuellement sur les hauts lieux. Ce qui est en lien avec le poteau sacré qui avait été dressé comme symbole phallique (2rois 23 :5-7).

 

Et pourtant, Dieu avait averti les Hébreux de façon très claire en Exode 34 : 12-17 : « 12 Prends bien garde de ne pas faire alliance avec les habitants du pays où tu dois entrer, de peur qu'ils ne soient un piège pour toi. 13 Au contraire, vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs statues et vous abattrez leurs poteaux sacrés. 14 Tu ne te prosterneras pas devant un autre dieu, car l'Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux. 15 Prends bien garde de ne pas faire alliance avec les habitants du pays: ils risqueraient de t'inviter lorsqu'ils se prostituent à leurs dieux et leur offrent des sacrifices, et tu mangerais des victimes qu'ils ont sacrifiées; 16 tu prendrais de leurs filles pour tes fils et celles-ci, en se prostituant à leurs dieux, entraîneraient tes fils à se prostituer à leurs dieux. 17 Tu ne te feras pas de dieu en métal fondu. »

 

Une autre déesse était associée au dieu Baal, c’était la déesse Astarté, assimilée à Ishtar, Tanit, puis plus tard Aphrodite et Vénus, déesse de la fertilité et de la fécondité, mais aussi protectrice du souverain.

Nous pouvons encore aujourd’hui observer de nombreuses stèles mortuaires dans le Tophet de Carthage en Tunisie sous lesquelles ont été retrouvées des urnes contenant les cendres d’enfants probablement sacrifiés au dieu Baal et à la déesse Tanit. Une stèle montre en effet un prêtre portant un enfant vivant dans les bras.

 

En plus de son culte odieux, la reine Jézabel recourait régulièrement au meurtre pour obtenir ce qu’elle voulait. Voici un exemple qui illustre la façon de procéder de la reine Jézabel qui n’a pas hésité à employer le sceau royal pour ordonner le meurtre d’un innocent. 

 

1Rois 21 : « 1 Après ces événements, voici ce qui arriva. Un certain Naboth, de Jizreel, avait une vigne à Jizreel, à côté du palais d'Achab, roi de Samarie. 2 Achab ordonna à Naboth: «Donne-moi ta vigne, pour que j'en fasse un jardin potager, car elle est tout près de ma maison. Je te donnerai à la place une vigne meilleure ou, si tu préfères, je te paierai sa valeur en argent.» 3 Mais Naboth répondit à Achab: «Que l'Eternel me garde de te donner l'héritage de mes ancêtres!» 4 Achab rentra chez lui, triste et irrité, à cause de cette réponse que lui avait faite Naboth de Jizreel: «Je ne te donnerai pas l'héritage de mes ancêtres!» Il se coucha sur son lit, tourna son visage contre le mur et ne mangea rien.

5 Sa femme Jézabel vint le trouver et lui dit: «Pourquoi es-tu triste et ne manges-tu pas?» 6 Il lui répondit: «C'est parce que j'ai parlé à Naboth de Jizreel et que je lui ai dit: 'Donne-moi ta vigne pour de l'argent ou, si tu veux, je te donnerai une autre vigne à la place.' Mais il a répondu: 'Je ne te donnerai pas ma vigne!'» 7 Alors sa femme Jézabel lui dit: «Est-ce bien toi maintenant qui es roi d'Israël? Lève-toi, prends de la nourriture et que ton cœur se réjouisse. C'est moi qui vais te donner la vigne de Naboth de Jizreel.» 8 Elle écrivit alors, au nom d'Achab, des lettres qu'elle marqua de l'empreinte du roi, puis elle les envoya aux anciens et aux magistrats qui étaient concitoyens de Naboth. 9 Voici ce qu'elle écrivit dans ces lettres: «Proclamez un jeûne. Placez Naboth au premier rang du peuple 10 et mettez en face de lui deux vauriens qui témoigneront contre lui en prétendant qu'il a maudit Dieu et le roi. Puis conduisez-le à l'extérieur de la ville et lapidez-le jusqu'à ce qu'il meure.»

11 Les hommes de la ville de Naboth, les anciens et les magistrats qui étaient ses concitoyens, agirent comme Jézabel le leur avait fait dire. Ils se conformèrent à ce qui était écrit dans les lettres qu'elle leur avait envoyées. 12 Ils proclamèrent un jeûne et placèrent Naboth au premier rang du peuple; 13 les deux vauriens vinrent se mettre en face de lui et témoignèrent contre Naboth devant le peuple en prétendant qu'il avait maudit Dieu et le roi. Puis ils le conduisirent à l'extérieur de la ville et le lapidèrent jusqu'à ce qu'il meure. 14 Ils firent alors dire à Jézabel: «Naboth a été lapidé et il est mort.» 15 Lorsque Jézabel apprit la nouvelle, elle dit à Achab: «Lève-toi, prends possession de la vigne de Naboth de Jizreel, qui avait refusé de te la céder pour de l'argent. En effet, Naboth n'est plus en vie, il est mort.» 16 Dès qu'il apprit que Naboth de Jizreel était mort, Achab se leva pour descendre à sa vigne afin d'en prendre possession. »

 

Les anciens de la ville de Jizreel étaient pourtant convaincus de l'intégrité de cet homme accusé injustement, mais ils étaient si terrifiés lorsque la souveraine ordonna le meurtre de Naboth qu’ils exécutèrent les ordres de la reine et le lapidèrent. Ils n'osèrent pas résister à «l'enseignement de Jézabel», c'est pourquoi ils firent taire leur conscience et obéirent aveuglément à la souveraine (1 Rois 21:8-13).

 

Par la suite, le prophète Elie a été chargé d’une mission difficile car Jézabel mettait à mort tous les prophètes de Dieu.

 

1 Samuel 21 : 17-24 « 17 Alors la parole de l'Eternel fut adressée à Elie le Thishbite: 18 «Lève-toi, descends à la rencontre d'Achab, le roi d'Israël, qui se trouve à Samarie. Le voilà dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession. 19 Tu lui annonceras: 'Voici ce que dit l'Eternel: N'es-tu pas un assassin et un voleur?' Et tu ajouteras: 'Voici ce que dit l'Eternel: A l'endroit même où les chiens ont léché le sang de Naboth, ils lécheront aussi ton propre sang.'» 20 Achab dit à Elie: «Tu m'as donc retrouvé, mon ennemi?» Il répondit: «Je t'ai retrouvé parce que tu t'es toi-même vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l'Eternel. 21 Je vais faire venir le malheur sur toi. Je vais te balayer, je vais exterminer tout homme qui appartient à Achab, qu'il soit esclave ou libre en Israël. 22 Je vais rendre ta famille pareille à celle de Jéroboam, fils de Nebath, et à celle de Baesha, fils d'Achija, parce que tu m'as irrité et que tu as fais pécher Israël.23 L'Eternel parle aussi à Jézabel. Il dit: 'Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel. 24 Le membre de la famille d'Achab qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux.»

 

Plus tard, lors d’un combat contre les Syriens, Achab perdit la vie : 1rois 22 : 35-37 : « 35 Le combat fut si violent, ce jour-là, que le roi fut retenu dans son char face aux Syriens, et il mourut le soir. Le sang de sa blessure coula à l'intérieur du char. 36 Au coucher du soleil, on cria dans tout le camp: «Chacun dans sa ville et dans son pays!»

37 C'est ainsi que le roi mourut. Il fut ramené à Samarie et on y enterra le roi. 38 Lorsqu'on lava son char dans l'étang de Samarie, les chiens léchèrent le sang d'Achab et les prostituées s'y baignèrent, conformément à la parole que l'Eternel avait prononcée. »

 

Bien plus tard, alors que Jéhu était le roi du royaume d’Israël, ce fut au tour de la reine Jézabel de payer pour ses crimes. Jéhu réalise la prophétie d'Élie de vengeance divine contre Jézabel . Il a régné 28 ans en Israël, à Samarie.

 

2 rois 9 :30-37 : « 30 Jéhu entra dans Jizreel. Quand Jézabel l'apprit, elle se maquilla les yeux, s'embellit la tête et regarda par la fenêtre. 31 Alors que Jéhu franchissait la porte, elle dit: «Tout va bien, espèce de Zimri assassin de son seigneur?» 32 Il leva le visage vers la fenêtre et dit: «Qui est avec moi? Qui?» Deux ou trois eunuques le regardèrent en s'approchant de la fenêtre. 33 Il dit: «Jetez-la en bas!» Ils la jetèrent, et son sang éclaboussa la muraille et les chevaux. Jéhu la piétina, 34 puis il entra dans le palais, mangea et but avant de dire: «Allez voir cette maudite et enterrez-la, car c'est la fille d'un roi.» 35 On partit pour l'enterrer, mais on ne trouva d'elle que le crâne, les pieds et les paumes des mains. 36 On retourna l'annoncer à Jéhu qui dit: «C'est ce que l'Eternel avait déclaré par l'intermédiaire de son serviteur Elie le Thishbite, quand il a dit: 'Les chiens mangeront la chair de Jézabel dans le champ de Jizreel, 37 et le cadavre de Jézabel sera pareil à du fumier qu'on étale sur les champs, dans le champ de Jizreel, de sorte qu'on sera incapable de dire: C'est Jézabel.’»

 

Que nous apprend le récit de Jézabel ?

 

Cette femme était prête à tout pour obtenir ce qu’elle voulait, jusqu’à verser le sang innocent sans aucun remords. Elle a favorisé l’expansion du culte de Baal et Astarté et a tué les prophètes de Dieu. 

 

Pourquoi Jésus-Christ écrit-il à l’église de Thyatire en disant « tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l'immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles ». 

 

Il est peu probable que Jézabel corresponde à une femme en particulier. Il s’agissait plutôt d’un état d’esprit qui caractérisait cette église. Ainsi les chrétiens de Thyatire permettaient que certains membres mangent des viandes sacrifiées aux idoles peut-être pour obtenir des avantages dans la société prospère de l’époque… En tout cas, cela revenait à commettre l’idolâtrie.

 

Egalement, il y avait un certain laxisme concernant l’immoralité sexuelle à l’intérieur de l’église. On se souvient que le culte de Baal était caractérisé par la prostitution sacrée, donc l’immoralité sexuelle était acceptée et même encouragée. Dans l’église de Thyatire, l’enseignement dispensé ne condamnait pas l’immoralité sexuelle, pourquoi? Peut-être parce que cela était courant à l’époque ou parce que rien n’était fait pour interdire et sanctionner ceux qui la pratiquaient.

 

Quelles leçons pouvons-nous tirer pour nous-mêmes ?

 

 Le culte que nous rendons à Dieu doit rester pur et non contaminé par de fausses doctrines ou adoration de quelqu’un d’autre que Dieu lui-même ;

 

Notre moralité doit être exemplaire, conforme à ce que Dieu nous demande, plus forte que les influences qui nous incitent au plaisir immédiat.

 

Contrairement à Jézabel, cultivons l’humilité et la douceur, sans chercher à imposer notre façon de faire à tout prix. 

 

Enfin, contrairement à Achab qui se soumettait à Jézabel beaucoup plus autoritaire que lui, résistons à ceux qui voudraient nous imposer de faire quelque chose qui serait opposé à la volonté de Dieu. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

L'immoralité sexuelle

Apocalypse 2 :21 : « Je lui ai donné du temps pour changer d'attitude, mais elle ne veut pas se détourner de son immoralité. »

 

Aujourd’hui, lundi 27 novembre, je vais vous parler de l’immoralité sexuelle.

 

Qu’est-ce que l’immoralité ?

 

D’après une définition, c’est le caractère de ce qui est immoral, sans principe de morale ou qui ignore les principes moraux.

 

Que signifie « morale » ? 

 

Qui a rapport au bien et au mal, aux principes qui gouvernent nos actes.

 

Quelques mots sont synonymes ou associés à l’immoralité : dépravation, libertinage, luxure, excès, inconduite, débordement, dépravation, dissolution, indécence, impudicité, corruption, dévergondage, obscénité, malhonnêteté, licence,  lubricité, perversion, débauche, mauvais penchant. 

 

Par opposition, la moralité est la valeur morale d'une personne qui agit selon des principes moraux, les bonnes mœurs pour une personne ou pour un groupe. C’est la probité, la bonne réputation, l’honnêteté morale d’une personne.  C’est aussi la conscience, la vertu, la déontologie, l’éthique, la bonne conduite.

 

Quels actes pratiquaient les chrétiens de Thyatire pour qu’on les associe à Jézabel ?

 

Il s’agissait surtout d’immoralité sexuelle, c’est-à-dire l’adultère et la fornication.

L’adultère concerne des relations sexuelles en dehors du mariage, la fornication concerne l’intimité sexuelle avant le mariage. 

 

Est-ce que cela veut dire que Dieu interdit toute relation sexuelle en dehors du mariage? 

 

Oui, aussi difficile que cela puisse paraître aujourd’hui. 

 

Pourquoi cela ? La sexualité permet d’unir un homme et une femme dans l’intimité afin de se manifester leur amour et leur attirance mutuelle. Elle permet, si le couple le désire, et quand il le désire, de faire des enfants qui seront sous la responsabilité d’une mère et d’un père.

 

Les mœurs ont beaucoup changé au XXème siècle et les relations sexuelles sans être marié sont devenues la règle. Celui ou celle qui n’a pas de petit ami et de petite amie, au moins une fois de temps en temps, est considérée comme anormal.

 

Jésus nous a donné un exemple de chasteté que nous sommes tous invités à suivre. Ainsi donc, fixons du regard le prix incorruptible qui nous est proposé, et avançons dans nos progrès spirituels en nourrissant notre esprit des enseignements de Dieu et de Jésus. 

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

L'intégrité spirituelle

Apocalypse 2 : 22 : «  Voici, je vais la jeter sur un lit et envoyer un grand tourment à ceux qui commettent adultère avec elle, s'ils ne se repentent pas de leurs œuvres. »

 

Aujourd’hui, mardi 28 novembre 2017, je vais vous parler de l’intégrité spirituelle.

 

L’église de Thyatire était accusée par Jésus de commettre l’adultère. L’adultère peut être physique ou spirituelle. Les chrétiens devaient se repentir de leurs œuvres, donc elle était très probablement de nature spirituelle dans ce verset.

 

Qu’est-ce que l’adultère spirituel ? 

 

Tout comme l’adultère physique, il y a infidélité et trahison. 

 

Fidélité à qui ? A Dieu et à ses enseignements.

 

Comment cela ? Si nous adoptons des croyances qui sont opposées à la vérité de Dieu, nous manquons de rigueur, d’honnêteté et de fidélité en ce qui concerne l’enseignement divin. 

Par exemple, les Israélites ont à plusieurs reprises adoré des dieux païens alors que la loi divine indiquait clairement que l’adoration de toute image, statue ou représentation quelconque était formellement interdite ! 

 

Deutéronome 4 :23 : « Veillez bien à ne pas oublier l'alliance que l'Eternel, votre Dieu, a conclue avec vous et à ne pas vous faire de sculpture sacrée, de représentation quelconque que l'Eternel, ton Dieu, t'ait défendue. »

 

Mais cela peut s’étendre à d’autres enseignements comme par exemple les croyances liées à la vie après la mort. Selon les Israélites, il ne pourrait y avoir d’enfer de feu, et pourtant, bien après eux, cette croyance s’est immiscée dans les enseignements des premiers chrétiens. 

 

Il nous faut personnellement vérifier l’origine des croyances que l’on nous a enseignées, il en est de notre responsabilité.

 

Comment faire pour savoir si nos croyances sont réellement approuvées par Dieu ?

 

Vérifier ce qui est dit à leur sujet dans la Bible ;

Prier pour demander à Dieu son esprit saint qui nous aidera à comprendre ce que nous recherchons ;

Echanger avec des personnes qui pensent autrement et qui apportent leurs propres arguments ;

- Faire des recherches historiques sur les origines des croyances et des coutumes.

 

N’hésitons pas à faire ce qui en notre pouvoir pour préserver l’intégrité de notre culte à Dieu, il en va de son approbation.

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Le coeur est le siège de nos mobiles profonds, de nos émotions.
Le coeur est le siège de nos mobiles profonds.

L'examen du cœur et des reins

 

 

Apocalypse 2 : 23 : « Je frapperai de mort ses enfants, et toutes les Eglises reconnaîtront que je suis celui qui examine les reins et les cœurs, et je traiterai chacun de vous conformément à ses œuvres. »

Aujourd’hui, mercredi 29 novembre 2017, je vais pour parler de 
l’examen des reins et du cœur. 

Dans la Bible, 
le cœur est le siège des mobiles et les reins, le siège de la personnalité profonde.

En effet, le cœur a de tout temps été associé à l’amour et au fait de tomber amoureux. Par extension, il symbolise l’ensemble des émotions que l’on ressent au plus profond de nous-mêmes et qui nous poussent à agir d’une façon ou d’une autre. 

Les reins font partie des organes les plus difficilement accessibles et sont donc associés à notre personne intérieure. Cela concerne nos pensées et nos sentiments les plus secrets, notre personnalité profonde.

La plupart du temps, les cœurs et les reins sont cités ensemble dans les versets de la Bible. 

Jérémie 11 : 20 :  « Mais l'Eternel, le maître de l'univers, est un juste juge qui examine les reins et les cœurs. » 

Jérémie 17 :10 :  « Moi, l'Eternel, j'explore le cœur, j'examine les reins pour traiter chacun conformément à sa conduite, au fruit de ses agissements. » 

Jérémie 20 : 12 : « L'Eternel, le maître de l'univers, met le juste à l'épreuve, il examine les reins et le cœur. »

Psaumes 73 : 21  « Lorsque mon cœur était aigri et mes reins transpercés.» 

Ainsi lorsque les reins sont mentionnés en rapport étroit avec le cœur, c’est la personne entière avec ses mobiles, ses intentions, sa personnalité, ses émotions et ses sentiments les plus profonds qui est considérée. 

Le Créateur de l’homme a une 
connaissance parfaite du corps humain et de son fonctionnement tant physique que psychologique, émotionnel ou psychique.
De même, son Fils examine de la même façon les reins et les cœurs comme l’indique le verset d’Apocalypse cité plus haut.

Le Créateur de l’homme et Jésus-Christ ont 
le pouvoir de scruter notre personnalité intérieure et nos mobiles les plus profonds et d’en faire ressortir tout ce qui a été la source de notre culpabilité, de nos regrets, de nos souffrances… Ils nous connaissent parfaitement et savent précisément quelles circonstances nous ont amenés à nous comporter de telle ou telle manière. 

Soyons confiants qu’il n’y a pas meilleurs juges dans l’univers !

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Le fardeau chrétien

Apocalypse 2 : 24 : «  Quant à vous, les autres croyants de Thyatire, qui n'acceptez pas cet enseignement et qui n'avez pas connu les profondeurs de Satan - comme ils les appellent - je vous dis: Je ne mettrai pas sur vous d'autre fardeau. »

 

Aujourd’hui jeudi 30 novembre 2017, je vais vous parler du fardeau du chrétien.

 

Qu’est-ce qu’un fardeau ?

 

Le mot fardeau est utilisé pour désigner une charge pesante qu'il faut lever ou transporter.

Dans le sens figuré, il désigne ce qui est dur à supporter, une épreuve, ce qui pèse moralement, une lourde charge, une lourde responsabilité.

 

Du point de vue religieux, le fardeau désigne, l’ensemble des interdictions et des responsabilités qui correspondent à nos croyances

 

Jésus a dénoncé la rigidité des pharisiens et spécialistes de la Loi.

 

Les Israélites avaient de très nombreuses règles à respecter, celles-ci régissaient chaque aspect de leur vie.

En effet, la Loi mosaïque était composée de plus de 600 prescriptions différentes. Jésus a dénoncé l’arrogance des Pharisiens, les prêtres Juifs, car ils aimaient imposer de manière rigide et  jusqu’au moindre détail les règles minutieuses et les traditions pesantes. Jésus-Christ dit, en parlant de ces Pharisiens : 

 

«Les spécialistes de la loi et les pharisiens se sont faits les interprètes de Moïse. 4 Ils lient des fardeaux pesants et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. » Matthieu 23 :2-4

 

Il dit également en Matthieu 23 : 23-24 : 23 « Malheur à vous, spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, parce que vous versez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin et que vous laissez ce qu'il y a de plus important dans la loi: la justice, la bonté et la fidélité. C'est cela qu'il fallait pratiquer, sans négliger le reste. 24 Conducteurs aveugles! Vous filtrez vos boissons pour éliminer le moucheron, mais vous avalez le chameau. »  

 

Jésus a libéré le peuple des traditions oppressives, désormais la loi serait écrite dans les cœurs. De ce fait, toutes les lois se résument en deux commandements principaux que l’on peut lire en:

 

Matthieu 22 : 36 – 40 : « 36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi?» 37 Jésus lui répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C'est le premier commandement et le plus grand. 39 Et voici le deuxième, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes

 

Jésus a ainsi libéré spirituellement les gens - Jean 8 : 31, 32 : «  31 Alors il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: «Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, 32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» 

 

Il a invité ceux qui peinaient sous leur fardeau à venir à lui pour être enseignés et à trouver du repos.

 

Matthieu 11 : 28-30 : « 28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos. 29 Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. 30 En effet, mes exigences sont bonnes et mon fardeau léger

 

Peut-être invitait-il aussi ceux qui étaient épuisés par le fardeau du péché et des fautes à venir à lui pour trouver un réconfort d’ordre spirituel. En suivant les enseignements de Jésus, ils trouveraient le soulagement et les encouragements pour conformer leur vie aux exigences divines. 

 

Qu’est-ce qu’un fardeau pour le chrétien ? 

 

Le fardeau chrétien correspond à toutes les interdictions et responsabilités liées à nos croyances.

 

Ainsi Actes 15 :28,29 nous dit : « 28 En effet, il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne pas vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire:29 vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l'immoralité sexuelle. Vous agirez bien en évitant tout cela. Adieu

 

Ainsi, peu d’interdictions régentent la vie d’un chrétien : l’idolâtrie, manger du sang et l’immoralité sexuelle.

 

Paul a comparé le ministère chrétien à une course et a encouragé ses compagnons à ne pas alourdir leur vie de choses inutiles et futiles. 

 

Hébreux 12 : 1, 2 «Débarrassons-nous [...] de tout poids et du péché qui nous entrave facilement, et courons avec endurance la course qui est placée devant nous, tandis que nous avons les yeux fixés sur l’Agent principal de notre foi et Celui qui la porte à la perfection : Jésus. » 

 

La conscience du péché peut aussi être comme un fardeau pour un chrétien. Dieu et Jésus nous invitent à demander pardon pour nos fautes et nos manquements tout en ayant l’assurance que nous seront pardonnés. Ne nous laissons pas écraser par un sentiment de culpabilité. 

 

La compassion de Dieu est décrite dans Michée 7 : 18, 19 : « 18 Quel Dieu est semblable à toi? Tu pardonnes la faute, tu oublies la révolte du reste de ton héritage. Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la bonté. 19 Il aura encore compassion de nous, il piétinera nos fautes. Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés»

 

Nous pouvons donc être confiants dans l’Amour, la compassion et l’aide que Dieu et Jésus nous donnent si nous leur demandons. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Le retour du Christ

  

Apocalypse 2 : 25 : « Seulement, ce que vous avez, tenez-le fermement jusqu'à ce que je vienne

 

Aujourd’hui, vendredi 1er décembre, je vais vous parler du retour du Christ.

 

Lorsque Jésus écrit ces paroles, il est dans les cieux. Ainsi, le retour dont il parle est forcément un retour sur Terre

 

Comment, pourquoi et quand Jésus va-t-il revenir ?

 

Nous avons déjà vu en Apocalypse 1 :7, que Jésus viendrait avec les nuées, mais que pourtant tout œil le verrait. « Le voici qui vient avec les nuées. Tout oeil le verra, même ceux qui l'ont transpercé, et toutes les familles de la terre pleureront amèrement sur lui»

 

Ce verset nous dit que tout œil le verra. Cela indique que sa présence sera perçue par tous les habitants de la Terre. Il est aussi dit que ceux qui l’ont percé se lamenteront. Ceux qui ont tué Jésus représentent tous ceux qui s’opposent à lui. Ainsi, ceux qui se lamenteront seront ceux qui auront rejeté Jésus, et regretteront de l’avoir fait car ils prendront conscience de leur acte. 

Ceci indique que, lorsque Jésus reviendra, tous les humains, croyants ou non-croyants, chrétiens ou pas, comprendront qu’il s’agit bien de Jésus-Christ.

 

Comment cela est-il possible ?

 

Le retour de Jésus sera forcément associé à un bouleversement mondial d’une grande ampleur. 

Cependant, le début de ce verset nous dit qu’il vient avec les nuées. Ceci indique que le retour de Jésus, doit d’abord se faire de manière invisible, car symboliquement caché par les nuées ou nuages. Ensuite, sa présence deviendra éclatante pour toute la Terre !

 

Pourquoi va-t-il revenir ?

 

Il revient pour instaurer son Royaume qui dirigera la Terre entière dans des conditions de justice parfaites. Il mettra fin aux guerres, aux famines, au saccage de la planète, aux systèmes politiques corrompus et dictatoriaux, aux systèmes commerciaux avides, aux systèmes religieux éloignés de Dieu, aux injustices…

Il sera accompagné pour cela de 144 000 ministres oints. 

 

Quand cela se passera-t-il ?

 

Très bientôt, car selon le calendrier de Dieu, nous vivons les temps de la fin. 

Alors restons vigilants, observons les évènements dans le monde, restons attentifs à nos besoins spirituels et conformons notre vie à Dieu.

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

 

Les nations et les gouvernements

 

Apocalypse 2 : 26 : « Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations. » 

 

Aujourd’hui samedi 2 décembre, je vais vous parler des nations.

 

Quand on entend le mot « nations », on pense à « pays » ou « gouvernements ».

 

Comment, celui qui fait la volonté de Dieu pourra-t-il avoir autorité sur les nations, sur les pays ou sur les gouvernements ?

 

Rappelons-nous que les premiers chrétiens avaient l’espérance d’aller au ciel pour régner avec Jésus-Christ en faisant partie des ministres qu’il nommera et qui sont au nombre de 144 000.

Ainsi, ce Royaume de Dieu en étant bien supérieur à tous les gouvernements humains qui ont jamais existé a en quelque sorte autorité sur tous les autres gouvernements. 

 

Mais qu’en est-il pour nous ? Allons-nous aussi faire partie de ce gouvernement de Dieu un jour ?

 

Non. Le nombre de 144 000 a déjà été atteint et le Royaume de Dieu s’organise dans les cieux afin d’intervenir prochainement sur Terre. C’est ce que nous décrit tout le livre de l’Apocalypse.

 

Où irons-nous alors ? 

 

La Bible parle d’une grande foule que personne ne peut dénombrer, de toutes nations, peuples et langues Apocalypse 7 :9. Cette grande foule est reconnaissante à Jésus-Christ d’être sauvée et de pouvoir vivre sur Terre dans de bonnes conditions. 

 

Que faut-il faire pour pouvoir faire partie de cette grande foule ?

 

Etudier et se conformer à la volonté de Dieu ;

Prier et échanger avec les gens qui aiment Dieu et Jésus ;

Faire le bon choix pendant la période difficile de la grande tribulation : il nous faudra en effet choisir entre les systèmes politiques corrompus qui exerceront des pressions sur nous et le Royaume de Dieu qui nous offre la vie éternelle.

 

Puissions-nous tout faire le bon choix quand le moment sera venu!

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

 

Le sceptre de fer symbolise une domination royale ferme et solide.

Le sceptre de fer

 

 

Apocalypse 2 :27 :  «  Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise

les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père,»

 

Aujourd’hui, je vais vous parler du sceptre de fer et des vases d’argile

 

Que symbolisent le sceptre de fer et les vases d'argile ?

 

Le sceptre est un symbole royal comme chacun le sait. Le fait qu’il soit en fer indique sa solidité, sa rigidité, sa force, son autorité. Cela indique que Jésus-Christ, le roi du Royaume de Dieu, dirigera de façon ferme et rigide les nations. Comment cela ? Lorsqu’il interviendra, il demandera des comptes aux gouvernements humains et écartera de manière autoritaire tous les systèmes politiques incompétents.

 

Il mettra fin à leur domination tout comme on brise des vases d’argile, c’est-à-dire très facilement et très rapidement.

Ce pouvoir est complètement légitime car il lui vient de son Père et Dieu

 

Ne mettons pas notre confiance dans les gouvernements humains qui ne réussiront jamais à instaurer la paix et la sécurité pour tous. Attendons avec confiance la venue de Jésus-Christ et de son Royaume. 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

L'étoile du matin

 

Apocalypse 2 : 28 : « et je lui donnerai l'étoile du matin ».

 

Aujourd’hui lundi 4 décembre 2017, je vais vous parler de l’étoile du matin

 

Qui est l'étoile du matin ?

 

Les étoiles sont associées aux anges. L’étoile du matin semble être une étoile particulière, spéciale. 

 

Pourquoi dit-on qu’elle est du matin ? 

 

Le matin est le début de la journée ou en tout cas le début de quelque chose. 

 

L’étoile du matin est un ange qui était là au début. Au début de quoi ? On imagine très bien le début de la Création. Il s’agit donc de toute évidence de Jésus-Christ.

 

Et pourtant dans le verset il est dit du vainqueur : « Je lui donnerai l’étoile du matin ». 

 

Qu’est-ce que cela veut dire ? 

 

Celui qui est vainqueur dirigera, tout comme Jésus, les nations, avec un sceptre de fer, et on lui donnera l’étoile du matin c’est-à-dire une position élevée semblable à celle de Jésus-Christ qui est l’Etoile du matin, avec une majuscule. 

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Les oreilles

 

 

Apocalypse 2 : 29 : « Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises. »

 

Aujourd’hui mardi 5 décembre, je vais vous parler des oreilles qui écoutent.

 

Jésus-Christ termine le chapitre 2 de l’Apocalypse en donnant un avertissement : « que celui qui a des oreilles écoute ! »

 

Ecouter englobe l’idée de comprendre et d’agir en conséquence. En effet les avertissements et les conseils qu’il donne aux 7 églises ou congrégations sont valables pour tous les chrétiens dans le monde.

 

Nous poursuivrons demain notre étude avec l’église de Sardes.

 

 

Olivier

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣